Génocides : Quand les dirigeants assassinent leurs peuples

Spread the love

Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux!

Petit préambule :

A force de voir ce qui  c’est passé tout au long de notre triste histoire et de me rendre compte que cela se répète inlassablement, j’en viens à me dire que l’humanité est maudite mais que ce passage sur terre doit lui permettre de  progresser spirituellement.

L’état d’être humain nous donne le pouvoir de raisonner, de faire des choix et de ne pas répéter nos erreurs.

Malheureusement, la puissance spirituelle qui régît l’univers est pour un temps ignorée puis remplacée par une autre puissance, matérielle celle-ci, l’argent qui se conjugue avec le pouvoir. Je dis pour un temps car les choses vont évoluer et ces 2000 ans d’histoire vont nous faire basculer dans une nouvelle ère de spiritualité.

La situation Géopolitique, économique et climatique qui sont en train de converger nous mènent droit à un chaos planétaire c’est indiscutable ! Toutefois, l’embellie sera pour l’après.

Les génocides qui ont été perpétrés par les plus grandes nations tout au long de notre histoire, nous démontrent bien que tout se répète inexorablement et que tant que l’être humain demeurera asservi par ce qui devrait le servir, l’argent et dont il a fait de ses banques, ses églises, la machine infernale qui roule à toute vitesse contre le mur de la fin ne décélèrera pas bien au contraire.

Les génocides sont l’exemple d’une incapacité de l’homme à résoudre ses problèmes autrement que par le mépris et la souffrance des plus faibles.

Pour que les choses changent :

Que ce soient les tous puissants ou les plus démunis, nous sommes tous embarqués sur ce vaisseau qui chavire car nous sommes tous les acteurs de nos malheurs. Nous devons donc changer fondamentalement.

Il est urgent pour “nos futurs” d’en prendre définitivement conscience car les ténèbres ne sont plus des chimères mais une réalité bien palpable.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Facebook Comments

Laisser un commentaire