Front National : L’épouvantail diabolisé par les médias servant la cause de l’oligarchie mondialiste

Spread the love

La Gauche complice du Front National

Le Fn est apparu en 1984 aux Européennes lors desquelles le parti d’extrême droite, jusqu’alors inexistant dans le monde politique, a recueillli 10% des suffrages.

Fort de ce score inespéré, Mitterrand, alors Président de la République, demande à son Premier Ministre Laurent Fabius de changer le mode de scrutin législatif pour les élections de 1986 qui seront alors à la proportionnelle. La manœuvre a pour but de faire élire une Assemblée sans majorité puisque la droite serait marquée par un parti extrémiste avec lequel il ne doit pas faire alliance. A la même époque, toutes les émissions politiques télévisées, alors toutes dans le service public, font donner du Le Pen sur les ondes et se chargent de la publicité Nationale du FN.

Le petit jeu de Mitterrand a presque marché puisque la majorité RPR-UDF en 1986 ne tient qu’à quelques sièges. Là où le Mitterrand a marqué des points, c’est que l’élection de 1986 fait entrer à l’Assemblée Nationale 36 députés d’extrême-droite, Jean-Marie Le Pen en tête. Le FN y trouvera sa légitimité Républicaine et installera définitivement le FN dans la vie politique.

Aujourd’hui, la gauche demande un droit d’inventaire sur la période Mitterrand. Ils semblent oublier que les lois de cette période ont été votées par une majorité socialiste. La loi électorale de 1985 par exemple n’a pas eu besoin du 49.3 pour passer. Le Premier Secrétaire du PS d’alors s’appelait Lionel Jospin. Il était aussi député.

La gauche a besoin du FN

Aujourd’hui, la gauche a toujours besoin du FN puisqu’elle lui est au pouvoir grâce à la présence du parti de M. Le Pen. Le coup politique de Mitterrand porte ses fruits avec quelques années de retard.

Ainsi la majorité actuelle à l’Assemblée Nationale est due aux nombreuses triangulaires (plus de 70) lors des élections de 1997. Parmi ces triangulaires, 29 députés de gauche ont été élus alors même qu’ils n’avaient pas respecté la règle du “désistement républicain” dont la gauche nous rabâche pourtant les oreilles depuis les Régionales. Les 29, dont voici la liste, sont arrivé derrière le candidat RPR-UDF lors du premier tour, mais se sont malgré tout maintenu au second tour et ont été élus. Tous ont ainsi fait tombé des circonscription dont le député était RPR ou UDF, il y a même des récidivistes et… un ministre, en plus de la justice, c’est à dire le Garde des Seaux de la Constitution de la République !

Le Front National est une longue histoire dans la 5ème république et pas besoin d’avoir fait l’ENA pour comprendre ce qui se répète en France depuis 7 présidentielles à moins d’être complètement aveugle ou borné.

Le FN qui sert et qui a été mis en place par les intérêts économiques se positionne systématiquement au second tour.

Allègrement soutenu par une propagande savamment orchestrée dans les médias mainstream  soumis au capital, ceux-là même qui nous ont éduqué de manière à ce que nous diabolisions ce parti tout en faisant passer celles et ceux qui y adhèrent pour des Nazis, ce parti politique est l’épouvantail, le croque-mitaine qui jusqu’à ces élections a très bien servi la clique des holigarques qui a misé sur Macron, cette marionnette d’un néolibéralisme cannibale et assassin.  C’est tellement risible et simpliste !

François Asselineau en parle durant la conférence qu’il a donné juste après les résultats de la présidentielle ce dimanche 7 mai 2017.

Stéphane Guibert / Finalscape /VK

VOUS LES AVEZ JETÉS PAR LA PORTE, ILS REVIENNENT PAR LA FENÊTRE !

70% Un score de dictateur Africain !

Suite à ce résultat, gros coup de gueule Lionel Denis

Le coup de gueule de François Ruffin lors de la remise des Césars 2017, coup de gueule non diffusé par les médias principaux (TF1, France 2, BFM  etc…)

Facebook Comments

Laisser un commentaire