France : Un retour progressif vers le moyen Âge des gueux

Spread the love

Au cas où vous ne le sauriez pas, l’OCDE met en place des réglementations à l’échelle internationale pour disent-ils, une meilleure qualité de vie.

Voyons cela avec quelques recommandations de ces bienfaiteurs de l’humanité, recommandations visant la France et soutenues par Bruxelles.

L’OCDE a donné le mode d’emploi pour réformer en évitant les heurts, les blocages et les grèves.

  • Si l’on diminue les dépenses au développement il faut veiller à ne pas diminuer la quantité des services quitte à ce que la qualité baisse.
  • On peu réduire les crédits de fonctionnement  aux écoles et aux universités mais il serait dangereux de restreindre le nombre d’élèves ou d’étudiants. Les familles réagiront violemment à un refus de l’inscription de leur(s) enfant(s) mais non à une baisse graduelle de la qualité de l’enseignement.
  • L’apprentissage à vie ne serait se fonder sur la présence permanente d’enseignants mais doit être assurée par des prestataires de services éducatifs. Les enseignants qui subsisteront s’occuperont de la population non rentable.
  • Le maître mot de la nouvelle adéquation école entreprise est le mot flexibilité. Il est urgent de développer la formation sur le tas, pour fournir des postes de travail qui connaissent la plus grande augmentation en volume: Des emplois de vendeurs, de gardiennage, d’assistants sanitaires, d’agents d’entretien, d’hôtesses d’accueil, de conducteurs de camions, de remplisseurs de distributeurs à boissons ou d’aliments.

La commission européenne conclut : 

Pour environ 25% de la population scolaire, l’enseignement apporte une formation trop faible mais bien trop importante pour 40 à 50% de ceux qui en bénéficient.

Tout est dit, passez votre chemin il n’y a plus rien à voir.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK / MondiAspora

Laisser un commentaire