France : Élection après élection, le pouvoir c’est approprié de la constitution

Spread the love

« Il faut que je rappelle ce que c’est qu’une constitution Les peuples, nous, depuis longtemps (2500 ans) avons besoin de mettre au dessus de nous des représentants pour produire et appliquer un droit écrit qui nous protège contre l’arbitraire des plus forts.

Donc ces gens là sont très utiles évidement, ils produisent un droit dont nous avons besoin pour pacifier notre société mais en même temps ils sont très dangereux. C’est-à-dire que si jamais ils se mettent à abuser, à servir les intérêts d’une caste au lieu de servir l’intérêt général ou s’ils se mettent à abuser du pouvoir en devenant fous puisque le pouvoir les rend fous systématiquement.

Oui, ça fait 2500 ans que l’on sait ça, le pouvoir rend fou. Tous les pouvoirs ont une tendance à abuser, toujours ! [C’est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser.] Montesquieu C’est comme une loi physique, implacable et il y a une idée géniale pour nous protéger de ça, c’est la constitution. Alors la constitution qu’est-ce que c’est ? C’est un texte qui est au-dessus des pouvoirs et qui ne sert pas du tout à organiser les pouvoirs, ils n’ont pas besoin de nous pour s’organiser, pas du tout.

Tous les citoyens devraient savoir ça : La constitution, ça sert à affaiblir les pouvoirs, ça sert à inquiéter les pouvoirs pour nous protéger nous (le peuple) contre les abus de pouvoir. Mais attendez… Si les représentants doivent craindre la constitution, il ne faut pas qu’ils l’écrivent eux-mêmes ! Sinon ils vont programmer leur puissance et notre impuissance, un enfant comprend ça. Donc l’idée centrale mais vraiment c’est une idée essentielle : Ce n’est pas aux hommes au pouvoir d’écrire les règles du pouvoir et il ne faut pas attendre ce que ce soit eux qui renoncent à écrire le pouvoir, ils ne renonceront jamais. La solution ne viendra pas d’eux, elle viendra de nous. C’est à nous de leur interdire d’écrire la constitution, ça c’est à mon avis l’idée essentielle qui nous manque »

Facebook Comments

Laisser un commentaire