Ethique : Les secrets du marketing dans l’alimentation (Vidéo)

Spread the love

Kate Cooper ou Kate Miles pour son nom d’artiste nous donne ici une excellente leçon sur le déni et dans le contexte alimentaire clos un one-whoman-show en laissant les spectateurs sans voix ni applaudissement.

Tout est fait dans le domaine alimentaire comme dans tous les autres d’ailleurs pour pousser à l’extrême notre mode de consommation et les experts ne lésinent pas sur les moyens pour arriver à leurs fins.

De 7 à 77 ans, tous les publics sont visés et qu’importe que cela soit mauvais pour la santé, le principal n’est-il pas de faire de l’argent ?

Une vidéo qui a fait le buzz lors de sa sortie et que je vous invite à voir ou à revoir. Uploadée sur vk  j’ai pris le soin de vous la traduire en français.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

La vidéo de CIWF la plus partagée, Les secrets du marketing alimentaire, a enregistré le chiffre stupéfiant de 10 millions de vues – et cela continue ! Qui est l’actrice Kate Miles ? Qu’est-ce que ça a changé dans sa vie ? Interview avec l’actrice.

Kate Miles a un immense talent. Dans notre sensationnelle vidéo virale, l’actrice a joué le rôle d’une consultante en marketing alimentaire qui donne une conférence de style TED d’une façon si convaincante que le public (un vrai public venu pour écouter une conférence) a été complètement et totalement hypnotisé par les secrets qu’elle révélait. Le plus choquant est la façon dont les consommateurs, enfermés dans une « ignorance volontaire », sont en partie responsables des pratiques cruelles de l’élevage intensif.

Cette courte vidéo de 7 minutes est dérangeante, choquante et tellement inspirante. Sans surprise, peut-être, ce fut un énorme succès, avec 6,7 millions de vues sur YouTube à ce jour, ainsi que plus de 3,5 millions de vues via d’autres canaux.

Nous avons rencontré Kate pour savoir comment la vidéo, et la réaction du public face à elle, a eu des répercussions sur sa vie.

L’effet domino

« Cette expérience m’a scotché », dit Kate. « C’est l’une des meilleures choses qui me soit arrivée depuis des années. Le nombre de vues a été incroyablement excitant – vous savez, juste le sentiment que quelque chose que vous avez fait a eu un impact. »

Ce que Kate aime tellement du film, c’est l’effet qu’il semble avoir eu sur les autres. Depuis qu’il l’a regardé, par exemple, son cousin et plusieurs amis parlent beaucoup plus des questions soulevées dans le film, et ils ont déjà réduit leur consommation de viande. Et si vous imaginez cet effet domino sur des millions d’autres personnes, le potentiel est hallucinant.

« Le film a été un dispositif fantastique pour faire passer le message », dit Kate. « Je ne vois pas comment – une fois que vous l’avez vu- vous ne pouvez pas vous arrêter, réfléchir et faire un choix éclairé. Et s’il m’a changé, je suis sûr qu’il en a changé d’autres aussi, en bien. »

Axé sur la famille

Kate est végétarienne depuis son plus jeune âge, vers cinq ans, lorsque sa sœur aînée lui a dit que manger de la viande c’est « manger le muscle d’un animal » – une décision ferme et pleine de compassion pour une personne si jeune. Alors quel effet pourrait avoir ce film sur une végétarienne déjà convaincue ?

La réponse est que, bien que Kate ne mange pas de viande elle-même, son mari et ses enfants si  – en d’autres termes, c’est l’alimentation de sa famille qui a subi le plus grand changement depuis la sortie de ce film.

« Comme toute mère, je veux nourrir mes enfants avec une alimentation saine », explique-t-elle. « Je suis encore plus prudente à l’égard de ce que j’achète désormais. Mes enfants ne mangent plus de la viande tous les soirs – une seule fois, peut-être deux, par semaine. Et je choisis toujours attentivement. Acheter mieux ne signifie pas forcément plus cher – vous avez juste besoin de manger un peu moins ! ».

Défendre l’éducation

L’actrice croit fermement que la meilleure façon de changer les choses est d’informer la jeune génération. Pour elle, le moyen le plus efficace pour encourager la discussion et le débat autour de l’élevage industriel serait de l’aborder à travers le thème du développement durable, un sujet que de nombreux écoliers connaissent déjà bien.

« Les enfants de nos jours sont beaucoup plus conscients de l’environnement que jamais auparavant. Donc, si le message leur parvient sous l’angle de l’environnement – la réflexion disons sur les émissions de gaz – cela pourrait être vraiment efficace ».

« Les écoles pourraient, je crois, faire plus sur ces questions », ajoute-elle. « Ils parlent déjà beaucoup d’humanité et de respect dans les écoles – pourquoi les animaux n’en feraient-ils pas partie ? »

C’est un point convaincant, clair, et qui renforce notre propre point de vue chez CIWF sur la façon dont l’éducation est cruciale lorsqu’il s’agit de développer de meilleures habitudes alimentaires dans la société.

Un dernier mot

Bien sûr, ce n’est pas facile de dire combien de personnes ayant regardé notre vidéo prendront des mesures positives pour modifier leurs habitudes alimentaires pour le mieux, bien que – vu son succès – nous espérons qu’elles soient nombreuses.

« CIWF est à deux doigts de changer le monde. Nous pouvons tous jouer un rôle pour améliorer les choses – et c’est terriblement excitant. Il s’agit de petits pas, de petites victoires. Et cette vidéo en est une ! »

Facebook Comments

Laisser un commentaire