Environnement : “On marche sur la tête. On est des pollueurs, il n’y a pas d’autre mot”

Spread the love

“On marche sur la tête. On est des pollueurs, il n’y a pas d’autre mot”

Alain, agriculteur en Normandie a décidé d’arrêter tous les pesticides.

Hugo Clément et Clément Brelet l’ont rencontré alors que les députés ont refusé d’inscrire l’interdiction du glyphosate dans la loi.

Cet agriculteur qui ne jurait que par les cultures traitées chimiquement a fait volte face depuis qu’il c’est rendu compte lors d’un séminaire organisé par une station de pompage que l’eau contenait des pesticides. Aujourd’hui, tous ses produits sont issus du label bio. On connait maintenant l’impact du Glyphosate sur les abeilles et ce qui est intéressant de découvrir dans ce reportage, c’est que dans un champ non traité, par beau temps, nos chères butineuses pullulent par milliers au milieu de cette biodiversité contrairement aux champs chimiquement traités où la vie a disparu.

Depuis qu’il ne traite plus ces champs, Alain engendre un bénéfice supplémentaire de 30’000 euros par année.

Stéphane Guibert

Facebook Comments

Laisser un commentaire