Environnement : Hiver 2017 – 2018, 80% de mortalité chez nos amies les abeilles

Spread the love

L’URGENCE EST DANS LA NATURE !

Bien encadrés par des CRS, les apiculteurs tirent la sonnette d’alarme lors d’une manifestation à Paris. Au sortir de l’hiver, ce constat affligeant avec 80% de mortalité chez les abeilles.

Einstein disait que le jour où les abeilles disparaitraient, il ne resterait à la gent humaine que deux ans d’espérance de vie.

Souvent évoqué sur le site, la disparition des abeilles s’accentue à une vitesse exponentielle et à l’issue de la saison hivernale en France, le constat est accablant pour les butineuses avec une mortalité atteignant 80%.

Dans certaines provinces de chine où les abeilles ont totalement disparu, ce sont les paysans qui doivent manuellement polliniser les fleurs des arbres fruitiers. Alors que les abeilles le font gratuitement pour nous, si nous devions en passer par les mêmes pratiques, à combien s’élèverait le kilo de pommes ?

Les pesticides dont le très controversé Roundup contenant du Glyphosate soupçonné d’être non seulement la cause majeur de cette catastrophe écologique mais aussi un agent cancérogène nuisant à la faune et à nous les humains, ne cessent d’enfler la polémique alors que de son côté, l’Union européenne s’obstine à fermer les yeux pliant sous la pression des lobbyistes de l’industrie chimique.

Retour sur la manifestation des apiculteurs qui c’est déroulée à Paris sous haute surveillance.

Business is business !

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK / MondiAspora

Dans certaines régions de Chine comme c’est le cas dans la province du Sichuan, les abeilles ont totalement disparu depuis bien longtemps. Au début des années 80 l’utilisation des pesticides non contrôlée a anéanti toutes les abeilles de la région tuant de cause à effet toutes les plantes à pollen qui subvenaient aux besoins de la population.

La production fruitière c’est alors effondrée laissant les fermiers assister impuissants à la destruction de leur gagne-pain.

G.S

Facebook Comments

Une réflexion sur “Environnement : Hiver 2017 – 2018, 80% de mortalité chez nos amies les abeilles

  1. Thierry Theller dit :

    MOUTON A DEUX PATTES
    Que ce soit dans le domaine apicole, ou, même, par rapport à beaucoup d’autres, il est à craindre aujourd’hui, hélas, que même sonner le tocsin ne suffise plus. Pas plus qu’aucune sorte de glas, d’ailleurs !
    La raison est que le mouton à deux pattes semble avoir déjà pris ses quartiers dans la plus morne, la plus funeste cellule carcérale qu’une société, y compris actuellement la nôtre, ait jamais pu imaginer pour contraindre quiconque à baisser la garde. C’est-à-dire, lui-même.

    Quand à sa fantasmatique canne à pêche, aux libertés ferrées, elle n’attrape plus que des poissons morts.
    D’ailleurs, même la porte rouillée de son sinistre cachot, qui claque désormais au vent de ses renoncements et de ses rêves abandonnés; sur le carreau de son indifférence, ne s’ouvre plus que sur le néant sidéral du cimetière moral de ses coupables complaisances.

    Du reste, ennuyé de lui-même, et le coeur à demi vide, à l’instar d’une vieille gourde percée, il semble que plus rien nulle part ne l’intéresse.
    Excepté, peut-être, de pouvoir encore brouter -tranquille- quelques brindilles du foin humide que ses maîtres mondialistes consentent encore à lui jeter. Pour l’instant !…

Laisser un commentaire