Encore un témoignage accablant contre le port du masque

Spread the love

Encore un témoignage accablant contre le port du masque

Très beau texte de ma consoeure le docteur Sophie Monneret, néonatologue de formation, ayant exercé la pédiatrie hospitalière pendant plus de 20 ans, le docteur Sophie Monneret a passé 10 ans de sa vie en réanimation néonatale, puis pendant 8 ans, accompagnée des parents, elle a aidé des enfants lourdement entravés physiquement et psychiquement à aller au maximum de leur potentiel.

“A chaque fois que je sors de chez moi, je suis abasourdie par notre ATTITUDE collective. La PEUR et la DOCILITÉ qui règnent partout me sidère.  Je suis stupéfaite à quel point les personnes ont PEUR et pensent se protéger avec ce MASQUE.

Mais se protéger de quoi au final ?

D’un virus qui a 7 nouvelles séquences dégradées par rapport au génome de fin mai (ce qui signifie qu’il est en train de muter) ?
Et quand un virus commence à muter de cette façon, cela signifiait jusqu’ici qu’il perdait de sa virulence.
Même s’il est important de rester prudent, ce virus semble perdre en force. De plus, nous savons bien mieux traiter les personnes qu’en mars et avril !
On est passé d’une mortalité de 2% pour les PERSONNES HOSPITALISÉES à 0,5%.
C’est une mortalité infime par rapport à toutes les autres pathologies qui tuent en masse la population mondiale (maladies cardio-vasculaires, cancers, diabète, alcool, tabac …).

Oui, il y aura encore des cas, oui il y aura encore des personnes hospitalisées, oui, il y aura encore des personnes pour qui le virus aura accéléré leur mort.

On a perdu notre discernement …

On dirait qu’il faudrait oublier tout ce qu’on a appris en médecine …
Qu’est devenu ce MASQUE aseptique que j’ai mis sur le nez pendant 10 ans lorsque j’étais en réanimation néonatale ?
Ce masque soit disant barrière est devenu un PIÈGE à microbes, à virus (y compris le Covid) et à parasites ….
On le touche tout le temps et on y dépose toutes sortes de petites bébêtes microscopiques qui se font un plaisir de pulluler dans cet environnement propice  (chaleur, humidité …).

Nos enfants se contaminent toute la journée avec leurs mains sur leur masque … Heureusement, ils ont une forte immunité donc leur système ORL gère et fait barrière …
Mais les personnes fragiles, diabétiques, fatiguées, stressées, aux faibles défenses immunitaires sans forcément le savoir peuvent à tout moment développer des pathologies inattendues comme sinusites, angines, bronchites …

Comment peut-on SCIENTIFIQUEMENT accepter que le port du masque soit une barrière efficace face à un virus qui a une mortalité de moins de 0,04 % de la population ?
Comment peut-on accepter aussi docilement cette stratégie sanitaire ?
Et quand on prend le temps de se regarder vraiment, il n’y a pas un masque porté efficacement …
Et regardez ce que nous faisons chacun de nos masques après les avoir retirés … (jetés dans la voiture, dans le sac, sur les tables, sur les lits …)

Même le président de la République a au cours d’un de ses derniers discours, toussé au bout de 3 min, retiré le masque pour tousser donc touché son masque puis a dit qu’il étouffait avec le masque et a demandé un masque plus léger … et tout ça devant la caméra … et il demande aux français, aux prof, aux élèves de porter le masque 8 heures par jour ?
Mais cela n’a tout simplement pas de sens !!!

Encore moins un sens sanitaire !

De nombreux médecins s’expriment et cela semble n’avoir aucun effet.
Un recours pour obtenir un examen par un juge du décret du 10 juillet « port du masque obligatoire à l’extérieur » est en cours.
Ce masque nous donne l’ILLUSION d’être protégés et nous aveugle sur toutes les VRAIES causes de mortalité inquiétantes dont on a sérieusement besoin d’en prendre conscience INDIVIDUELLEMENT pour le bien de l’humanité.
Quelle va être la prochaine étape pour qu’il y ait une prise de conscience collective de l’absurdité de la situation ?”

Mise en ligne : Stéphane Guibert / Stéphane Guibert

Facebook Comments

Laisser un commentaire