Economie, Prochaine étape : L’effondrement des banques européennes et l’impact du Brexit.

Spread the love

Voilà que nous apprenons aujourd’hui qu’une banque italienne (Carige) devra être renflouée à raison de 900 millions d’euros. D’un autre côté, l’Allemagne se prépare à la crise bancaire potentielle avec une enveloppe de 55 milliards. Déjà trop peu, il y en aura inévitablement d’autres à venir. Qui payera la note ?

J’ai ajouté à notre vidéo de la semaine un graphique percutant de l’index manufacturier avec les contributions faites par les 4 économies principales européennes. Avec le départ potentiel de la Grande-Bretagne en octobre prochain, c’est maintenant 13,05 % du budget de l’Union européenne qui devra être payé par les autres pays membres.

L’Allemagne représente la plus grande part du gâteau avec 21,11 % des contributions, elle qui est actuellement affectée par un ralentissement économique plus important que la France et l’Italie. La bulle obligataire mondiale se gonfle de plus en plus et lorsque celle-ci éclatera, les taux d’intérêts sur les emprunts seront insupportables pour les individus, entreprises et autres institutions.

Facebook Comments

Laisser un commentaire