Economie : La Finlande teste un revenu de base inconditionnel à 560 euros par mois

Spread the love

Depuis janvier, 2000 chômeurs finlandais testent un revenu de base inconditionnel. Le projet séduit, a pu constater la RTS sur place, mais ne devrait pas être généralisé rapidement.

L’expérience est conduite avec des chômeurs de longue durée, tirés au sort dans tout le pays. Pendant deux ans, 2000 personnes reçoivent 560 euros par mois de manière inconditionnelle. Le chômeur n’a en effet plus besoin de justifier des recherches d’emploi ou de suivre des formations imposées.

Dans ces formations, “tous les participants savaient déjà tout, donc on a juste perdu une semaine pour ne rien apprendre”, témoigne à la RTS Juha Järvinen, charpentier au chômage. Avec le temps ainsi libéré et cette entrée minimale d’argent, il a pu se lancer dans la production vidéo et compte déjà quelques clients.

Ouvrir de nouvelles portes

“Mon salaire fait des hauts et des bas. On a des rentrées d’argent, puis on chôme, et si on a de nouveau une rentrée d’argent c’est un enfer de paperasse avec notre système d’allocations. Alors oui, maintenant c’est plus facile”, témoigne pour sa part Katariina Lilqvist, réalisatrice de films d’animation au bénéfice de ce revenu.

Après les deux ans de test, l’expérience sera analysée. Le but est d’étrenner une gouvernance expérimentale basée sur le monitoring des citoyens. “Je pense que ça ouvrira de nouvelles portes pour plus d’expériences. Mais je doute que cela permettra de changer radicalement le système social”, admet Markus Kanerva, chargé par le gouvernement finlandais de piloter l’expérience.

“Un manque d’ambition”

Le revenu de base inconditionnel ne devrait donc pas être généralisé de sitôt en Finlande.

Pour Joona-Hermanni Mäkinen, militant d’un revenu universel, l’expérience manque d’ailleurs d’ambition: “Une vraie expérience aurait plus de participants et testerait le revenu universel, et ceci permettrait de réduire la bureaucratie, le monitoring et la surveillance des citoyens, ce qui nous permettrait de voir où ça nous mène.”

Cécilia Mendoza/vkiss

Source : Radio Télévision Suisse

Facebook Comments

Laisser un commentaire