Economie : «La Deutsche Bank est vraiment en très mauvaise posture»

Spread the love

Voici une vidéo qui pourrait vous intéresser concernant la probable faillite de la Deutsche Bank.

Le problème avec cet établissement c’est qu’il fait partie des plus grandes banques d’Europe si ce n’est même La plus grande. Elle est tentaculaire et a des ramifications partout dans le monde ; elle fait partie de ce que l’on appelle “les banques systémiques”. Si elle devait faire faillite, elle entraînerait dans sa chute d’innombrables autres établissements.

En ce qui me concerne, moi tout comme d’autres d’ailleurs, cela fait des années que nous alertons et là, les médias mainstream commencent sur la pointe des pieds et du bout des lèvres à le dévoiler : nous sommes au bord d’une crise économique sans précédent ; pire encore que celle de 1929.

En Suisse, c’est le Crédit Suisse qui se trouve dans la même posture et  avec ce que l’on a coutume d’appeler l’effet dominos, le reste suivra. Ce ne sont pas seulement les banques mais aussi les assurances, les caisses de pension etc…

Le tsunami devrait selon des experts en économie de plus en plus nombreux et unanimes avec cette vision des choses, survenir entre la fin de cette année et le début de l’année prochaine ; au plus tard, en 2022.

Pour l’heure, l’économie est soutenue artificiellement par perfusion avec ce que l’on appelle : le quantitative easing. (Recours à la planche à billets de la part des banques centrales) ce qui est censé relancer l’économie mais qui au final ne sert que les spéculateurs. Toutefois, l’idylle est sur le point de se terminer.

Note personnelle et parcours de vie :

Cela ne m’effraye pas trop, j’ai l’habitude de la précarité de la galère et suis passablement rôdé pour pouvoir m’en sortir de plus, je vis dans une petite communauté, un village fondée par une association genevoise et nous sommes quasi autonomes en matière d’alimentation. Nous avons des antennes avec des agriculteurs et des artisans locaux qui nous permettent de nous projeter dans l’avenir avec  une relative sérénité.

Par contre, le jour (et il est tout proche) où le système va s’effondrer, il y en a qui vont morfler grave !

À tous les endormis, à toutes celles et ceux que le déni réconforte, aux lobotomisés du système, préparez-vous car l’heure est proche !

Vidéo :

Ernst Wolff, journaliste et écrivain, commente la suppression de 18 000 emplois par la Deutsche Bank d’ici à 2022. Il revient sur le parcours récent du géant allemand, et notamment son passage dans la banque d’investissement et les «paris financiers».

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Facebook Comments

Laisser un commentaire