Écologie : Dire bye bye au plastique c’est possible, il suffit d’un peu de bon sens et de volonté

Spread the love

Et si on revenait enfin au bon vieux tupperware pour lutter contre la pollution plastique ?

Ces petites idées qui font des petits …

L’université de Genève c’est débarrassée de ses boîtes en plastique à usage unique en introduisant les reBox et les reCup : des bols et des tasses en PBT réutilisables contre une caution : 10 CHF.  pour la boîte, 2 CHF. pour le gobelet.

Le but est de se passer du plastique. La vaisselle réutilisable est de plus en plus demandée dans les festivals, les stades et lors de manifestations. Dire bye bye au plastique est un concept qui séduit bien au delà et qui en se généralisant partout en Europe pourrait contribuer à freiner le développement de ces continents de plastiques qui se forment dans les océans.

L’Union Européenne envisage de bannir le plastique à usage unique. La France c’est déjà engagée à le faire d’ici 2020. En revanche, du côté de la Suisse, il n’y a pas grand chose de concret à part une initiative de la ville de Neuchâtel pour bannir les pailles, initiative qui a été bloquée par le Conseil d’État de la ville.

G.S / FINALSCAPE

Crédit vidéo : Radio Télévision Suisse

Facebook Comments

Laisser un commentaire