Culture : La langue française mise à mal

Spread the love

Il n’est pas illégitime de vouloir réformer la langue française, mais le problème vient-il vraiment de la difficulté de celle-ci ? Pour Natach Polony, c’est l’‘enseignement de la grammaire (donc la logique de l’apprentissage de la langue) qui est à repenser.

Même si le correcteur d’orthographe automatique de notre smartphone nous piège parfois, on ne peut que constater au fil du temps la dégradation que subit la langue de Molière.

J’écris beaucoup et de manière à ce que mes textes soient accessibles au plus grand nombre. J’ attache également une très grande importance à l’orthographe, à la conjugaison et à la grammaire de mes billets même si cela n’est pas toujours évident car le français regorge de nuances, d’exceptions et de contradictions. Une faute d’inattention n’est pas exclue non plus mais en règle générale je relis souvent mes articles en les améliorant.

Au fur et à mesure que notre société s’émancipe, parallèlement, notre langue perd en vitalité et en qualité. La simplification de l’orthographe voulue par les élites mondialistes qui nous gouvernent aujourd’hui semble vouloir selon moi, nous ramener à l’époque où les nobles dominaient et les gueux qui, illettrés pour la plupart, n’étaient là que pour servir sans mot dire.

L’histoire se répète inlassablement. Qu’en est-il du côté de l’allemand, du côté de l’anglais ou du côté de l’espagnol pour ne citer que ces trois langues, je n’en sais rien mais il y a fort à parier que les tendances soient parallèles.

Natacha Polony et la rubrique “Nouvo” de la RTS nous en parlent.

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK /

Crédit vidéo : Polony TV / Radio Télévision Suisse

 

 

Facebook Comments

Laisser un commentaire