CULTURE & CINEMA : Vitalic – Waiting For The Stars ft. David Shaw And The Beat

Spread the love

CULTURE & CINEMA : Vitalic – Waiting For The Stars ft. David Shaw And The Beat

Afin de vous de vous faire une idée, ce thème est repris dans la publicité : “Nouvelle Polo SUV 2008” que l’on voit actuellement sur les écrans.

Et pour rappel (2016) :

Après nous avoir mis en jambe en juin dernier avec “Ooey” puis “Film Noir”, Vitalic nous offre Waiting For The Stars. Un premier extrait en featuring avec David Shaw avant la sortie de son album Voyager le 20 janvier prochain.

On ne vous présente plus Pascal Arbez-Nicolas aka Vitalic, un artiste présent dans le paysage électronique français depuis maintenant une quinzaine d’année. Pourtant, depuis trois ans, le Dijonnais se faisait bien silencieux… Jusqu’en juin dernier lors de la sortie successive de “Ooey” puis de Film Noir sur Correspondant, le label de Cardini.

Ces tracks n’étaient qu’une mise en bouche avant la sortie de son quatrième album studio – très attendu par ses fans, vous vous en doutez. Voyager (c’est le nom dudit opus) est prévu le 20 janvier prochain mais, en attendant, le producteur nous offre aujourd’hui un premier extrait : “Waiting For The Stars”.

Verdict ? Cette fois ci, pas de vocoder ou autre voix robotiques comme à son habitude, seulement un invité : David Shaw, feu “Siskid” (l’acolyte de Cardini avec qui Vitalic a donc déjà collaboré) pour poser une voix toute délicate. Il semble évident que le morceau prend d’emblée une autre tournure (comparé au style habituel de son créateur) et s’inscrit dans une électro pop et radiophonique. L’instru’ reste, quant à elle, fidèle aux morceaux de l’artiste comme “Poison Lips” ou encore “Second Lives” : une basse cadencée et fortement calibrée avec des arrangements style “industriel”.

C’est propre et bien fait et, ainsi, le morceau ne ternit pas la réputation technique de l’artiste… sans pour autant devenir – de notre avis purement subjectif – un incontournable à avoir dans sa discographie “dancefloor”. Quoi qu’il en soit, ce “Waiting For The Stars” transpire autant la nostalgie que la pochette de son prochain album. Et oui, après tout, ne dit-on pas que c’est dans les vieux pots qu’on fait la meilleure soupe ?

Mise en ligne : Stéphane Guibert / Finalscape

Facebook Comments

Laisser un commentaire