Coup de gueule : On consomme, on meurt et basta !

Spread the love

On consomme, on ferme les yeux, on empoisonne nos chères têtes blondes mais qu’importe il faut bien mourir un jour n’est-ce pas ?

Je ne sais pas moi, mais plus ça va en avant, plus je trouve que les gens qui adhèrent à ce système, ces parents et grands-parents qui savent que l’on mène leurs enfants droit à l’abattoir sans broncher, font preuve d’une santé mentale inquiétante. Ce système est malade, il n’y a qu’à observer et constater. Un enfant de 5 ans encore “vierge” (n’ayant pas encore été touché par le virus de l’argent) le comprendrait.

J’ai un message, un coup de gueule à transmettre à tous ces gens :

Qu’ils ne viennent pas me dire : “Je ne savais pas

Car cela n’aura pas été faute que de les avertir.

Qu’ils ne viennent pas me dire : “Mais que puis-je faire tout seul de mon côté ?

Car pour moi ces gens sont des défaitistes, des irresponsables, des collabos du système qui se dédouanent de leurs responsabilités en mettant en cause justement ce système qu’ils plébiscitent eux-même, tout en encourageant leurs progénitures à faire de même en les corrompant dès leur plus jeune âge et en leur faisant miroiter des cadeaux qu’elle ne recevront que si elles font exactement ce que le système attend d’elles.

Voilà en ultra concentré ce qu’est notre société aujourd’hui ; c’est du moins mon avis.

A cela s’ajoute :

On mise sur les générations futures pour notre pérennité alors que le système avec la complicité des parents (même involontaire), est en train de lobotomiser ne serais-ce qu’avec les nouvelles technologies (tablettes et smartphones que l’on met entre les mains d’enfants qui n’ont pas deux ans), la malbouffe (25% des adolescents en surpoids), les séries TV, jeux vidéos et réality shows obscènes, les vaccinations massives avec une concentration de métaux lourds ayant pour conséquence de diminuer drastiquement le quotient intellectuel etc …

De la part d’un peuple qui ne cesse de se regarder le nombril comme la cigale de la fable la cigale et la fourmi, je pense que lorsque l’hiver arrivera, les cigales que nous sommes auront un lourd tribu à payer.

L’humain doit se réveiller mais cela ne se fera pas sans une imminence claque qu’il recevra en pleine face !

Ce jour est proche et c’est ce qu’un textes anciens nome : l’apocalypse.

Stéphane Guibert

Facebook Comments

Laisser un commentaire