Coup de gueule : Le RAZ de la matrice est la seule solution

Spread the love

Un coup de gueule personnel qui peut faire froid dans le dos et même si cela peut vous sembler exagéré, reconnaissez tout de même que je ne suis pas loin de la vérité.

A mon avis, et cela n’engage que moi, un gros krach qui va se traduire par une convergence de toutes les crises en une crise systémique pointe son nez et ce n’est qu’après que les survivants pourront réorganiser notre mode de vie.

Je ne pense pas qu’en l’état une solution soit viable, que ce soit sur les plans démographiques, économiques, géopolitiques, climatiques et encore moins politiques.
Nous attendons donc passivement notre mise à mort. Mais cela est tellement encré dans l’inconscient collectif que personne ne réagit et malgré tout, on continue à aimer et  protéger nos enfants, ces enfants que nous empoisonnons sciemment au quotidien avec des pesticides, des nanoparticules, des micro ondes, des additifs et j’en passe et des meilleurs.

Cessez d’être hypocrites car vous le savez aussi bien que moi, nous en sommes réduits au rang de consommateurs et esclaves volontaires. Nous avons succombé aux charmes de nos bourreaux, aux manipulations de nos geôliers.
 
Elle est belle notre société. On se voile la face et inlassablement, les uns derrière les autres inspirés par un déni hors norme et commun, nous marchons en direction de l’abattoir vers lequel nous entrainons nos enfants et petits enfants si toutefois, nous leur laissons la possibilité de naître, ce qui est loin d’être sûr, vu notre taux d’ignorance, de peur, d’irresponsabilité et surtout de connerie.
 

Voilà où on en est rendu !

Les morts vivants, les zombies, on les coutoie tous les jours, ce sont nos voisins, nos amis, nos collègues et les passants dans la rue.
Les miettes et les illusions que veulent bien nous laisser les élites mondialistes nous ont réduits en esclavage et seule une remise à zéro de la matrice dont nous sommes les prisonniers sera salvatrice.

La science fiction a désormais rejoint la réalité.

À celles et ceux qui me diront que je suis  négatif, trop pessimiste je leur répondrai simplement qu’ils devraient redescendre de leur petit nuage rose, en effet :

Un simple exemple, dans une société qui en l’espace de 50 ans a su détruire 85% de sa biodiversité, combien de temps ces mêmes personnes estiment-elles qu’il nous reste pour le 15% de la biodiversité restante ?

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK /

Facebook Comments

Laisser un commentaire