CORONAVIRUS : Et si tout cela était voulu ?

Spread the love

Source de l’image

CORONAVIRUS : Et si tout cela était voulu ?

Coronavirus: un roman écrit en 1981 avait prédit l’épicentre du virus.

Ces jours, un roman de science-fiction fait beaucoup parler de lui. Et pour cause. The Eyes of Darkness, écrit en 1981 par Dean Koontz, explique comment le virus appelé Wuhan-400 a été développé dans des laboratoires militaires autour de la ville chinoise de Wuhan, d’où il tire son nom. Le hashtag wuhan400 est devenu, sans mauvais jeu de mots, viral sur les réseaux sociaux où s’entremêlent théories du complot évoquant l’intervention des laboratoires pharmaceutiques mais aussi de forces politiques et occultes.

Pourtant, si la ville de Wuhan est effectivement l’épicentre du «2019-nCoV»,

, vraisemblablement d’origine animale, et l’arme biologique fictive du romancier nord-américain s’arrêtent là. Pour rappel, le taux de destruction du Wuhan-400 est de 100%, alors que celui du coronavirus est de 2 à 4%.

Mater une insurrection mondiale, quoi de plus judicieux que d’envoyer un petit virus bien véreux pour calmer les hordes ? Cela bien entendu n’engage que moi. (ndlr.)

Facebook Comments

Laisser un commentaire