Corona virus en Suisse : Bon appétit

Spread the love

Corona virus en Suisse : Bon appétit

LETTRE OUVERTE AU CONSEIL FÉDÉRAL

Tu peux y aller Steph que je te relaye !!! Ne lâches surtout rien. Courage !!!

Invitation du Conseil fédéral en toute sécurité ! Nous voulons exercer notre passion aussi rapidement que possible, mais avec autant de soutien nécessaire.

LETTRE OUVERTE AU CONSEIL FÉDÉRAL

Je n’ai jamais été trop attaché au Conseil fédéral, j’étais le plus souvent limité au Conseil d’État genevois, bien sûr je connaissais vos noms, mais j’avais pour certain du mal avec les visages. Au fil des semaines j’ai appris à vous connaître si je puis dire, vous m’êtes devenus sympathiques, voir attachants, même Ueli!

Conscient de la qualité de votre travail et de la charge énorme qu’elle représente, je vous demande malgré tout, au nom de la pérennité de nos entreprises d’intervenir dans différents objets, notamment de statuer sur les baux commerciaux, car nous sommes en position de faiblesse face aux bailleurs et cette charge est insoutenable.

Vous avez tellement de pouvoir et vous pouvez un peu tout faire, nous fermer, nous demander ceci ou cela, nous rouvrir etc. Alors demain lors de votre séance, franchement serait-ce vraiment la mer à boire d’annoncer une mesure concernant les loyers qui irait dans notre sens? Parce que pour nous, franchement, ce serait une véritable et énorme aide et non un prêt que nous allons devoir rembourser perpette.

Pas de fonds perdus, certes, mais sans aides supplémentaires, les conséquences seront dramatiques. Y avez-vous pensé qu’au lieu de mettre de l’argent de côté pour réinvestir dans nos cuisines et rafraîchir nos restaurants nous devrons rembourser nos banques pendant cinq ans?

Et puis comme c’est Noël avant l’heure, j’aimerais vous demander aussi cher Conseil fédéral, pour l’année 2020 une exonération de la taxe sur la valeur ajoutée, au moins sur le premier semestre, une baisse significative d’impôts sur les sociétés pour l’année 2020 et je ne parle pas d’un 0,5 % là… la prise en charge de la LPP pour les mois de fermetures, la prise en charge des assurances LAA et MPG pour cette même période, une revalorisation rétroactive des indemnités pour les salariés de leur propre entreprise, aux même titres que les employés, ça mettrait un peu de justesse dans ce monde de faire cela, car même si en temps normal nous y avons pas droit, je vous répondrai qu’ à situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles.

De plus il est impératif que les RHT soient maintenues aussi longtemps que possible et soient proportionnelles aux mesures de réouvertures qui vont être annoncées, car un restaurant avec moitié moins de place, c’est un restaurant avec moitié moins de personnel.

N’ayant pas achevé mon doctorat en économie, mais étant tout de même un entrepreneur, je vous prie d’avoir l’amabilité de revenir vers mois dès que possible au cas ou vous auriez une meilleure idée d’aide à proposer, à laquelle je n’aurais pas pensé, afin que je puisse vous faire retour sur son utilité réelle. Une table ronde au restaurant n’est pas à exclure,
mon agenda étant libre ces prochains jours.

Stéphane patron du restaurant les Tilleuls à Genève

Facebook Comments

Laisser un commentaire