Chemtrails : Quand la théorie du complot rejoint la vérité

Spread the love

Toujours plus présentes dans notre ciel, ces fameuses traînées d’avions qui peuvent durer des heures en s’étendant jusqu’à occulter le soleil.

Je n’affirme ou n’infirme rien, je me pose tout simplement la question : Contrails ou Chemtrails ?

Étant gosse, je me souviens de ces belles journées d’été ou avec mes copains on jouait à regarder les avions nous survoler et bien qu’à l’époque le trafic aérien était moins dense, jamais leur passage ne laissait de telles traces. La question que je me pose est la suivante :

Les conditions atmosphériques en haute altitude n’ayant pas changé depuis, la composition du carburant n’ayant pas changé non plus, pourquoi une différence si marquée dans le sillage des avions aujourd’hui ? De plus en plus de personnes se posent la même question et essayer de trouver une réponse qui ne parte pas dans l’hystérie complotiste est loin d’être évidente car entre se voiler la face et crier au loup, trouver le juste équilibre relève de l’utopie, mais se poser la question permet tout de même de garder un œil alerte et critique sur ce que les élites tentent de nous faire avaler et l’on sait aujourd’hui ce que valent leurs paroles.

Préambule de la vidéo proposée dans ce billet :

Utiliser des arguments non vérifier pour étayer nos thèses, c’est utiliser le bâton pour se faire battre. Quand un conspirationniste affirme avec insistance qu’il y a des produits chimiques dans des bidons pour une destruction de masse alors qu’il est expliqué que ce sont des bidons d’eau utilisés pour compenser le poids en phase de vol test, quand on montre des équipements connus pour des tests de givrage en vol comme si ils étaient une preuve d’épandage, quand on utilise des photos qui semblent appuyer la cause sans en vérifier l’origine, c’est nuire à toutes celles et ceux qui s’appliquent à démontrer la vérité.

Dans votre recherche de vérité n’oubliez pas :

Le mensonge est au service du mensonge.

Bien sûr, les épandages chimiques existent. Le brevet de cet équipement concernent des retardants de feu. Et cet équipement chez les militaires ? Pour retarder la pluie ?

Si nous n’avons rien et n’avons aucun élément de certitude alors regardons le ciel et que vous dit votre bon sens ?

On nous dit : Les aérosols existent et c’est bien car ils contribuent à la lutte contre le réchauffement climatique. Que dit le bon sens ? Mais ce sont bien des aérosols ? Ou contrails d’avions et de navires ? Ne vous posez plus la question puisque l’on vous dit que c’est bien.

Dormez bien braves gens.

La vidéo fait également mention de ces poussières et fibres polymères issues de la nanotechnologies qui réagissent à l’approche des doigts et qui seraient liées à une maladie aussi cataloguée dans les thèses conspirationnistes : La maladie des Morgellons.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK / MondiAspora

2 réflexions sur “Chemtrails : Quand la théorie du complot rejoint la vérité

  1. […] Version officielle : Ce sont les traînées blanches laissées par le passage des avions en vol. Version complotiste : Ces traînées sont composées de produits chimiques répandues par les gouvernements afin de […]

  2. […] publié et partagé deux publications, la première concernant les chemtracils, article qui n’avait rien de complotiste car je n’affirmais et n’infirmais rien […]

Laisser un commentaire