C’est dans un déni assourdissant que la plupart d’entre nous laissons notre terre mourir

Spread the love

Je ne mange pour ainsi dire plus de viande et quand j’en consomme je l’apprécie et ai toujours une pensée (prière) pour l’animal qui a été sacrifié.

J’adore le miel et même si il est plus cher qu’un miel industriel, je privilégie les apiculteurs locaux.

Les fruits et les légumes que je consomme sont issus de la production locale et mon frigo n’est jamais rempli. Il m’arrive souvent de jeûner pour le bien de mon organisme.

Lorsque je fais ma toilette, je veille soigneusement à ne consommer que l’eau dont j’ai besoin.

Pour moi, tout cela va de soi et c’est un mode de vie qui sans aller dans les extrêmes me semble juste. Nous devrions vivre en symbiose avec la nature et non lui imposer de passer par où l’on veut qu’elle passe.

Le matin, je regarde ce flot incessant de voitures qui mènent leurs propriétaires à leurs travail et je me dis : “Comment en sommes-nous arrivés là ?

Je vous propose une vidéo d’un peu plus de 5 minutes qui donne à réfléchir et qui nous rappelle qu’aujourd’hui chaque pas que nous faisons nous mène inéluctablement à notre extinction. Pour nos enfants, nos petits enfants et pour l’humanité toute entière nous devons changer notre mode de consommation et ça Urge !

Il ne faut pas attendre l’avenue d’un messie qui viendra sauver la planète, le messie se trouve en chacun d’entre nous et si tous les jours 7 milliards de gestes sont fait à l’attention de notre planète, chaque jour sera une victoire pour notre mère nature.

Nous devrions vraiment tous prendre conscience de cela en changeant nos comportements mais avant cela, nous défaire de nos œillères volontaires, ce foutu déni !

Cet article est dédié à une amie, Karen et à sa fille Naïma.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK / MondiAspora

 

Facebook Comments

Laisser un commentaire