Ce qui doit être dénoncé : L’esclavage moderne, en Suisse aussi et, le scandale des employés détachés du Mont Pèlerin en 2013

Spread the love

J’ai dans mes relations un couple Indien travaillant légalement sur Genève pour un fabricant industriel qui produit des sushis.

Dans ce couple, l’homme est un ami proche.

Ce que m’a confié cet ami aujourd’hui m’a fait dresser les cheveux sur la tête !

Sa femme est tombée malade et bien qu’ayant présenté à sa direction un certificat médical, elle a été licenciée pour absentéisme mais cela n’est rien !

Il arrive que souvent, le surcroît de commandes contraigne les salariés de cette entreprise à faire des heures supplémentaires. Jusqu’à là, rien d’anormal mais ou la chose devient intéressante, c’est que ces heures ne sont pas rémunérées et pour ne citer qu’un exemple, mon ami  travail de nuit 00:00 – 08:00 et il se trouve qu’hier, son employeur l’a retenu jusqu’à midi. Selon cet ami, cette situation se répète en tous cas une fois par semaine et perdure depuis des mois.

L’employé à demandé à son patron qu’il se justifie sur le fait qu’il ne rémunère pas les heures supplémentaires et ce dernier lui a tout simplement répondu que s’il n’était pas content, la porte était grande ouverte et que derrière lui, c’était des dizaines de personnes qui ne demandaient qu’à prendre sa place.

J’ai suggéré à cet ami d’aller aux prud’hommes afin de dénoncer cela.  Mon ami  m’a alors déclaré que son patron lui avait assuré que si il intentait quoi que ce soit à son encontre, lui et son épouse ne retrouverait plus jamais de travail en Suisse. On parle ici de chantage, de dumping salarial clairement déclaré et de racisme !

On est ici dans une logique de mondialisation, de globalisation et la suisse, bien que ne faisant pas partie de l’EEE démontre à quel point via ses échanges avec l’UE, ces accords bilatéraux est quelque part emprisonnée et fait partie malgré elle à ce chantage planétaire.

Il faut savoir qu’à Genève, c’est plus de 12’000 chômeurs, qu’en l’espace de 2 ans, 2014-2016, ce sont plus de 9’000 postes de frontaliers qui ont été créés, (bien que je n’incrimine pas les frontaliers qui ne font que profiter de la manne qui leur est offerte) et si l’on ajoute à cela les emplois au noir, les sans papiers, les employés détachés et l’économie parallèle qui se développe à vitesse grand V on ne s’étonnera alors pas d’une précarité qui suit la même courbe.

Je dénonce aujourd’hui ce laxisme ou cette volonté des élites de nos pays qui profitent d’une manière ou d’une autre de cette mise en place bien voulue d’un esclavage moderne dans lequel nous allons tous être confronté ces 10 prochaines années.

Stéphane Guibert / Finalscape

Scandale du Mont Pèlerin survenu en Suisse en 2013 alors que 37 travailleurs détachés tous venus d’Italie ce sont vu payés des clopinettes, vivant à 8 dans un deux pièces et n’ayant pas de quoi se nourrir dignement.

N’oublions pas aussi certaines associations caritatives qui sous prétexte de venir en aide aux plus démunis, exploitent allègrement la misère humaine.

Copie de l’article à :

Facebook Comments

Laisser un commentaire