Ce que l’histoire ne retient pas : Des milliers d’enfants réunionnais ont été forcés à l’exil par l’Etat français.

Spread the love

2’150 enfants Réunionais arrachés à leurs familles !

Entre 1963 et 1982, ils sont envoyés en métropole dans des zones dépeuplées, un exil forcé, orchestré par Michel Debré alors député de l’île de la réunion, il décide de résoudre l’exode rural que connaît la métropole en transférant des enfants de l’île vers les campagnes dépeuplées.

Bernées par une vaste tromperie, les familles placent leurs enfants.

L’Etat promet aux enfants un avenir meilleur, des études …

Les parents pensent les revoir, mais c’est en réalité un aller simple vers la métropole. A leur arrivée, ils sont déclarés pupilles de l’état et ils ne les reverront jamais.

Beaucoup se retrouvent en Creuse, ils sont accueillis au foyer de Guéret. Ils sont ensuite triés et placés dans des familles d’accueil. Pour beaucoup, la descente aux enfers commence.

Beaucoup de garçons se retrouvent à la ferme.

Le programme ne sera arrêté qu’en 1982 sous le gouvernement Mitterand et c’est en février 2014 que l’assemblée reconnaît la responsabilité morale de la France dans cette affaire.

Document vidéo signé France Ô (Témoignages)

Facebook Comments

Laisser un commentaire