Histoire : L’étrange similitude des drapeaux de France durant les dictatures

Le symbole de l’aigle

L’aigle impérial, symbole de l’empire romain, va devenir le symbole de tout empire universel.

Ce qui est intéressant de savoir en histoire c’est qu’entre chaque république ou le drapeau français était bleu, blanc et rouge et où le peuple était souverain, les drapeaux ce sont  successivement ornés de motifs similaires, dont les étoiles que l’on retrouve aujourd’hui sur le drapeau européen.

Héraldique céleste, le drapeau bleu ou blanc aux fleurs de lys

Drapeau de la France sous Napoléon.

Drapeau de la France durant la restauration des bourbons symboles qui reviennent sur le drapeau de la monarchie française avec les fleurs de lys.

Drapeau de la France sous Napoléon 3, la souveraineté est retirée aux français et on ajoute au drapeau des étoiles représentées ici par des abeilles d’or.

Drapeau de la France sous le régime de Vichy ou une fois de plus on retire aux français leur souveraineté nationale et ou l’on voit apparaitre les étoiles d’or.

Le drapeau européen puis l’UE qui retira aux peuples leurs droits aux référendums nous replonge dans le doute et remet en cause la légitimité du régime qui se met en place.

L’histoire ne se répète pas mais elle bégaye toujours, elle emprunte de nouvelles formes, l’empire se transmute mais c’est un fin de compte toujours la même histoire.

Les gens refusent d’ouvrir les yeux de peur de perdre leurs illusions.

Vidéos :

  • L’histoire des drapeaux français par François Asselineau.
  • Conférence complète sur l’histoire de la France dite par François Asselineau.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK / MondiAspora

Médias : François Asselineau selon Natacha Polony

Natacha Polony revient sur un personnage haut en couleur, François Asselineau qu’elle décrit comme ayant une originalité que ne possèdent aucun des dix candidats à la présidentielle de 2017.

La distinction entre ce qu’est un président de la république et ce que doit être ensuite un programme législatif. François Asselineau s’inscrit dans le cadre de la 5ème république avec l’idée que le Président est le garant de la souveraineté de la nation et qu’en arrière plan, c’est au gouvernement d’assumer et de mener la politique de la nation.

Pour celles et ceux qui ne connaitrait pas encore François Asselineau, et oui il y en a, cette vidéo leur permettra de faire la connaissance avec un personnage dont la vraie démocratie a besoin pour survivre.

Guibert Stéphane

François Asselineau invité par Natacha Polony (.tv) 24/11/2017

Politique : Tous complotistes ?

À PARTAGER 

Bien que ne faisant pas de politique, je soutiens inconditionnellement François Asselineau qui se bat pour que le peuple de France retrouve son autonomie et qu’à terme il puisse reprendre son destin en main.

D’actes uniques en règlements, de règlements en directives, de directives en jurisprudence, la construction européenne se fait sans les peuples, elle se fait en catimini, elle se fait dans le secret des cabinets, dans la pénombre des commissions et dans le clair obscure des cours de justice.

Vous les peuples êtes évincés et destinés à devenir de la chair à canon, de la chair à produire, les esclaves modernes sans retour possible.

Réveillez-vous !

G.S

Ces extraits d’archives sont rarement relayés dans les médias car ils pourraient remettre en cause la stratégie politico-médiatique de la classe dirigeante de notre pays. Tenir ces propos aujourd’hui est considéré comme complotiste par l’inquisition médiatique :

Aujourd’hui, ces gens seraient tous des complotistes.

  • Charles de Gaulle, conférence de presse à l’Elysée le 15 mai 1962.
  • Philippe Seguin, Assemblée Nationale le 05 mai 1992.
  • Jacques Chirac, assises nationales RPR le 31 mars 1979.
  • Georges Marchais, Cartes sur table, émission du 21 janvier 1980.
  • Jean-Pierre Chevènement, Polémiques, émission du 05 mai 1996.
  • Marie-France Garaud, Ce Soir Ou Jamais, émission du 10 mai 2013.
  • François Mitterrand, texte Le Dernier Mitterrand de Geroges-Marc Benamou, 27/01/1997.

Alimentation : Riz en plastique, poisson éponge, laitue synthétique, œufs plastifiés … Et maintenant le pain

Le compte Facebook associé à cette vidéo suggère d’arrêter de manger industriel et de se tourner vers la nature.

Si l’on en croit ces images, on peut en effet se faire du souci. Cela me rappelle le scandale de l’huile de vidange révélé d’abord par le Figaro mais très peu relayé par les médias mainstream, qui, en 2007, avait été incorporée à des vinaigrettes et des huiles alimentaires en Europe et de la stupéfiante décision de l’UE de rehausser l’acceptance de ces poisons dans l’alimentation à raison de 10%.

G.S

Pour rappel : 2007, le scandale des huiles de moteur dans les huiles végétales !

Déjà publié sur ce site avant son crash volontaire, aviez-vous entendu parler de ce scandale très peut relaté dans les médias Mainstream concernant un lot de quarante mille tonnes d’huile de vidange mélangée à des huiles destinées à la consommation ?

Non ? !

Alors sachez aussi que depuis cette même année, l’union européenne incapable de retirer tous les aliments contaminés déjà mis en vente à rehaussé l’acceptance en matière d’huile frelatée à 10%. Ce qui revient à dire que la vinaigrette que vous avez acheté dans l’hyper du coin peut contenir 10% d’huile de vidange et ce, en toute légalité.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Et la confirmation :

François Asselineau : Et si l’on parlait de nature, d’humanisme et d’amour ?

François Asselineau, président de l’UPR (Union Populaire Républicaine) et ex candidat aux dernières élections me surprendra toujours.

Visionnaire en politique pour celles et ceux qui le connaissent, je vous propose un document vidéo qui dévoile ce personnage déjà haut en couleur, sous un tout autre angle.

C’est à l’occasion de la rebaptisassions il y a une quinzaine d’années du célèbre rocher australien du nom de l’Ayers Rock qui est le nom de l’explorateur qui le découvrit à son nom d’origine Uluru qui fut le nom que lui donnèrent les aborigènes  d’Australie que François Asselineau nous parle de cet évènement qui va conduire à l’interdiction de le gravir ou de marcher dessus d’ici octobre 2019.

Nous découvrons-là un homme proche de l’humanité, de la nature et qui en fin de vidéo nous dit que l’argent à tout prix est loin d’être une fin en soi et qu’il serait peut-être temps d’introduire un peu plus d’amour entre les hommes.

Un François Asselineau à redécouvrir peut-être pour celles et ceux qui le connaissent déjà et à découvrir tout court pour les autres.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Alimentation : L’association 60 millions de consommateurs révèle la présence de 3 métaux lourds dans des boîtes de thon (Vidéo)

Première publication : 21 avril 2016

Thon en boîte, surimis, rillettes ou poissons en sauce, de nombreux français sont friands de ces plats à base de poisson. Parfois, ils renferment autre chose que de la chair de poisson. Enquête de 60 millions de consommateurs.

“Tout n’est pas bon dans le poisson”, c’est la conclusion de l’enquête de 60 millions de consommateurs du mois de mai qui a analysé 130 produits à base de poisson. Sachant que les deux tiers du budget poisson des consommateurs est consacré aux produits transformés (conserves, rillettes, surimis, plats préparés), le magazine en a profité pour passer au crible 130 produits issus de la mer. Et, le résultat est plutôt inquiétant pour notre santé.

Blâme pour le thon

L’enquête est menée sur 15 boîtes de thon et toutes sans exception contiennent du mercure et de l’arsenic, des métaux lourds qui figurent parmi les produits chimiques les plus à risque pour la santé publique, selon l’OMS. Ingérés en excès, ils peuvent avoir des effets néfastes sur la santé, notamment au niveau du système nerveux et du cerveau. Certaines contiennent même des arêtes, des fragments de coeur et d’ovocytes.

On peut mettre un bémol à l’analyse du magazine. En effet, les marques Capitaine Nat’, Odyssée (Intermarché), Reflets de France (Carrefour) et Casino sont les plus mauvais élèves mais récoltent tout de même une mention “acceptable” plutôt qu’“insuffisant” alors que leurs produits contiennent un taux de métaux supérieur à la valeur réglementaire europééenne.

Question mercure, le thon albacore est le plus gros poisson et le premier a être pointé du doigt sachant, d’autant plus, que ses stocks sont menacés d’épuisement, un paramètre omis par le magazine. Il est recommandé de privilégier le thon blanc – ou thon germon (comme les produits de la Belle-Îloise et d’Auchan) – pêchés au trolling (traîne légère) et à la canne à pêche en Atlantique ainsi qu’en Méditerranée (comme le thon de Capitaine Nat’) qui pratiquent une pêche plus durable. Le thon blanc est d’ailleurs celui qui fait le moins de kilomètres entre son lieu de pêche et notre assiette.

Le prix ne justifie pas la qualité

L’enquête de 60 millions de consommateurs le montre encore, le prix élevé ne justifie pas la qualité du produit. Saupiquet, référence la plus chère du panel, contient des arêtes aux mêmes titre que les marques distributeurs Cora, Casino ou Marque Repère (E.Leclerc). C’est la marque Carrefour et celle du hard-discount Leader Price qui remportent la palme du meilleur thon avec une qualité de poisson très satisfaisante et une faible contamination.

Des quantités de poisson qui vont du simple au double

Le plus gros effort a été fait par les fabricants de surimi. Ces petits bâtons transformés contiennent désormais au moins 50% de poissons (ce qui reste peu) et moins d’additifs. Dans le top, on trouve les bâtonnets surimi de Monoprix, Fleury Michon et Marque Repère (E.Leclerc). À l’inverse, les premiers prix (Monoprix P’tit, Pouce d’Auchan, Eco+ d’E.Leclerc) se retrouvent dans les flops. Ils contiennent “moins de 20% de poisson, de mauvaise qualité de surcroît, et de la farine, de l’huile, du sucre, du sel, des colorants et des additifs divers”, soulignent les journalistes.

Terrines, rillettes, surimis et brandades contiennent trop peu de poisson au regard de la teneur en gras et en additifs. A évitez, de manière générale, donc.

Mangez des maquereaux et sardines

Connu pour son apport en protéines, le poisson est aussi une source majeure d’acides gras oméga-3 qui jouent un rôle majeur sur le développement des organes notamment du cerveau. Ils protègent le système vasculaire, ont un rôle anti-inflammatoire et préventif du cancer. Le poisson est riche en oligo-éléments, en vitamines et en phosphore. Il ne faut donc pas pour autant s’en passer.

Les poissons gras (thon, saumon) sont les plus riches en oméga-3 mais ceux qui contiennent le plus d’arsenic et de mercure. Optez plutôt pour des petits poissons au milieu de la chaîne alimentaire comme la sardine et le maquereau qui exposent moins aux métaux lourds. Une économie pour vous et votre santé.

D’autre part :

Déjà publié sur ce site, aviez-vous entendu parler de ce scandale survenu en 2007 et très peu relaté dans les médias Mainstream concernant un lot de quarante mille tonnes d’huile de vidange mélangée à des huiles destinées à la consommation ?

Non ? !

Alors sachez aussi que depuis cette même année, l’union européenne incapable de retirer tous les aliments contaminés déjà mis en vente à rehaussé l’acceptance en matière d’huile frelatée à 10%. Ce qui revient à dire que la vinaigrette que vous avez acheté dans l’hyper du coin peut contenir 10% d’huile de vidange et ce, en toute légalité.

François Asselineau nous en parle lors de l’une de ses nombreuses conférences.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

La preuve :

L’UPR EST PARVENUE À SE PROCURER UN SCAN DE L’ORIGINAL DE LA NOTE DU 11 JUIN 1965 DU DÉPARTEMENT D’ÉTAT AMÉRICAIN SUR L’EUROPE ET L’UNION MONÉTAIRE EUROPÉENNE.

Première publication : juin 2014

Grâce au talent de détective de François-Xavier Grison, l’UPR est parvenue à se procurer un scan de l’original de la note du Département d’État américain sur la réunion du 11 juin 1965, citée par le journaliste Ambrose Evans-Pritchard dans le Daily Telegraph du 19/09/2000.

Ce document original du Département d’État est passionnant à découvrir et valide totalement l’article du Daily Telegraph et les analyses de l’UPR.

Par la même occasion, il nous permet de démasquer les manœuvres d’intimidation des collabos européistes, qui essaient de discréditer le journaliste britannique, et qui calomnient l’UPR en nous taxant d’« antiaméricanisme primaire », voire de « conspirationnisme », tout simplement parce que nous révélons aux Français le rôle central joué par les États-Unis d’Amérique dans l’euro et dans la prétendue « construction européenne »

Pour que les lecteurs comprennent bien cette note, son contexte et son contenu, je l’ai fait précéder d’une analyse critique circonstanciée. Tout cela vient d’être mis en ligne sur notre site, 49 ans jour pour jour après la tenue de cette réunion de Washington :

>>>Voir ici<<<

>>>Document téléchargeable ici<<<

Ce lien est à faire circuler au plus grand nombre possible de vos amis et connaissances, notamment à tous ceux qui ne veulent pas croire aux informations que nous délivrons. Maintenant, ils ne pourront plus dire que ce n’est pas vrai. Et ils sont donc confrontés à leur responsabilité.

Les Catalans et leur bien étrange indépendance

Quand l’émotionnel dicte ses pensées et ses actes au plus grand nombre, seuls les éclairés savent en tirer parti !

En 2014 déjà, lors des nombreuses manifestations en faveur d’une Catalogne indépendante, on pouvait sentir très nettement l’esprit américain planer au dessus de tout cela.

Organisation, financement, des banderoles et des slogans américanisés …

La Catalogne veut devenir indépendante, c’est à dire quitter l’Espagne tout en étant le prochain état européen, ce que scandent les banderoles en américain.

Catalonia, the next state in Europe

Réfléchir avant d’agir, faire tourner plusieurs fois sa langue dans sa bouche avant de sortir une ânerie, en ce qui concerne la Catalogne, restons prudents et ne nous laissons pas, pour une fois, éblouir par ce que nous servent les médias mainstream.

François Asselineau nous décrypte tout cela dans une conférence en 2014.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

François Asselineau : « On est en train d’assister au début de la fin de la puissance américaine, c’est à dire du roi dollar »

François Asselineau:

« Ce qui vient de se passer au Venezuela, le Venezuela qui vient de décider de faire facturer son pétrole en yuan chinois et non plus en dollar, c’est une information de toute première magnitude. Ca veut dire qu’on est en train d’assister sous nos yeux au début de la fin de l’empire américain, au début de la fin de ce qui a fait la puissance américaine depuis a seconde guerre mondiale, c’est à dire le Doi dollar.

Et il n’y a pas que le Venezuela qui est en cause.

Vous avez vu qu’il y a eu la réunion de la Russie et de la Chine et des Brics plus généralement se sont réunis pour ouvrir officiellement la banque de développement des Brics. Il est de plus en plus question de développer le recours au rouble ou au yuan chinois comme alternative au dollar. Donc actuellement, les grandes forces sont à l’oeuvre et c’est la prédominance blanche et américaine issue de la seconde guerre mondiale sur le reste du monde qui de plus en plus est en train de s’effondrer. Je renvoie d’ailleurs au passage, à ma conférences que j’avais faite y a déjà 2 ou 3 ans et qui s’appelle: »l’Hyperpuissance américaine est-elle sur le déclin ? ».

On est en tain de constater que mois après mois, cette hyperpuissance américaine est en effet sur le déclin. »

Vidéo complète sur Youtube

HISTOIRE & EDUCATION : Une autre histoire de la France, vous ne la verrez plus jamais comme avant

Plus de trois heures d’histoire dite par François Asselineau.

Une vidéo que je vous suggère de visionner et partager en particulier avec les plus jeunes.

Partant de l’empire gaulois et allant jusqu’ à la 5ème république, si vous avez des lacunes dans cette matière ce document est fait pour vous. Il s’agit-là de la vraie histoire de France.

Je remercie vivement François Asselineau, cet homme qui m’a permis d’ouvrir les yeux sur la réalité de ce monde et de me “Dématrixer

François Asselineau sera en direct mardi 26 septembre sur la radio du Discord Insoumis à partir de 21h et répondra aux questions des internautes.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK