Vos impôts ne servent qu’à rembourser les intérêts des prêts que fait le secteur privé à l’État (Le serpent qui se mord la queue)

La crédulité du commun des mortels fait peine à voir. Croyant participer à la bonne marche de l’économie de leur ville en payant des impôts, ils sont loin de s’imaginer en fait qu’ils ne font que rembourser les banques et autres acteurs du secteur privé qui ont prêté à l’État de quoi assurer la viabilité de ses infrastructures.

C’est comme cela depuis que les banques nationales n’ont plus le droit de battre monnaie pour l’État  tout en ne percevant aucun intérêt.

En lieu et en place, Insidieusement, c’est concocté au profit du secteur privé une machinerie obligeant les États à lui emprunter à 6% d’intérêts, d’où la débâcle socio-économique que nous connaissons aujourd’hui.

Mais qui a donc bien pu mettre au point ce mécanisme dévastateur pour le social et l’économie et surtout qui l’a cautionné au niveau des élites ?

Étienne Chouard nous donne des pistes qui, si l’on se donne la peine de creuser un peu nous mèneront vers des réponses qui décoiffent.

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK / MondiAspora

La dette et l’impôt: Quand Étienne Chouard (professeur d’économie) explique en quoi l’impôt sur le revenu est une énorme arnaque.

Multinationales : Le pouvoir hors-les-lois.

Multinationales : Le pouvoir hors-les-lois.

Ce qui se passe depuis des décennies au nez et à la barbe des peuples n’est rien d’autre qu’un transfert du pouvoir entre les mains des banques et des multinationales !

Alain Deneault, philosophe québécois, auteur de “La Médiocratie” et “Le totalitarisme pervers” nous explique le fonctionnement des multinationales qui lancent avec la complicité de nos élites une nouvelle offensive contre la démocratie avec la merveilleuse loi “secret des affaires“.

G.S

Crédit vidéo : DataGueule

Secret des Affaires : Deuxième épisode (On va vous empoisonner au nom du secret des affaires)

Secret des affaires : Informer l’opinion publique va devenir un délit !

Alors que la loi sur le secret des affaire ne devrait s’appliquer qu’à la concurrence, ce qui est déjà le cas lors d’espionnage industriel, elle va s’étendre et s’appliquer aux lanceurs d’alerte ainsi qu’ journalistes d’investigation.

Cette loi qui va s’appliquer à l’Union Européenne va faire en sorte de donner carte blanche à des entreprises comme Monsanto, Philip Morris, l’industrie pharmaceutique, l’industrie agroalimentaire etc… pour agir selon le calendrier de leurs intérêts financiers tout en muselant le travail des journalistes et lanceurs d’alerte qui enquêtent sur le terrain pour dénoncer des pratiques qui mettent en danger notre santé, notre environnement ainsi que l’avenir de nos enfants.

Le Néolibéralisme montre son vrai visage et pour celles et ceux qui douteraient encore que nous sommes gouvernés par les banques et les multinationales, si cette loi permissive ne leur ouvre pas les yeux c’est qu’il y a vraiment un gros problème au niveau des neurones.

Je mets à nouveau en lien, sous la vidéo, la pétition contre cette loi qu’il faut absolument signer !

Stéphane Guibert / Finalscape / VK / MondiAspora

 

>>>LIEN SUR LA PÉTITION<<<

Médias : Carrefour verse les aides publiques perçues à ses actionnaires

Alors que de réforme en réforme les Français sont priés de se serrer chaque fois plus la ceinture, Carrefour gave ses actionnaires avec les deniers publics. Scandaleux !

Alors que carrefour prévoit un plan social mettant à la trappe 10’000 emplois, depuis 2013 les Français ont versé à la firme 744 millions d’euros sous forme d’aide publique. Dans le même temps, Carrefour versait 2,4 milliards sous forme de dividendes à ses actionnaires.

Cela signifie que chaque foyer imposable à donné 44 euros aux actionnaires de Carrefour, cela signifie que la direction de Carrefour a versé l’équivalent de toutes les aides publiques reçues à ses actionnaires.

Et on veut privatiser le service public !

Stéphane Guibert / Finalscape / VK / MondiAspora

Il faut savoir : Le verrou de Bercy et la fraude fiscale

Après le dernier scandale en date : “Les paradise leaks”, il est intéressant de savoir comment fonctionne le système en France. Le verrou de Bercy, cette machinerie qui ne profite qu’aux riches.

G.S

Le verrou de Bercy est une expression qui désigne le monopole qu’exerce le ministre du Budget sur les décisions de poursuites judiciaires en matière de fraude fiscale, en France. Si ce monopole existe depuis les années 1920, l’expression n’est devenue populaire qu’après les affaires Cahuzac en 2013 et les Panama Papers en 2016.

>>>Source Wikipédia<<<

LuxLeaks, SwissLeaks, EDF…Les 12 derniers mois ont à nouveau été ponctués de scandales de grande ampleur venus rappeler le caractère industriel de l’évasion et la fraude fiscales qui sont à l’origine d’un manque à gagner phénoménal pour les Etats, du Nord comme du Sud.

En parallèle, l’année 2015 est marquée par la multiplication des initiatives politiques au sein de l’OCDE, de l’Union Européenne et des Nations Unies ; et nombreux sont ceux qui ont affirmé récemment que le temps des paradis fiscaux était révolu.

Les initiatives en cours sont-elles suffisantes ? Dans quelle mesure vont-elles inciter les entreprises à changer leur comportement en matière fiscale ? Les pays en développement, premières victimes de ces pratiques, vont-ils en bénéficier ? Quel sort est réservé aux lanceurs d’alerte, sans qui aucun scandale n’aurait vu le jour ? Quel rôle doit tenir la justice dans ce processus ?

A l’occasion des 10 ans de la Plateforme Paradis Fiscaux et Judiciaires, chercheurs, journalistes, décideurs politiques et représentants de la société civile sont invités à débattre et à formuler des pistes d’action concrètes pour faire progresser la justice fiscale.

Pour Rappel : De fausses victimes de l’holocauste inventées pour détourner de l’argent


New-York, une bande d’escrocs Juifs c’est fait mettre en prison après avoir durant des années inventé de fausses victimes afin de toucher l’argent des rescapés des camps de la mort durant la seconde guerre mondiale.

C’est un total de 5’000 fausses déclarations qui ont ainsi été rédigées pour un montant de 42 millions de dollars que l’Allemagne a verser à une organisation qui a donc été détourné par cette bande mafieuse.

Je profite de ce billet et c’est d’ailleurs le but premier de ce post pour mentionner qu’il y a de bons juifs comme il y a de mauvais juifs, qu’ il y a de bons musulmans comme il y a de mauvais musulmans, qu’ il y a de bons chrétiens comme il y a de mauvais chrétiens. Cela pour dire que l’amalgame profite à la propagande j’ai pour exemple un article qui parlait d’une bombe à neutron qui avait été larguée sur le Yémen par un avion Israélien aux couleurs Saoudiennes et un visiteur relativement remonté avait posté un commentaire sous-entendant que toute la communauté juive était visée.

Ce site n’a pas pour vocation de discriminer qui que ce soit, il tente juste de trouver la vérité et de la divulguer.

>>> Article sur le Yémen <<<

Stéphane Guibert / Finalscape

vk