Abus sexuels sur mineurs : La nouvelle loi Schiappa a été adoptée.

Spread the love

Lors d’un procès, il incombera à l’enfant de prouver qu’il n’était pas consentant !

Fatima Benomar fondatrice de l’association ” Les Effronté(e)s” au micro de RT France dénonce cette loi dont les textes encore flous laissent à l’appréciation des juges la capacité d’un enfant à faire le discernement ou non en matière de consentement lors d’un rapport sexuel avec un adulte.

Pour les opposants à ce texte, il ne s’agit ni plus ni moins d’un tapis rouge déroulé vers une banalisation de la pédophilie.

Stéphane Guibert

Facebook Comments

Laisser un commentaire