Santé : Cinq morts et des mises en quarantaine à cause du virus Nipah en Inde

Au moins cinq personnes sont mortes dans le sud de l’Inde du virus Nipah, pour lequel près d’une centaine d’autres se trouvent actuellement en quarantaine. Les autorités sanitaires sont en état d’alerte.

“Nous pouvons confirmer que cinq personnes sont mortes du virus Nipah” et que “94 personnes entrées en contact avec les morts ont été placées en quarantaine par précaution”, a déclaré un responsable de surveillance sanitaire du Kerala, une région à la pointe sud de l’Inde.

En outre, neuf malades sont hospitalisés en raison de symptômes suspects, avec au moins l’un d’entre eux testé positif au virus Nipah.

Selon les médias locaux, 10 personnes ont succombé à ce stade à cette zoonose mais les autorités attendaient des résultats de tests pour se prononcer.

Mortel dans 70% des cas

Bien connu en Asie du Sud et Sud-Est, ce virus transporté par la chauve-souris frugivore est mortel dans 70% des cas. Il a été identifié pour la première fois en Malaisie en 1998.

Le Nipah, dont des cas de transmission interhumaine ont été signalés par le passé, selon l’Organisation mondiale de la santé, peut provoquer des encéphalites mortelles et des comas. Il n’existe pas à ce jour de vaccin.

Source : Radio Télévision Suisse

Humour : La Burqa vue par un humoriste Suisse Romand

Marie-Thérèse Porchet alias Joseph Gorgoni

Marie-Thérèse Porchet, pour celles et ceux qui connaissent, on aime ou on aime pas. C’est un talent qui n’est plus à démontrer et Joseph Gorgoni qui incarne merveilleusement ce personnage nous propose un sketch sur la burqa, sketch qui va pour quelques minutes nous faire oublier les tentions que ce vêtement peut attiser dans les débats publics.

Voilà aussi l’occasion de nous intéresser à cet artiste Suisse, Joseph Gorgoni, qui en matière d’ingéniosité et de déguisements à plus d’une corde à son arc.

Stéphane Guibert

dshdhg

Finance : Pourquoi une nouvelle crise financière pourrait éclater cet été?

Le système financier mondial est au bord d’une nouvelle crise, écrit le journal Vesti.Finance, précisant que la situation s’aggrave aussi bien sur les marchés que dans l’économie. Qu’est-ce qui servira de nouveau déclencheur ?

Au cours de ces dernières années, nombreux étaient les experts augurant un prochain krach de l’économie. Vesti.Finance rappelle dans sa publication que cette année les problèmes peuvent s’avérer sérieux.

Les tensions se sont accumulées sur les marchés au fur et à mesure des hausses des taux par la Réserve fédérale des États-Unis. La marge bénéficiaire nette a alors commencé à progresser. Et Donald Trump, qui a gonflé les dépenses publiques jusqu’à un seuil inédit, n’a fait qu’aggraver davantage la situation.

«Le marché de la dette américaine est le marché le plus vaste et le plus liquide au monde, c’est justement pour cela qu’il représente la plus grande menace pour l’ensemble du système. En février, lorsque la volatilité a explosé et que les indices se sont effondrés, nous avons été témoins de ce qui pouvait arriver à tout moment. Ensuite, on a réussi à éviter les conséquences et la situation s’est stabilisée pour le moment, mais cela ne signifie pas que les problèmes ont été laissés de côté», lit-on dans l’article.

Actuellement, les gérants d’actifs sont préoccupés par la question: quand les bourses connaîtront-elles un krach? Comme l’écrit le journal, une série d’experts de renom considèrent qu’une crise financière pourrait se produire.

Le marché peut conserver pendant un certain temps sa dynamique positive par inertie, pourtant plus le rendement des bons du Trésor augmentent, plus le risque d’un krach est grand. D’ailleurs, cette fois-ci il risque d’être extrêmement rapide.

La situation géopolitique aggrave en outre la situation. Ceci concerne aussi bien l’état des choses au Proche-Orient que la Corée du Nord et le retrait des États-Unis de l’accord nucléaire avec l’Iran.

Un autre facteur serait le ralentissement de l’économie mondiale en dépit de la hausse du PIB mondial annoncé, on assiste à l’effet contraire.
Mais l’essentiel, c’est la Chine, souligne l’auteur de la publication: «Les autorités sont passées à la liquidation de la “bulle” de crédit, ce qui s’est inévitablement répercuté sur la dynamique du PIB», précise le journal.

Source : Sputnik

Suisse : Retour sur un Bank run

Jean Ziegler : Le capitalisme ne peut pas être réformé il doit être éliminé

Le capitalisme ne peut pas être réformé il doit être éliminé, détruit !

Jean Ziegler n’y va pas par quatre chemin lorsqu’il parle du capitalisme et à juste titre d’ailleurs. On sait que ce système est à l’origine de tous les maux de la planète, que ce soit sur le plan environnemental et humain, le capitalisme ne profite qu’à une infime partie de la population qui tient en otage le reste du monde.

Ce qui est non pas probable mais certain, c’est que si on laisse aller les choses sans réagir, la fin du monde tel qu’il est aujourd’hui est inéluctable et cela se fera dans des souffrances extrêmes.

Selon Jean Ziegler que j’ai la chance de connaitre personnellement et que j’apprécie énormément pour son franc-parler et sa détermination à faire de cette planète, un monde meilleur, le capitalisme qui doit être abattu fera place à un ordre du monde basé sur la solidarité entre les peuples et les hommes, sur la réciprocité et la complémentarité.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK / MondiAspora

Jean Ziegler sur Facebook

 

Science & Vie : L’homme, cancer de la Terre ?

Peut-on dire que l’homme est le cancer de la Terre ?

Dans son livre De l’inconvénient d’être né, Cioran se permet d’écrire que « L’homme est le cancer de la terre ». De son côté, le politologue et objecteur de croissance Paul Ariès estime, en faisant référence à des thèses comme celle de l’Eglise d’Euthanasia ou à l’ouvrage d’Yves Paccalet : « Comment lire sans réagir que l’humanité serait un cancer ? ».

Pourtant, Yves Paccalet explicite de façon réaliste son point de vue dans son livre2 : « L’homme est un organisme vivant. Comme tous ses homologues, il se reproduit et il consomme. Il a besoin de respirer, de manger… Ce faisant, parce qu’il engloutit beaucoup plus d’énergie et de biens matériels que les espèces sauvages, et parce qu’il prolifère, il détruit à grande vitesse la seule maison dont il dispose : la Terre. p.19 » (…)
« Lorsque, dans un végétal ou un animal, une population cellulaire augmente de façon aberrante, elle déstabilise l’édifice. Elle accapare l’oxygène, l’eau et la nourriture. Les cellules conquérantes ont besoin de celles qui les entourent pour vivre, mais elles les asphyxie, les assoiffent et les affament, tous en les intoxiquant avec leurs déchets. A terme, les envahisseuses ruinent l’édifice dont elles sont une pièce. Elles se suicident. Pour le médecin, une population excessive de cellules prend le nom de « tumeur ». Si le processus de multiplication s’emballe, la tumeur devient maligne : on a affaire à un cancer. Une seule bête colonise en masse la planète entière : l’homme bien sûr ! Nous ne sommes ni le fleuron, ni l’orgueil, ni l’âme pensante de la planète : nous en incarnons la tumeur maligne. L’homme est le cancer de la Terre. Le cancer est une métaphore. Il en existe bien d’autres…

La vidéo du jour : No comment ! (Adorable)

NO COMMENT !

Adorable nous dit-on dans la vidéo ; propagande au second degré me diront certains mais les faits sont là. Tueries après tueries les lobbies des armes  ne ce sont jamais aussi bien portés aux États-Uni.

G.S

Et pour rappel :

Syrie, Pierre Le Corf : Je vais être transparent puisque leur objectif est de purement me descendre et que je n’ai rien à cacher, vous vous ferez votre propre opinion

Je vais être transparent puisque leur objectif est de purement me descendre et que je n’ai rien à cacher, vous vous ferez votre propre opinion. Hier quelqu’un m’a envoyé le lien de ma page Wikipédia ou ce qu’il en reste … (Lien sur Wikipédia) Rien ne change, je suis toujours dans leur cyclone, elle semble éditée par les mêmes personnes – journalistes – lobbies qui ont tout fait pour me faire taire et qui continuent leur noble et vicieuse tache emprunte de lâcheté pour simplement détruire ce que je fais et le message que je transmet en essayant de me mettre dans leurs petites boîtes-étiquettes à haine (propagandiste, proche de l’extrême droite, espion …et j’en passe) pour marginaliser non pas tant ce que je partage, mon travail pour aider, … mais aussi finalement le témoignage des gens ici et les réalités que nous avons vécu au profit d’un mono-narratif. En gros dans leur monde comme dans Disney, il y a les gentils et les méchants.

Il n’y a pas une seule vérité, j’ai vécu la guerre et encore aujourd’hui, il y a beaucoup de morceaux du puzzle que certains essayent d’arracher pour uniquement donner sens à leur narratif pré-mâché en effaçant tout le reste. Je le répète, chacun doit se faire sa propre opinion, je ne fais que partager ce nous vivons et ce que les gens veulent partager de leurs vécus, toujours avec des photos ou les gens osent montrer leurs visages, ainsi avec l’expérience qu’induit la guerre en moi et la pression sur place, je ne suis pas journaliste, je suis ici pour aider. Leur discours est tellement manichéen et finalement ne laisse à personne d’autre qu’eux le droit de témoigner, une dictature de la pensée. La majorité des articles écrits sur mon travail et à propos de la Syrie est encourageant @France 24 @France 2 @France 3 @Figaro @Telegramme @L’express @Sputnik (ok, Russe, mais très honnête sur le terrain) etc… mais j’ai mes chimères qui me suivent à la trace, tant médias que groupes « activistes ». A l’époque le Quotidien avec Yann Barthès (Hugo Clement) disait qu’il ne faut pas se fier aux propagandistes professionnel comme moi mais se fier aux médias reconnus (rire) Le Nouvel OB’s (Nolween Le Blennevec) dont l’écrivaine est connue pour couper les têtes, me fait payer le prix fort pour parler de libération d’Alep – à ce qu’il paraît je suis “l’animateur d’un petit média pro-régime hargneux et manichéen sur ma page FB”. Le Monde (Christophe Ayad) qui ose comparer les morts d’un côté et de l’autre en médisant les bombardements dont je parle sur la population ici et en m’accusant d’être un acteur majeur dans la « chute d’Alep » par ma « désinformation » au service du Régime Syrien Libération check news (drôle qu’un média soit voleur et policier à la fois) qui me marche dessus en laissant sous-entendre que j’ai moi même été (moi « l’humanitaire pro-Assad ») placer les documents de Daesh et Liwa Al Tawhid dans les locaux de Syria Charity. (…) Je passe sur les journalistes ou dits journalistes @Marie Peltier @Camille de Rouvraix @Nicolas Hennin @Vincent Coquaz @Romain Caillet @Laura-Maï Gaveriaux etc. qui continuent leur cabale en sous-marin puisque finalement le Wikipedia est pourvu de tous vos articles. Un jour j’espère m’assoir autour d’un café avec vous, aussi douloureux que cela puisse être, et échanger, aussi compliqué cela semble être.

Je vous laisse vous poser la question, à qui ça profite? J’ai quoi à gagner?? Je prends beaucoup de risques ici pour aider comme je peux avec mes petits moyens, ça me fatigue que tant de gens derrière leurs claviers viennent raconter la guerre sans goûter ni à la merde ni au sang qui va avec, sans prendre en considération de tout ce que ça signifie derrière. Faites-vous votre propre opinion.

English

I’m going to be transparent since their goal is to just put me down and I have nothing to hide, you will make your own opinion. Yesterday someone sent me the link of my Wikipedia https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Le_Corf Nothing changes, I’m still in the hurricane, it seems edited by the same people who have done everything to silence me and who continue their noble and vicious and coward task to simply destroy what I do and the message that I transmit by trying to put me in their small hate labels (propagandist, close to the far right, spy … and so on) to marginalize not so much what I share, my work to help, … but also finally the testimony of the people here and the realities that we lived in favor of a mono-narrative.

There is not 1 truth, I lived through the war and still today, there are a lot of pieces of the puzzle that some people are trying to snatch away just to give meaning to their pre-chew narrative by erasing the whole thing, erasing the people who lived the “wrong side of the story”. I repeat, everyone must make their own opinion, I only share what we lived and what people want to share from their experiences, always with photos where people dare to show their faces, so with the experience that Induces the war in me and the pressure on the spot, I am not a journalist, I am here to help. Their speech is so Manichean and finally leaves no one but themselves the right to testify, a dictatorship of thought.

The majority of the articles written about my work and about Syria is encouraging @France 24 @France 2 @France 3 @Figaro @Telegramme @ The express @Sputnik (ok, Russian, but very honest in the field) etc … but I have my chimeras that follow me, both media and activist groups. At the time the @Quotidien avec Yann Barthès (Hugo Clement) said that we should not trust professional propagandists like me but rely on the trustfully media (laugh) @Le Nouvel OB’s (Nolween Le Blennevec) whose writer is known to cut off the heads of people having different opinions about some subjects, she makes me pay the high price to talk about liberation of Aleppo and not fall – to talk about terrorists and not rebels – she is saying I’m “the host of a small media pro-regime surly and manichean on my FB page” (You judge) @Le Monde (Christophe Ayad) who dares to compare the dead on one side and the other by slandering the bombing of which I speak about on the population here on the Ouest Aleppo and accusing me of being a major player in the “fall of Aleppo” by my “disinformation” at the service of the Syrian Regime @Libération check news (funny that a media is thief and police at same time) who are implying that I myself have been placing the documents of Daesh and Liwa Al Tawhid in the offices of Syria Charity in East Aleppo (…) I pass on the journalists or said journalists @Marie Peltier @Camille de Rouvraix @Nicolas Hennin @Vincent Coquaz @Romain Caillet @ Laura-Maï Gaveriaux etc. who continue their cabal underwater since finally Wikipedia is provided with all your articles. One day I hope to sit around a coffee with all of you, as painful as it may be, and exchange, as complicated it seems to be.
Ask yourself the question, who benefits from that? What does I have to win??? I take a lot of risks here to help as I can with my small means, it tiresens me that so many people behind their keyboards come to tell the war without tasting either shit or the blood that goes with it, without taking into account all that that means behind. Make your own opinion.

Rappel : Après de nouveaux heurts à Jérusalem, réunion de l’ONU annoncée

Deux Palestiniens ont été tués lors de heurts en Cisjordanie. [EPA/Mohammed Saber – keystone]

Article publié le 24 juillet 2017 source RTS info

Alors que deux Palestiniens ont trouvé la mort samedi lors d’affrontements avec les forces de l’ordre israéliennes près de Jérusalem, une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU a été convoquée lundi.

Depuis une semaine, les heurts sont quotidiens entre forces de sécurité israéliennes et manifestants palestiniens, qui dénoncent l’installation par Israël de détecteurs de métaux aux accès du troisième lieu saint de l’islam, dans la vieille ville de Jérusalem. Mais, jusqu’à vendredi, ces affrontements n’avaient fait que des blessés.

Samedi, un Palestinien de 17 ans est décédé quelques heures après avoir été grièvement blessé par balles dans des heurts à El-Azariyé, en Cisjordanie occupée, selon le ministère palestinien de la Santé.

Réunion de l’ONU convoquée

A Abou Dis, un autre adolescent palestinien, âgé de 18 ans, est mort lorsque le cocktail Molotov qu’il voulait lancer sur les forces israéliennes a explosé sur lui, d’après la même source.

Cette flambée de violences sera le sujet d’une réunion d’urgence lundi du Conseil de sécurité de l’ONU, convoquée à la demande de la France, de la Suède et de l’Egypte, selon des diplomates.

Source : Radio Télévision Suisse

Les images témoins de l’histoire.

Attention à l’extrême violence de ces images !

Culture Pub : Le FranGlais, quand langue de Shakespeare lorgne sur la langue de Molière

Le Franglais, volonté délibérée pour imposer une culture mondialisée ou simple évolution des mœurs ?

Que ce soit par le cinéma, la télévision, la musique la publicité et même notre alimentation, aujourd’hui, tout passe par l’anglais (américain) et petit à petit, sans que nous nous en rendions compte une des plus belles langues du monde, le Français prend des airs anglophones tout en perdant ses racines.

Simplifier l’orthographe, incorporer au dictionnaire des mots anglais tous les ingrédients semblent réunis pour une mutation profonde de la langue de Molière.

Volonté délibérée de la part d’une élite mondialiste américaine voulant imposer sa culture au reste du monde ou simple évolution des mœurs ?

Stéphane Guibert / Finalscape / VK / MondiAspora

Palestine l’histoire d’une Injustice (10 minutes pour connaître l’essentiel sur le Sionisme)

Pierre Stambul Co-président de l’UJFP ( Union Juive Française pour la Paix ), nous expliquent en 10 minutes la source de la guerre Palestine / Israël

UJFP : Union Juive Française pour la paix