Notre-Dame de Paris : Le major Patrick Nicolle réagit à propos de l’incendie de Notre-Dame de Paris

Mise à jour : samedi 20 avril 2019 – 16:15 –

Selon le Major Patrick Nicolle, candidat à la présidentielle de 2022, l’incendie ayant ravagé une partie de la cathédrale Notre-Dame de paris survenu le 15 avril 2019 en début de soirée serait criminel et aurait été piloté par une volonté politique.

Il met en parallèle l’affaire “Mamadou” et l’affaire “Benalla“.

Bien qu’aucune donnée scientifique ne soit dévoilée lors de ce live, Patrick Nicolle se base sur son point de vue personnel ainsi que sur des avis de scientifiques qu’il aurait rencontré à Paris mais qu’il ne nomme pas.

Cet incendie qui suscite beaucoup d’interrogations et que certains n’hésitent pas à qualifier de “11 septembre à la française” aura permis à l’actuel locataire de l’Élysée de regagner quelques points dans les sondages et je ne peux m’empêcher de faire le rapprochement concernant l’ancien président, François Hollande, qui, au plus bas en termes de confiance auprès des français, avait connu un regain soudain de popularité après les attentats contre Charlie Hebdo.

Lire la suite

11 septembre 2001 : Un professeur limogé et condamné pour son analyse concernant l’effondrement des 3 tours le 11 septembre 2001

Un professeur limogé et condamné pour son analyse concernant l’effondrement des 3 tours le 11 septembre 2001

Le fameux rapport dont ce professeur parle :

Dans un silence assourdissant des médias (pas un média francophone n’en a parlé), le magazine scientifique Europhysics News a fait paraître il y a 3 semaines une étude confirmant que les 3 tours du World Trade Center ont bien fait l’objet d’une démolition contrôlée.

Europhysics News n’est pourtant pas un site que les médias pourraient qualifier de “complotiste” et c’est bien ça le problème. C’est un magazine renommé de la communauté de la physique européenne détenu par l’European Physical Society. Leur objectif est de fournir aux physiciens de tout niveau, allant des étudiants avec un diplôme supérieur aux cadres supérieurs travaillant aussi bien dans l’industrie que dans le service public, un large spectre sur les aspects scientifiques et organisationnels de la physique et disciplines apparentées, en Europe. Y sont publiés des articles de synthèse, des articles sur des thèmes avancés, des nouveaux rapports et des domaines d’intérêt général.

Les auteurs du rapport sont Steven Jones (ancien professeur de physique au Brigham Young University), Robert Korol (professeur émérite de génie civil à l’Université McMaster en Ontario et diplômé de La Société canadienne de génie civil et de l’Institut canadien des ingénieurs. Ses principaux intérêts de recherche ont été dans les domaines de la mécanique des structures et des structures en acier), Anthony Szamboti (ingénieur en conception mécanique avec plus de 25 ans d’expérience dans le domaine du design structurel de conception dans l’aérospatiale et l’industrie des communications) et Ted Walter (directeur de la stratégie et du développement pour Architects & Engineers for 9/11 Truth, AE911Truth), une organisation sans but lucratif qui aujourd’hui représente plus de 2500 architectes et ingénieurs.

Des incendies font s’effondrer des grattes-ciels en acier? Du jamais vu.

Lire la suite

WTC Analyse : La complosphère revient en force

Je reviens pour la énième fois sur ce triste événement qui endeuilla la planète entière et qui, du côté Suisse, sonna le glas de la compagnie aérienne Swissair.

L’analyse n’est pas de moi mais j’y accorde toute ma meilleure attention car à mes yeux bien plus crédible que la version officielle.

Je vous laisse juge.

Stéphane Guibert

Les preuves scientifiques sont là !

OR

Pour ceux qui ont besoin d’explications :

LES AUTRES PREUVES SCIENTIFIQUES, JURIDIQUES ET AUTRE :

TOURS n° 1 & 2 :

– En aérologie, juste derrière le bout des ailes d’avion en vol, l’air s’enroule vers le haut. C’est la même chose derrière un véhicule lourd (effet d’aspiration) ou visible derrière un bateau : la matière situé devant le véhicule (air ou eau) est chassée par son déplacement et reprend sa place après le passage du véhicule en formant ces rouleaux. Ils restent visibles plusieurs secondes, mais toutes les vidéos du 11 septembre ne montrent aucun rouleau dans les flammes et la fumée. Donc : pas d’avion.

– Aucun des 2 x 3,1 millions de pièces des Boeing n’a été retrouvée ! Par contre on a trouvé une carte d’identité d’un terroriste…

– Les vidéos montrent que les “avions” rentrent dans les immeubles comme dans de la mousse. Alors qu’un vrai choc aurait détruit le bout du fuselage, aurait tordu puis disloqué l’avion, le faisant exploser à l’extérieur, et les 2/3 des débris seraient retombés au sol. Allez voir le site US spécialisé dans les crash d’avions, il y a des milliers de photos de vrais crash : on retrouve toujours des tas de pièces identifiables, notamment celles de la queue de l’avion puisque l’énergie cinétique de l’impact a été absorbée par la déformation et la destruction de l’avant (comme dans les chocs frontaux de voitures : l’avant est détruit, alors que l’arrière reste identifiable).

– Les piliers en acier de 80 cm x 45 cm x 400 mètres ont fondu, des flaques encore liquides ont été retrouvées plusieurs jours après en déblayant. Or le kérosène (s’il y avait eu des avions), dégage une chaleur de 400° à 600°, alors que l’acier ne peut fondre qu’au-delà de 1.500° C. Les piliers ont donc été plastiqués avec de la thermite, seul explosif permettant d’atteindre des températures de 2.000 ° C. D’ailleurs, Bush a posé pour une photo où il a le pied sur une boule d’environ 1 mètre de diamètre composé d’amas d’acier fondu avec le béton ! Vous m’appellerez quand vous arriverez à faire fondre le béton et l’acier avec du kérosène !

– Les piliers sont tous coupés selon le même angle qu’on utilise en démolition contrôlée. Allez voir les nombreuses photos.

– Toutes les vidéos “officielles” montrent des dizaines d’explosions latérales dans les étages situés en-dessous de l’effondrement, jusqu’ à 20 étages plus bas.Or il s’agissait de bureaux n’abritant normalement aucune matière inflammable ou explosive en grande quantité. La violence de ces explosions a projeté des poutres d’acier qui se sont plantées dans les immeubles voisins.

– Sur certaines vidéos “officielles” relayées par tous les médias à l’époque, montrent une aile d’avion qui passe derrière le haut d’un immeuble pourtant situé en arrière plan : pas d’avion mais un hologramme.

– La façon très verticale de chuter des deux tours de 415mètres de haut est un indice majeur d’une démolition contrôlée. Allez discuter avec des artificiers qui vous expliqueront toute la difficulté de faire tomber un immeuble par le haut pour ne pas endommager les immeubles avoisinant.

– La chute à la vitesse de la chute libre est une preuve déjà suffisante en soi !

– La chasse US décolle en moins de 10 minutes, et une base militaire est à 10 minutes de NY. Il aurait donc suffit de 20 minutes maximum pour descendre les Boeing, alors qu’il s’est écoulé 1 h 40 entre le 1er “détournement” et le second crash…

– Les milliards de $ en lingots d’or du WTC ont disparu, mais pas pour tout le monde.

– Un devis de désamiantage fait 10 ans plus tôt se montait à 2 milliards de $, soit autant que le coût de la reconstruction.

– Monsieur Silverstein, propriétaire des 2 tours, a changé la police d’assurance en août 2001, augmentant les primes de risque. Après le false flag, il a empoché une sacrée plus-value.

– Un collectif de plus de 2.000 pilotes civils et militaires à travers le monde a signé un texte expliquant que les manœuvres d’approches prétendues sont irréalisables, même par eux qui sont des pilotes experts.

– Aucune Commission d’enquête n’a été ordonnée. Bush a demandé à une Commission d’écrire la version officielle sans enquêter !

TOUR n° 7 :

– Elle s’effondre à 17h20 le 11 septembre sans avoir été touchée par quoi que ce soit. Quelques uns de ses bureaux étaient en feu, mais jamais aucun immeuble de structure métallique ne s’est effondré à cause du feu, même après plus de 24 heures d’incendie (Hong Kong).

– Certains bureaux appartenant au FBI abritaient des documents relatifs à de nombreux crimes financiers en cours (délits d’initiés).

– L’immeuble tombe droit exactement comme en démolition contrôlée, et il était inoccupé à ce moment, alors qu’aucun pompier n’avait demandé à le condamner.

PENTAGONE :

– C’est le bâtiment le mieux sécurisé au monde. Plusieurs centaines de caméras, et il n’a été diffusé que 4 images en tout et pour tout. Ces images montrent la signature d’un missile de croisière de type Tomahawk, allez voir.

– Les photos du trou montrent un diamètre d’impact très inférieur à celui d’un Boeing. De plus, aucune trace d’impact des 2 réacteurs pesant chacun 3 tonnes et fait de matériaux super solides arrivant à 800 km/ heure. Ni aucune trace de la queue ni de l’empennage. Le fuselage d’un avion est très fragile, alors que les jointures des ailes et les réacteurs sont très solides. Et on veut nous faire croire que le fuselage à traversé 3 mètres de béton armé !

– Aucun débris n’identifie qu’il s’agirait d’un avion.

– Problème majeur : l’effet de sol ! Il s’agit des perturbations verticales causées par la proximité d’un corps juste au-dessus du sol. Un corps (le prétendu avion) en avançant rapidement, comprime l’air et une partie de cet air rebondit sur le sol et remonte de manière aussi irrégulière que l’est le sol. Regardez comment cet effet de sol a soulevé dans les airs des voitures de course formule 1 pourtant très plates en-dessous et sur un circuit parfaitement entretenu, alors la pelouse du pentagone avec l’envergure d’un Boeing… Je vous laisse imaginer.

– Les photos montrent des poteaux coupés par les “ailes de l’avion”. Or, en allant voir des sites de vrai crash, les poteaux sont tordus et couchés, mais pas coupés.

– Les bureaux du Pentagone abritaient une commission d’enquête sur le détournement de plusieurs centaines de milliards organisés par les amis de Bush, et les bureaux adjacents étaient inoccupés au moment du tir.

Il n’y a donc eu aucun avion le 11 septembre, ni sur les tours n°1 et n°2 (mais un hologramme militaire), ni sur le Pentagone (missile Tomahawk) et encore moins sur la tour n°7 du WTC qui s’est écroulée à 17h20 !

LES RAISONS :

– Guerre d’invasion en Irak.
– Guerre d’invasion en Afghanistan.
– 1,3 millions de morts dans ces deux conflits d’ingérence.
– Faire passer tous les musulmans pour la gangrène du monde, et les américains pour les sauveurs planétaires.
– Loi appelée “patriote act” qui permet au gouvernement US d’espionner légalement toute sa population.
[en France, ils nous ont fait pareil avec la Loi “renseignement”]
– Disparition des dossiers d’enquêtes qui gênaient les copains de Bush.
– Quelques milliards de dollars encaissés des assurances.
– Enrichissement conséquents des sociétés de vente d’armement pour les deux guerres.

FAITES VOS PROPRES RECHERCHES

WTC : Attentats du 11 Septembre, implications des Israéliens, une Enquête indépendante est nécessaire

De lourds soupçons basés sur des faits et preuves irréfutables pèsent sur des groupes d’Israéliens espionnant sur le sol américain dans les mois précédant les attentats.

Si la version officielle US des faits concernant le 11 Septembre est, à juste titre, de plus en plus contestée, l’implication israélienne – mentir par omission, donc leur complicité – n’a pas reçu toute l’attention qu’elle requiert.

Un Mémorandum extrêmement détaillé pose les bonnes questions en exigeant une enquête publique indépendante.

Les attentats du 11 Septembre ont permis d’établir des systèmes de surveillance et de violation des droits élémentaires des citoyens aux US et dans les pays occidentaux, une évolution politique dangereuse, au nom de la « guerre contre le terrorisme », vers des méthodes de gouvernance totalitaires au détriment de la démocratie, et qui nous concerne TOUS. Pour lutter efficacement contre ces dérives, il importe de comprendre tout ce qui s’est passé le 11 septembre. Ces évènements dramatiques ont permis à l’impérialisme américano sioniste d’imposer son dictat en violation du Droit International, des chartes et règles régissant les institutions internationales, notamment sur la torture, les poursuites des crimes de guerre et crimes contre l’humanité dont les américains et les sionistes se sont rendus coupables.

Après le démantèlement de l’Union Soviétique, et avant le 11 septembre, les Etats-Unis et leur puissant complexe militaire industriel et financier, se cherchaient un « ennemi » afin de poursuivre leur course hégémonique impérialiste mondiale. Le mouvement sioniste, à bout de souffle, et son puissant lobby AIPAC aux US, cherchaient un moyen de continuer à justifier sa colonisation de la Palestine, en faisant notamment, auprès des décideurs politiques de Washington, la promotion de « la guerre contre le terrorisme », marque déposée du régime sioniste qui se définissait à l’avant-garde de cette guerre, par son combat contre la résistance palestinienne à l’occupation colonisation, et contre la résistance libanaise du Hezbollah. Ce Mémorandum a été rédigé en 2004 par un juriste international, Mr Gerald Shea, et adressé à la Commission Nationale pour les Attaques Terroristes contre les Etats-Unis et au Comité du Sénat sur le Renseignement.

La vidéo :

Israël responsable des attentats du 11 septembre ?

“Ben Laden n’a jamais revendiqué les attentats du 11 septembre, les américains ont retouché les vidéos.”

Eric Laurent nous dévoile des faits qui portent à croire que le mossad (service secret israélien ) est impliqué au massacre qui a coûté la vie a près de 3000 personnes.

WTC : 16 ans après, la version officielle de plus en plus mise à sac. Théorie du complot ?

L’attaque sous fausse bannière du 11 septembre 2001 ne s’est pas déroulée comme la Cabale l’avait prévu.

Au lieu de cela, elle a servi comme un déclencheur de prise de conscience qui a aidé beaucoup d’hommes a réaliser ce qui se passe vraiment au-delà de la propagande des médias de masse.

Le 11 septembre est un fiasco pour la Cabale, plus personne ou presque ne croit à la version officielle et 16 ans après les vrais coupables sont clairement identifiés et toujours sous le coup d’être arrêtés.

RE OPEN 9/11 : Un petit documentaire qui ne fait que confirmer ce que les soit disant conspirationnistes savent déjà

Bien que cela ne fasse plus partie de la théorie du complot il est nécessaire tout de même de repasser ce petit documentaire afin de convaincre les irréductibles marmottes qui dorment toujours et qu’en ouvrant leurs yeux, elles se rendent enfin compte du monde dans lequel elles vivent

G.S Finalscape

Voici un nouveau documentaire en français sur les attentats sous faux drapeau du 11 septembre.
La vidéo est courte et résume bien cette affaire.

RE OPEN 9 / 11 : Des hologrammes voilà ce que c’était!

Des hologrammes voilà ce que c’étaient!

John Lear était un pilote expérimenté, un homme controversé, mais dont le récit, qu’il s’apprête à nous dévoiler, n’a rien de banal, bien au contraire. Bob Lazar lui-même dit de lui qu’il a une forte tendance à en rajouter, mais à le lire, on en arriverait à le croire, tellement ce qu’il dit semble plausible et censé.

Il pense que les avions qui ont percuté le World Trade Center et le Pentagone également le 11 septembre n’étaient en fait que des hologrammes, il dit en effet que la technologie holographique est maintenant très avancée et qu’il est donc aisé de reproduire à échelle réelle des avions. Suite à cette déclaration, il explique que nombreux sont ceux qui ont essayé de lui barrer la route, en lui disant par exemple qu’il faisait du tort à nos souvenirs du 11 septembre et qu’il salissait les mémoires de beaucoup de personnes mortes ce jour-là.

La journaliste lui explique que Henry Deacon pense quant à lui que les avions ce jour-là étaient télécommandés et veut savoir ce que John en pense. En ce qui concerne celui qui s’est écrasé à Shanksville, le vol 93, il apparaît qu’aucune épave n’a été retrouvée. Quant au vol 175, celui qui s’est écrasé sur la tour sud, il dit que c’est totalement impossible de l’écraser ainsi. Il s’explique, un avion tout d’abord ne peut pas voler en dessus de 900 mètres, il ne peut pas dépasser les 580 km/h, le maximum de vitesse opérationnel, il pourrait bien voler a 50 ou 60 km/h de plus, mais un dispositif de sécurité se mettrait immédiatement en route, un système de son qui irrite le pilote à un tel point qu’il lui est alors impossible de l’ignorer, il est donc forcé de ralentir.

Il faut se souvenir que les hommes pilotant l’avion étaient novices, ils ne connaissaient que pour ainsi dire les bases de l‘aviation et il leur aurait été impossible de voler au-delà de 630 à 650 km/h en plus de le faire avec le dispositif de sécurité activée.

En ce qui concerne le téléguidage précédemment soumis par Henry Deacon, John dit qu’il serait plus que difficile de téléguider un avion de cette taille, il réaffirme qu’aucune épave n’a été trouvée. Il dit que les seuls morceaux qui ont été retrouvés, pour l’un faisait plus de deux mètres de long, ce qui est tout à fait impossible, car l’avion aurait été désintégré sous le choc en des milliers de petits morceaux, on aurait donc dû en retrouver des milliers de petits, pas un seul gros, surtout que ce gros morceau a été retrouvé dans un état quasi parfait et pour l’autre, le moteur retrouvé dans Murray Street a été identifié comme étant un CFM-56 ou un CF6, ces deux types de moteurs sont “Général Electric”, alors qu’United Airlines n’utilise que “Pratt et Whitney”. Ce moteur n’était donc pas d’après ces dires le moteur du vol 175.

Il pense aussi que l’effondrement de l’immeuble sept est ridicule, il pense que le rétroprojecteur qui a envoyé les deux avions, les vols 175 et 11, a dû se déglinguer, car le vol 93 devait s’écraser sur l’immeuble sept et finalement a changé sa trajectoire.

Les bâtiments étaient en fait préparés pour une démolition contrôlée, ils avaient prévu que la première phase de la démolition contrôlée servirait à montrer la découpe supposée faite par un avion qui aurait pénétré la façade, mais cela une fois de plus lui paraît ridicule. De plus, la démolition a dû être contrôlée pour couper chaque poutrelle métallique en barres de neuf mètres, pour qu’elles entrent dans des camions pour quitter les lieux. Il est certain en comparant tous les éléments à sa disposition que l’effondrement a été provoqué par une arme a énergie directe, dirigée bien entendu par une plateforme spatiale d’armement. Il ne dit pas cela au hasard bien sûr, des recherches ont été effectués et il s’avère que les particules de poussière étaient d’environ de 80 microns, c’est ce qu’une arme a énergie directe produit quand elle pulvérise sa cible, c’est d’ailleurs ce qui explique que les sous-sols est étaient en fusion pendant plus de six semaines.

Pour lui, l’avion que nous avons ce jour-là vu voler au-dessus de la maison blanche, le 747, est à l’origine de tout, des images holographiques des avions s’écrasant sur les tours jumelles, des images de synthèses nécessaires au bon fonctionnement du plan, des images transmises aux chaînes de télévision montrant les tours s’effondrer sous les impacts etc.

Norm Bergrun et Ron Blackburn vont tous deux dans son sens et tout trois pensent que notre avancé technologique est bien plus avancée que ce que le gouvernement veut bien nous faire croire.

Le 31 mars 2007, Morgan Reynolds a intenté un procès contre 22 sociétés, dont certaines des plus puissantes, il les accuse en fait d’accepter de l’argent pour donner des informations erronées à une agence gouvernementale, le NIST (National Institute of Standards in Technology). Bush lui-même a demandé au NIST de déterminer pourquoi le WTC s’était effondré. Le NIST a trouvé une excuse à l’effondrement ridicule et Morgan Reynolds a plus de quarante pages d’erreurs en sa possession.

Le 28 janvier 2008, John Lear a ajouté une page à ce dossier, incluant les preuves qu’il avait quant à la thèse des hologrammes.

John Lear nous explique qu’il existe une organisation dont voici l’adresse mail, PilotsForTruth.com qui compte des membres qui approuvent sa démarche et toutes ces paroles.

Voici l’histoire d’April Gallup, une jeune femme travaillant au pentagone. Le jour même de l’attentat, elle avait avec elle son bébé de six mois, qu’elle allait déposer comme tous les matins à la crèche de la zone. Ce matin-là, on lui a refusé l’accès en lui disant qu’elle devait garder son enfant avec elle, ce qu’elle a fait. Son petit était donc à l’abri sous son bureau quand l’explosion a eu lieu. Elle n’était qu’à une dizaine de mètres de l’explosion et elle affirme que cette dernière a eu lieu quand elle a appuyé sur le bouton ON de son ordinateur. Elle a donc pris son bébé sous le bras et est sortie en passant par le trou béant, elle n’a vu aucun débris. Une fois à l’hôpital, des collègues sont venus lui rendre visite et lui ont dit qu’elle avait vu un avion s’écraser devant elle. Elle a nié, mais ils lui ont fait comprendre que c’est la version qu’elle devait donner. Étrange non ?

Il a aussi en sa possession un manuel militaire qui parle des équipements de l’armée. En voici quelques lignes : « le projecteur holographique projette une image visuelle 3D dans un endroit voulu, sans générateur d’affichage. Le projecteur peut être utilisé pour des opérations psychologiques et pour la gestion de la perception stratégique. Il est aussi utile pour la tromperie optique, ainsi que pour masquer, fournissant une distraction passagère lors d’un engagement avec un adversaire peu sophistiqué. Il a des possibilités de projections précises d’images visuelles 3D dans un lieu choisi. Complément de gestion des opérations secrètes et gestion de la perception stratégique, il octroie la tromperie et la dissimulation envers les centres optiques ». Cela a été écrit en 1999.

John Lear n’est peut-être pas si illuminé que cela, sa thèse semble tenir la route, d’autant qu’il fournit des preuves, celles-ci appuyées par son expérience de pilote professionnel. Peut-être un jour sauront-nous tout ?

RE OPEN 911 : Jean-Marie Bigard s’exprime sur le 11 septembre 2001

Jean-Marie Bigard n’y croit pas. La version officielle, pour lui, c’est du pipeau.

Toutes théories conspirationnistes confondues, une chose est cependant indéniable aujourd’hui, la version officielle a de plus en plus de plomb dans l’aile tant les incohérences dévoilées au grand jour se multiplient.

Sans vouloir en rajouter une couche je vous invite à écouter le point de vue de Bigard dans deux documents. Le premier ou il s’exprime tout à fait sérieusement lors d’une émission de radio, le second sur une série de sketchs qu’il avait consacré à ces évènements et enfin, une vidéo qui dévoile le 11 septembre sous l’œil averti de l’ONG “Re open 911” incluant un document vidéo décrypté et édifiant et pour finir, l’omerta brisée par la chaîne du service public France 3.

>>>Voir aussi l’article publié le 26 janvier 2017<<<

Stéphane Guibert / Finalscape /VK

Opération vérité sur le 11 septembre : Le FBI reconnaît qu’il n’y a jamais eu d’avion sur le Pentagone !

La raison exacte de cette révélation de l’agence de renseignement n’est pas encore établie, mais difficile de ne pas faire le lien avec l’élection de Donald Trump à la Maison Blanche. En publiant des photos inédites de l’attentat du 11 septembre, le FBI vient en tout cas de lever le voile sur l’un des plus gros mensonges de la version officielle : Il n’y a jamais eu de crash d’un Boeing contre le Pentagone !

Théorie du complot : Comment fabriquer un avion fantôme ?

Alors que de plus en plus de preuves s’accumulent attestant que l’effondrement des 3 tours (WTC 1, WTC 2 et WTC7 alors que ce dernier n’ait été atteint par aucun avion) ont été contrôlées à l’aide du seul explosif capable de faire fondre l’acier, l’explosif Thermite, après tant d’entraves aux enquêtes indépendantes, après la théorie de la technologie holographique, voici une vidéo qui démontre comment simuler le crash de l’un des avions.

Reste à savoir si en 2001, les software et les ordinateurs aient été assez puissants pour simuler ce qui c’est passé ce jour là, J’en doute un peut.

Document très intéressant en tout cas ne serais-ce que sur le plan technique.

Stéphane Guibert / Finalscape /VK

 

Sur Youtube

RE OPEN 911 : Oussama Ban Laden n’a jamais pris part aux attentats du 11 septembre 2001

Tant les preuves sautent aux yeux et celles-ci sont si flagrantes que les conspirationnistes dans les attentats du 11 septembre 2001 sont celles et ceux qui croient encore à la version officielle !

Ces attentats du 11 septembre ont été orchestrés dans le but d’instaurer la peur parmi la population et de justifier la guerre en Afghanistan et en Irak. Du même coup, Bush jr. c’est assuré une ré élection.

La vidéo en quelque lignes :

Le 1er mai 2011, le président américain Barack Obama déclarait :

“Les États-Unis ont mené une opération qui a permis  de tuer Oussama Ben Laden, le chef d’Al-Qaida”

Les dirigeants de tous les pays du monde se félicitent de cette nouvelle en disant que la justice avait été faite. Les médias commentent l’évènement en disant que c’était une bonne nouvelle pour ce pays, les États-Unis, une manière de cicatriser une plaie ouverte depuis les attentats du 11 septembre.

Affirmation numéro 1 : Oussama Ben Laden responsable des attentats du 11 septembre alors que entre le 12 et le 28 septembre 2001 il déclara à quatre reprises qu’il n’était pour rien dans ces évènements.

Tandis que Ben Laden niait alors toutes implications, les hauts dirigeants américains affirmaient que les États-Unis avaient une abondance de preuves reliant Ben Laden à l’attaque terroriste mais jamais aucune preuve ne fut présentée.

En fait, Ben Laden n’était pas inculpé pour les attentats du 11 septembre, aucune preuve de sa culpabilité n’a jamais été présentée et les revendications publiques de l’ex ennemi numéro 1 prêtent toutes à caution

La question se pause donc :

Oussama Ben Laden est-il responsable des attentats du 11 septembre ?.

Oussama Ben Laden est-il mort le 1er. mai 2011 ?

Un tas d’incohérences persistent autour de l’intervention non filmée de la mise à mort de Ben Laden notamment en ce qui concerne le fait que la dépouille aurait été enveloppée dans un linceul puis jetée à la mer. Dali Boubaker, recteur de la mosquée de Paris affirme que la mise en mer ne fait pas partie de la doctrine musulmane.

Ce qu’il faut aussi savoir, c’est que le commando composé de 12 hommes c’est crashé dans un accident d’hélicoptère ne laissant aucun survivant. De plus, la photo du cadavre de Ben Laden diffusée en boucle dans les médias se trouvait être un photo montage qui circulait sur le Web 6 mois avant son exécution….

Cette enquête de Re Open 911 est à regarder absolument !

Commentaires trouvés sur les réseaux sociaux :

  • une question simple sur la mort Ban Laden ! combien de personnes sur un bateau militaire ricain ? et donc combien de téléphone portable a bord ? et personne pour ramener une photo souvenir a sa famille ;pour dire “J’Y ÉTAIT !!! ” la j’veux bien être traité d’idiot ! mais !posez vous la question !!!!!
  • Ban Laden et mort dans les grottes en 2011 soit par maladie (devait régulièrement passé au Pakistan pour faire y des dialyses !) mais bloqué a cause des bombardements intensif de l’armée US . de source Pakistanaise de l’époque ! mais jamais relater !*


“Ben Laden, storytelling et démocratie… por ReOpen911