Médias : Quand Vincent Lapierre tente des interviews aux abords du nouveau siège de l’UPR

Pas évident pour Vincent Lapierre de faire son travail de journaliste lors de l’inauguration du nouveau siège de l‘UPR qui se déroulait à Paris, à l’occasion du 75e anniversaire de la 1re réunion du conseil national de la résistance.

Pour l’UPR qui est très actif sur Internet, qui a fait du Frexit son cheval de bataille et qui le 27 mai dernier inaugurait son nouveau siège dans le XIème arrondissement de Paris, le journaliste Vincent Lapierre était sur place pour interviewer les adhérant et les sympathisants de ce parti politique qui n’a obtenu que 0,9% lors de la présidentielle de 2017.

Bien que Vincent et son équipe aient été le seul média à couvrir l’événement, les responsables leur ont clairement fait entendre qu’ils n’étaient pas les bienvenus même sur la voie publique. Sur le site officiel de l’UPR qui annonçait l’inauguration, il était pourtant mentionné que tout le monde était invité.

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK / MondiAspora

Vincent Lapierre : Retour sur la journée du 5 mai 2018 avec le CNTF

Vincent Lapierre  a couvert la journée du 5 mai 2018 en suivant le CNTF (Conseil National de Transition Français) dont le but était de faire arrêter le président de la République Emmanuel Macron qui, selon le mouvement  n’est pas légitime depuis qu’en 2007, Nicolas Sarkozi avec la complicité du P.S a ratifié le traité de Lisbonne rendant caduc le référendum de 2005 où les français, à près de 55% votèrent contre l’adhésion de la France à l’Espace Économique Européen (l’EEE) et plus récemment, le décret signé par l’ancien premier ministre Manuel Vals, abrogeant la séparation des pouvoirs.

Pour le CNTF, les gouvernements qui ce sont succédé depuis Nicolas Sarkozy sont ni plus ni moins illégitimes et il propose par la voie de son porte parole Eric Fiorile la mise en place d’un gouvernement de transition rendant au peuple sa souveraineté.

Retour sur la journée en vidéo avec Vincent Lapierre

Le coup d’état n’a pas eu lieu toutefois, malgré de nombreuses déceptions de la part de celles et ceux qui y croyaient dur comme fer, la motivation demeure omniprésente au sein du mouvement où de nombreuses autres initiatives sont en cours de préparation.

Il faut aussi tenir compte de l’intervention vidéo du CRS Marc Granier peu avant la journée fatidique qui, après de nombreuses révélations a été arrêté par la police puis mis à l’isolement dans un hôpital psychiatrique de la banlieue parisienne.

Ces événements majeurs pour le mouvement ont été déstabilisateurs et sont en grande partie la cause de cet échec.

Toutes les révolutions ne ce sont pas faites en un jour et l’histoire témoignera de l’impact que le CNTF aura eu en ce début de XXI siècle.

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK / MondiAspora

 

France : La résistance se mobilise tout en se divisant.

France : La résistance se mobilise tout en se divisant.

Lors de la manifestation organisée à Paris le 13 mai 2018 et dont le slogan était : “Il faut l’unité pour chasser Macron”, le moins que l’on puisse dire c’est que les organisateurs étaient très sélectifs en matière d’unité.

Muselage des médias indépendants, liberté d’expression moribonde, la résistance qui appelle à l’unité semble plus divisée que jamais. Les élites en sont parfaitement conscients et savent que c’est cette division des français qui leur assure une pérennité sereine.

Vincent Lapierre en fait les frais alors qu’il était sur le tournage qui devait couvrir l’événement.

Vincent Lapierre est désormais présent sur le réseau social VK