Santé publique & vaccins : Entre intérêts financiers et santé, de quel côté penche la balance ?

Source de l’image

Débat houleux  sur les 11 vaccins obligatoires entre le pharmacien Serge Rader qui polémise sur la dangerosité de la vaccination massive sur des nouveaux nés et le pédiatre Aldo Naouri .

Théorie du complot ? Le secret lié au silence des autorités concernant la dangerosité des 11 vaccins inoculés à des nourrissons serait dû aux intérêts pharaoniques qu’empochent chaque années les multinationales de la pharmacom.

Il est indubitable que de nombreux accidents graves et décès soient directement liés aux vaccins mais l’industrie pharmaceutique se défend de ces allégations en disant que grâce à ces injections, ce sont des millions de vies qui sont sauvées chaque année de par le monde.

Entre intérêts financiers et santé, de quel côté penche la balance ?

Stéphane Guibert / Finalscape

Crédit vidéo : CNEWS

Toute vérité n’est pas bonne à dire

Le mensonge et la dissimulation ont leurs vertus. En effet, il est préférable de taire certaines vérités susceptibles de blesser son interlocuteur ou son public.

Certaines vérités qui dérangent et qui font peur sont souvent reléguées à la théorie du complot et pour s’en défendre, la plupart des gens préfèrent détourner le regard, c’est ce que l’on appelle communément : le déni.

Que ce soit les mauvais traitements infligés aux animaux dans les abattoirs, l’effondrement de notre civilisation, les attentats sous fausse bannière (False flag) ou plus récemment dévoilée dans les médias : la géoingénierie, celui ou celle qui dévoilera la vérité comme un pavé lancé dans une mare tranquille sera décrié et taxé de complotisme.

La vérité doit se dévoiler sur la pointe des pieds et quand le public y est préparé il est prêt à tout accepter.

On peut comparer cela à la métaphore de la grenouille :

Une grenouille que l’on met dans une casserole d’eau bouillante se débattra pour en sortir alors que si vous la plongez dans une casserole d’eau froide et que progressivement vous montez la température jusqu’à ébullition, elle ne réagira pas et se laissera mourir.

Le propre de l’homme c’est aussi de se révolter en manifestant et en postant son indignation sur les réseaux sociaux ou autrement dit : se fondre en parfait mouton de Panurge dans la masse de l’inconscient collectif; mais combien d’entre eux sont-ils prêts à franchir le pas en changeant fondamentalement la donne ?

Porter un masque rend plus supportable le fait de se regarder dans un miroir.

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK

Environnement : Des avions déclencheurs de pluies artificielles ont été déployés à Bangkok pour chasser un sévère épisode de pollution atmosphérique

Cela n’est plus une théorie du complot mais un fait bien avéré aujourd’hui et au lieu de parler de “chemtrails” (trainées chimiques), terme  affectionné par la complosphère, on parle plutôt de géoingénierie ou bio-industrie ce dernier se voulant plus rassurant, le bio étant dans l’air du temps.

Toutesfois, le bio n’a pas grand chose à voir là dedans puisque les produits largués par avions contiennent des agents chimiques et divers métaux ; quant au but, à savoir faire tomber de la pluie, il est loin d’être certain que les épandages se cantonnent à cela.

Eric Enipél, blogueur Canadien très suivi sur les réseaux sociaux nous démontre que très discrètement et en lisant entre les lignes, les médias mainstream nous en parlent.

Stéphane Guibert / Finalscape

Et pour rappel : Étrange ballet dans le ciel Allemand.

Après avoir visionné ces images, vous ne regarderez plus jamais le ciel de la même manière.

Environnement : La Bio-industrie nous sauvera-t-elle du réchauffement climatique ? (Vidéos)

La bio-industrie ou géo-ingénierie ou encore chemtrails terme affectionné par la complosphère pour qualifier les substances chimiques déversées dans l’atmosphère par voie aérienne et qui selon la version officielle est censée luter contre le réchauffement climatique, arrivera-t-elle à nous préserver d’un désastre planétaire dont nous sommes déjà les témoins impuissants ?

Ce qui est certain et avant que les médias mainstream qui sur la pointe des pieds commencent à nous en parler, longtemps, cette théorie dite du complot n’intéressait qu’une infime partie de la population, les conspirationnistes, décriés sans relâche par la sphère des soit disant “bien-pensant”.

Voilà que cela éclate au grand jour histoire de nous mettre gentiment au diapason nous, moutons que nous sommes et dont le sujet sera d’ailleurs débattu lors de la cop24.

Les tenants et aboutissants d’une telle technologie sont au demeurant louables puisqu’il s’agit de nous sauver de nos propres erreurs en lutant contre un changement climatique qui pourrait bien nous être fatal.

Simplement, pourquoi nos chères élites mondialistes nous ont-elles laisser vaciller entre la théorie du complot et la réalité aussi longtemps ? Que se cache-t-il réellement derrière ces épandages ?

Lire la suite

Armes à énergie dirigées la cause des incendies de Californie en 2017 ?

Mise à jour : lundi 19 novembre 2018 – 13:45 –

Armes à énergie dirigées la cause des incendies de Californie en 2017 ?

De nombreux indices portent fortement à croire que les récents incendies dévastateurs du Nord de la Californie, s’inscrivent dans un plan d’aménagement de zones directement issue de l’agenda 21 . L’arme à énergie dirigée existe bel et bien.

Une arme à énergie dirigée (AED ; en anglais directed-energy weapon, DEW) émet de l’énergie dans une direction voulue sans besoin de projectile. Elle transfère l’énergie vers une cible pour l’effet souhaité. Les effets recherchés sur les humains peuvent être létaux ou non. Outre son utilisation sur les personnes ou comme une potentielle défense antimissile, la technologie de l’énergie dirigée a aussi été montrée pour arrêter ou désactiver des voitures en mouvement, des drones, des jet-skis et des appareils électroniques comme les téléphones portables. L’énergie peut se présenter sous différentes formes :

un rayonnement électromagnétique, y compris les ondes radio, les micro-ondes, les lasers et les masers;
des particules possédant une masse, dans les armes à faisceau de particules, généralement de type plasma;
un son, dans les armes soniques.

————————–————————–———————–
Energy weapons led the cause of California fires in 2017

There are many indications that the recent devastating fires in Northern California are part of an area management plan that is directly based on Agenda 21 (Oligarch Satanist Program). The directed energy weapon does exist.

A directed-energy weapon (DEW) emits energy in a desired direction without the need for a projectile. It transfers energy to a target for the desired effect. The desired effects on humans can be lethal or not. In addition to its use on people or as a potential missile defense, directed energy technology has also been shown to stop or disable moving cars, drones, jet skis and electronic devices such as mobile phones. . Energy can come in different forms:

electromagnetic radiation, including radio waves, microwaves, lasers and masers;
particles having a mass, in particle beam weapons, generally of the plasma type;
a sound, in sonic weapons.

No comment : Une compagnie aérienne inaugure le vol sauna

Cette vidéo restera dans les anales de l’aéronautique. Les trainées laissées derrière l’avion que l’on voit sur ces images sont les contrails (vapeur d’eau) laissées par par l’avion alors que les passagers profitent à plus de 12’000 mètres d’altitude des bienfaits d’un bain de vapeur 😉

Tout le monde le sait aujourd’hui, les épandages chimiques (chemtrails) sortent tout droit des cerveaux dérangés d’une clique de conspirationnistes hippies.

Cela est bien entendu ironique.

Stéphane Guibert

G.S / FINALSCAPE

Géo-ingénierie : Un technique vieille comme la guerre

Les chemtrails dans leurs début : Un avion nazi et un navire déposent un écran de fumée dans l’océan Atlantique.

Tétrachlorure de titane  (FM) est un liquide jaune, ininflammable et corrosif. Au contact de l’air humide, il s’hydrolyse facilement, entraînant une fumée blanche dense constituée de gouttelettes d’acide chlorhydrique et de particules d’oxychlorure de titane.

La fumée de tétrachlorure de titane est irritante et désagréable à respirer. Il est distribué par avion pour créer des rideaux de fumée verticaux et pendant la Seconde Guerre mondiale, il s’agissait d’un agent de génération de fumée préféré sur les navires de guerre.

Des lunettes de protection ou un respirateur doivent être portés en contact avec la fumée. Des vêtements de protection complets doivent être portés lors de la manipulation de liquide FM. En contact direct avec la peau ou les yeux, le liquide FM provoque des brûlures acides.

WTC Analyse : La complosphère revient en force

Je reviens pour la énième fois sur ce triste événement qui endeuilla la planète entière et qui, du côté Suisse, sonna le glas de la compagnie aérienne Swissair.

L’analyse n’est pas de moi mais j’y accorde toute ma meilleure attention car à mes yeux bien plus crédible que la version officielle.

Je vous laisse juge.

Stéphane Guibert

Les preuves scientifiques sont là !

OR

Pour ceux qui ont besoin d’explications :

LES AUTRES PREUVES SCIENTIFIQUES, JURIDIQUES ET AUTRE :

TOURS n° 1 & 2 :

– En aérologie, juste derrière le bout des ailes d’avion en vol, l’air s’enroule vers le haut. C’est la même chose derrière un véhicule lourd (effet d’aspiration) ou visible derrière un bateau : la matière situé devant le véhicule (air ou eau) est chassée par son déplacement et reprend sa place après le passage du véhicule en formant ces rouleaux. Ils restent visibles plusieurs secondes, mais toutes les vidéos du 11 septembre ne montrent aucun rouleau dans les flammes et la fumée. Donc : pas d’avion.

– Aucun des 2 x 3,1 millions de pièces des Boeing n’a été retrouvée ! Par contre on a trouvé une carte d’identité d’un terroriste…

– Les vidéos montrent que les “avions” rentrent dans les immeubles comme dans de la mousse. Alors qu’un vrai choc aurait détruit le bout du fuselage, aurait tordu puis disloqué l’avion, le faisant exploser à l’extérieur, et les 2/3 des débris seraient retombés au sol. Allez voir le site US spécialisé dans les crash d’avions, il y a des milliers de photos de vrais crash : on retrouve toujours des tas de pièces identifiables, notamment celles de la queue de l’avion puisque l’énergie cinétique de l’impact a été absorbée par la déformation et la destruction de l’avant (comme dans les chocs frontaux de voitures : l’avant est détruit, alors que l’arrière reste identifiable).

– Les piliers en acier de 80 cm x 45 cm x 400 mètres ont fondu, des flaques encore liquides ont été retrouvées plusieurs jours après en déblayant. Or le kérosène (s’il y avait eu des avions), dégage une chaleur de 400° à 600°, alors que l’acier ne peut fondre qu’au-delà de 1.500° C. Les piliers ont donc été plastiqués avec de la thermite, seul explosif permettant d’atteindre des températures de 2.000 ° C. D’ailleurs, Bush a posé pour une photo où il a le pied sur une boule d’environ 1 mètre de diamètre composé d’amas d’acier fondu avec le béton ! Vous m’appellerez quand vous arriverez à faire fondre le béton et l’acier avec du kérosène !

– Les piliers sont tous coupés selon le même angle qu’on utilise en démolition contrôlée. Allez voir les nombreuses photos.

– Toutes les vidéos “officielles” montrent des dizaines d’explosions latérales dans les étages situés en-dessous de l’effondrement, jusqu’ à 20 étages plus bas.Or il s’agissait de bureaux n’abritant normalement aucune matière inflammable ou explosive en grande quantité. La violence de ces explosions a projeté des poutres d’acier qui se sont plantées dans les immeubles voisins.

– Sur certaines vidéos “officielles” relayées par tous les médias à l’époque, montrent une aile d’avion qui passe derrière le haut d’un immeuble pourtant situé en arrière plan : pas d’avion mais un hologramme.

– La façon très verticale de chuter des deux tours de 415mètres de haut est un indice majeur d’une démolition contrôlée. Allez discuter avec des artificiers qui vous expliqueront toute la difficulté de faire tomber un immeuble par le haut pour ne pas endommager les immeubles avoisinant.

– La chute à la vitesse de la chute libre est une preuve déjà suffisante en soi !

– La chasse US décolle en moins de 10 minutes, et une base militaire est à 10 minutes de NY. Il aurait donc suffit de 20 minutes maximum pour descendre les Boeing, alors qu’il s’est écoulé 1 h 40 entre le 1er “détournement” et le second crash…

– Les milliards de $ en lingots d’or du WTC ont disparu, mais pas pour tout le monde.

– Un devis de désamiantage fait 10 ans plus tôt se montait à 2 milliards de $, soit autant que le coût de la reconstruction.

– Monsieur Silverstein, propriétaire des 2 tours, a changé la police d’assurance en août 2001, augmentant les primes de risque. Après le false flag, il a empoché une sacrée plus-value.

– Un collectif de plus de 2.000 pilotes civils et militaires à travers le monde a signé un texte expliquant que les manœuvres d’approches prétendues sont irréalisables, même par eux qui sont des pilotes experts.

– Aucune Commission d’enquête n’a été ordonnée. Bush a demandé à une Commission d’écrire la version officielle sans enquêter !

TOUR n° 7 :

– Elle s’effondre à 17h20 le 11 septembre sans avoir été touchée par quoi que ce soit. Quelques uns de ses bureaux étaient en feu, mais jamais aucun immeuble de structure métallique ne s’est effondré à cause du feu, même après plus de 24 heures d’incendie (Hong Kong).

– Certains bureaux appartenant au FBI abritaient des documents relatifs à de nombreux crimes financiers en cours (délits d’initiés).

– L’immeuble tombe droit exactement comme en démolition contrôlée, et il était inoccupé à ce moment, alors qu’aucun pompier n’avait demandé à le condamner.

PENTAGONE :

– C’est le bâtiment le mieux sécurisé au monde. Plusieurs centaines de caméras, et il n’a été diffusé que 4 images en tout et pour tout. Ces images montrent la signature d’un missile de croisière de type Tomahawk, allez voir.

– Les photos du trou montrent un diamètre d’impact très inférieur à celui d’un Boeing. De plus, aucune trace d’impact des 2 réacteurs pesant chacun 3 tonnes et fait de matériaux super solides arrivant à 800 km/ heure. Ni aucune trace de la queue ni de l’empennage. Le fuselage d’un avion est très fragile, alors que les jointures des ailes et les réacteurs sont très solides. Et on veut nous faire croire que le fuselage à traversé 3 mètres de béton armé !

– Aucun débris n’identifie qu’il s’agirait d’un avion.

– Problème majeur : l’effet de sol ! Il s’agit des perturbations verticales causées par la proximité d’un corps juste au-dessus du sol. Un corps (le prétendu avion) en avançant rapidement, comprime l’air et une partie de cet air rebondit sur le sol et remonte de manière aussi irrégulière que l’est le sol. Regardez comment cet effet de sol a soulevé dans les airs des voitures de course formule 1 pourtant très plates en-dessous et sur un circuit parfaitement entretenu, alors la pelouse du pentagone avec l’envergure d’un Boeing… Je vous laisse imaginer.

– Les photos montrent des poteaux coupés par les “ailes de l’avion”. Or, en allant voir des sites de vrai crash, les poteaux sont tordus et couchés, mais pas coupés.

– Les bureaux du Pentagone abritaient une commission d’enquête sur le détournement de plusieurs centaines de milliards organisés par les amis de Bush, et les bureaux adjacents étaient inoccupés au moment du tir.

Il n’y a donc eu aucun avion le 11 septembre, ni sur les tours n°1 et n°2 (mais un hologramme militaire), ni sur le Pentagone (missile Tomahawk) et encore moins sur la tour n°7 du WTC qui s’est écroulée à 17h20 !

LES RAISONS :

– Guerre d’invasion en Irak.
– Guerre d’invasion en Afghanistan.
– 1,3 millions de morts dans ces deux conflits d’ingérence.
– Faire passer tous les musulmans pour la gangrène du monde, et les américains pour les sauveurs planétaires.
– Loi appelée “patriote act” qui permet au gouvernement US d’espionner légalement toute sa population.
[en France, ils nous ont fait pareil avec la Loi “renseignement”]
– Disparition des dossiers d’enquêtes qui gênaient les copains de Bush.
– Quelques milliards de dollars encaissés des assurances.
– Enrichissement conséquents des sociétés de vente d’armement pour les deux guerres.

FAITES VOS PROPRES RECHERCHES

Santé publique : Et si les vaccins faisaient partie d’une stratégie pour diminuer l’espèce ?

Petit récapitulatif concernant les vaccins

Hormis les 3 vaccins initialement obligatoires qui sont :

À partir du 1er. janvier, on ajoutera ceux-là :

Vaccination en France :

La polémique enfle toujours un peu plus et pour commencer, sur le caractère obligatoire de la vaccination qui prive les parents de leur libre arbitre sur le fait de faire vacciner ou non leurs enfants. Ensuite, sur les adjuvants et plus particulièrement l’aluminium dont des traces se retrouvent dans le cerveau.

Certaines théories qualifiées de complotistes prétendent que l’aluminium baisserait drastiquement le Q.I des individus, ce qui fabriquerait une génération d’hommes et de femmes incapables de se révolter en en faisant de parfaits robots consommateurs jetables.

Il y a aussi ces décès de bébés qui seraient survenus après des injections.

Le gouvernement est sur la sellette, accusé d’avoir nommé en tant que ministre de la santé, Agnès Buzyn, à qui il est reproché d’être en conflit d’intérêt en favorisant l’industrie pharmaceutique. À ce propos, il a été démontré à maintes reprises que cette industrie n’émet que peu de scrupules lorsque des intérêts qui se chiffrent en milliards sont en jeu.

La vidéo que je vous propose dans ce billet relate ces différents aspects. Vous allez écouter le Docteur Ploncard d’Assac dont les arguments peuvent convaincre des dangers que ces vaccinations massives risquent de faire encourir aux patients.

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK /

A la question “Pourquoi ne sommes-nous pas retournés sur la Lune” Buzz Aldrin répond “Parce que nous n’y sommes pas allés”

Buzz Aldrin, né Edwin Eugene Aldrin junior le 20 janvier 1930 à Glen Ridge dans le New Jersey, est un astronaute, aviateur de l’armée de l’air américaine et ingénieur américain.

A la question posée par une petite fille : “Pourquoi ne sommes-nous pas retournés sur la Lune depuis ?”

Buzz Aldrin rétorque : “Parce que nous n’y sommes pas allés”.

Buzz Aldrin a finalement craché le morceau en parlant à une jeune enfant en affirmant que nous ne sommes pas allés sur la Lune. Sa famille cherche à relativiser en disant qu’il a une maladie mentale.