Géo-ingénierie : Un technique vieille comme la guerre

Les chemtrails dans leurs début : Un avion nazi et un navire déposent un écran de fumée dans l’océan Atlantique.

Tétrachlorure de titane  (FM) est un liquide jaune, ininflammable et corrosif. Au contact de l’air humide, il s’hydrolyse facilement, entraînant une fumée blanche dense constituée de gouttelettes d’acide chlorhydrique et de particules d’oxychlorure de titane.

La fumée de tétrachlorure de titane est irritante et désagréable à respirer. Il est distribué par avion pour créer des rideaux de fumée verticaux et pendant la Seconde Guerre mondiale, il s’agissait d’un agent de génération de fumée préféré sur les navires de guerre.

Des lunettes de protection ou un respirateur doivent être portés en contact avec la fumée. Des vêtements de protection complets doivent être portés lors de la manipulation de liquide FM. En contact direct avec la peau ou les yeux, le liquide FM provoque des brûlures acides.

WTC Analyse : La complosphère revient en force

Je reviens pour la énième fois sur ce triste événement qui endeuilla la planète entière et qui, du côté Suisse, sonna le glas de la compagnie aérienne Swissair.

L’analyse n’est pas de moi mais j’y accorde toute ma meilleure attention car à mes yeux bien plus crédible que la version officielle.

Je vous laisse juge.

Stéphane Guibert

Les preuves scientifiques sont là !

OR

Pour ceux qui ont besoin d’explications :

LES AUTRES PREUVES SCIENTIFIQUES, JURIDIQUES ET AUTRE :

TOURS n° 1 & 2 :

– En aérologie, juste derrière le bout des ailes d’avion en vol, l’air s’enroule vers le haut. C’est la même chose derrière un véhicule lourd (effet d’aspiration) ou visible derrière un bateau : la matière situé devant le véhicule (air ou eau) est chassée par son déplacement et reprend sa place après le passage du véhicule en formant ces rouleaux. Ils restent visibles plusieurs secondes, mais toutes les vidéos du 11 septembre ne montrent aucun rouleau dans les flammes et la fumée. Donc : pas d’avion.

– Aucun des 2 x 3,1 millions de pièces des Boeing n’a été retrouvée ! Par contre on a trouvé une carte d’identité d’un terroriste…

– Les vidéos montrent que les “avions” rentrent dans les immeubles comme dans de la mousse. Alors qu’un vrai choc aurait détruit le bout du fuselage, aurait tordu puis disloqué l’avion, le faisant exploser à l’extérieur, et les 2/3 des débris seraient retombés au sol. Allez voir le site US spécialisé dans les crash d’avions, il y a des milliers de photos de vrais crash : on retrouve toujours des tas de pièces identifiables, notamment celles de la queue de l’avion puisque l’énergie cinétique de l’impact a été absorbée par la déformation et la destruction de l’avant (comme dans les chocs frontaux de voitures : l’avant est détruit, alors que l’arrière reste identifiable).

– Les piliers en acier de 80 cm x 45 cm x 400 mètres ont fondu, des flaques encore liquides ont été retrouvées plusieurs jours après en déblayant. Or le kérosène (s’il y avait eu des avions), dégage une chaleur de 400° à 600°, alors que l’acier ne peut fondre qu’au-delà de 1.500° C. Les piliers ont donc été plastiqués avec de la thermite, seul explosif permettant d’atteindre des températures de 2.000 ° C. D’ailleurs, Bush a posé pour une photo où il a le pied sur une boule d’environ 1 mètre de diamètre composé d’amas d’acier fondu avec le béton ! Vous m’appellerez quand vous arriverez à faire fondre le béton et l’acier avec du kérosène !

– Les piliers sont tous coupés selon le même angle qu’on utilise en démolition contrôlée. Allez voir les nombreuses photos.

– Toutes les vidéos “officielles” montrent des dizaines d’explosions latérales dans les étages situés en-dessous de l’effondrement, jusqu’ à 20 étages plus bas.Or il s’agissait de bureaux n’abritant normalement aucune matière inflammable ou explosive en grande quantité. La violence de ces explosions a projeté des poutres d’acier qui se sont plantées dans les immeubles voisins.

– Sur certaines vidéos “officielles” relayées par tous les médias à l’époque, montrent une aile d’avion qui passe derrière le haut d’un immeuble pourtant situé en arrière plan : pas d’avion mais un hologramme.

– La façon très verticale de chuter des deux tours de 415mètres de haut est un indice majeur d’une démolition contrôlée. Allez discuter avec des artificiers qui vous expliqueront toute la difficulté de faire tomber un immeuble par le haut pour ne pas endommager les immeubles avoisinant.

– La chute à la vitesse de la chute libre est une preuve déjà suffisante en soi !

– La chasse US décolle en moins de 10 minutes, et une base militaire est à 10 minutes de NY. Il aurait donc suffit de 20 minutes maximum pour descendre les Boeing, alors qu’il s’est écoulé 1 h 40 entre le 1er “détournement” et le second crash…

– Les milliards de $ en lingots d’or du WTC ont disparu, mais pas pour tout le monde.

– Un devis de désamiantage fait 10 ans plus tôt se montait à 2 milliards de $, soit autant que le coût de la reconstruction.

– Monsieur Silverstein, propriétaire des 2 tours, a changé la police d’assurance en août 2001, augmentant les primes de risque. Après le false flag, il a empoché une sacrée plus-value.

– Un collectif de plus de 2.000 pilotes civils et militaires à travers le monde a signé un texte expliquant que les manœuvres d’approches prétendues sont irréalisables, même par eux qui sont des pilotes experts.

– Aucune Commission d’enquête n’a été ordonnée. Bush a demandé à une Commission d’écrire la version officielle sans enquêter !

TOUR n° 7 :

– Elle s’effondre à 17h20 le 11 septembre sans avoir été touchée par quoi que ce soit. Quelques uns de ses bureaux étaient en feu, mais jamais aucun immeuble de structure métallique ne s’est effondré à cause du feu, même après plus de 24 heures d’incendie (Hong Kong).

– Certains bureaux appartenant au FBI abritaient des documents relatifs à de nombreux crimes financiers en cours (délits d’initiés).

– L’immeuble tombe droit exactement comme en démolition contrôlée, et il était inoccupé à ce moment, alors qu’aucun pompier n’avait demandé à le condamner.

PENTAGONE :

– C’est le bâtiment le mieux sécurisé au monde. Plusieurs centaines de caméras, et il n’a été diffusé que 4 images en tout et pour tout. Ces images montrent la signature d’un missile de croisière de type Tomahawk, allez voir.

– Les photos du trou montrent un diamètre d’impact très inférieur à celui d’un Boeing. De plus, aucune trace d’impact des 2 réacteurs pesant chacun 3 tonnes et fait de matériaux super solides arrivant à 800 km/ heure. Ni aucune trace de la queue ni de l’empennage. Le fuselage d’un avion est très fragile, alors que les jointures des ailes et les réacteurs sont très solides. Et on veut nous faire croire que le fuselage à traversé 3 mètres de béton armé !

– Aucun débris n’identifie qu’il s’agirait d’un avion.

– Problème majeur : l’effet de sol ! Il s’agit des perturbations verticales causées par la proximité d’un corps juste au-dessus du sol. Un corps (le prétendu avion) en avançant rapidement, comprime l’air et une partie de cet air rebondit sur le sol et remonte de manière aussi irrégulière que l’est le sol. Regardez comment cet effet de sol a soulevé dans les airs des voitures de course formule 1 pourtant très plates en-dessous et sur un circuit parfaitement entretenu, alors la pelouse du pentagone avec l’envergure d’un Boeing… Je vous laisse imaginer.

– Les photos montrent des poteaux coupés par les “ailes de l’avion”. Or, en allant voir des sites de vrai crash, les poteaux sont tordus et couchés, mais pas coupés.

– Les bureaux du Pentagone abritaient une commission d’enquête sur le détournement de plusieurs centaines de milliards organisés par les amis de Bush, et les bureaux adjacents étaient inoccupés au moment du tir.

Il n’y a donc eu aucun avion le 11 septembre, ni sur les tours n°1 et n°2 (mais un hologramme militaire), ni sur le Pentagone (missile Tomahawk) et encore moins sur la tour n°7 du WTC qui s’est écroulée à 17h20 !

LES RAISONS :

– Guerre d’invasion en Irak.
– Guerre d’invasion en Afghanistan.
– 1,3 millions de morts dans ces deux conflits d’ingérence.
– Faire passer tous les musulmans pour la gangrène du monde, et les américains pour les sauveurs planétaires.
– Loi appelée “patriote act” qui permet au gouvernement US d’espionner légalement toute sa population.
[en France, ils nous ont fait pareil avec la Loi “renseignement”]
– Disparition des dossiers d’enquêtes qui gênaient les copains de Bush.
– Quelques milliards de dollars encaissés des assurances.
– Enrichissement conséquents des sociétés de vente d’armement pour les deux guerres.

FAITES VOS PROPRES RECHERCHES

Santé publique : Et si les vaccins faisaient partie d’une stratégie pour diminuer l’espèce ?

Petit récapitulatif concernant les vaccins

Hormis les 3 vaccins initialement obligatoires qui sont :

À partir du 1er. janvier, on ajoutera ceux-là :

Vaccination en France :

La polémique enfle toujours un peu plus et pour commencer, sur le caractère obligatoire de la vaccination qui prive les parents de leur libre arbitre sur le fait de faire vacciner ou non leurs enfants. Ensuite, sur les adjuvants et plus particulièrement l’aluminium dont des traces se retrouvent dans le cerveau.

Certaines théories qualifiées de complotistes prétendent que l’aluminium baisserait drastiquement le Q.I des individus, ce qui fabriquerait une génération d’hommes et de femmes incapables de se révolter en en faisant de parfaits robots consommateurs jetables.

Il y a aussi ces décès de bébés qui seraient survenus après des injections.

Le gouvernement est sur la sellette, accusé d’avoir nommé en tant que ministre de la santé, Agnès Buzyn, à qui il est reproché d’être en conflit d’intérêt en favorisant l’industrie pharmaceutique. À ce propos, il a été démontré à maintes reprises que cette industrie n’émet que peu de scrupules lorsque des intérêts qui se chiffrent en milliards sont en jeu.

La vidéo que je vous propose dans ce billet relate ces différents aspects. Vous allez écouter le Docteur Ploncard d’Assac dont les arguments peuvent convaincre des dangers que ces vaccinations massives risquent de faire encourir aux patients.

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK /

A la question “Pourquoi ne sommes-nous pas retournés sur la Lune” Buzz Aldrin répond “Parce que nous n’y sommes pas allés”

Buzz Aldrin, né Edwin Eugene Aldrin junior le 20 janvier 1930 à Glen Ridge dans le New Jersey, est un astronaute, aviateur de l’armée de l’air américaine et ingénieur américain.

A la question posée par une petite fille : “Pourquoi ne sommes-nous pas retournés sur la Lune depuis ?”

Buzz Aldrin rétorque : “Parce que nous n’y sommes pas allés”.

Buzz Aldrin a finalement craché le morceau en parlant à une jeune enfant en affirmant que nous ne sommes pas allés sur la Lune. Sa famille cherche à relativiser en disant qu’il a une maladie mentale.

Science & vie : Le top 5 des théories dites du complot

Le top 5 des théories dites du complot

D’après une étude de l’Ifop pour la fondation Jean Jaurès et l’Observatoire Conspiracy Watch publiée en janvier 2018, huit Français sur dix croient à au moins une théorie du complot. Voici le meilleur des pires théories (scientifiques) du complot.  

  • Le projet HAARP (High frequency Active Auroral Research Program) : Version officielle : Il s’agit d’un projet scientifique qui a pour but d’étudier l’ionosphère. Version complotiste : Certains affirment que les 180 antennes installées sur le site permettent de modifier le climat, de détourner des missiles, des avions et de manipuler les comportements humains.
  • Les chemtrails Version officielle : Ce sont les traînées blanches laissées par le passage des avions en vol. Version complotiste : Ces traînées sont composées de produits chimiques répandues par les gouvernements afin de réguler la population et causer des maladies.
  • Les reptiliens et las aliens Version officielle, aucune. Version complotiste : Les reptiliens seraient une race extraterrestre issue d’une lignée d’hybrides humains-reptiles. Ils pourraient changer de forme à volonté.
  • Le sida : Pour les complotistes, le sida aurait été créé en laboratoire par l’homme, afin d’enrichir l’industrie du médicament et de diminuer la population mondiale.
  • La mission Apollo 11 et l’homme sur la lune : Selon les complotistes, l’homme n’aurait jamais marché sur la lune. Il n’y a pas de trace d’alunissage alors que les traces de pas sont bien visibles. Le drapeau américain flotte alors qu’il devrait rester immobile.

Chemtrails : Quand la théorie du complot rejoint la vérité

Toujours plus présentes dans notre ciel, ces fameuses traînées d’avions qui peuvent durer des heures en s’étendant jusqu’à occulter le soleil.

Je n’affirme ou n’infirme rien, je me pose tout simplement la question : Contrails ou Chemtrails ?

Étant gosse, je me souviens de ces belles journées d’été ou avec mes copains on jouait à regarder les avions nous survoler et bien qu’à l’époque le trafic aérien était moins dense, jamais leur passage ne laissait de telles traces. La question que je me pose est la suivante :

Les conditions atmosphériques en haute altitude n’ayant pas changé depuis, la composition du carburant n’ayant pas changé non plus, pourquoi une différence si marquée dans le sillage des avions aujourd’hui ? De plus en plus de personnes se posent la même question et essayer de trouver une réponse qui ne parte pas dans l’hystérie complotiste est loin d’être évidente car entre se voiler la face et crier au loup, trouver le juste équilibre relève de l’utopie, mais se poser la question permet tout de même de garder un œil alerte et critique sur ce que les élites tentent de nous faire avaler et l’on sait aujourd’hui ce que valent leurs paroles.

Préambule de la vidéo proposée dans ce billet :

Utiliser des arguments non vérifier pour étayer nos thèses, c’est utiliser le bâton pour se faire battre. Quand un conspirationniste affirme avec insistance qu’il y a des produits chimiques dans des bidons pour une destruction de masse alors qu’il est expliqué que ce sont des bidons d’eau utilisés pour compenser le poids en phase de vol test, quand on montre des équipements connus pour des tests de givrage en vol comme si ils étaient une preuve d’épandage, quand on utilise des photos qui semblent appuyer la cause sans en vérifier l’origine, c’est nuire à toutes celles et ceux qui s’appliquent à démontrer la vérité.

Dans votre recherche de vérité n’oubliez pas :

Le mensonge est au service du mensonge.

Bien sûr, les épandages chimiques existent. Le brevet de cet équipement concernent des retardants de feu. Et cet équipement chez les militaires ? Pour retarder la pluie ?

Si nous n’avons rien et n’avons aucun élément de certitude alors regardons le ciel et que vous dit votre bon sens ?

On nous dit : Les aérosols existent et c’est bien car ils contribuent à la lutte contre le réchauffement climatique. Que dit le bon sens ? Mais ce sont bien des aérosols ? Ou contrails d’avions et de navires ? Ne vous posez plus la question puisque l’on vous dit que c’est bien.

Dormez bien braves gens.

La vidéo fait également mention de ces poussières et fibres polymères issues de la nanotechnologies qui réagissent à l’approche des doigts et qui seraient liées à une maladie aussi cataloguée dans les thèses conspirationnistes : La maladie des Morgellons.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK / MondiAspora

Science & Vie : Le décor macabre de l’aéroport de Denver (USA)

Un bien étrange décor pour accueillir les passagers qui embarquent depuis l’aéroport de Denver dans l’État du Colorado aux États-Unis.

Des fresques effrayantes, des gargouilles aux visages diaboliques sortant de valises, des stèles prédisant une extinction massive de la population, la statue d’un cheval digne de l’apocalypse et de ces trois cavaliers de la mort, des signes très distincts de l’avènement d’un nouvel ordre mondial…

Le but de ce billet n’est pas de présenter et mettre en avant une de ces théories du complot qui grouillent autour de cet aéroport mais il vous invite à vous poser tout simplement la question.

Si cela n’a rien à voir avec toutes ces théories qui prévoient un complot visant à une réduction drastique de la population mondiale à un demi milliard d’individus, pourquoi tout ceci est-il exposé ainsi à la vue de tous et quel en est le sens.

Dans une volonté délibérée de réduire la population de la terre que nous invitent à croire des théories dites complotistes comme par exemple les chemtrails ou encore les vaccinations massives, il est clair que beaucoup de choses nous sont cachées à nous, citoyens lambda mais du délire à la réalité où se trouve la vérité ?

Beaucoup de documents et vidéos existent concernant le sujet. J’ai choisi une vidéo qui me semble neutre, sans réel préjugé  mettant en avant les faits sans pour autant tirer de conclusion. Elle vous invite à faire vos propres recherches sans tomber dans la psychose de telle ou telle théorie, une manière peut-être de remettre en question notre vision du monde.

Aéroport de Denver, un chantier colossal et mystérieux qui mérite toute notre attention ne serai-ce que pour attiser notre curiosité.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK / MondiAspora

 

Science & Vie : Et si Apollo était une production Hollywoodienne

Le 21 juillet 1969, l’astronaute américain Neil Armstrong est le premier homme à poser le pied sur la Lune. Depuis ce jour, quantité de livres et de documentaires ont accusé le gouvernement américain d’avoir monté de toutes pièces la mission Apollo 11.

“Un petit pas pour l’homme, un bond de géant pour l’Humanité”. 21 juillet 1969 : l’astronaute américain Neil Armstrong prononce cette phrase devenue mythique en posant pour la première fois le pied sur la Lune, suivi par Buzz Aldrin. 18 juin 2009 : la Nasa lance deux sondes pour préparer le retour des Américains sur l’astre en 2020. Entre ces deux dates, quantité de livres et de documentaires ont remis en cause la mission spatiale Apollo 11. Et si personne n’avait jamais marché sur la Lune ?
En 1974, Bill Kaysing, ancien employé de Rocketdyne, une entreprise américaine sous-traitante de la Nasa fabricant des moteurs de fusées, exprime le premier ses doutes dans un livre : “We Never Went to the Moon : America’s Thirty Billion Dollar Swindle” (Nous ne sommes jamais allés sur la Lune : une escroquerie américaine à 30 milliards de dollars).
Pour lui, c’est certain, la Nasa ne disposait pas de l’expertise technique suffisante pour mener à bien une telle entreprise. Elle a donc travaillé de pair avec la DIA (Defense intelligence Agency) pour monter un canular. La concurrence exacerbée avec les Soviétiques dans la course à l’espace justifierait la supercherie.

Des clichés contestés

Point par point, Bill Kaysing remet en cause tous les aspects de la mission Apollo 11. Ses arguments initient la théorie du complot.
L’auteur relève plusieurs anomalies sur les photos rapportées par les astronautes. Les clichés n’ont pas été pris sur la Lune, assure-t-il, puisqu’on n’y voit pas d’étoiles.

Les images de la Nasa de la mission Apollo 11

Il ne comprend pas non plus comment le drapeau américain peut flotter, alors qu’il n’y a pas d’air sur l’astre. Bill Kaysing s’étonne également que l’alunissage n’ait pas formé de cratère sous le module. L’élément qui le conforte dans sa certitude que l’exploration n’a jamais existé est la ceinture de Van Allen dans l’espace. Bill Kaysing juge qu’il est impossible que les astronautes aient pu traverser ces radiations sans encombre.
“Ma conviction ne se base pas sur une seule preuve, soutient-il, mais sur tout un ensemble d’éléments.”

En 1978, le film “Capricorn One”, de Peter Hyams, enfonce le clou. Le long-métrage relate l’histoire de trois astronautes transportés par la Nasa dans un lieu secret pour simuler devant des caméras l’exploration de la planète Mars. Même s’il ne s’agit que d’une fiction, “Capricorn One” convainc les spectateurs qu’on peut aisément manipuler l’opinion.

Un faux documentaire en 2002

En 1999, soit près de 30 ans après la mission Apollo 11, un sondage Gallup Poll révèle qu’il y a encore 6 % d’Américains qui pensent que le gouvernement a mis en scène ou truqué les voyages des astronautes sur la Lune. 5% n’ont pas d’avis sur le sujet.
La théorie du canular ressurgit de plus belle au début du 21e siècle. En 2001, le documentaire “Conspiracy Theory: Did We Land on the Moon?” de John Moffet (traduit en français sous le titre “L’imposture de la Lune”) est diffusé sur la chaîne de télévision américaine Fox. Bill Kaysing y participe et répète les même arguments, inlassablement.

La thèse du complot fait même l’objet d’un faux documentaire en 2002 : “Opération Lune”, de William Karel, diffusé sur Arte. Le film met en scène de vrais intervenants, tels Buzz Aldrin ou le Prix Nobel de la Paix Henry Kissinger, qui délivrent des témoignages bidon. “Partant du principe qu’il ne faut pas croire tout ce qu’on nous raconte, que l’on peut faire mentir les témoins, truquer les archives, détourner n’importe quel sujet par un faux sous-titrage ou un faux doublage, nous avons cherché un sujet à la fois universel et historique et qui ne soit pas délicat, par exemple un assassinat ou une guerre”, explique le réalisateur. Selon lui, “le sujet se prêtait bien au propos : cela fait trente ans qu’il y a débat sur la réalité de ces images.”

Des extraits du faux documentaire “Opération Lune”, de William Karel

D’après l’intrigue inventée par William Karel, le gouvernement américain aurait demandé à Stanley Kubrick de mettre en scène les premiers pas de l’Homme sur la Lune en studio, pour parer à un échec.
Jacques Villain, historien de l’espace, a participé au film : “l’exploit du réalisateur m’a surpris. Au final, je me demande si ce faux documentaire a démonté la théorie du canular ou si, au contraire, il l’a amplifiée.”

Coup de poing de Buzz Aldrin

Devant la polémique déclenchée par ces divers ouvrages, la Nasa se montre peu loquace. En 2002, elle a bien tenté de confier un projet de livre à l’historien James Oberg pour faire face aux attaques, mais elle abandonne vite l’idée.
“La Nasa n’a jamais répondu directement aux accusations de canular”, explique Patrick Baudry, spationaute et ambassadeur de bonne volonté à l’Unesco. “C’est une administration avant d’être une institution, indique-t-il. Et dans les pays dits démocratiques, les administrations ont une propension à ne pas s’adresser aux personnes qu’elles estiment peu recommandables. Je comprends cette réaction : vous êtes allé sur la Lune, vous avez ramené des preuves et on vous demande encore si c’est bien vrai. C’est comme si on demandait à Louis XIV s’il a bien été roi .” “Buzz Aldrin a même donné un coup de poing à un homme qui soutenait qu’il n’était jamais allé sur la Lune. (le journaliste Bart Sibrel, NDLR)”, raconte-t-il.

Une forêt de preuves scientifiques

Les arguments scientifiques démontant les allégations des conspirationnistes ne manquent pas. Phil Plait, astronome cité par la Nasa à la suite de la diffusion du documentaire “Conspiracy Theory: Did We Land on the Moon?” sur la Fox, les détaille sur son site Badastronomy.com. L’absence d’étoiles sur les photos s’explique par leur éclat trop faible pour être visible, affirme-t-il. S’il n’y a pas de cratère sous le module, c’est parce que celui-ci s’est posé doucement. Selon la Nasa, le drapeau devait être maintenu par une tige horizontale, mais elle n’a pas pu être entièrement déployée, donnant ainsi l’illusion que le drapeau flotte.

Neil Armstrong et Buzz Aldrin plantant le drapeau américain (Sipa)

Au sujet des radiations, Phil Plait met en avant que les astronautes ne les ont traversées que pendant une heure, évitant ainsi une surdose mortelle. Le rapport de la Nasa sur les radiations émises lors des missions Apollo est mis en avant.
“Toute théorie du complot perdure en dépit des preuves concrètes qui sont apportées. Il y a l’Histoire des historiens et l’Histoire virtuelle des partisans de la conspiration”, constate François de Closets, journaliste, auteur de “La Lune est à vendre” (Denoël, 1969).

Bientôt de nouvelles photos

Pour Jacques Baudry, “les théories du complot dureront aussi longtemps qu’il y aura des c… , c’est-à-dire éternellement. Chaque événement qui revêt de l’importance est une tentation pour ne pas accepter les faits, par révolte ou par imbécilité. J’ai rencontré les douze hommes qui sont allés sur la Lune. Pour moi, il s’agit du programme spatial le plus élaboré, le plus risqué que l’homme ait tenté. Cela me désole que des personnes puissent le remettre en cause.” “Plus l’accomplissement a été merveilleux, plus on brode autour”, souligne encore Jacques Villain.
“Contre la volonté de croire, il n’y a pas grand-chose qui soit efficace”, se désole François de Closets.
Les prochaines missions scientifiques sur la Lune mettront peut-être un point final à ces doutes. “Les Asiatiques vont envoyer des engins en rafale pour cartographier la Lune. A ce moment-là, des restes des missions Apollo seront retrouvés”, assure le journaliste. Pour Patrick Baudry, “la meilleure réponse que la Nasa pourrait donner pour faire taire ceux qui doutent serait d’accélérer le mouvement pour coloniser la Lune”.
Gageons que ces nouvelles preuves scientifiques donneront une nouvelle jeunesse à la théorie du complot.

Pour rappel : Quand 5 walmarts ferment simultanément aux États-Unis pour des raisons de plomberie

Vu la situation économique mondiale qui se trouve être au plus mal, plus mal même qu’avant le crash de 1929, vu que les complots étasuniens et européens sont désormais affichés au grand jour, vu que les sponsors à l’armement des rebels d’Alep sont aujourd’hui démasqués et que pris de panique, ils courent dans tous les sens tels des poules à qui l’on vient de couper la tête, la machine s’emballe et un retour en arrière n’est plus possible.

La dette mondiale atteint des sommets jamais égalés et à force de faire imprimer de la fausse monnaie, c’est à dire faire tourner la planche à billets sans aucune contre partie, bientôt que ce soit l’Euro, le Dollar ou le Yen, ces devises n’auront plus la valeur que du papier.

Si l’on ajoute à cela ce qui se déroule en Inde actuellement avec un braquage sans précédent du peuple en lui confisquant or et argent afin d’éviter ou de limiter en tous cas une forte dévaluation des devises occidentales on sent bien au niveau économique que le système est à bout de souffle et que tous les moyens sont permis pour la globalisation d’un racket des plus pauvres.

Sur le plan Géopolitique et afin de cacher ses maladresses, l’occident censure dans un premier temps la presse Russe et abreuve le pauvre peuple que nous sommes de “Fake News” dont la dernière remonte à il y a deux jours avec cette information :

«Des hackers russes ont piraté un fournisseur d’électricité américain».

L’assassinat de l’ambassadeur de Russie à Ankara (Turquie) et pour terminer, l’expulsion de diplomates russes et la fermeture de deux centres culturels russes aux États Unis, les dés semblent bipés.

Comment voit-on la suite du déroulement des évènements ?

L’administration Obama va utiliser des Hackers pour justifier une attaque militaire contre la Russie (voir en fin d’article la vidéo sur la résolution 758), cela a d’ailleurs commencé avec cette affaire d’infiltration de hackers lors des élections US de novembre dernier et ensuite le soit disant hacking du réseau électrique américain par des hackers russes comme mentionné ci-dessus.

Obama déclarait il y a quelques temps qu’une attaque informatique des USA par la Russie serait considérée avec la même sévérité qu’une attaque militaire. Avisés à présent des magouilles et False Flag de l’OTAN et de ses alliés tout porte à croire qu’un énorme False Flag va être organisé sur le territoire Américain rendant ainsi l’investiture de Donald Trump impossible et permettant une prolongation artificielle de Barack Obama.

Comment se déroulera la guerre ?

S’agissant d’une attaque nucléaire, cela ne durera que l’espace de trois heures avec une Amérique du nord complètement anéantie alors que l’Europe subira une très importante destruction. Toutes les infrastructures seront complètement ou partiellement détruites. Cela n’est qu’un scénario évidemment mais certainement très proche de la réalité si une telle chose devait arriver.

Quels seraient les intérêts des puissants de tout détruire ?

Une régulation du monde menant à ce que certains appellent “le nouvel ordre mondial”  que Nicolas Sarkozy annonçait comme inévitable qu’on le veuille ou non alors qu’il était en place.

Il y aurait aussi des morts chez les dirigeants pourquoi prendre un tel risque ?

Rien n’est dû au hasard et des bases de retranchement ont été mises en place comme c’est le cas aux États-Unis avec par exemple 5 Walmarts (Monstres de la consommation) qui avaient été fermés simultanément pour de soit disant  problèmes de plomberie puis barricadés ou surveillés encore mieux que des forteresses, que la police et l’armée américaine protégeait par voie terrestre et aérienne.

 

Un autre Walmart fermé depuis plus de deux ans et qui est cette fois-ci est complètement barricadé accessible par une grande porte qui est constamment sous haute surveillance.

Walmarts : Un réseau de plus de 4’500 km de tunnels et villes souterraines relient entre eux 5 walmarts mystérieusement fermés.

Résolution 758 votée en toute hâte par le congrès américain donnant l’autorisation au président Américain et au commandant des armées de déclarer la guerre à la Russie.

Tout ceci n’est qu’hypothèse et peut-être complotiste me direz-vous mais combien aujourd’hui de ces théories du complot ce sont avérées être justifiées avec le temps ?

La 3 ème. guerre mondiale n’est quand à elle pas une théorie du complot car il suffit d’ouvrir un peu les yeux pour se rendre compte comme une évidence que nous sommes en plein dedans.

Stéphane Guibert / Finalscape / Thom Aldrin

 

Terrorisme : L’islamisme n’est que l’autre nom des services secrets américano-sionistes.

Pour Boris Cyrulnik, la radicalisation se fait dans les quartiers défavorisés, ce sont des intérêts politico-économiques qui utilisent le terrorisme comme une arme efficace et économique.

On instaure la haine dans ces zones sensibles, on repaire ces enfants qui n’ont rien à quoi se raccrocher, on leur offre des stages de formation militaire, on leur offre des voyages, on leur apprend à manipuler des armes pour finalement  les envoyer au sacrifice.

Théorie du complot ?

Stéphane Guibert / Finalscape / VK / MondiAspora