Syrie : Vous parliez d’un régime et d’une dictature ?

Mise à jour : samedi 6 juillet 2019 – 17:26 –

Syrie : Vous parliez d’un régime et d’une dictature ? Et si l’on jouait cartes sur table avec la vérité ?

• La Famille Assad est l’une des plus tolérante de l’Islam.

• Les femmes syriennes ont les mêmes droits que les hommes – pour l’étude, la santé et l’éducation.


• En Syrie, les femmes ne sont pas obligées de porter la burqa. La Charia (Loi islamique) est inconstitutionnelle.


• La Syrie est le seul pays arabe doté d’une constitution laïque et ne tolère pas le mouvement islamiste islamique.


• Environ 10 % de la population syrienne appartient à l’une des nombreuses confessions chrétiennes, qui est pleinement intégrée dans la vie politique et sociale syrienne.


• Dans d’autres pays arabes, la population chrétienne a moins de 1 % du fait d’une hostilité durable.


• La Syrie a interdit les cultures génétiquement modifiées (OGM), déclarant que cette décision a été prise pour ” préserver la santé humaine


• La Syrie est ouverte à la société occidentale et à la culture comme aucun autre pays arabe.


• Dans les médias et dans les écoles secondaires, il est ouvertement débattu de la manière d’influencer les élites mondiales du pouvoir. Cela signifie qu’ils comprennent parfaitement le fait que le pouvoir réel de l’Occident ne réside pas dans la maison blanche, mais plutôt dans un réseau complexe et puissant de groupes de réflexion d’élite et de banques centrales.


• Cinq Papes d’origine syrienne ont été sélectionnés dans l’histoire. La tolérance religieuse est unique dans ce domaine.


• Avant la guerre civile actuelle, la Syrie était le seul pays du Moyen-Orient à éviter des conflits similaires.


• La Syrie est le seul pays qui a aidé les réfugiés irakiens sans discrimination sociale, politique ou religieuse ;


• Après une découverte massive de pétrole dans les hauteurs du Golan Syrien, occupé par Israël depuis 1967, Netanyahu a récemment demandé aux USA de reconnaître le territoire d’annexion. Pour Qu’Israël consolide sa position, les plans pour la création de 100.000 colons israéliens ont été mis en place.


Et deux points les plus importants :

Lire la suite

Syrie et Pierre Le Corf : Nous sommes des super-héros ! (Respect)

Mise à jour : dimanche 26 mai 2019 – 15:23 –

SYRIE

Vibrant hommage à Ce français, Pierre Le Corf qui au péril de sa vie vient au quotidien, aidé par ses bénévoles et amis, au secours des hommes, femmes, enfants et animaux victimes innocentes de la guerre en Syrie. Pierre Le Corf est un sage parmi les sages, il est une larme de paix et d’amour dans un monde en guerre.

Bien à toi Pierre. Je ralaye et ne peu que témoigner de mon admiration pour ce que tu fais.

laissez la joie et l’innocence l’emporter (Vidéo)

Stéphane

Simplement donner de l’amour, partager du temps, un sourire, donner la main … je publie peu mais on continue d’essayer. Ce sont des moments magiques, hors du temps … mais réels … plus réels que tout ce que nous vivons au quotidien dans ce monde devenu aveugle et ou chacun déambule un petit peu perdu. Beaucoup n’imaginent pas le pouvoir des petites actions, même ici parfois. J’utilise souvent un petit conte écrit par Loren Eiseley pour mes élèves, il s’appelle « Le lanceur d’étoiles ». Nous sommes tous des lanceurs d’étoiles. Joyeux et généreux Ramadan.

“Il était une fois un vieil homme qui avait pris l’habitude de méditer en longeant une immense plage déserte. Un beau matin cependant, il vit au loin un jeune garçon qui inlassablement se penchait, ramassait quelque chose et courait le jeter dans l’océan.

Le vieil homme finit par le rejoindre et lui demanda pourquoi il agissait ainsi.

– Je rejette les étoiles de mer dans l’océan, répondit le garçon.
– Et pourquoi fais-tu cela, mon garçon ?
– Voyez-vous, grand-père, c’est la marée basse. Et toutes ces étoiles de mer ont échoué sur la plage. Dans quelques heures, elles sécheront sous les rayons chauds du soleil. Alors, si je ne les rejette pas à la mer, elles vont mourir…

– Je comprends. Mais la plage s’étend sur des kilomètres, répliqua le vieil homme, et il doit y avoir des milliers d’étoiles de mer sur cette plage ! Tu ne peux pas toutes les sauver, il y en a tout simplement trop… De plus, le même phénomène se produit très probablement à l’instant même partout sur des milliers de plages à travers le monde. Ne vois-tu pas, mon garçon, que tu ne peux rien y changer ?

Après avoir écouter le vieil homme avec respect, le jeune garçon se pencha de nouveau pour ramasser une autre étoile de mer avant de se diriger vers l’océan en courant. Une fois l’étoile lancée dans la mer, celui-ci s’approcha du vieil homme en souriant, puis lui répondit:

– Vous avez peut-être raison, grand-père, mais pour celle que je viens de lancer, ça change tout…”

We are superheroes

Just to give love, to share time, smile, to give your hand … I publish few but we keep trying. These are magic moments, out of time … but real. More real than all that we live in everyday life in this world becoming blind and where everyone wanders a little lost. Many do not imagine the power of small actions, even here sometimes. I often use a little tale written by Loren Eiseley at school for my students, it’s called « The star thrower ». We all are « star thrower ». Ramadan Kareem.

“Once upon a time, there was a wise man who used to go to the ocean to do his writing. He had a habit of walking on the beach before he began his work. One day, as he was walking along the shore, he looked down the beach and saw a human figure moving like a dancer. He smiled to himself at the thought of someone who would dance to the day, and so, he walked faster to catch up.

As he got closer, he noticed that the figure was that of a young man, and that what he was doing was not dancing at all. The young man was reaching down to the shore, picking up small objects, and throwing them into the ocean. He came closer still and called out “Good morning! May I ask what it is that you are doing?”

The young man paused, looked up, and replied “Throwing starfish into the ocean.”

“I must ask, then, why are you throwing starfish into the ocean?” To this, the young man replied, “The sun is up and the tide is going out. If I don’t throw them in, they’ll die.”
Upon hearing this, the wise man commented, “But, young man, do you not realize that there are miles and miles of beach and there are starfish all along every mile? You can’t possibly make a difference!”

At this, the young man bent down, picked up yet another starfish, and threw it into the ocean. As it met the water, he said, “It made a difference for that one.”

We are superheroes

Mise en ligne : Stéphane Guibert / Finalscape

 

Syrie : Attaque chimique à l’hôpital de Douma en 2018, un journaliste de la BBC démonte le Fake !

« Il y a presque un an, début avril 2018, les puissances occidentales accusaient Bachar el-Assad d’avoir perpétré une attaque chimique à Douma. Une accusation ne s’appuyant sur aucune preuve concrète à ce jour, mais qui s’est largement fondée sur la diffusion d’une vidéo (1) (2) de scènes de panique dans un hôpital, reprise en boucle par tous les médias.

Or – comme d’autres bien avant lui (3) (4) – le journaliste de la BBC Riam Dalati soutient désormais que ces images n’étaient que le fruit d’une «mise en scène» (5). «Après presque six mois d’enquêtes, je peux prouver sans aucun doute que la scène de l’hôpital de Douma a été mise en scène. Aucun décès n’est survenu à l’hôpital», explique-t-il dans une série de messages sur Twitter.

Si Riam Dalati demeure convaincu qu’une attaque a bien eu lieu, il estime qu’il n’y a jamais eu d’usage de gaz sarin et préfère attendre les conclusions de l’OIAC pour savoir si du chlore a été utilisé. «Mais tout le reste qui est lié à l’attaque a été fabriqué pour renforcer l’effet», poursuit-il dans un message sans équivoque.

Le journaliste note que le groupe terroriste Jaïch al-Islam dirigeait Douma d’«une main de fer» à l’époque, et l’accuse d’être responsable de cette mise en scène. «Ils ont coopté des militants, des médecins et des humanitaires par la peur et l’intimidation. » …

Source : RT France

Et pour rappel :

Syrie : pourquoi ce témoin de l’attaque chimique n’intéresse-t-il pas la presse mainstream ?

L’Occident a accusé Damas d’avoir perpétré une attaque chimique à Douma se basant sur des photos publiées par les Casques blancs. Ces images ont été relayées par des médias et sur les réseaux sociaux. Mais pourquoi la presse mainstream est-elle si réticente dans le cas d’un garçon affirmant avoir participé à la mise en scène de cette attaque?

De nouveaux détails apparaissent au sujet de la présumée attaque chimique à Douma. Hassan Diab, un petit Syrien de 11 ans, a évoqué devant les journalistes de Rossiya 24 le tournage par les Casques blancs des scènes de cette attaque. Selon lui, il y a participé comme de nombreuses autres personnes, pour avoir des dattes, des biscuits et du riz… Son père, Omar Diab, s’est déclaré prêt à livrer son témoignage à n’importe quelle organisation internationale afin de prouver qu’aucune arme chimique n’avait été utilisée dans cette ville de la banlieue est de Damas.

Retour sur l’article >>>

Voir aussi >>>

Voir aussi >>>

Voir aussi >>>

Voir aussi >>>

Voir aussi >>>

Voir aussi >>>

 

Syrie & Pierre le Corf : Guerre, guerre, guerre ! Putain de merde quand cela va-t-il donc cesser ?

Voilà quelques jours que la bataille finale d’Idlib semble avoir commencée.

Amitié la plus sincère à Pierre.

Témoignage de Pierre le Corf :

Bientôt il pleuvra des gros titres de couleur sang, des larmes de crocodile, des images prédécoupées et de nouvelles stratégies pour renforcer les mensonges et où demi-vérités qui seront mitraillées dans tous les sens comme à l’époque ici à Alep pour noyer le poisson. La bataille d’Alep a été la plus importante bataille militaire pendant cette guerre mais aussi l’un des événements historiques qui a été le plus manipulé …

Ces prochaines semaines et mois vont être difficiles, déjà ça l’est avec des bombardements qui continuent ici sur la ville, qui s’intensifient mais aussi avec ces dizaines de pays, d’entités, de lobbys (…) qui s’accordent sur la scène politique et dans l’ombre depuis la libération d’Alep pour faire en sorte que la guerre ici ne se termine jamais et ne pas perdre l’ultime bataille. Comment? En empêchant la libération d’Idlib par tous les moyens possibles, en protégeant les terroristes sous la couverture des civils. Il va se passer beaucoup de choses, voyons avec le temps mais je ne suis pas serein.

Lire la suite

Syrie & Pierre le Corf : Quand il pleut des bombes

L’humanitaire français Pierre Le Corf: “Ma présence en Syrie dérange certaines personnes qui voudraient me faire taire”

Pierre le Corf est accusé “d’être bercé par le FN” étant donné qu’il est“arrivé par SOS Chrétiens d’Orient, qui, touché par les actions que je menais à travers le monde a voulu m’aider à les continuer en Syrie”. Pierre le Corf donne un démenti à un article diffamatoire bien relayé intitulé:“Pierre Le Corf dans l’enfer de la propagande de Bachar-el-Assad” dans lequel il est désigné “comme une cible”.

“Une certaine Camille de Rouvray me harcèle depuis le début. Particulièrement bien placée dans le milieu politique universitaire”, “Ces personnes qui aujourd’hui défendent la poursuite de cette guerre”. Ces êtres malfaisants, fouillent dans sa vie passée et en retirent des “éléments qu’ils montent et décontextualisent”.

Ces gens “insinuent que les témoignages que je donnent sont des faux, que les photos que je publie d’Alep sont des montages, ils insinuent que je suis un menteur, que je suis là pour défendre le gouvernement. Or je suis ici comme un humanitaire neutre, je prends position contre les terroristes, parce que j’ai l’expérience de ce qui se passe ici à Alep et je le vois. Venez ici à Alep, venez demander à Alep ce qui se passe, vous verrez! Ici les gens meurent par le terrorisme. Sur toutes les lignes de front ce ne sont que des drapeaux noirs, ce ne sont que des terroristes. Ce ne sont pas des rebelles. Toutes les rockets, toutes les bombonnes de gaz montées en rockets qui tombent ici, ne tombent que sur des quartiers civils. Il n’y a ni tout blanc, ni tout noir, certes, mais je vis à l’Ouest, je m’occupe des civils de l’Est comme de l’Ouest, parce que les civils de l’Est sont ici aussi.” etc

L’organisation de Pierre Le Corf: We are superheroes.

Camille de Rouvray“enseignante de Français, de langue étrangère et professeur des écoles, a travaillé au Laos, au Cambodge et en Syrie, elle vit aujourd’hui à Paris”, selon sa fiche de Bibliomonde. Elle est intervenue en qualité de journaliste, notamment dans le Point sur la Syrie. Elle a publié un ouvrage sur la Syrie également. Son parcours professionnel semble indiquer qu’elle a embarqué parmi les bien-pensants dans le Système médiatico-politique du mondialisme. Ses attaques diffamatoires contre Pierre le Corf vont dans ce sens.

Chez-nous, il pleut de l’eau là bas, il pleut des bombes !

Syrie & Pierre le Corf : Des challenges pour un monde plus humain

Petit rappel concernant Pierre le Corf que je suis depuis quelques années déjà :

Parti de France en laissant derrière lui tout ce qu’il possédait pour venir en aide à des familles et des animaux que la guerre avait détruit, Pierre le Corf est une image, une Icône qui par son humanisme redonne à notre espèce quelques lettres de noblesse.

G.S / FINALSCAPE

J’écris peu, encore une fois … mais je me donne de gros challenges en ce moment, nouveaux projets, est-ce que ça va marcher? Est-ce que je ne vais pas me planter? Je ne sais pas, mais je veux essayer … Je me suis occupé de plusieurs classes à Damas la semaine , avant mon départ ils ont fait un montage vidéo, ont réalisé une collecte entre eux pour participer aux projets pour les enfants, m’ont écrit des cartes et ont organisé un petit spectacle … c’est bête mais pour moi ça vaut tout l’or du monde, je n’attends rien de personne et je ne dois rien attendre, personne ne m’a demandé de venir ici … mais quand ces petits moments arrivent, ça génère suffisamment de magie pour régénérer mes batteries et me donner le supplément de courage nécessaire pour assurer. Depuis ces dernières années j’essaye d’apporter autant que je peux … mais je reçois énormément aussi. Si vous me lisez à Damas, merci 

—–

I write very few, again … but I’m having big challenges right now, new projects, will it work? Am I not going to crash? I don’t know, but I want to try … I worked with few classes in Damascus, before my departure they made a video, made a collection between them to participate in projects for children, wrote me cards and have organized a little show … it’s silly but for me it’s worth all the gold in the world, I do not expect anything from anyone and I have nothing to expect, no one asked me to come here … but when these little moments happen, it generates enough magic to regenerate my batteries and give me the extra courage needed to keep going on. These last years I tried to bring as much as I could … but I received a lot too. If you read me in Damascus, thank you 

Syrie et Pierre le Corf : L’insoutenable au quotidien ! (Témoignage)

La vérité dépasse la fiction et jour après jour, voici la barbarie d’une construction médiatique qui dépasse si tant est que nous soyons munis d’une conscience, une triste réalité.

Cette vision d’un quotidien dont nous nous accoutumons et que nous banalisons au fil des actualités issues d’une volonté médiatique manipulatrice et anesthésiante.

La vérité d’un homme que je ne vous présente plus sur ce site, Pierre le Corf, est toute autre.

Elle retrace le quotidien de centaines de vies privées de paix et d’amour, fuyant la mort et qui au fur et à mesure des attentats, se demandent si la vie sur terre n’est pas l’enfer. Une vérité qui met en avant tout en les dénonçant, les privilèges et  les intérêts aussi colossaux qu’insidieux de ces gens qui dirigent ce monde fait de paillettes pour les uns et du feu de l’enfer pour les autres.

Piere le Corf est en Syrie, à Alep .

G.S / FINALSCAPE

J’essaye de taper sur mon téléphone mais j’ai les mains qui tremblent … une première explosion qui m’éclate le coeur, je me casse d’ici et je prends une voiture, on remonte tranquillement, 2 mortiers qui tombent dans la rue devant à 10 mètres d’intervalle … et on est en centre-ville. On attend dans un coin de rue le temps de savoir s’il va y en avoir plus … on passe, je prends une photo, deux gamins de la rue traînent là même si je leur dit de tailler … on taille et je me réfugie dans un café … les gens courent encore … Hier j’étais avec mon groupe de gamin dans une quartier plus en périphérie, un sniper qui se met à tirer en travers de le rue, les balles qui rebondissent sur le sol, les gens qui courent … la rue est trop grande pour la couvrir avec des draps … merde. Juste merde. Oui la ville revit dans beaucoup de quartiers, oui j’essaye de montrer la joie et les enfants, le courage … mais ça aussi c’est encore là et ce n’est peut-être pas impressionnant comme ça mais ce sont des armes anti-personnel … ça charcute n’importe qui sur plusieurs dizaines de mètres avec les éclats.

Un homme a eu la jambe arrachée dans une rue parallèle, il est mort maintenant.

Stéphane Guibert pour Pierre le Corf et  Finalscape

Et pour rappel :

Une vidéo phare de Pierre le Corf en Syrie :

Syrie et Pierre Le Corf : Soutient à l’association “We are Superheroes”

Il semblerait que mon association We are superheroes soit finaliste au prix des français de l’étranger (première fois que je remplis un formulaire) Il s’agit maintenant d’un vote du public. Je vais juste poser le lien ici si vous avez envie de voter et si vous aimez ce que j’essaye de faire https://fr.surveymonkey.com/r/62LN7LD je ne suis pas très connecté la journée, ni beaucoup de temps hélas … et je pense que du coup j’ai finalement peu de chance si je ne passe ma journée sur FB, Twitter etc. m’enfin ça ne coute rien d’essayer. Si vous avez envie de relayer etc. Merci 

We are Superheroes site officiel >>>

(Article & Vidéos)

Lire la suite

Pendant qu’en France le peuple se fait persécuter par un gouvernement soumis à la finance, ce même gouvernement s’acoquine au terrorisme Syrien

La vérité, vous la voulez ?

“Oyez, oyez !”

N’ayons pas peur des mots :

Pendant qu’en France le gouvernement réprimande son propre peuple, peuple qui appelle à la justice internationale pour recouvrer ses droits , ce même gouvernement arme des terroristes déguisés en casques blancs en Syrie.

À GERBER !!!

Tout n’est que question d’argent. Témoignage :

Depuis la maison d’une amie, pour vous faire ressentir un peu ce que ça signifie pour les gens ici. Beaucoup de quartiers sont encore touchés au quotidien pas les obus terroristes … et si le centre-ville est à peu près hors portée de tir (si ils n’utilisent pas les roquette étrangères comme les 68MM français délivrés aux terroristes😔) … la banlieue de la ville est encore en grande partie occupée et ils attaquent la ville au quotidien même si l’armée essaye de réduire au maximum les attaques. Je sais que la Syrie a presque été effacée des médias, Alep maintenant n’apparaît même plus … mais ne nous oubliez pas.

Pierre Le Corf

Je vous invite à suivre Pierre Le Corf dont l’analyse sur la situation en Syrie remet sérieusement en question une propagande médiatique savamment orchestrée par des journalistes qui sont loin, mais vraiment très loin d’être au dessus de tous soupçons.

On t’aime Pierre et tu peux compter sur nous !

Stéphane Guibert / Finalscape

Syrie et Pierre Le Corf : Témoignage

Pierre Le Corf fait partie de ces femmes et ces hommes qui par leurs actions redonnent à la gent humaine quelques lettres de noblesse.

C’est une barrière difficile à franchir à leur âge (13-14), trouver leur place, ne pas se briser trop dur en cours de route. La guerre a fait un sorte de travail de solidification, ils se sont cassés tellement de fois et n’importe comment qu’ils sont devenus plus dur, plus solides, plus opaques, plus forts dans un sens mais aussi plus difficilement pénétrables … très sensibles et insensibles à la fois, ils cachent leurs faiblesses, profondément … mais à force se perdent, deviennent un petit peu auto-destructeurs pour remplacer le danger initial qui est maintenant moindre dans de nombreuses parties de la ville … et portent une sorte de micro-violence interne qui déborde vers l’extérieur et se répand … Parfois c’est difficile de faire plus d’un pas à la fois avec eux pour les bouger dans le bon sens, exporter un peu ce bordel qu’ils ont à l’intérieur … mais ils avancent doucement et je suis fier d’eux.

Pierre Le Corf

——-

It’s a difficult barrier to cross at their age (13-14), find their place, to don’t break too hard along the way. The war has made a kind of “solidification work”, they have broken so many times so they became harder, more solid, more opaque, stronger in one direction but also more difficult to penetrate … very sensitive and insensitive at the same time, they hide their weaknesses, deeply … but at the end are kind of lost, they become a little self-destructive, a kind of compensation reaction from the initial danger which is now less in many parts of the city … and carry a kind of micro-internal violence that spills outwards and spreads … Sometimes it’s difficult to do more than one step at a time with them to move them in the right direction … export a little this mess they have inside … but they move slowly and I’m proud of them.

Pierre Le Corf