Syrie, Pierre Le Corf : Témoignages sans concession d’adolescents victimes de la guerre / Syria, Pierre Le Corf : Uncompromising testimonies of teenage victims of war

Syrie, Pierre Le Corf : Témoignages sans concession d’adolescents victimes de la guerre

*****

Syria, Pierre Le Corf : Uncompromising testimonies of teenage victims of war

C’est une preuve de courage, ce n’est pas facile pour eux de parler de la guerre, comme pour tous les enfants ou familles qui ont acceptés d’apparaître en photo ou de parler de leur vie en vidéo, dans certains cas c’est même dangereux … 4 jeunes scouts de 15 ans, je leur ai demandé s’ils accepteraient de partager quelque chose à propos de leur vie à Alep, de ce qu’ils ont vécu. 4 enfants pour 4 petits messages spontanés et bien que très simples, très importants à entendre pour comprendre ce que les gens ont vécu ici et dans quelles conditions. Ces dizaines de témoignages j’espère vous ouvriront les yeux et le coeur. Il n’y a pas un jour avant la libération ou nous n’avons pas reçu des dizaines de roquettes et mortiers qui étaient tirés à l’aveugle sur la ville par des groupes terroristes djihadistes, pas un jour ou les hôpitaux n’étaient pas pleins alors que pendant ce temps là dans le monde l’attention des gens, leur compassion était détournée, manipulée, volée. Beaucoup de gens veulent continuer à vendre cette guerre en mentant délibérément, vous n’avez juste pas idée à quel point. Toujours pas de montage extraordinaire, pas de musique triste, ces gamins veulent juste essayer de partager leurs sentiments pour la paix et pour leur avenir. We are superheroes.

Pierre Le Corf

————————————–

It is a proof of courage, it is not easy for them to talk about war, as for all the children or families who have accepted to appear in a photo or talk about their lives in video, in some cases it’s even dangerous … 4 young scouts 15 years old, I asked them if they would agree to share something about their life in Aleppo, about what they experienced. These dozens of testimonials I hope will open your eyes and heart. There was not a day before the liberation we did not receive dozens of rockets and mortars that were fired blindly on the city by jihadist terrorist groups, not a day hospitals were not full … While during that time in the world, people’s attention, their compassion was diverted, manipulated, stolen. Many people want to continue selling this war by deliberately lying, you just have no idea how big it is. Still no extraordinary editing, no sad music, these kids just wanted to try to share their feelings or memories for peace, for their future. @we are superheroes.

Pierre Le Corf

Mise en ligne : Stéphane Guibert / Finalscape

Syrie et Pierre le Corf : Chanter avec des enfants sourds / Syria and Pierre lhe Corf : Singing with deaf children

Syrie et Pierre Le Corf : “Chanter avec des enfants sourds”

*****

Syria and Pierre Le Corf : “Singing with deaf children”

Message de Syrie : Pierre le Corf

Message from Syria: Pierre le Corf

Singing with deaf children جمعية بيت التدريب و التأهيل السمعي الخيريةً E.H.I.S in Aleppo to say that we love you! Always believing and always hoping for a peaceful future! Thank you everyone who participate to this creation! Thank you to our small heroes for your confiance!!! Thank you @livingpeaceinternational

Many thanks to my Friend Pierre Le Corf for sharing >>>

Chanter avec des enfants sourds جمعية بيت التدريب و التأهيل السمعي الخيريةً E.H.I.S à Alep pour dire que nous vous aimons ! Croyant toujours et espérant toujours un avenir paisible! Merci à tous ceux qui participent à cette création! Merci à nos petits héros pour votre confiance !!! Merci @livingpeaceinternational

Merci à mon Ami Pierre Le Corf pour le partage >>>

Et pour Rappel / And as a reminder

Syrie et Pierre le Corf : Un amour sans fin pour les autres

Syria and Pierre Le Corf : Endless love for others

Pierre le Corf est l’ami de tous les amis. Admirable dans sa simplicité et exemplaire dans l’amour qu’il porte aux autres.

Pierre le Corf is the friend of all friends. Admirable in his simplicity and exemplary in his love for others.

Mes larmes coulent mais ce sont des larmes de joie et d’abondance. Dans ce tumulte qu’est la guerre, des âmes sensibles se mobilisent sans discrimination et sans préjugé.

Je me fonds sans réserve dans l’amour apporté aux autres et je me joins sans condition à l’amour de mon prochain.

Merci Pierre pour cette preuve d’amour désintéressé.

My tears flow, but they are tears of joy and abundance. In this tumult of war, sensitive souls are mobilized without discrimination and without prejudice.

I blend wholeheartedly with the love of others and unconditionally join in the love of my neighbor.

Thank you Pierre for this proof of selfless love.

Stéphane Guibert pour Pierre Le Corf

Syrie : Quand la beauté d’un gosse nous dévoile l’enfer sur terre / Syria: When a kid’s beauty reveals hell on earth

Syrie : Quand la beauté d’un gosse nous dévoile l’enfer sur terre

*****

Syria: When a kid’s beauty reveals hell on earth

Il s’appelle Abd Katbeh, il a 16 ans et nous sommes amis depuis de nombreux mois.

His name is Abd Katbeh, he is 16 years old and we have been friends for many months.

La guerre en Syrie et la covid-19 nous empêchent de nous rencontrer, heureusement qu’il y a des alternatives telles que Facebook ou WhatsApp afin de rester en contact en permanence. Voici son témoignage :

(Anglais / Français)

The war in Syria and covid-19 prevent us from meeting each other, fortunately there are alternatives such as Facebook or WhatsApp in order to stay in permanent contact. Here is his testimony:

(English / French)

«My name’s Abd, I’m 16 and I liv in Aleppo. I think what makes me the happiest are my friends. With the war many of them traveled, especially two very close friends, one to the Emirates and the other to Kuwait. Most of my family stayed but my uncle had died on the road in Turkey trying to escape the war here.

It’s hard to describe what the war means to me, but I remember a lot of moments, for example one day we were sitting at home in the new Aleppo in Rashdeen’s side when all of a sudden a rocket fell in front, happily we didn’t get injured.

When we escaped from our house it was really horrible, there were bodies all over the street, at least fifteen … and the blood flowing all over the streets. There are still a lot of difficult memories, for example when “The Free Army” took up a position in my neighborhood, they installed snipers in a nearby tower … there is a man who was walking in the street at that time. He did not know that they were there … they shot him in the leg and he fell to the ground … they continued to shoot him in non-vital parts of his body … it was real torture. Friends of his own or maybe just people, I don’t know, threw him a rope and started to pull it … at that moment the terrorists shot him in the head.

I try to forget the bad times and especially to become a better person, the war taught me not to moan about myself, the past, but to always go forward and try to become stronger every day . I have a few people who inspire me everyday but especially my big brother who advises me and really supports me on a daily basis, he has an important role in my life.

For the future I just hope that we can live a good life and especially a life in peace, I believe we are all brothers and sisters and for that we should support each other. Peace is what matters the most now. » We are superheroes.

________________________________________

« Je m’appelle Abed, je vis à Alep et j’ai 16 ans. Je pense que ce qui me rend le plus heureux ce sont mes amis. Avec la guerre beaucoup d’entre eux ont voyagé, particulièrement deux amis très proches partis l’un aux Emirats et l’autre au Kuwait.

C’est difficile de décrire ce que signifie la guerre pour moi mais je me souviens de beaucoup de moments, comme par exemple un jour nous étions assis chez nous dans le « nouvel Alep » du côté de Rashdeen quand tout d’un coup une roquette est tombée devant, nous n’avons pas été blessés heureusement. Quand on s’est échappé de notre maison c’était vraiment horrible, il y avait des corps partout dans la rue, au moins une quinzaine … et le sang qui coulait partout dans les rues.

Il y a quand même beaucoup de souvenirs difficiles, par exemple quand « L’armée libre » a pris position dans mon quartier, ils ont installé des snipers dans une tour voisine … il y a un homme qui marchait dans la rue à ce moment-là, il ne savait pas qu’ils étaient là … ils lui ont tiré dans la jambe et il est tombé par terre … ils ont continué à lui tirer dessus dans des parties du corps qui n’étaient pas vitales … c’était de la torture. Des amis à lui où des gens je ne sais pas lui ont jeté une corde à couvert et ils ont commencé à la tirer, … à ce moment-là les terroristes lui ont tiré une balle dans la tête.

La plupart de ma famille est restée mais mon oncle était mort sur la route en Turquie en essayant d’échapper à la guerre ici.

J’essaye d’oublier les mauvais moments et de devenir une meilleure personne, la guerre m’a appris à ne pas rester à me lamenter sur moi-même, le passé, … mais de toujours avancer et essayer de devenir plus fort chaque jour. J’ai quelques personnes qui m’inspirent au quotidien mais surtout mon grand frère qui me conseille et me soutient vraiment au quotidien, il a un rôle important dans ma vie.

Pour le futur j’espère simplement que nous pouvions vivre une belle vie et surtout une vie en paix, je crois que nous sommes tous frères et soeurs et que pour ça nous devrions nous soutenir les uns les autres. La paix c’est ce qui compte le plus maintenant. » We are superheroes.

Stéphane Guibert / Finalscape

 

Syrie, jour j – 12 / Syria, Count down : twelve days

Syrie, jour j – 12 / Syria, Count down : twelve days

Stéphane Guibert / Stéphane

Syrie et Pierre Le Corf La situation d’un peuple meurtri

Syrie et Pierre Le Corf La situation d’un peuple meurtri

J’ai partagé cet après-midi un peu à l’arrache en copié-collé la vidéo d’un Ami qui m’est très cher : Pierre le Corf et je vous la retranscris ici à tête reposée si j’ose dire :

Elle est où l’humanité est-ce que’elle existe encore ?

Pierre tu peux me croire, ton message m’a fait chialer et je me sens très mal. Si je le pouvais, ça serait des tonnes de miel et de croissants que j’apporterais à ces familles tous les jours. On parle du monde mais je pense qu’on se trompe en parlant de monde. Ce monde n’est pas le monde puisqu’il s’agit de l’enfer.

Le paradis sur terre ? Elle est bien bonne celle-là. Fatigué à force de maltraitances et de souffrances, je suis vraiment las !

Je compatis à ta douleur, j’apporte au peuple Syrien toute ma compassion et mon amour et n’ai que mes yeux pour pleurer mais si chacune de mes larmes pouvait apporter un brin de réconfort à ces familles, je serai d’accord de mourir pour elles.

Avec toute mon amitié, ma compassion et mon amour.

Stéphane Guibert

 

Syrie et Pierre le Corf : La situation

Syrie et Pierre le Corf : La situation

Ça fait vraiment peur ! (Témoignage)

Message depuis Alep, les gens sont fatigués, la situation est vraiment compliquée entre la guerre et les sanctions contre la population. Je fais cette vidéo en espérant que ça attirera votre attention sur ces messages de Syriens

Merci Pierre et avec toi et les tiens de tout cœur.

Stéphane Guibert / Finalscape

 

Syrie : Un nouveau jeu de combustion de la monnaie syrienne mis en scène dans les zones sous contrôle des militants à Idlib

Un nouveau jeu de combustion de la monnaie syrienne mis en scène dans les zones sous contrôle des militants à Idlib.

Des factions soutenues par la Turquie ont brûlé d’énormes quantités de faux billets de banque syriens à Idlib et ont affirmé qu’elles étaient authentiques.

La source a déclaré que des militants pro-Ankara ont publié vendredi des vidéos et des photos les montrant en train de brûler 2000 billets de banque comme symbole de substitution de la livre turque à la monnaie syrienne. Cependant, ils n’ont pas réussi à projeter une image convaincante de l’incendie.

Les photos qui ont été publiées par des pages proches des militants prouvent que ce qui a été réellement brûlé n’était pas de vrais billets authentiques, mais plutôt en papier imprimé. Des angles blancs sont visibles sur les “billets” présumés car ils n’ont pas été soigneusement coupés. De plus, tous avaient le même numéro de série.

Les militants ont tenté de promouvoir les images comme preuve que la monnaie syrienne ne circule plus dans les régions du nord de la Syrie après avoir substitué la monnaie syrienne à la lire turque imposée par les Turcs aux civils avec une série de décisions des conseils locaux affiliés à la Turquie ou à Nosra.

Les leaders du front ainsi que les factions soutenues par la Turquie. La Turquie et ses factions fidèles ont répandu des rumeurs de l’effondrement de la monnaie syrienne et de l’importance de la remplacer par la monnaie turque, imposant des transactions quotidiennes en lire turque après avoir inondé la monnaie turque sur le marché pour lutter contre la monnaie syrienne et réaliser la turquification du nord de la Syrie.

Source : K.I pour Finalscape

___________________________________________________

A new play of burning Syrian currency staged within areas under the control of militants in Idlib

Turkish-backed factions burned huge amounts of forged Syrian currency notes in Idlib and claimed they were authentic.

The source said pro-Ankara militants published videos and pictures on Friday showing them burning 2000 banknotes as a symbol of substituting Turkish lira for the Syrian currency. However, they failed to project a convincing image of the burning.

The pictures which were published by pages close to the militants prove that what was really burnt was not real authentic banknotes, but rather made of printed paper. White angles are seen on the presumed “banknotes” as they have not been cut carefully. In addition, all of them had the same serial number.

The militants tried to promote the pictures as evidence that the Syrian currency is no longer circulated in areas north Syria after substituting the Syrian currency with the Turkish lira imposed by the Turks on civilians with a series of decisions of the local councils affiliated with Turkey or Nusra Front leaders as well as the Turkish-backed factions.

Turkey and its loyal factions spread rumors of the collapse of the Syrian currency and the importance to substitute it with the Turkish one, imposing daily dealings in Turkish lira after flooding the Turkish currency into the market to fight the Syrian currency and achieve Turkification north Syria.

Source : K.I for Finalscape

Notre pauvre monde : Palestine, Corne d’Afrique, Syrie, quand les enfants payent le lourd tribut de la folie humaine !

Notre pauvre monde : Palestine, Corne d’Afrique, Syrie, quand les enfants payent le lourd tribut de la folie humaine !

Our poor world: Palestine, the Horn of Africa, Syria, when children pay the heavy price of human madness!

Ces images pour nous souvenir que le déni est plus violent que la plus violente des violences !

These images to remind us that denial is more violent than the strongest violence.

Les mots n’ont plus de sens dans cette horreur. / Words no longer have any meaning in this horror.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Attention, certaines images peuvent choquer ! / Be careful, some images may shock !

Syrie & Pierre le Corf : Une vie, ces héros…

Syrie & Pierre le Corf : Une vie, ces héros…

Parce qu’une vie est une vie

Une de mes classes de 11ème (1ère) pour l’aide émotionnelle, dernière photo avant l’été, ils vont passer leur bac blanc et tous mes 9ème (3ème) aussi pour leur brevet d’ici quelques jours. C’est difficile pour eux entre la guerre, leur vie d’ados, la situation, ils bouillonnent à l’intérieur même s’ils le cachent bien, tous ont vécu des choses vraiment difficiles … mais ils se battent vraiment pour tenir et rester forts ces petits lions. Ceux d’entre eux qui me liront, je croise les doigts pour vous mais je sais que tout va bien se passer.

Merci Pierre pour ces nombreux témoignages et cette volonté de vivre.

Ton Ami, celui qui ne t’a pas vu à Paris, ce que je regrette mais ce n’est que partie remise n’est-ce pas ?

Je ne peux que t’aimer et heureusement qu’il y ait des gens comme toi sur cette terre.

Stéphane

 

 

Syrie et Pierre Le Corf : “Et si l’amour m’était compté”

“Et si l’amour m’était compté”

Pierre Le Corf, un ami de la vie

Je ne pouvais pas passer à côté de ce message sans le partager

L’amour sans concessions, l’amour à tout  prix et la vie par dessus tout !

Merci Pierre, merci mille fois.

Une vie en Syrie et de l’amour à en pleuvoir. Un exemple d’humanisme qu’un grand nombre d’entre nous devrait suivre ne serais-ce que pour galvaniser notre capacité à aimer notre prochain…  Eh oui !

Stéphane Guibert / Finalscape

Pierre Le Corfd est à Alep.

Aller je me lance, je n’ai jamais beaucoup posté à propos bien que ça fasse presque un an que nous ayons commencé cette initiative dédiée aux animaux de guerre et depuis quelques mois avec notre propre petit refuge pour les animaux blessés.

Une vie reste une vie. Ils sont sans-voix mais s’ils ont mal ils le diront à leur manière, s’ils sont heureux vous le verrez, s’ils sont tristes vous le sentirez. Je n’ai jamais beaucoup posté à propos bien que ça fasse presque un an que nous ayons commencé cette initiative dédiée aux animaux de guerre et depuis quelques mois avec notre propre petit refuge. J’ai envie d’écrire beaucoup de choses mais en y repensant, j’avais déjà écrit quelque chose il y a un an ou deux ici à propos des animaux et de la guerre qui résume ma pensée >>>

« On n’en parle jamais mais il y a un autre type de victimes de cette guerre, tous les animaux qui vivent ici, tués par les balles, bombes, obus etc. beaucoup n’y voient pas d’intérêt mais j’ai beaucoup de respect pour ces communautés silencieuses. Ils sont aussi les héros de cette guerre mais notre espèce s’est continuellement considérée supérieure, relayant toute forme de vie au second plan. Pour cela nous sommes les moins évolués dans et hors de la chaîne alimentaire sinon les plus violents: nous sommes la seule espèce incapable de vivre en harmonie avec les autres formes de vie , la seule. Consommer, détruire et réduire à l’esclavage. Beaucoup continuent de penser que ces êtres n’ont pas d’âme, ne pensent pas, ne ressentent pas comme nous. En effet, pas comme nous. Parce qu’ils ne font pas la même chose de la même manière alors ils ne valent pas notre considération?

J’en ai vu de nombreux mourir lors d’attaques, les humains par terre mais aussi eux, silencieux mais eux aussi ressentant la guerre et la mort qui arrive. Ils sont très suspicieux, sur leur garde, mais dès que vous passez les premières barrières, leur monde s’effondre, ils se collent à toi, cherchent à rentrer dans ta veste, veulent des câlins et de l’amour. Je nourris quelques chats dans ma rue, avec les combats beaucoup de gens ont voyagé, les chats se sont enfuis ou été abandonnés, ils se sont reproduis dans la rue, donnant lieu à de nouvelles portées qui donnent de nouvelles portées, mais ils restent très unis aux humains malgré tout ce qu’on leur fait et nous faisons à nous-même.

Les chiens eux vivent plutôt dans les périphéries, ce sont comme des gangs, ils se déplacent et semblent survivre en petit groupe, ca m’a marqué de voir des chiens de toutes les tailles et couleurs, se suivre les uns à côté des autres, la guerre a créé ce comportement chez les gens aussi. Ils ne sont pas agressifs, craintifs et fatigués, ils ont cette démarche lente et paumée, ne sachant pas ou aller, survivants.

Les oiseaux c’est la même chose, une fois j’en ai vu un tomber, il avait pris une balle. Les oiseaux vivent en formation et semblent se rassembler dans le même arbre, vous ne les voyez pas errer par ci et par là, vous pouvez être sûr que si vous regardez 10 arbres, vous verrez tous les oiseaux dans un seul. Pendant les combats, les balles, obus etc tu sais quand quelque chose arrive, ils les voient arriver et rompent la formation quelques secondes pour se regrouper plus bas et plus haut, criant de peur.

Nous avons inventé le mal dont nous nous plaignons, peut-être devrions-nous regarder un peu plus autour de nous et nous inspirer ce ceux qui ne vivent d’aucune crise économique, d’argent, de pouvoir, de parti politique, de guerre, de massacres gratuits, … et qui malgré nos comportements, savent rester des amis honnêtes. »

We are superheroes

Lire la suite