Témoignage : Un ancien Casque blanc syrien avoue avoir participé aux tournages de vidéos

Un ancien Casque blanc syrien avoue avoir participé aux tournages de vidéos mettant en scène des civils syriens prétendument victimes d’agressions de la part de l’armée arabe syrienne, dans le but de la discréditer aux yeux de l’opinion publique internationale…

Info, intox … ? Dans ce monde où rien n’est ni blanc ni noir, difficile de croire inconditionnellement ce dont les médias nous inondent au quotidien.

Toutefois, avec le temps, les faits et ce témoignage, on serait tenté d’accréditer le fait que nous avons été enfumés par les médias occidentaux et donc, constaté le double jeu de ces white hemlets.

L’histoire nous le dira.

Stéphane Guibert / Finalscape

Exfiltrés de Syrie en Jordanie, des centaines de Casques blancs, organisation soupçonnée de liens avec des groupes terroristes, devraient être transférés vers des pays occidentaux. Supervisée par l’ONU, l’opération aurait été réclamée par Washington.

(Source de l’image)

Tiens donc !

Exfiltrés de Syrie en Jordanie, des centaines de Casques blancs, organisation soupçonnée de liens avec des groupes terroristes, devraient être transférés vers des pays occidentaux. Supervisée par l’ONU, l’opération aurait été réclamée par Washington.

Environ 800 membres de l’organisation controversée des Casques blancs syriens, financée par les Etats-Unis et d’autres pays occidentaux, ont été évacués avec leur famille vers Israël puis transférés en Jordanie dans la nuit du 21 au 22 juillet, selon la radio de l’armée israélienne citée par l’AFP. De même source, l’opération a été effectuée sur demande de Washington et de plusieurs pays européens.

Les membres de cet organisme, qui se présente comme humanitaire mais est soupçonné de proximité avec des groupes terroristes, notamment liés à al-Qaïda, ont dans un premier temps été exfiltrés du sud-ouest de la Syrie vers une base militaire de l’État hébreu, selon des correspondants du journal allemand Bild. L’opération a débuté aux petites heures le 21 juillet puis s’est poursuivie jusque dans la nuit.

Le porte-parole du ministère jordanien des Affaires étrangères Mohammed al-Kayed a annoncé que les Casques blancs, actifs uniquement dans des zones sous contrôle des rebelles, seraient transférés en Allemagne, au Royaume-Uni et au Canada «en raison du risque pour [leur] vie» et «pour des raisons purement humanitaires». En juin, Amman, qui accueille déjà environ 1,3 millions de réfugiés syriens avait en effet fait savoir qu’elle n’en accepterait pas plus, soulignant la nécessité d’une «solution politique».

Israël dit s’en tenir à la «non-intervention»… Vraiment ?

Tsahal a souligné dans un communiqué que cette opération ne traduisait pas un changement dans le refus d’Israël d’accueillir des réfugiés syriens sur son territoire. «Il s’agit d’un geste humanitaire exceptionnel. Israël maintient sa politique de non-intervention dans le conflit en Syrie et continue à considérer le régime syrien comme responsable de toutes les activités qui ont lieu sur le territoire syrien», peut-on lire dans le texte.

Source RT Français

Cela ne vous rappelle-t-il rien ?

White Helmets (Casques blancs), une autre réalité.

J’avais fait une autre petite vidéo à propos et en incluant les hôpitaux, les stocks de médicaments autour d’ ici. Encore une fois, si nous avons vécus la mort au quotidien ici à cause de ces mêmes personnes qui tuaient le jour et revêtaient le casque blanc par intermittence, je vous invite à vous faire votre propre opinion, à faire vos propres recherches, je vous montre seulement.

Pierre Le Corf

(Article source)

Stéphane Guibert / Finalscape

Syrie, Pierre Le Corf : J’écris peu mais j’essaye de prendre du recul

J’écris peu mais j’essaye de prendre du recul, de terminer les activités avec les enfants et de préparer tous les programmes que j’ai pour l’année prochaine … ça va être un challenge. Le challenge étant aussi de décrocher, décrocher de la guerre et du passif qui va avec. Parfois j’écris d’une manière qui peut-être assez pessimiste, triste, … en quelque sorte je m’en excuse, ces derniers temps je me suis rendu compte que je n’avais jamais vraiment décroché de tout ce qui s’est passé ou que j’ai vécu, que je n’ai jamais vraiment tourné la page de la libération à cause du fait que je continue à aller dans des zones souvent bombardées, par exemple la semaine dernière 5 personnes sont mortes à cause d’un mortier dans la rue de notre refuge, … à la fois du déni, faire semblant que tout est fini comme tout le monde, et en même temps un passif qui agit comme une balle de ping pong dans l’eau, plus j’essaye de l’enfoncer plus elle remonte. Mais je m’en rend compte et je peux le changer au profit de quelque chose qui me tient à coeur, l’inspiration. Quoi qu’il arrive l’année prochaine ou dans les mois qui viennent, je vais prendre le recul nécessaire, tourner cette page, pour autant ne pas effacer ce qui existe toujours, mais essayer de transmettre la guerre sous une forme plus inspirante, plus positive, quoi qu’il arrive. Pour éteindre le terrorisme je crois finalement qu’il faut allumer la lumière. Et même si la situation reste très fragile, tout ce qui est arrivé ici n’a fait que rendre les gens plus forts, plus lumineux … et c’est cette lumière qui a fait la différence grâce à l’espoir. Voyons ou nous porte le vent.

Pierre Le Corf

——

#hope I write few but II’m trying to take a step back, to prepare all the programs that I have for the next year, it will be a challenge. The challenge is also to disconnect, to disconnect from the war and the liabilities that comes with it. Sometimes I write in a way that may be rather pessimistic, sad, … I kind of apologize, lately I realized that I had never really dropped everything that happened or that I lived, that I never really turned the page from the liberation because of the fact that I continue to go in bombed areas, for example last week 5 people died because of a mortar in the street of our shelter, … both of denial, pretending that everything is over like everyone else, and at the same time a passive that acts like a ping pong ball in the water, the more I try to sink it the more she come back at the surface. But I realized it and I can change it for something that is important to me: inspiration. Whatever happens next year or in the coming months, I will take the necessary step back, turn this page, so as not to erase what still exists, but to try to transmit the war in a more inspiring form, more positive, whatever happens. To put an end to terrorism, I finally believe that we need to turn on the light. And even if the situation remains very fragile, all that has happened here has only made people stronger, brighter … and it is this light that made the difference through hope. Let’s see where the wind take us.

Pierre Le Corf

Syrie : Selon Bachar-el-Assad, Israël panique face à la défaite des terroristes

Interview avec Russia Today, le 31 mai 2018 (VOSTFR / sous-titres français).

Transcription :

Question  : En ce qui concerne la reprise des territoires, il semble inexplicable qu’à chaque fois que vous éliminez une menace, par exemple dans la Ghouta, une autre menace semble se matérialiser, et cela s’est produit de manière répétée. Maintenant, nous avons le ministre israélien de l’Energie qui menace que son pays puisse, selon ses dires, “vous liquider, vous et votre gouvernement.” Avez-vous peur, et comment considérez-vous cette menace ?

Président Assad : Depuis que nous sommes nés –je parle de ma génération et de la plupart des générations présentes en Syrie–, nous avons vécu sous la menace de l’agression israélienne. C’est une chose présente dans notre sentiment inconscient. Donc dire que vous avez peur lorsque vous avez vécu avec la même menace pendant des décennies, c’est un non-sens. Les Israéliens assassinent, tuent, occupent depuis des décennies maintenant, depuis environ sept décennies, dans cette région, mais habituellement, ils font tout cela sans menacer. Maintenant, pourquoi menacent-ils de cette façon ? C’est de la panique, c’est une sorte de sentiment hystérique, parce qu’ils sont en train de perdre leurs « bien-aimés », les bien-aimés al-Nusra et Daech. C’est pourquoi Israël panique dernièrement, et nous comprenons leur sentiment.

Question  : Eh bien, Israël semble maintenant frapper à travers la Syrie, lancer des frappes aériennes, à volonté. Ils se vantent publiquement devant les caméras, encore et encore, que vos défenses sont impuissantes à les arrêter, qu’ils peuvent faire ce qu’ils veulent en Syrie. Est-ce vrai, y a-t-il quelque chose que vous puissiez faire pour empêcher Israël d’effectuer ses frappes aériennes en Syrie ?

Président Assad  : En fait, la première cible des mercenaires en Syrie fut les défenses anti-aériennes. Avant d’attaquer toute autre base militaire, ils s’en sont pris aux défenses anti-aériennes. Et cela aurait pu surprendre alors. Pourquoi attaqueraient-ils les défenses anti-aériennes ? Les défenses anti-aériennes ne s’occupent pas des (prétendus) « manifestants pacifiques », comme ils disent, ou des « forces modérées », et elles ne peuvent aucunement s’occupet des extrémistes. C’est autre chose, elles sont construites pour défendre le pays. C’est une autre preuve qu’Israël était en lien direct avec ces terroristes en Syrie. Donc, ils ont attaqué ces bases, et ils ont détruit une grande partie de nos défenses anti-aériennes. Maintenant, malgré cela, notre position, disons, nos défenses anti-aériennes sont beaucoup plus fortes qu’auparavant, grâce au soutien de la Russie, et les attaques récentes des Israéliens et des Américains, des Britanniques et des Français ont prouvé que nous sommes dans une meilleure situation.

Maintenant, ma réponse à votre question est que la seule option est d’améliorer nos défenses anti-aériennes, c’est la seule chose que nous pouvons faire, et c’est ce que nous faisons.

Question  : Israël prétend que ses frappes sont, jusqu’à présent, qu’elles ne sont pas dirigées contre vous, le Président ou le gouvernement, qu’elles ciblent l’Iran, et qu’elles visent à maintenir l’Iran –qui est votre allié– faible en Syrie. C’est étrange, mais l’Iran étant ici, ils sont vos alliés, ce n’est pas un secret, ils ont aidé, mais le fait qu’ils soient ici maintenant vous met en danger. Pourriez-vous envisager de demander à l’Iran de partir ?

Président Assad : Le fait le plus important concernant cette question, c’est que nous n’avons pas de troupes iraniennes. Nous n’en avons jamais eu, et vous ne pouvez pas le cacher, et nous n’aurions pas honte de dire que nous en avons : comme nous avons invité les Russes, nous aurions pu inviter les Iraniens. Nous avons des officiers iraniens qui travaillent avec l’Armée syrienne et l’aident, mais ils n’ont pas de troupes. Et le fait le plus flagrant au sujet de leurs mensonges sur cette question, la question iranienne, est que dans l’attaque récente qu’ils ont menée il y a quelques semaines, ils ont prétendu avoir attaqué des bases et des camps iraniens, prétendument, et nous avons eu des dizaines de martyrs et de blessés, tous des soldats syriens, et pas un seul Iranien. Comment pourraient-ils dire que nous avons des troupes iraniennes ? C’est donc un mensonge. Nous disons toujours que nous avons des officiers iraniens, mais ils travaillent avec notre armée, nous n’avons pas de troupes. […]

Syrie, retour sur l’histoire : Ce que vaut la thèse du complot occidental.

Myret Zaki et Serge Enderlin sur la Syrie: ce que vaut la thèse du complot occidental. 19/06/12

Le 19 juin 2012, sur la Radio suisse romande :

La situation syrienne ne serait pas imputable au régime de Bachar al-Assad. La déstabilisation croissante du pays porterait la signature du Mossad, de la CIA, du MI6 et de la DGSE.

Tous ont en effet un intérêt commun:

Voir Bachar al-Assad partir, ceci afin de déstabiliser l’alliance Syrie-Iran. Ils veulent imposer un nouvel ordre géopolitique dans la région.

Les journalistes Serge Enderlin et Myret Zaki débattent de cette thèse, qui s’appuie sur les exemples du passé: Irak, Afghanistan, etc., mais sans fournir de preuve pour le moment quant à la Syrie.

Source : Radio Télévision Suisse

Retour sur l’incroyable manipulation médiatique :

La France d’en haut qui se pose en donneuse de leçons oublie de dire que le colonialisme français bombardait la Syrie en 1945 afin d’empêcher les Syriens d’acquérir leur indépendance, qu’elle en a organisé la division sur des bases religieuses et que toute l’histoire de ce pays depuis qu’il résiste à Israël est marquée par le fait que les États-Unis et les Israéliens s’appliquent pour l’affaiblir et le briser.

Les grands principes de la guerre, lorsque l’on a décidé d’attaquer pour les ressources naturelles et pour le fric tout en le cachant au grand public sont ce que l’on appelle les principes de la propagande de guerre :

  • Travailler l’opinion public en cachant les intérêts.
  • Cacher l’histoire.
  • Diaboliser l’adversaire en faisant de lui, comme cela a été le cas pour Saddam Hussein en l’Irak, Mouammar Kadhafi en la Libye et à présent Bachar el-Assad pour la Syrie, un tyran.
  • Se présenter comme le sauveur des victimes : Sous un prétexte de guerre humanitaire, la réalité est toute autre. Au lieu de protéger les victimes, on fait en sorte qu’il y en ait un maximum en les médiatisant à outrance pour justifier l’intervention occidentale.
  • Monopoliser le débat en empêchant l’opinion adverse ou autrement dit, La censure.

Ce scénario se répète de guerre en guerre et il faut être aveugle ou complètement lobotomisé pour croire encore aux foutaises des médias mainstream.

Les armes chimiques biologiques et bactériologiques qui sont régulièrement mises sur la sellette par les États-Unis, l’OTAN et les pays alliés ont abondamment été utilisées notamment lors de la guerre du Vietnam (Agent orange) par l’armée américaine provoquant des milliers de morts et des malformations graves chez les nouveaux nés qui se répercutent aujourd’hui encore, ce qui place les États-Unis au premier rang mondial pour l’utilisation d’armes qu’ils condamnes eux-même aujourd’hui, sans preuve et en faisant obstruction à toutes les enquêtes, Russes notamment qui pourraient faire la lumière sur les prétendues attaques perpétrées sur le peuple Syrien par le “régime” de Bacahar el-Assad.

Dans la seconde partie de la vidéo :

Dans ce projet de remodelage du Grand-Moyen-Orient  3 dates sont à retenir :

  • Janvier 2003, George W Bush décide de remodeler le grand Moyen-Orient et ce qu’il faut savoir c’est que le Moyen-Orient va du Maroc au Pakistan. Il attaque l’Irak avec les arguments qui aujourd’hui on le sait étaient faux; il n’y avait pas d’armes de destruction massive dissimulées en Irak.
  • 19 décembre 2006, Time Magazine publie un  rapport secret sur la Syrie qui se trouve dans le viseur de Bush c’est à dire, 5 ans avant les printemps arabes et il y est expliqué comment et pourquoi le gouvernement des États-Unis  va soutenir les opposants et renverser le gouvernement de Bachar el-Assad.
  • 2011, on continue à charcuter le Grand Moyen-Orient en faisant tomber cette fois-ci la Libye avec en première ligne la France et l’Angleterre et dans ce même laps de temps un nouveau programme est ouvert, à savoir l’armement des combattants contre le régime gouvernemental de Bachar el-Assad.

Les Américains ont un plan, celui de remodeler le Grand Moyen-Orient en faisant tomber tous les états souverains de cette région dans un but géopolitique et énergétique inavouable.

Stéphane Guibert

Syrie : On est loin des images apocalyptiques, mais la quiétude est toute relative

Syrie, la guerre touche-t-elle à sa fin après 7 ans de destructions, de violences et d’exils ?

Aux yeux de l’occident, le Président Bachar el-Assad est un dictateur qui a du sang sur les mains mais une partie des syriens le voient comme un rempart qui a réussi à vaincre la barbarie islamiste, il espère être in fine le vainqueur de cette guerre alors qu’une partie du pays donne des signes de normalisation.

Crédit vidéo : Radio télévision Suisse

Syrie, Pierre Le Corf : La lumière dans la guerre

Alors qu’en France, ce jeune Malien sans papiers, Mamoudou Gassama, ce héro, ce surhomme que la toile à déjà surnommé « Spiderman » sauve un enfant dont la vie était suspendue entre le 6ème et le 4ème étage d’un immeuble Parisien, qu’en l’espace de quelques heures seulement, les médias de la planète entière s’emparent de l’événement, que dans la continuité médiatique le président de la république, suite à cet acte de bravoure régularise l’individu jusqu’ici totalement inconnu en lui offrant du même coup la nationalité française ainsi qu’un job chez les pompiers, dans le reste du monde, des héros qui sauvent au quotidien des dizaines de vies restent quant à eux dans l’anonymat ou l’ostracisation la plus totale.

C’est en Syrie qu’un de ces héros de l’ombre, un français ayant vendu tout ce qu’il possédait pour se rendre dans ce pays que la guerre charcute chaque jour un peu plus, opère au quotidien, bravant les bombes et les terroristes. Tous les jours, c’est avec des volontaires œuvrant au sein de l’ONG que Pierre Le Corf a créé, « We Are Superheroes », que tout ce petit monde s’affaire afin de venir en aide à toutes ces vies que la guerre met en péril. Je parle de toutes ces vies car Pierre Le Corf apporte une main secourable tant à la gent humaine qu’à la gent animale, “Une vie est une vie”.

Depuis plusieurs années, Pierre Le Corf n’a de cesse que de porter secours à toutes ces femmes, enfants, hommes et animaux et c’est dans une démarche de vie à tout prix, contrairement aux médias mainstream qui ne montrent que la mort et la désolation, que Pierre Le Corf lance une bouteille à la mer en nous invitant à nous poser les bonnes questions.

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK / MondiAspora

>>>Voir aussi <<<

Syrie, Pierre Le Corf : Je vais être transparent puisque leur objectif est de purement me descendre et que je n’ai rien à cacher, vous vous ferez votre propre opinion

Je vais être transparent puisque leur objectif est de purement me descendre et que je n’ai rien à cacher, vous vous ferez votre propre opinion. Hier quelqu’un m’a envoyé le lien de ma page Wikipédia ou ce qu’il en reste … (Lien sur Wikipédia) Rien ne change, je suis toujours dans leur cyclone, elle semble éditée par les mêmes personnes – journalistes – lobbies qui ont tout fait pour me faire taire et qui continuent leur noble et vicieuse tache emprunte de lâcheté pour simplement détruire ce que je fais et le message que je transmet en essayant de me mettre dans leurs petites boîtes-étiquettes à haine (propagandiste, proche de l’extrême droite, espion …et j’en passe) pour marginaliser non pas tant ce que je partage, mon travail pour aider, … mais aussi finalement le témoignage des gens ici et les réalités que nous avons vécu au profit d’un mono-narratif. En gros dans leur monde comme dans Disney, il y a les gentils et les méchants.

Il n’y a pas une seule vérité, j’ai vécu la guerre et encore aujourd’hui, il y a beaucoup de morceaux du puzzle que certains essayent d’arracher pour uniquement donner sens à leur narratif pré-mâché en effaçant tout le reste. Je le répète, chacun doit se faire sa propre opinion, je ne fais que partager ce nous vivons et ce que les gens veulent partager de leurs vécus, toujours avec des photos ou les gens osent montrer leurs visages, ainsi avec l’expérience qu’induit la guerre en moi et la pression sur place, je ne suis pas journaliste, je suis ici pour aider. Leur discours est tellement manichéen et finalement ne laisse à personne d’autre qu’eux le droit de témoigner, une dictature de la pensée. La majorité des articles écrits sur mon travail et à propos de la Syrie est encourageant @France 24 @France 2 @France 3 @Figaro @Telegramme @L’express @Sputnik (ok, Russe, mais très honnête sur le terrain) etc… mais j’ai mes chimères qui me suivent à la trace, tant médias que groupes « activistes ». A l’époque le Quotidien avec Yann Barthès (Hugo Clement) disait qu’il ne faut pas se fier aux propagandistes professionnel comme moi mais se fier aux médias reconnus (rire) Le Nouvel OB’s (Nolween Le Blennevec) dont l’écrivaine est connue pour couper les têtes, me fait payer le prix fort pour parler de libération d’Alep – à ce qu’il paraît je suis “l’animateur d’un petit média pro-régime hargneux et manichéen sur ma page FB”. Le Monde (Christophe Ayad) qui ose comparer les morts d’un côté et de l’autre en médisant les bombardements dont je parle sur la population ici et en m’accusant d’être un acteur majeur dans la « chute d’Alep » par ma « désinformation » au service du Régime Syrien Libération check news (drôle qu’un média soit voleur et policier à la fois) qui me marche dessus en laissant sous-entendre que j’ai moi même été (moi « l’humanitaire pro-Assad ») placer les documents de Daesh et Liwa Al Tawhid dans les locaux de Syria Charity. (…) Je passe sur les journalistes ou dits journalistes @Marie Peltier @Camille de Rouvraix @Nicolas Hennin @Vincent Coquaz @Romain Caillet @Laura-Maï Gaveriaux etc. qui continuent leur cabale en sous-marin puisque finalement le Wikipedia est pourvu de tous vos articles. Un jour j’espère m’assoir autour d’un café avec vous, aussi douloureux que cela puisse être, et échanger, aussi compliqué cela semble être.

Je vous laisse vous poser la question, à qui ça profite? J’ai quoi à gagner?? Je prends beaucoup de risques ici pour aider comme je peux avec mes petits moyens, ça me fatigue que tant de gens derrière leurs claviers viennent raconter la guerre sans goûter ni à la merde ni au sang qui va avec, sans prendre en considération de tout ce que ça signifie derrière. Faites-vous votre propre opinion.

English

I’m going to be transparent since their goal is to just put me down and I have nothing to hide, you will make your own opinion. Yesterday someone sent me the link of my Wikipedia https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Le_Corf Nothing changes, I’m still in the hurricane, it seems edited by the same people who have done everything to silence me and who continue their noble and vicious and coward task to simply destroy what I do and the message that I transmit by trying to put me in their small hate labels (propagandist, close to the far right, spy … and so on) to marginalize not so much what I share, my work to help, … but also finally the testimony of the people here and the realities that we lived in favor of a mono-narrative.

There is not 1 truth, I lived through the war and still today, there are a lot of pieces of the puzzle that some people are trying to snatch away just to give meaning to their pre-chew narrative by erasing the whole thing, erasing the people who lived the “wrong side of the story”. I repeat, everyone must make their own opinion, I only share what we lived and what people want to share from their experiences, always with photos where people dare to show their faces, so with the experience that Induces the war in me and the pressure on the spot, I am not a journalist, I am here to help. Their speech is so Manichean and finally leaves no one but themselves the right to testify, a dictatorship of thought.

The majority of the articles written about my work and about Syria is encouraging @France 24 @France 2 @France 3 @Figaro @Telegramme @ The express @Sputnik (ok, Russian, but very honest in the field) etc … but I have my chimeras that follow me, both media and activist groups. At the time the @Quotidien avec Yann Barthès (Hugo Clement) said that we should not trust professional propagandists like me but rely on the trustfully media (laugh) @Le Nouvel OB’s (Nolween Le Blennevec) whose writer is known to cut off the heads of people having different opinions about some subjects, she makes me pay the high price to talk about liberation of Aleppo and not fall – to talk about terrorists and not rebels – she is saying I’m “the host of a small media pro-regime surly and manichean on my FB page” (You judge) @Le Monde (Christophe Ayad) who dares to compare the dead on one side and the other by slandering the bombing of which I speak about on the population here on the Ouest Aleppo and accusing me of being a major player in the “fall of Aleppo” by my “disinformation” at the service of the Syrian Regime @Libération check news (funny that a media is thief and police at same time) who are implying that I myself have been placing the documents of Daesh and Liwa Al Tawhid in the offices of Syria Charity in East Aleppo (…) I pass on the journalists or said journalists @Marie Peltier @Camille de Rouvraix @Nicolas Hennin @Vincent Coquaz @Romain Caillet @ Laura-Maï Gaveriaux etc. who continue their cabal underwater since finally Wikipedia is provided with all your articles. One day I hope to sit around a coffee with all of you, as painful as it may be, and exchange, as complicated it seems to be.
Ask yourself the question, who benefits from that? What does I have to win??? I take a lot of risks here to help as I can with my small means, it tiresens me that so many people behind their keyboards come to tell the war without tasting either shit or the blood that goes with it, without taking into account all that that means behind. Make your own opinion.

Syrie, Pierre Le Corf : Témoignages d’enfants

Ramadan Kareem à tous ces gens ont vécu le pire de la guerre et vivent dans le seul endroit où ils peuvent avoir un toit et un lit, ils sont + 250 … c’est à propos d’humains, d’espoir, de courage, de résilience. Je voulais partager avec vous les messages des jeunes et enfants qui ont écrit dans un petit livre que nous avons fait et distribué en même temps que les dates. Je dois dire que c’était très touchant, beaucoup de gens étaient très émus tant ici que dans les familles ces derniers jours.

«Ce n’est pas un gros cadeau, mais c’est une petite initiative par amitié pour vous aider dans votre jeûne pendant le Ramadan. Pour la même raison, mes élèves se sont réunis pour vous aider dans les préparatifs et pour vous donner ce cadeau avec amour, unité. Nous sommes une seule famille … nous sommes vos enfants ou vos frères par-dessus tout. La vie a été dure à Alep ces dernières années … cette guerre vous a volé beaucoup de choses mais vous êtes plus fort que cette guerre, quoi qu’il arrive, ne perdez pas espoir demain, apprenez toujours d’hier mais n’oubliez pas de vivre aujourd’hui. Regardez la volonté et le sourire de ces jeunes, c’est nos sourires pour votre espoir. Espérons que les valeurs du Ramadan seront des valeurs dans nos vies quotidiennes, être conscient, vivre avec amour, partager et donner, apprendre et accepter, de pardonner, d’être unis en tant qu’êtres humains avant quoi que ce soit, c’est le vrai sens du Ramadan. Nous voulons juste vous souhaiter le meilleur pendant ce mois et pour l’avenir aussi, nous vous souhaitons un chemin semé d’étoiles. »

MESSAGES DE JEUNES ET D’ENFANTS:

Karim Michel Saoud: Pour mes frères et les gens de mon pays: la guerre a été dure pour nous tous, nous avons perdu beaucoup de personnes chères, beaucoup de choses … malheureusement, nous avons vu des choses laides que nous ne voulions pas voir et nous avons vécu des expériences tristes, des échecs … mais maintenant nous sommes plus forts après avoir été faibles et nous serons plus forts si nous nous aimons et nous soutenons mutuellement. Espérons que tout ira mieux avec le temps, pour surmonter cette crise, pour vivre paisiblement notre vie avec amour. J’espère que le Ramadan vous apportera la joie de transformer votre chagrin en bonheur et d’apporter la paix et la sécurité dans notre pays bien-aimé.

Emil Azar: Nous voulions vous faire ce petit cadeau pour Ramadan, pour représenter l’unité entre nous et apprécier votre jeûne bien que nous soyons confrontés à des difficultés au quotidien, n’abandonnez pas vos rêves et n’oubliez pas de croire en vous-même. Le jeûne béni, Ramadan Kareem

Faraj T. Maaz: Bonjour, je veux vous dire que nous savons comment vous vivez et comment vous avez traversé cette vie difficile, soufferts … mais vous n’avez pas abandonné … vous avez résisté et c’est courageux, ne perdez pas espoir … nous sommes avec vous, nous vous aiderons. Nous sommes comme des frères et sœurs pour vous, nous vous apprécions mais ne perdons pas espoir, que le futur soit le meilleur pour nous tous … nous vous aimons

Sana Aliwi: Vous êtes des étoiles dans notre ciel, je vois se dessiner l’image d’une vie heureuse dans les nuages de notre douleur et nous allons la colorier avec les plus jolies couleurs, car notre histoire est positive et cette positivité est notre slogan pour tenir.

Hany Al Omary: Vous êtes dans nos coeurs, vos enfants seront la génération d’avenir qui reconstruira ce pays et ramènera sa gloire, ne perdez pas espoir.

Raghad Jlelaty: C’est une belle chose de voir des gens s’entraider, ce sourire qui est dessiné sur le visage des gens est incroyable … Je souhaite du fond du coeur apporter de la joie au coeur des gens, voir tout le monde s’entraider … pour changer le monde en mieux.

Celine Jacob: vous êtes des héros … souriez même quand les choses se compliquent, nous vous aimons tous … Ramadan Kareem. Dieu est toujours avec nous, Dieu est avec les héros qui résistent comme vous.

Abd Katbeh: Quand je vois un humain aider un autre pauvre ou un pauvre, je me sens vraiment heureux et ça me donne la motivation d’en faire plus. Aider les pauvres même avec un morceau de pain suffit pour qu’ils sentent que nous nous soucions d’eux … Je souhaite du fond de mon cœur que la paix vienne sur nous … ensemble pour un monde meilleur.

Besher Kaadan: Vous n’êtes pas les seuls héros, Dieu et le monde entier sont avec vous.

Amer Noureldine: Vous êtes notre lumière. Ramadan Kareem

Maria : Nous espérons que nous apportons la joie, l’amour et la foi dans vos coeurs à travers ce simple cadeau … Ramadan Kareem

Gaya: Que le meilleur viennent dans vos vies maintenant et dans le futur. Ramadan Kareem

Lana sarfati: Je souhaite de tout mon coeur que notre petit cadeau dessine un sourire sur vos visages

George: Je veux que vous sachiez qu’il y a beaucoup de gens qui pensent à vous et nous en faisons partie … nous espérons que nous apporterons un petit peu de joie dans vos coeurs

George: Frères et soeurs, quelle que soit la dureté et la tristesse de la vie … votre sourire et votre joie effacent toutes les larmes de chagrin et toutes les douleurs, la vie n’est pas qu’une question d’argent mais d’amour et d’espoir, rions et le monde sourira avec nous.

We are superheroes

——————————————-

Fr – Eng – عربي Ramadan Kareem to all these few images are from our last distribution, these people lived the worse of the war and are living in the only one place they can have a roof and a bed … but this is not what it is about here, it’s about humans, hope, courage, resilience. I wanted to share with you the simple messages from the children youth who wrote in a little book we made and distributed in the same time as the dates, it was very moving

« This isn’t a big gift but it’s a little initiative out of friendship to help you with your fasting during Ramadan. For the same reason my students gathered each other to help with preparations and to present you the gift with love, unity, we are one family…we’re your kids or brothers above everything. Life has been tough in Aleppo these past years…this war stole many things from you but you are stronger than this war, whatever happen don’t lose hope in tomorrow, always learn from yesterday but don’t forget to live today. Look at the will and the smile of these youth, it’s our smiles for your hope.
Hopefully the values of Ramadan would be as values in our daily life, to be conscious of living with love, sharing and giving, learning and accepting, forgiving, to be united as one as humans first this is the real meaning of Ramadan
We just want to wish you the best during this month and for the future as well, we wish you a road filled with stars. »

MESSAGES FROM YOUTH AND CHILDREN:

Emil: We wanted to do this help or this small gift for Ramadan to represent the unity between us and to appreciate your fasting although we’re facing difficulties on a daily basis, don’t give up to your dreams and believe in yourself…blessed fasting, Ramadan Kareem
Faraj T. Maaz: Hello, I want to tell you that we know how you live and how you went through difficult life and suffered but you didn’t give up…you resisted and it’s a courage of you, don’t lose hope on anything…we’re with you, we’ll help you. We’re like brothers and sisters for you, we appreciate you but don’t lose hope, may the future hold goodness for us…we love you

Hany Al Omary: You’re inside our hearts, your kids are the generation of future that will rebuild this country again and bring back its glory, don’t lose hope

Raghad Jlelaty: It’s a beautiful thing to see people helping each other, this smile which is drawn on people’s face is amazing…I wish from the bottom of my heart to bring joy to people’s heart, to see everyone helping each other… For the need to change into relief

Celine Jacob: salutations for each hero of you…smile whenever things get tricky, we love you all…Ramadan Kareem. God is always with us, with the heroes who resist just like you

Abd Katbeh : When I see a human helping other needy or poor human I feel really happy and I get the motivation to do this and even more.To help poor people even with a piece of bread is enough for them to feel that we care about them…I hope everyone would appreciate their families and help even with a simple thingI wish from the bottom of my heart that peace come upon us….together for a better world

Besher Kaadan: You are not alone heroes, God and the whole world are with you

Maria: We hope that we bring joy and love and faith into your hearts through this simple gift…Ramadan Kareem

Gaya: May God be with you in your life giving, you health and happiness everyday…Ramadan Kareem

Amer Noureldine: You are our shining crescent…Ramadan Kareem

Lana: I wish from all my heart that our little gift draws a smile on your faces

George: I want you to know that there are many people think of you and we’re part of them…we hope that we bring joy to your hearts

Sana: To be stars in our sky and to rise ourselves to the top. to draw the picture of a happy life between the clouds of our soreness, to colour it with the best colours … for that positivity is our slogan

George: Brothers and sisters, no matter how tough and sad life was…your smile and joy erase every tear of sorrow and all the pains, life isn’t only about money…but it’s about love and hope, life will be beautiful and happy…laugh the world laughs to you

Karim: To my brothers and the people of my country: war has been tough for all of us, we lost many dear people, dear things…unfortunately it let us see ugly things we wouldn’t wish to see and we lived experiments of failure and sorrow but now…we’re stronger after being weak and we’ll be stronger if we love and support each other. Let’s have hope that everything will get better with time, to get over this crisis to live our life peacefully with love, I hope for Ramadan to bring you joy to turn your sorrow into happiness and to bring peace and safety to our beloved country

“For that goodness might come in your path from the less you expect”

We are superheroes

Syrie : Découvrez la Syrie que l’on ne vous montre pas en Occident. (La Syrie vivante)

Alors que les médias occidentaux ne se focalisent que sur la mort et la désolation en Syrie, voici qu’un média indépendant nous dévoile la vie à Damas.

Les médias s’acharnent sur le président Bachar-el-Assad en le décrivant comme étant un tortionnaire, un dictateur tuant son peuple à coup d’armes chimiques etc… Mais ce que nous montrent jamais ces mêmes médias, c’est la vie et cette volonté de la part d’un peuple qui soutient son président d’avancer malgré la guerre.

A Alep, on célèbre aussi la vie et c’est en pleine préparation du Ramadan que Pierre Le Corf nous montre toutes ces petites mains qui s’affairent.

“Ces dernières semaines ont été intenses avec plusieurs pays nous bombardant sans compter les terroristes mais ce n’est pas ça qui compte aujourd’hui.”

Pierre Le Corf

Stéphane Guibert