Suisse : Swisscom a annoncé mercredi la mise en service de la 5G sur 102 sites répartis dans 54 localités, dont Genève et Lausanne

La 5G oui mais Attention !

Swisscom a annoncé mercredi la mise en service de la 5G sur 102 sites répartis dans 54 localités, dont Genève, Lausanne, Estavayer-le-Lac, Champéry et Berne. D’ici la fin de l’année, le premier opérateur helvétique dit vouloir couvrir tout le pays.

La Suisse compte pour l’heure 338 antennes 5G, d’après les données de la Confédération. A titre de comparaison, on retrouve 10’762 antennes 4G réparties sur le territoire. Naviguez sur notre carte, ci-dessous, pour voir leurs emplacements précis.

Nouvelles constructions gelées

La couverture de l’ensemble du pays passe par la construction de nouvelles antennes, mais celles-ci font face à de plus en plus d’oppositions. Les craintes portent sur les possibles effets de la 5G sur la santé.

Le Jura a annoncé mercredi avoir gelé toute construction d’antennes sur son territoire dans l’attente d’une étude de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV).

Source & crédit vidéo : Radio Télévision Suisse

Nostalgie : Retour dans une classe de Suisse romande

Pour démarrer sa journée, quoi de mieux qu’une petite poésie fermière récitée par un jeune écolier ? Retour dans une classe d’antan.

Crédit vidéo : Radio Télévision Suisse

Le Brexit n’aura pas lieu et la Suisse entrera dans l’UE

Les européistes s’emploient avec acharnement à ne rien laisser à leurs opposants. Une manifestation au cœur de Londres rassemblant des centaines de milliers d’europhiles, comme cela est étonnant ! 

Les médias, ces chers médias mainstream qui pour la quasi totalité appartiennent à des groupes financiers que l’Europe avantage, cela ne vous met-il pas la puce à l’oreille ? Ces mêmes médias parlent-ils avec la même fougue des europhobes ? Évidemment Non !

La France est entrée dans l’UE avec le mortifère traité de Lisbonne ratifié en 2007 alors que le peuple s’y était opposé en 2005, la Suisse va entrer dans l’UE avec le mortifère accord cadre qui lui est imposé par un odieux chantage d’équivalence boursière etc … La dictature dans toute sa splendeur.

On fait voter et revoter jusqu’au résultat escompté. La prochaine étape, pourquoi pas l’interdiction pure et simple du droit de vote ? Est-il nécessaire de vous rappeler que ce que subit le peuple européen est décidé par une clique de technocrates non élus, tapis dans des couloirs bruxellois obscurs et qui sont tous à la bote de financiers sans scrupules ? Avez-vous bien compris ou faut-il que l’on vous prive d’un repas sur deux pour que vous réagissiez ?

Stéphane Guibert / Finalscape

Suisse : L’histoire du jet d’eau de la rade de Genève

Source de l’image

La Genève internationale et son jet d’eau

L’étymologie de Genève (Genava sous la plume latine de Jules César) est identique à celle de la cité de Gênes en Italie et vient d’un terme ligure (peuplade du Nord de l’Italie) qui fait allusion à la proximité d’une nappe d’eau : le Léman lui-même ou les marais à la sortie du Rhône du lac. De plus, genusus désigne le fleuve en illyrien. (Source : Wikipédia)

Genève, c’est ma ville natale, cette ville du bout du lac Léman, mouchoir de poche en superficie mais un géant mondial sur les plans politiques, économiques et diplomatiques. Dans cet article, je vais m’arrêter sur un de ses aspects touristiques et pas des moindres puisque chaque année, ce sont des centaines de milliers de touristes qui le photographient. Je veux parler de la somptueuse rade du lac Léman et de son fameux jet d’eau dont l’histoire qui remonte à 1886 est méconnue pour la majeure partie des citoyens de la cité de Calvin eux-mêmes.

Cet article sera suivi par une vidéo retraçant en slideshow, la Genève du passé avec de très belles images d’archives. Elle se poursuivra avec un film amateur nous baladant dans la Genève des années 50 et se terminera par de spectaculaires images du grand feu d’artifice des fêtes de Genève édition 2017. Le tout, illustré par la musique du compositeur et producteur Genevois : Thierry Fervant pour qui j’ai consacré quelques articles sur Finalscape et qui coule en ce moment des jours paisibles en Corse.

Amateurs d’histoire, régalez-vous.

Stéphane Guibert / Finalscape

Lire la suite

Suisse VS UE : Le milliard de cohésion

Source de l’image

SUISSE VS UE : LE MILLIARD DE COHÉSION

Mortifère accord cadre entre la Suisse et l’Union européenne : (Un remake du traité de Lisbonne ?)

“Si tu ne signes pas cet accord on te mettra à mort économiquement !” Voilà indirectement le cinglant message délivré à la Suisse par l’Union Européenne si cet accord cadre qui regroupe plusieurs traités n’est pas signé. Ce milliard de la paix comme il est nommé au conseil fédéral pourrait tout aussi bien être appelé : le montant de la rançon.

Dans une situation où l’on vous propose un accord en vous menaçant de vous taper sur la bourse jusqu’à ce que vous le signiez, on ne peut dès lors plus parler d’un accord. En français comme dans n’importe quelle langue, un accord, c’est ce sur quoi on c’est justement mis d’accord y compris sur le fait de signer. On ne peut pas vous forcer à signer un accord contre votre gré et c’est pourtant le cadre dans lequel la Suisse se trouve aujourd’hui confrontée contre l’Union européenne.

Intervention mémorable d’Yves Nidegger sur le payement de plus d’un milliard de Francs à l’Union européenne.

Alors que l’UE nous met sous pression autant qu’elle le peut pour nous imposer ses lois, ce milliard donné sans contrepartie ou presque est une insulte aux contribuables suisses.

Stéphane Guibert / Finalscape

Consommation en Suisse : FÉVRIER SANS SUPERMARCHÉ !

Lutry (Suisse). Isabelle Aeschlimann est allée à la rencontre de Vincent Hofer, participant au défi 2019 et qui nous parle de son expérience de vivre sans supermarché. C’est possible et même souhaitable si l’on veut continuer (…)  De belles rencontres et de jolies économies réalisées.

Vivre sans supermarché, vivre local c’est possible.

Des fraises venant d’Espagne en plein hiver et qui n’ont aucun goût, quel manque de goût ! Un snobisme démesuré à l’image d’une société complètement déphasée, hors réalité et inconsciente de ce qui l’attend !

Des fruits d’été en plein hiver, c’est comme un enfant sans conception, une aberration, un “no sense”

Continuer à vivre dans ces conditions nous mènera forcément à une autodestruction.

Entre les pétasses qui se pavanent devant des inepties médiatiques et les faux cons qui se prennent pour des super héros, il ne reste plus grand chose à la raison.

Alors, permettez-moi de pleurer pour ce qui nous reste.

(Vidéo)

Lire la suite

Humour : La suisse vue de Paris

La Suisse vue de Paris ! 

Coffre-fort, chocolat ou Ovomaltine… pas toujours évident pour nos voisins français d’évoquer ce que leur inspirent la Suisse et ses habitants… taquineries, humour et quelques clichés.

Suisse VS Europe : Les États s’attaquent à la loi sur les armes

Source de l’image

Une révision de la loi sur les armes est nécessaire si la Suisse veut rester dans Schengen.

L’enjeu: respecter la directive de l’UE tout en donnant des gages au lobby des tireurs, qui promet un référendum.

Bruxelles va renforcer d’ici fin 2019 sa réglementation en réponse à la menace terroriste. Dans le cadre des accords de Schengen, la Suisse s’est engagée à reprendre le droit européen d’ici mai 2019. Sans quoi elle court le risque de voir les accords dénoncés.

Accès plus difficile

La nouvelle directive européenne doit rendre plus difficile l’accès aux armes susceptibles de faire beaucoup de victimes, comme certaines armes semi-automatiques. Or le Conseil national a adopté en mai dernier deux dispositions incompatibles avec la réglementation européenne.

L’une concerne les chargeurs de grande capacité, l’autre le marquage des armes à feu assemblées. La commission du Conseil des Etats veut corriger le tir. Mais consciente de l’hostilité des milieux du tir, la commission propose aussi quelques gestes en leur faveur, notamment quant à la tenue par les armuriers d’un inventaire des chargeurs de grande capacité.

Loi sur mesure

Berne a déjà obtenu plusieurs concessions de Bruxelles pour sa révision de loi. Les chasseurs ne sont pas concernés. Pour les armes de service, pas de changement: elles pourront continuer à être conservées à la maison après le service militaire. Aucun test psychologique ne sera exigé. Un registre central des armes ne devra pas être créé.

L’UDC, opposée à toute réglementation imposée par Bruxelles, s’est faite le porte-voix de l’opposition à la loi. La directive européenne ne servirait à rien pour lutter contre le terrorisme. Elle serait le premier pas vers un désarmement de la Suisse et une atteinte aux traditions helvétiques du tir.

Pour raqppel :

Oskar Freysinger, conseiller d’État (UDC/VS): “On sortira de Schengen s’il le faut!”

 

Crédit Vidéo : Radio Télévision Suisse

Environnement : En Suisse, tous les domaines de l’État de Neuchâtel devront passer au bio

Tous les domaines viticoles et agricoles appartenant à l’État de Neuchâtel devront être convertis en culture biologique. Les députés du Grand Conseil ont approuvé mercredi une motion des Vert’Libéraux, malgré l’opposition de certains producteurs.

Le canton fait de plus en plus figure de pionnier de l’agriculture biologique. L’été passé, la ville de Neuchâtel avait déjà décidé de passer tous ses domaines en bio et, en janvier dernier, le Grand Conseil avait accepté un postulat pour interdire les pesticides de synthèse.

La motion approuvée mercredi demande au Conseil d’Etat de convertir dans les meilleurs délais ses mille hectares de terres cultivées à l’agriculture biologique ou biodynamique et de proposer des mesures favorables à la biodiversité et à l’environnement aux niveaux viticole et agricole.

“Il faut que le consommateur joue le jeu”

Le texte a été âprement discuté parmi les vignerons et agriculteurs présents au Grand Conseil. Le député PLR Alain Gerber, président des vignerons neuchâtelois et vice-président de la Chambre neuchâteloise d’agriculture et de viticulture, prévoit lui-même de reconvertir son exploitation, mais il a combattu la motion.

“Si je veux continuer à cultiver ces parcelles de l’Etat, je dois transformer tout mon domaine ou arrêter de les cultiver. Pour un agriculteur qui ne vend pas lui-même ses marchandises, s’il n’y a pas de preneur bio dans le secteur, il y aura une perte financière. La meilleure solution, c’est que la chose devienne nécessaire par un manque de produits. Il faut que le consommateur soit acteur et joue le jeu”, déclare le vigneron jeudi dans le 12h30 de la RTS.

Alain Gerber regrette une tendance à pointer du doigt les producteurs et à vouloir leur dicter des règles. La reconversion ne se fera cependant pas du jour au lendemain. En effet, la motion donne deux ans au gouvernement neuchâtelois pour se prononcer sur la manière avec laquelle il entend forcer les quelque 130 fermiers de l’Etat à se reconvertir.

Source : Radio Télévision Suisse

Démocratie directe : La landsgemeinde de Glaris en Suisse

Source de l’image

Mise à jour : mardi 19 février 2019 – 13:35 –

Petit canton montagnard de 40 000 habitants, Glaris pratique encore la réunion populaire en plein air pour prendre des décisions politiques. Cela débouche parfois sur des votes étonnamment progressistes

La démocratie directe, c’est quand les citoyens votent directement les lois auxquelles ils se soumettront par la suite. En France, nous sommes censés évoluer au sein d’une démocratie représentative, expression qui est pourtant en soi un non-sens. En effet, la démocratie est le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple ; et à l’inverse, la démocratie représentative supprime le gouvernement du peuple, en lui imposant d’élire des représentants qui décideront à sa place, et cela sans tenir compte de son opinion, le peuple ne pouvant rien imposer à ses représentants, comme le stipule l’article 27 de la Constitution française.

Et pourtant, en 1762, c’est dans ce même pays que Jean-Jacques Rousseau dénonçait l’imposture de la démocratie représentative, et prônait l’établissement d’une démocratie directe, comme l’illustre cette citation extraite Du Contrat social : « La souveraineté ne peut être représentée, par la même raison qu’elle ne peut être aliénée ; elle consiste essentiellement dans la volonté générale, et la volonté ne se représente point »

Lire la suite