Mise à jour Androïde et le téléphone fond !

Mise à jour Androïde et le téléphone fond !

Je n’ai jamais vu ça !

Suite à une mise à jour du système Androïde, mon téléphone a commencé à déconner : Il “reboote” sans fin donc, inutilisable.

C’est après avoir retiré la carte SIM puis en la réintroduisant  que mon téléphone c’est mis à surchauffer. Je ne pouvais pas le tenir dans mes mains tellement il était chaud et impossible de retirer la batterie parce que l’appareil a été conçu comme ça. Finalement, il a fondu et la carte Sim a brûlé.

Je demande à mes contacts les plus importants :

CAS de Lancy, Alexandre M… , François de Siebenthal, Stéphanie Gibaud, Peter Moore, Rares Mihai Florescu, Pierre le Corf, Didier Marouani, François Verdonnet, Vince et tous les autres, je ne peux pas tous vous citer,  de faire preuve de patience.

Demain, mardi 2 juin 2020, j’aurai un nouveau téléphone et un nouveau numéro.

Je vous contacterai individuellement pour vous transmettre mes nouvelles coordonnées.

Bien à vous tous.

Stéphane Guibert

 

Un globe-trotteur qui se sent bien chez-lui

Un globe-trotteur qui se sent bien chez-lui

On a beau être “Globe-trotteur” on a beau embrasser le monde entier, rien ne vaut un bon repas de chez-soi, rien ne vaut l’image rassurante d’une maison qui nous accueille à bras ouverts et en définitive, rien ne vaut ses propres racines.

J’ai fait le tour du monde plusieurs fois, j’ai rencontré des milliers de gens plus intéressants les uns que les autres mais je me souviens d’une fois, assis sur un banc, faisant face à l’immensité de l’océan pacifique, avoir eu un pincement au cœur en pensant à ma maison, ma ville, mon pays et les amis que j’avais laissé.

Cessons d’être hypocrites, le monde nous appartient mais rien ne vaut une petite place où l’on se sente bien, rassuré et réconforté.

L’enfant retournera toujours dans les bras de sa mère, l’enfant retournera toujours aux sources quelles que soient les expériences de la vie.

Genève, Mon Amour !

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Thème musical utilisé dans la vidéo : “Survivor” de Keith LeGlue (Version instrumentale.)

Parce que la vérité est complotiste, merci à toutes celles et ceux qui me font confiance

Parce que la vérité est complotiste, merci à toutes celles et ceux qui me font confiance

“Il n’y a que la vérité qui blesse”

Je n’ai pas beaucoup d’amis mais ces amis là font partie de mon épanouissement, de ma joie de vivre et de ma raison d`être.

Ils sont répartis dans les 4 coins de la planète : Canada, Etats-Unis, France, Roumanie, Russie. Suisse etc …

Merci Didier, merci Peter, merci François, merci Rares Mihai, merci Eric, merci Alex et merci à toutes celle et ceux qui au travers de petits messages me font part de leur amitié et de leur confiance à mon égard.

La vérité, même si elle fait mal à entendre nous permet de grandir ; alors, avant d’aller dormir, j’adresse une toute petite prière à tout ces gens, Vous, que j’aime et qui désormais prenez une place importante dans mon cœur, un cœur que je vous offre ici bas et même bien au delà.

Je vous aime. Bien à vous.

Stéphane

 

Science & Vie : Se revoir dans une autre vie

Image : Te voilà malgré toi propulsé en tant qu’ambassadeur sur Finalscape. Merci mon petit “poutou” 🙂 (Le mot “poutou” est inventé par moi et est affectueux bien évidemment.) Tu me sautes dans les bras et tu me fais revivre ! (G.S).

Science & Vie : Se revoir dans une autre vie

À toi mon ami que je connais mais que je n’ai jamais rencontré, tu es probablement le plus cher trésor qui soit.

On aime ce qui est inaccessible, on recherche toujours l’impossible, le jamais vu ou l’inimaginable ; nous sommes humains et c’est d’ailleurs ce qui fait notre beauté.

Si nous supprimions nos sens et que nous laissions parler notre esprit, notre conscience ou encore notre âme ?

Un jour et il n’y a pas si longtemps que ça, c’était cette année d’ailleurs, un gosse c’est approché de moi, un petit black il devait avoir 7 ou 8 ans et il m’a dit spontanément : “Pourquoi tu pleures dans ton cœur ?” Je me suis alors dit que ma mission sur terre était terminée.

Tu étais là, tu m’as tendu la main et je n’ai pas su la prendre.

Je ne reverrai probablement jamais ce gosse mais il a été pour moi une véritable lumière, un ange tombé du ciel, une révélation.

La vie nous fait des signes, elle nous envoie des messages et il ne tient qu’à nous de les recevoir.

Ce petit billet est en fait une prière ou entendez-le comme il vous conviendra.

La vie nous fait des cadeaux et il ne tient qu’à nous de ne pas rester aveugle.

La vie est courte, ne la gaspilles pas.

Stéphane Guibert / Finalscape

 

Il y a de de l’amour dans l’air

Il y a de de l’amour dans l’air

Un doigt d’amour, un zeste de bonté et le tour est joué. C’est pas plus compliqué que ça.

“Aimer la vie et savoir rester humble, c’est la clef l’Ami ; pas besoin d’aller chercher plus loin.”

Parce qu’une vie est une vie.

Merci à eux.

Respect.

Juste magnifique.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Merci les gars pour ce doux partage.

Finalscape : Et si les menaces m’étaient comptées …

Finalscape : Et si les menaces m’étaient comptées …

“Une balle dans la tête c’est vite parti !”

Bhein ouai ! Ce n’est pas la première fois que je reçois ce genre de message et évidemment toujours de source anonyme. Qu’ils viennent donc me planter ces enfoirés, je n’ai pas peur et d’ailleurs, je les invite-même.

La vérité n’a pas de prix et n’importe comment, ils devront payer pour leurs crimes !

À bon entendeur.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Magnifique Russie, ma seconde Patrie

Magnifique Russie, ma seconde Patrie

Mon cœur, c’est droit vers la Russie ; qu’il s’envole et c’est sans appel !

On c’est foutu de leur gueule en les traitant de “Russkoffs” on les a humilié, on les a rabaissé et pourtant ils ont plus de mille ans d’histoire à nous enseigner.

Les “Ruskoffs” comme vous le dites en occident sont tout simplement et tout bonnement le peuple qui vous a permis de vous construire une histoire. Une simple recherche sur google vous le démontrera bandes d’ignares !

Idées reçues et idées préconçues, comme les gens peuvent être crédules !  Il y a clairement des cadavres dans les placards en Russie mais regardez-vous dans un miroir avant de juger de l’occident !

Ils n’ont pas forcément été tout “clean” à Moscou mais qui peut se venter de l’avoir été ? Il faudrait peut-être arrêter vos conneries et surtout vos mensonges en occident !

Mon cœur est Slave, il appartient à cette culture ancestrale issue des pays de l’est et je vous aime infiniment toutes et tous.

À vous, peuples de l’est !

Merci de m’accueillir et tu peux y aller que je te déclare ma flamme !

Stéphane Guibert / Finalscape /VK

 

 

Pedo criminalité : Se confier, c’est aussi pleurer

Mise à jour : lundi 18 mai 2020 – 07:40 –

Pedo criminalité familiale : Se confier, c’est aussi pleurer

Imagines-toi une mère qui monte tous les soirs du premier étage au cinquième pour rejoindre son amant, imagines-toi trois gosses livrés à eux-même, imagines-toi un grand frère tyrannique obligeant son petit frère à faire le gai devant l’interrupteur pour couper la lumière dans le cas ou la mère redescendrait et en l’obligeant régulièrement à le masturber, imagines-toi les punitions subies pour des résultats scolaires rendus insuffisants par manque de sommeil et les punitions infligées pour cela et j’en passe et des meilleurs.

Voilà la justice ?

Et voila en gros ce qu’a été  mon enfance.

Je me suis longtemps culpabilisé pour mon insuffisance scolaire, mes échecs et mes déboires dans la vie.

Je me suis reconstruit à la petite cuillère et je sais pertinemment que j’ai encore du travail devant moi mais cette expérience de vie  et cette prise de conscience m’auront permis d’ouvrir les yeux sur ce que pouvait être la souffrance d’un enfant. Ne pas dormir la nuit parce que tu as peur du lendemain, ne pas dormir parce que tu ne sais même plus qui tu es…  Ça, je l’ai vécu durant des années.

Si aujourd’hui, un gosse venait à moi pour confier la même chose, j’irai corps et âme pour le secourir et le protéger.

Mort aux pédophiles et mort aux abuseurs d’enfants !

Et comme épilogue concernant ma famille je ne vais pas me poser en victime en disant que je suis le vilain petit canard, ça serait me rabaisser à leur niveau ; je dirais plutôt que je me considère comme étant l’exception qui confirme la la règle et cette règle, le cas présent elle n’est pas très glorieuse.

Stéphane Guibert / Finalscape

 

Hospice Général : Des Anges Gardiens, des humains, des hommes et des femmes dévoués

Hospice Général : Des Anges Gardiens, des humains, des hommes et des femmes dévoués et peut-être même un peu lus que ça et surtout, des gens que l’on ferait peut-être bien de mieux considérer.

Il n’y pas d’autre mot que celui de vous dire  “Merci” pour votre dévotion et votre admirable travail.

Un petit peu d’histoire :

Le 14 novembre 1535, par un vote solennel réunissant tous les citoyens genevois, un des fleurons du patrimoine genevois, l’Hospice général, a été fondé sous le nom d’Hôpital général. Il vient alors en aide aux mendiants, réfugiés, enfants illégitimes, vagabonds ainsi qu’aux personnes âgées, malades ou handicapées. Il s’installe d’abord dans l’ancien couvent des Clarisses, au Bourg-de-Four, et son soutien, empreint de charité chrétienne, est conditionné par une conduite vertueuse.

Jusqu’à la Constitution de 1847 du radical James Fazy, les assistés restent privés de droits politiques. En 1869, l’institution devient l’Hospice général, lequel, dès l’entrée en vigueur de la Loi sur l’assistance publique en 1901, s’occupe uniquement du domaine social. Les malades indigents sont dorénavant pris en charge par l’Hôpital cantonal. Durant le XXe siècle, l’aide autrefois conçue comme un devoir de charité évolue pour être enfin reconnue comme un droit, tandis que s’effacent les différences de traitement entre Confédérés et Genevois, entre étrangers et Suisses.

La séparation entre l’Église et l’État accompagne cette évolution, bien que l’Église réformée continue à jouer un rôle majeur jusqu’à la fin du XXe siècle, dans des actions d’entraide ou de soutien aux plus pauvres.

Dernièrement, lors des votations populaires du 14 octobre 2012, le peuple genevois a adopté une nouvelle Constitution perpétuant le rôle de l’Hospice général qui reste le coeur de la solidarité genevoise.

Nous venons aujourd’hui en aide à plus de 28’000 personnes, dont quelque 6’000 requérants d’asile.

Je suis moi-même prestataire de l’hospice Général en ce moment et cela aurait du normalement se terminer fin mai : Job en vue à Paris mais, crise du covid-19 oblige et tout a été gelé.

J’ai personnellement horreur d’être assisté car je me sens en parfaite possession de mes moyens.

Je voulais au travers de ce message vous remercier, vous, l’Hospice Général ainsi que toutes et tous vos collaborateurs  pour l’admirable travail que vous faites et saluer par la même occasion votre courage car je sais qu’il est souvent mis à rude épreuve.

Je vous fais au travers de cette petite lucarne sur mon blog, un coucou amical et une imminence ovation pour l’admirable travail qu’est le votre.

Bien à vous toute l’équipe.

Merci.

Stéphane Guibert / Finalscape / Dossier 494 175  / Quelqu’un qui a un immense respect pour ce que vous faites.

Angelo, que deviens-tu ?

L’amour au sens noble

“Angelo, que deviens-tu ?”

Avez-vous été aimé gratuitement et sans contrepartie ? Moi si et j’aimerais en témoigner.

Angelo, c’est ce petit portugais qui m’a soutenu, entouré et aimé comme un frère lui-même ne l’aurait pas fait.

Il était là quand j’étais fatigué, il était là quand j’étais déprimé, il était là quand j’avais besoin de parler. On parle ici d’ange dans un monde de merde et l’on ne se rend pas compte de la chance que l’on a quand elle nous tombe dessus.

Ce gosse que je n’ai pas su aimer à sa juste valeur, aujourd’hui, j’en ai perdu la trace.

Je voulais juste te dire mon petit bonhomme, si tu lis ces lignes que je ne t’ai pas oublié. Tu es inscrit dans mon ADN, dans mon âme et dans ma conscience. Aussi loin que le vent nous mènera, tu seras toujours pour moi un phare, une lumière dans les ténèbres et une raison d’exister.

Non je ne t’ai pas oublié Angelo et même si la vie nous a fait prendre des chemins différents, je continuerai à t’aimer.

Stéphane