Santé publique : 38 personnes sont atteintes de cryptosporydiose dans le Var et les Alpes-Maritimes

38 personnes sont atteintes de cryptosporydiose dans le Var et les Alpes-Maritimes

Cette maladie est due à un parasite microscopique, le cryptosporidium

Elle se caractérise par une diarrhée aiguë, des maux de ventre et parfois des vomissements. Le premier cas a été signalé à Grasse.

Si l’on ne connait pas encore avec certitudes les causes de cette contamination, les habitants suspectent toutefois l’eau du robinet d’être à l’origine de cette crise sanitaire et le maire à demandé à l’ARS de procéder à des analyses de l’eau potable. Pour l’heure, aucune anomalie n’a été détectée, mais l’eau reste sous surveillance tant que l’origine exacte des contaminations n’a pas été identifiée.

Stéphane Guibert / Finalscape

Sources : BFM TV & RMC (Publié le 18 novembre 2019)

Source : France Télévision

Santé publique et laboratoires pharmaceutiques : Ils veulent nous faire avaler la pilule à tout prix

Santé publique, petit rappel pour les endormis

Santé publique et laboratoires pharmaceutiques : Ils veulent nous faire avaler la pilule à tout prix

Entre les maladies inventées ou les maladies exagérées, tous les moyens sont bons pour nous faire passer à la caisse.

Pas mal critiquée sur les réseaux sociaux, la vidéo qui suit met en avant 5 points importants sur la prise de médicaments en France. Il faut mentionner que des points mis en avant dans ce document : le cholestérol et l’investissement des laboratoires pour influencer certains médecins ont bien été vérifiés lors d’un numéro de l’émission cash investigation : “Les vendeurs de maladie”, émission qui passe haut la main tous les testes en matière d’informations fiables.

Une étude faite sur la population américaine montre comment en changeant la virgule ou un chiffre d’un seuil, le nombre de patients augmente considérablement.

Deux exemples :

Autrefois on était diabétique au delà de 140 milligrammes par litre de sang mais en 1997, un comité de l’O.M.S a abaissé le seuil à 126 du coup, 1’700’00 américains supplémentaires sont catalogués comme diabétiques.

en 1998, le seuil passe de 240 à 200, soit 42’600’000 patients de plus autrement dit, 86 % de clients en plus pour les firmes pharmaceutiques.

Voir l’article >>> Article consulté plusieurs milliers de fois.

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK

Cash Investigation : Les vendeurs de maladies (Extrait)

Cash Investigation : Les vendeurs de maladies / Intégrale

Cash Investigation : Les vendeurs de maladies / Intégrale (Youtube)

Le serment d’Hippocrate

Au moment d’être admis(e) à exercer la médecine, je promets et je jure d’être fidèle aux lois de l’honneur et de la probité.

Mon premier souci sera de rétablir, de préserver ou de promouvoir la santé dans tous ses éléments, physiques et mentaux, individuels et sociaux.

Je respecterai toutes les personnes, leur autonomie et leur volonté, sans aucune discrimination selon leur état ou leurs convictions. J’interviendrai pour les protéger si elles sont affaiblies, vulnérables ou menacées dans leur intégrité ou leur dignité. Même sous la contrainte, je ne ferai pas usage de mes connaissances contre les lois de l’humanité.

J’informerai les patients des décisions envisagées, de leurs raisons et de leurs conséquences.
Je ne tromperai jamais leur confiance et n’exploiterai pas le pouvoir hérité des circonstances pour forcer les consciences.

Je donnerai mes soins à l’indigent et à quiconque me les demandera. Je ne me laisserai pas influencer par la soif du gain ou la recherche de la gloire.

Admis(e) dans l’intimité des personnes, je tairai les secrets qui me seront confiés. Reçu(e) à l’intérieur des maisons, je respecterai les secrets des foyers et ma conduite ne servira pas à corrompre les moeurs.
Je ferai tout pour soulager les souffrances. Je ne prolongerai pas abusivement les agonies. Je ne provoquerai jamais la mort délibérément.

Je préserverai l’indépendance nécessaire à l’accomplissement de ma mission. Je n’entreprendrai rien qui dépasse mes compétences. Je les entretiendrai et les perfectionnerai pour assurer au mieux les services qui me seront demandés.

J’apporterai mon aide à mes confrères ainsi qu’à leurs familles dans l’adversité.

Que les hommes et mes confrères m’accordent leur estime si je suis fidèle à mes promesses ; que je sois déshonoré(e) et méprisé(e) si j’y manque.

“Wake up Neo !”

Santé publique : DU CYANURE DANS LE GAZ LACRYMOGÈNE

“Avant manifestation on était entre 0 et 0,2 milligramme par litre de cyanure dans le sang. Le seuil de dangerosité va de 0,25 à 0,5 milligramme par litre. Nous, on est montés à 0,7.”

L’intoxication au cyanure se produit quand un organisme vivant est exposé au cyanure. L’ion cyanure, lorsqu’il est utilisé comme poison, est généralement fourni sous forme de gaz, le cyanure d’hydrogène, HCN ou sous forme de cyanure de potassium.

L’information doit être encore confirmée mais le média qui diffuse l’alerte est on ne peut plus crédible (G.S).

Interview :

Dans cette interview, vous apprenez tout sur le sujet brûlant des gaz lacrymogènes et le résultat des recherches effectuées jusqu’à ce jour : les précautions à prendre avant et après une exposition, vous aurez également des conseils sur les antidotes naturels et ce que l’on peut faire pour se prémunir au mieux et le plus rapidement possible sur les effets de ce poison mortel.  (G.S)

Santé publique : Les vaccins de la mort

Quand vaccination rime avec mort !

Polémique après polémique les débats n’en finissent pas!

Bons ou pas bons ?

Engraisser l’industrie pharmaceutique et tous les actionnaires qui y sont liés, la cause vaccinale ne cesse d’attiser les passions.

Personnellement, aucun vaccin ne m’a été inoculé depuis que je suis sorti de l’autorité parentale et je ne m’en porte pas plus mal. En revanche, un grand nombre de décès ou de cas d’autisme sont à déplorer suite à des vaccinations.

Il n’est plus à démontrer aujourd’hui que l’appât du gain déroge à la sécurité sanitaire. Pollution, alimentation douteuse etc…

Voici une vidéo que j’avais relayé il y a déjà pas mal de temps et qui est malheureusement toujours d’actualité.

Peut-on toujours faire confiance à son médecin, pédiatre pour les enfants l’orsqu’il s’agit de vaccination ?

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Santé publique : Des os, des vis, du plastique… retrouvés dans de la purée dans plusieurs crèches

Des os, des vis, du plastique… retrouvés dans de la purée dans plusieurs crèches

Le groupe de restauration collective Elior a admis vendredi 25 octobre avoir connu ces derniers mois une série de dysfonctionnements dans l’une de ses cuisines centrales, à Thiais (Val-de-Marne), où des « corps étrangers » ont été retrouvés dans des repas livrés à des crèches de la région parisienne.

« A plusieurs reprises en 2018 et 2019, des corps étrangers ont été découverts dans les purées destinées aux enfants des crèches d’Ile-de-France clientes d’Elior, purées élaborées dans la cuisine centrale de Thiais », indique le groupe dans un communiqué, confirmant des informations publiées vendredi par France-Info et France Inter.

Ce site fait partie de la quarantaine de cuisines centrales d’Elior – numéro un de la restauration collective en France devant Sodexo et Compass -, où sont préparés les repas destinés à des clients du groupe, qui sert 1,4 million de repas par jour dans l’Hexagone dans près de 9 500 restaurants et points de vente : entreprise, écoles, Ehpads, hôpitaux, cliniques.

Un accident évité de justesse Lire la suite

Santé publique : Du fœtus humain dans les vaccins

Source de l’image

Du fœtus humain dans les vaccins : incroyable mais vrai !

Pourquoi de l’ADN de fœtus humain dans les vaccins pour Bébés ?

Cela paraît incroyable mais c’est la réalité. Les vaccins sont contaminés.

L’ordre des biologistes italiens a trouvé des quantités importantes d’ADN humain en analysant le vaccin Rougeole-Oreillons-Rubéole-Varicelle (Priorix-tétra). En France nous avons le même vaccin sans la varicelle.

La pharmacologue Loretta Bolgan a communiqué cette information lors d’un congrès organisé par l’Ordre des biologistes italiens à Rome en janvier 2019.

Je ne m’attendais pas à quelque chose d’aussi grave » explique la chercheuse.

Ce ne sont pas des quantités résiduelles, nous en avons trouvé pour l’équivalent de 360 000 cellules de fœtus humain.

D’où vient cet ADN de fœtus humain ?

Il vient des cellules de culture humaines qui ont servi à cultiver les virus du vaccin. Les virus du vaccin RORV sont des virus vivants. Leur virulence est atténuée lors du processus de fabrication.

Normalement le bouillon de culture doit être filtré pour éliminer les cellules qui servent à la fabrication. En aucun cas l’ADN de ces cellules ne devrait se retrouver dans le vaccin final.

Jusqu’à 88% du total d’ADN du vaccin.

Pourtant ces analyses montrent qu’il y a bien de L’ADN humain en quantités qui ne sont pas juste des traces: Jusqu’à 88% du total d’ADN du vaccin. L’ADN retrouvé dans les vaccins est celui des « cellules MRC 5 ».

Elles proviennent à l’origine d’un fœtus mâle avorté à 14 semaines en 1966. Prélevées dans ses poumons, elles ont été rendues immortelles donc cancéreuses pour se reproduire en permanence.

Ainsi on peut y cultiver des virus car le virus a besoin de coloniser une cellule pour se reproduire . Les « cellules MRC 5 » sont mentionnées dans la notice du vaccin, mais en tant que support de fabrication, en aucun cas comme composant principal du vaccin.

Quels sont les risques ?

Peu ou pratiquement pas d’études sont faites sur la présence de cet ADN étranger encore moins sur les risques. On sait pourtant qu’injecter avec une seringue de l’ADN étranger quel qu’il soit peut être très dangereux ; cet Adn peut provoquer des cancers mais aussi des maladies auto-immunes

On soupçonne un rôle dans l’Autisme. Le système immunitaire du bébé aura du mal à neutraliser ces corps étrangers. De plus Les biologistes ont trouvé d’autres contaminants dans ces vaccins : des virus accidentels dont certains cancérigènes , des produits chimiques, des désherbants, des médicaments. En revanche la Rubéole supposée présente dans le vaccin n’a pas été retrouvée.

Les vaccins sont-ils donc sûrs ? Sont-ils donc efficaces ?

Cette découverte a été communiquée aux Autorités sanitaires italiennes et européennes. Jusqu’à présent aucune information officielle n’est venue expliquer la présence en masse de ces résidus humains dans les vaccins.

Celles-ci ne contrôlent pas les vaccins une fois sur le marché. Elles font confiance aux laboratoires qui les fabriquent.

Est-ce bien éthique ? Est-ce une démarche responsable en matière de santé publique ? Chacun a sa réponse, mais tout le monde doit être informé.

Ces analyses coûteuses ont été financées par L’association de consommateurs CORVELVA.

RADER sur 09/09/2019 à 10 h 22

Le Dr Theresa DHEISER, hématologue, spécialiste de physiologie moléculaire et cellulaire, Pte du SCPI de Washington a aussi confirmé et publié la présence en grande quantité d’ADN foetal dans le MMR et vaccin varicelle (qu’elle a présenté au congrès annuel des biologistes italiens à Rome ce 25 janvier) capable d’entraîner des mutations génétiques observées chez 60% des enfants autistes et ceux atteints de cancers, et aussi de maladies auto-immunes.

Suisse : Une maman doit se battre pour se faire rembourser les médicaments de son fils âgé de cinq ans et atteint d’un cancer

” J’ai dû me battre pour faire rembourser la chimio de mon fils “

Les médicaments destinés aux enfants atteints de cancer ne sont pas toujours pris en charge automatiquement par les caisses maladie. Alessia Baerlocher explique son combat pour faire rembourser la chimiothérapie de son fils de cinq ans.

Courage aux parents de ce petit garçon et prompt rétablissement (G.S Finalscape.)

Source et crédit vidéo : Radio Télévision Suisse

Canicules : Attention à la noyade sèche !

Canicules : Attention à la noyade sèche !

Faire tout de même attention au terme de la noyade sèche sur le plan médical !

Rappel :

Bien que nous soyons à l’arrière d’une période particulièrement sévère de canicule, l’été est loin d’être terminé et les dangers liés à la chaleur sont multiples particulièrement chez les enfants et les personnes âgées.

Photo : Cet enfant s’appelle Johnny, il a 10 ans. Un jour, il va nager chez des amis.

L’après-midi, sa mère le récupère. A la maison, il se sent fatigué et de mauvaise humeur. Sa maman lui dit d’aller dans son lit pour qu’il se repose. Le soir, alors qu’elle veut voir comment il va, Johnny gît déjà mort sur son lit.

Il est mort d’une “noyade sèche”

Pendant qu’il se baignait, Johnny a dû avaler de l’eau de travers. Même une petite quantité d’eau peut provoquer une inflammation ou un œdème des poumons. C’est particulièrement dangereux pour les jeunes enfants car leurs poumons sont encore petits.

Faites donc bien attention aux symptômes suivants :

  • Une toux lourde et persistante.
  • Une toux avec rejet d’eau.
  • Des douleurs thoraciques.
  • Une respiration difficile.
  • Une grosse fatigue et une humeur changeante.
  • Des lèvres bleues.
  • Un état apathique.

La maman de Johnny ne connaissait pas le danger en envoyant son fils se coucher. Maintenant elle veut alerter les autres parents pour que cela ne leur arrive jamais.

En période de canicule, les enfants font partie des personnes à risque. Suivez les conseils de spécialistes et les astuces de mamans avisées pour les protéger.

Mise en ligne : Guibert Stéphane / Finalscape

Rage de dents, opération, antibiotiques et effets secondaires

Qui n’a pas connu cet épisode on ne peut plus désagréable qui vous réveille la nuit ou qui vous titille la moindre de vos pensées en vous harcelant de par ses douleurs lancinantes ? Je veux parler d’une bonne rage de dents, abcès dentaire et tout ce qui va avec.

C’est mon cas en ce moment :

Suite à des douleur insupportable j’ai  été voir un dentiste qui m’a reçu en urgence avec au final, l’ordonnance et la facture qui vont avec. En Suisse, il n’y a pas d’assurance sociale qui couvre les problèmes dentaires ce qui à mon avis est un “Nocence”, les dents faisant partie de la santé basique. “Business is business” bref…

Je suis donc passé à la caisse et me conformant aux ordres du médecin, j’ai commencé à suivre le programme médicamenteux prescrit à savoir : deux fois par jour, avant les repas du matin et du soir, la prise d’un antibiotique : “Amoxi-Mepha” et ce, durant 5 jours.

Effets secondaires : Troubles digestifs tels qu’indigestion, nausées ou diarrhées, des réactions telles que vomissement, envies de vomir, douleurs au ventre, perte d’appétit, ballonnement et inflammation de la langue ou de la muqueuse buccale peuvent également survenir etc…

Après avoir ingurgité deux de ces cachets, mon appareil gastrique c’est révolté et sans vous mentir, toutes les 20 minutes, je me retrouvais maître du trône.

Ce soir et fidèle à ma ligne de conduite avant le repas, je me suis accordé un petit apéritif composé de deux doigts de Wisky (J&B) noyés dans un peut de soda et vous n’allez pas me croire : 15 minutes après la première gorgée de ce breuvage que je considère désormais comme étant magique, les effets secondaires de ce médicament censé me protéger avaient disparu.

Je ne vous suggère pas de faire la même chose mon métabolisme n’étant pas le vôtre mais je vous suggère ce pendant de vous poser la question.

Un médicament qui est censé vous protéger d’un côté vous empoisonne de l’autre.

L’occasion idéale pour vous rappeler des bienfaits des bactériophages, les virus mangeurs de bactéries.

Les bactéries résistantes aux antibiotiques pourraient causer dix millions de morts par an d’ici 2050. Face à l’urgence, on redécouvre les phages, des virus tueurs de bactéries. Des médecins les utilisent en France et en Belgique, mais pas en Suisse..

La phagothérapie représente un espoir sérieux et une alternative aux antibiotiques y compris en médecine vétérinaire, dans l’élevage par exemple ; et même dans les cultures, un phage contrôle le “feu bactérien” plutôt que des pesticides toxiques. Cela fait rêver mais c’est possible.

La phagothérapie est une technologie qui a fait ses preuves et qui sera utilisée par la médecine de demain. Il est alors  incontestable de dire qu’il s’agit là non pas de la solution mais d’une solution à l’instar des antibiotiques auxquels des bactéries telles que la mucoviscidose résistent et la médecine traditionnelle ne l’utilise pas encore. Il y a de quoi se poser des questions.” (ndlr.)

Merci à la RTS (Radio Télévision Suisse) et à toute l’équipe du magazine santé “36.9” pour ce reportage passionnant.

G.S /Finalscape

Sur VK :

Sur Youtube :

Santé publique : L’artemisia, la plante qui guérît du paludisme sans effets secondaires

Source de l’image

CELA DOIT SE SAVOIR : 

L’artemisia, la plante qui guérît du paludisme sans effets secondaires.

Lorsque des scientifiques africains découvrent la tisane qui guérit le paludisme sans effets secondaires, les firmes pharmaceutiques leur interdisent de communiquer leurs résultats en les intimident.

Note personnelle :

L’humanité évoluera spirituellement et scientifiquement lorsqu’elle se sera débarrassée définitivement de tous les vautours qui se gavent sur sa misère. (ndlr.)

Merci à Asiam pour le partage

Et pour rappel :

Paludisme, le business de la Malaria !

Cette maladie tue en moyenne par année 500’000 personnes dont 90% en Afrique et contre laquelle il n’existe aucun de vaccin.

Un réalisateur belge, Bernard Crutzen, c’est penché sur le marché du traitement contre le Paludisme et en a tiré un documentaire intitulé : “Malaria Business” qui laisse entendre que le Paludisme pourrait être éradiqué en Afrique si les enjeux pour les firmes pharmaceutiques n’étaient pas aussi colossaux.

Le Paludisme en Afrique est avant tout une histoire de gros sous pour la pharmacom.

La plante Artemisia qui est originaire de Chine, qui est bon marché et qui pousse même en France connait une vive résistance en occident. Cette plante est reconnue pour ses pouvoirs fortifiants, elle est aussi un excellent stimulant digestif, antispasmodique, anti-inflammatoire, diurétique, antifongique mais aussi et surtout, elle est un puissant antibactérien. Il est à noter que les populations Africaines qui consomment cette plante sous forme d’infusion ne souffrent pas de la Malaria.

L’obsession des laboratoires est d’isoler les molécules bienfaitrices d’une plante et d’en faire un médicament pour pouvoir le commercialiser alors que la plante elle-même est tout aussi efficace si ce n’est plus que les médicaments eux-mêmes.

Les laboratoires se sont rendu compte que la tisane avait un meilleur résultat que les “ACT” (Artemisinin-based combination therapy, en français Thérapie combinée à base d’artémisinine) et les différentes firmes pharmaceutiques propriétaires des brevets menacent de couper leurs appuis si les bienfaits de cette plante continuent à être démontrés et reconnus.

Stéphane Guibert / Finalscape