Philosophie : Entre la naissance et la mort, et si le pire c’était la vie ?

Source de l’image

Je me suis réveillé ce matin en me disant

“Quelle chance j’ai d’être en vie”

De mon côté d’européen et de nationalité Suisse, c’est clair. Quelle chance de ne pas être né en Syrie ou à Gaza par exemple où les bombes font partie du lot quotidien de ces civils qui n’ont rien demandé d’autre hormis le droit de vivre sereinement.

Entre la naissance et la mort, une étape plus ou moins longue ou plus ou moins courte en fonction de la destinée de chacun et que l’on appelle la vie est finalement un point d’interrogation pour moi.

La vie est-elle un cadeau ou un fardeau ?

Si Dieu, Allah, bouddha ou quel qu’il soit était juste alors pourquoi accepterait-il l’enfant d’un prince et du même coup, celui d’un bidonville ?

Couler une vie tranquille ou faire face à des maladies chroniques durant toute son existence, où est la justice dans tout cela ?

Alors je me pose la question : Et si la vie était une épreuve de compassion pour les uns et une épreuve de repenti pour les autres ?

La vie aurait-elle tant à nous apprendre !

Stéphane Guibert / FinalscapeTous pour la vérité / Anonymiss / VK

Enigma : Return to innocence

L’expérience interdite : Extrait

Dissonance Cognitive croire le mensonge ou en sortir ?

>>>Source de l’image<<<

Dissonance Cognitive : croire au mensonge présent partout et dans tout ou en sortir ?

Une réflexion de John Doe sur la dissonance cognitive. Un véritable fléau intellectuel qui empêche l’humanité de sortir de l’ornière dans laquelle elle se trouve….
Ce sentir bien adapté à ce monde malade n’est pas une preuve de bonne santé mentale …..

Prise de conscience, à l’aube d’une Nouvelle Humanité ? (ndlr).

 

Consommation : on esclavagise l’occident, on massacre dans le Grand Moyen-Orient et on affame le continent Africain.

Notre société est faite et dépend inconditionnellement de notre consommation. Où que nous regardions , chaque centimètre carré de notre environnement quotidien est issu de notre consommation et il en dépend. Beaucoup d’associations qui prônent le boycott de grandes multinationales n’ont pas forcément conscience des implications et des retombées sociales désastreuses que cela pourrait avoir sur l’économie.

Sans en avoir conscience, notre voisin dépend des fruits de notre travail, de notre consommation et vice et versa.

Les dés sont pipés et faire machine arrière est désormais impossible car nous sommes enlisés dans un bourbier bien enraciné qui emprisonne jusqu’à notre subconscient faisant de nos vies des cages dorées pour certains et un véritable enfer pour d’autres.

L’école nous éduque à être plus forts, plus compétitifs que notre voisin, elle nous conditionne à déclarer une guerre silencieuse, sournoise et hypocrite à nos amis afin de prendre leur place ou de les empêcher de prendre la notre.

On nous occupe l’esprit afin de nous empêcher de trop penser et ainsi de pouvoir y analyser et y comparer des valeurs autres que celles que le système nous impose.

C’est par nos gestes automatisés et inconscients de sur consommateurs que nous nous faisons les complices d’un système qui arrive en bout de course et qui tout en clamant son chant du cygne, nous pousse dans un déni sur réaliste à notre propre extinction.

Il n’y a pas de place pour celles et ceux qui par choix ou obligation ne sur consomment pas. Ce sont les exclus que ce système mortifère produit car il en faut afin que les élites puissent pérenniser leur luxe et leur confort. Ces exclus que l’on croise souvent, soit dans l’indifférence, soit en leur jetant des regards affligeants, accusateurs ou remplis de mépris, ces exclus qui dans leurs parcours de misère quotidienne payent des galons qui leur rendront dans le monde d’après, celui qui se mettra en place après l’apocalypse économique, leurs places d’élus.

En ce bas monde, afin que la consommation ne cesse de progresser, on esclavagise l’Occident, on massacre dans le Grand Moyen-Orient et on affame le continent Africain.

L’apocalypse économique, géopolitique et climatique annoncée ne laissera de place qu’à celles et ceux qui auront osé combattre et rejeter ce système et seuls les nantis, les indifférents et les cyniques seront anéantis telle une maladie dont la nature se débarrassera une bonne fois pour toutes le moment venu.

Vidéo : L’allégorie de la caverne de Platon dit par Peter Moore

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Philosophie : L’allégorie de l’aquarium

Ces poissons sont enfermés dans un aquarium qui est lui-même placé dans l’eau d’un plus grand aquarium. Il leur suffirait de nager vers le haut pour être totalement libres mais comme ils pensent que c’est impossible, ils n’essaient même pas.

Et vous, dans quel aquarium êtes-vous enfermé ?

Je profite de cet article pour un petit rappel philosophique sur l’allégorie de la caverne de Platon :

Platon philosophe grec né en 428 avant notre ère et mort en – 348 parlait de l’allégorie de la caverne, théorie qui n’a rien à envier au célèbre film « Matrix »

La caverne est un endroit glauque, sordide où vivent des hommes enchaînés qui n’ont pas conscience de leur état de servitude. Il leur est projeté sur un mur auquel ils font face, des images ou des ombres qui dépeignent le monde dans lequel ils vivent. N’ayant aucune conscience propre, ces hommes sont persuadés que ce qui leur est montré est la réalité.

Un homme plus courageux, plus audacieux que les autres se rend compte qu’un autre chemin que celui qui lui est imposé est possible. Il brise alors ses chaînes et emprunte ce nouveau chemin. Péniblement, il arrive à l’extérieur  et se rend compte alors que le monde qu’on lui montrait n’était qu’une illusion. Il vit la lumière, les couleurs, il sentit les odeurs et se rendit compte que les images qu’on lui montrait dans la caverne n’étaient que les ombres de la réalité et comprit qu’on lui mentait, qu’on le manipulait.

En retournant dans la caverne, émerveillé par ce qu’il venait de vivre il dévoila sa découverte et fut tué.

Platon dévoila cette allégorie près de 2’000 ans avant le flim Matrix dont les auteurs ont du s’inspirer j’en suis à peut près certain.

Je ne vais pas vous faciliter la tâche cette fois-ci mais si cela vous intéresse, je vous invite à creuser le sujet : Platon & l’allégorie de la caverne

Le peuple de la caverne doit à présent se réveiller !

Stéphane Guibert / Finalscape /VK

Merci à Peter Moore

Science et vie : L’homme est-il un loup pour l’homme ?

L’histoire du monde semble écrite pour illustrer cet adage. Pourtant, des voix scientifiques s’élèvent depuis une vingtaine d’années contre cette vision de la nature humaine.

Chercheurs en psychologie, primatologie, mathématiques ou neurosciences, ils mènent des expériences novatrices qui contredisent cette thèse et inventent le vocabulaire d’une autre histoire.

Quelques extraits de ‘Vers un monde altruiste ?’ de Sylvie Gilman et Thierry de Lestrade.
Ça ne dure que 13 minutes et ça fait réfléchir.

Culture & Cinéma : L’allégorie de la caverne dont s’inspirèrent les producteurs de Matrix

Nous vivons dans un monde basé sur le mensonge et la corruption. Ce qui fait la force de ce système c’est que la plus part d’entre nous en sommes inconscient et cette inconscience englobe notre déni et nos peurs du lendemain.

Envahis jour après jour par des images futiles de luxe et d’abondance que nous n’atteindront jamais pour la plus part d’entre nous, des images de notoriété et de pouvoir dont seules nos pensées inavouées nous permettent l’accès, nous marchons dans la vallée des larmes qu’est notre vie. Nous sommes aveuglés par de faux espoirs sans savoir exactement où nous allons et sans but réel.

Platon nous mettait sur la voie 2’000 ans avant notre ère en nous dévoilant l’allégorie de la caverne :

“La caverne est un endroit glauque et sordide où vivent des hommes enchaînés qui n’ont pas conscience de leur état de servitude.

Il leur est projeté sur un mur auquel ils font face, des images ou des ombres qui dépeignent le monde dans lequel ils vivent. N’ayant aucune conscience propre, ces hommes sont persuadés que ce qui leur est montré est la réalité.

Un jour, un homme plus courageux, plus audacieux que les autres se rend compte qu’un autre chemin que celui qui lui est imposé est possible. Il brise alors ses chaînes et emprunte ce nouveau chemin.

Péniblement, il arrive à l’extérieur  et se rend compte alors que le monde qu’on lui montrait en bas n’était qu’une illusion.

Il vit la lumière, les couleurs, il sentit les odeurs et se rendit compte que les images qu’on lui montrait dans la caverne n’étaient que les ombres de la réalité et comprit qu’on lui mentait, qu’on le manipulait.

En retournant dans la caverne, émerveillé par ce qu’il venait de vivre il dévoila sa découverte et fut tué.”

Platon nous dévoila Matrix plus de 2’000 ans avant notre ère !

Matrix :

Ce film visionnaire  nous dévoile une caverne du futur.  Aujourd’hui, nous sommes en quête d’un Néo  pour nous sauver de la servitude à laquelle nous sommes tous enchaîné. Ce Néo ne viendra pas tant que nous n’aurons pas compris qu’il sommeil en chacun d’entre nous.

“Choisis la pilule bleu et tout s’arrête; après tu pourras faire de beaux rêves et pense ce que tu veux !

Choisis la pilule rouge, tu restes au pays des merveilles et on descend avec le lapin blanc au fond du gouffre !”

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Philosophie : L’allégorie de la caverne ou comment Platon avait écrit le film Matrix 400 ans avant notre ère.

Platon philosophe grec né en 428 avant notre ère et mort en – 348 parlait de l’allégorie de la caverne, théorie qui n’a rien à envier au célèbre film “Matrix”

La caverne est un endroit glauque, sordide où vivent des hommes enchaînés qui n’ont pas conscience de leur état de servitude. Il leur est projeté sur un mur auquel ils font face, des images ou des ombres qui dépeignent le monde dans lequel ils vivent. N’ayant aucune conscience propre, ces hommes sont persuadés que ce qui leur est montré est la réalité.

Un homme plus courageux, plus audacieux que les autres se rend compte qu’un autre chemin que celui qui lui est imposé est possible. Il brise alors ses chaînes et emprunte ce nouveau chemin. Péniblement, il arrive à l’extérieur  et se rend compte alors que le monde qu’on lui montrait n’était qu’une illusion. Il vit la lumière, les couleurs, il sentit les odeurs et se rendit compte que les images qu’on lui montrait dans la caverne n’étaient que les ombres de la réalité et comprit qu’on lui mentait, qu’on le manipulait.

En retournant dans la caverne, émerveillé par ce qu’il venait de vivre il dévoila sa découverte et fut tué.

Platon dévoila cette allégorie près de 2’000 ans avant le flim Matrix dont les auteurs ont du s’inspirer j’en suis à peut près certain.

Je ne vais pas vous faciliter la tâche cette fois-ci mais si cela vous intéresse, je vous invite à creuser le sujet : Platon & l’allégorie de la caverne

Le peuple de la caverne doit à présent se réveiller !

Je dois juste ajouter à cet article que je remercie du fond du cœur mon ami Peter Moore de m’avoir ouvert les yeux il y a de cela plus de deux ans.

Merci à toi Peter.

Stéphane Guibert / Finalscape /WK

 

Info ou Intox, Noir ou Blanc, de Gauche ou de Droite, la manipulation fait partie du jeu

Que ce soit les médias mainstream ou la presse Russe, rien n’est tout blanc, rien n’est tout noir car de chaque côté il y aura toujours une tentative de manipulation.

Notre grande chance dans cela tient dans le fait que la plus part d’entre nous le savons.

Nous sommes le Yin et le Yang cet équilibre qui régit l’univers et c’est à travers cette force que nous pouvons en notre âme et conscience tirer les conclusions salvatrices qui au final nous unira quelle que soit notre provenance et notre religion.

Soyons intelligents en nous émancipant d’un système devenu obsolète et instruisons-nous en sortant des sentiers battus et en nous libérant des chaînes de l’esclavage moderne.

Gloire à la résistance !

Stéphane Guibert / Finalscape

L’allégorie de la caverne de Platon par Peter Moore

vk

Qu’est-ce que la Matrice

vk