Pédocriminalité : On dit qu’une faute reconnue est à moitié pardonnée …

Pédocriminalité : On dit qu’une faute reconnue est à moitié pardonnée … Si on en parlait aux victimes ?

Ils sont partout : que ce soit dans l’enseignement, dans l’industrie du cinéma, dans les hautes sphères du pouvoir ou dans l’église avec ces scandales à répétition qui éclaboussent actuellement l’institution …

Au  crépuscule de leurs chutes, toutes les sociétés  sont tombées dans les bassesses les plus infâmes et les enfants étaient systématiquement en première ligne. Notre société ne fait pas exception à la règle et tout converge dans la direction de la chute brutale de notre civilisation : mœurs, environnement etc…

Lire la suite

Société & Pédocriminalité : Les Ancêtres de la sexualisation précoce

Les Ancêtres de la sexualisation précoce est un documentaire d’Ivo Sasek. Réalisé en 2011 et produit par Panorama-Film (Suisse), le film dévoile la volonté politique d’« éduquer » sexuellement les enfants dès le plus jeune âge en Suisse, notamment à travers le « programme 21 » rendant l’éducation sexuelle obligatoire à l’école. Cette tendance — mondiale — à la promotion de la sexualité infantile et de la théorie du genre trouve l’une de ses inspirations essentielles dans les travaux du professeur américain Alfred Kinsey, dont les méthodes et les résultats sont plus que controversés.

Alfred Kinsey père de la théorie du genre et la pédophilie :

Alfred Kinsey est maintenant reconnu comme ayant été un malade pédophile. Il fut accusé d’avoir payé le père d’une fillette pour qu’il la viole et ceci pour en tirer des observations “scientifiques”.
Le 18 janvier 2014, des parents ont organisé en Allemagne, à Cologne, une manifestation contre les cours obligatoires d’éducation sexuelle version gender, où les enfants dès la maternelle sont confrontés à un contenu pornographique explicite les invitant à tester sur eux des pratiques pas encore connues à leur âge.

Partie 1/3 sur VK

Intégral sur Youtube :

Pédocriminalité : France, elle dénonce des actes pédophiles sur son enfant et se retrouve en garde à vue

Elle dénonce des actes pédophiles sur son enfant et se retrouve en garde à vue !

Je disais hier dans un billet publié sur ce site qu’un enfant possède en lui le plus inestimable des trésors : la pureté, la spontanéité, l’amour inconditionnel, le désintéressement et l’innocence. Je rajouterais à cela, la confiance qu’il place dans l’adulte.

Qu’advient-il de ce trésor lorsqu’un enfant se fait abuser et qu’advient-il de cet enfant lorsque tous ses repaires sont brutalement détruits ?

Chaque année rien qu’en France, ce sont des milliers d’enfants qui se font abuser, des centaines d’enfants qui disparaissent et bien trop souvent, dans une totale impuissance de la part des autorités.

Le cas présenté ici nous parle d’une maman dont le petit garçon aurait été abusé le mardi 22 janvier 2019 par un employé du centre de loisirs Victor-Hugo de Saint-Cyr. La sureté départementale va néanmoins conclure à une dénonciation imaginaire.

Le petit garçon âgé de 4 ans s’était également confié auprès de son enseignante qui n’aurait pas réagi dans le sens de la protection de l’enfant en ne relatant pas à sa hiérarchie ce qu’elle avait entendu de la bouche de son élève.

La maman va finir en garde à vue pour diffamation sur les réseaux sociaux.

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK

Suisse & Pédocriminalité : Des images diffusées via un serveur de la Confédération

Source de l’image

Le FBI a découvert des photos d’enfants nus sur un serveur de la Confédération. Mais au lieu d’enquêter, les autorités se disputent depuis plus de huit mois pour savoir qui se charge du dossier…

Note de la rédaction : “Que vient faire le FBI sur les serveurs de la Confédération Suisse ?”

(…) L’Office fédéral de la police (Fedpol) a reçu en avril dernier un signalement du FBI concernant un cas présumé de pédopornographie. L’enquête des autorités suisses a révélé qu’une personne avait téléchargé des photos montrant des enfants nus et des actes d’ordre sexuel avec des enfants sur un serveur de l’Office fédéral de l’informatique et de la télécommunication, écrit ce lundi le «Tages-Anzeiger». Le suspect est un employé du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) en Italie, révèlent le quotidien alémanique et «24 heures» dans leur édition de lundi.

Plus de huit mois plus tard, le dossier en est quasiment au même stade. En cause: de longs débats entre les enquêteurs de la Confédération et ceux du canton de Berne pour savoir qui doit se charger de l’affaire. Le Tribunal pénal fédéral (TPF) a finalement décidé le 4 décembre dernier d’attribuer le cas aux autorités cantonales bernoises.

Toujours en fonction

Or, malgré cette décision en justice, aucune procédure pénale n’a encore été engagée à ce jour. Les autorités de poursuite pénale du canton de Berne se disputent en effet désormais pour savoir lequel de ses services se chargera du dossier.

Selon plusieurs sources émanant du DFAE, l’employé soupçonné occupe actuellement toujours son poste. On ignore s’il sait qu’il est dans le viseur de la justice. À l’heure actuelle, rappelle le «Tages-Anzeiger», il est nécessaire de respecter la présomption d’innocence.

Tolérance zéro

Contacté par le «Tages-Anzeiger» et par «24 heures», Tilman Renz, port-parole du DFAE, affirme: «Le DFAE a été informé d’un cas présumé pouvant correspondre à l’affaire jugée par le TPF. Cependant, le DFAE ne sait pas s’il s’agit bien du cas en question, car il n’est pas informé de cette affaire.» Si une procédure pénale devait bel et bien être engagée sur des soupçons fondés, le DFAE promet qu’il prendrait des mesures en conséquence. Il dit ne tolérer aucun comportement criminel de la part de ses employés.

Crédit audio : Radio Télévision Suisse

 

Pédocriminalité et affaire Waterhouse : La Franc-maçonnerie encore une fois mise en cause

Rebondissement de l’affaire Lost in care – 1996

Cet article n’a pas pour but de démontrer une vérité absolue et bien que les sources soient fiables, il mérite néanmoins une enquête approfondie.

Affaire Watherhouse :

Des politiciens, des juges et des chefs de police, accusés d’avoir abusé d’enfants placés en orphelinat dans le nord du pays de Galles, auraient évité la justice parce que la plupart étaient francs-maçons.

C’est ce qu’affirme une victime :

Keith Gregory aurait subi deux années de violences psychologiques, physiques et sexuelles au foyer de Bryn Estyn tout comme Steven Messham, (témoins dans la vidéo).

Keith Gregory, maintenant conseiller de Wrexham, a déclaré qu’il avait été régulièrement conduit hors du foyer par du personnel dans un hôtel où il était agressé sexuellement. Il prétend qu’au moins 13 autres jeunes victimes ce sont suicidées.

Keith Gregory aurait déclaré en direct  sur les ondes de la chaîne BBC 5 que les agresseurs auraient échappé à la justice grâce à leurs relations avec la Franc-Maçonnerie.

Témoignage :

G.S / FINALSCAPE

Pédocriminalité : Attention aux excès de zèle sur les réseaux sociaux

Une vidéo qui tourne sur les réseaux sociaux et qui est libellée comme suit : “Il s’agit d’un enregistrement audio de John Podesta abusant d’un enfant. Warning” m’interpelle et me fait réagir :

Je ne connais pas cet homme et c’est en recherchant des informations sur le web que j’ai appris qui il était.

À l’issue de cette vidéo, on l’accuse ouvertement d’actes d’ordre sexuel sur un enfant. Cependant, on entend le son mais l’image est inexistante.

Je mets en garde celles et ceux qui donnent leur aval à des informations lâchées sur la toile comme ça, sans aucune source, sans aucune preuve et qui en plus les partagent.

Je ne me fais pas l’avocat du diable mais dénoncer et incriminer quelqu’un sur un son et des images inexistantes n’est pour moi absolument pas crédible.

Certes, des réseaux pédocriminels existent, certes, une caste satanique probablement cautionnée par certaines élites existe, des preuves irréfutables ont d’ailleurs été établies mais de là à incriminer quelqu’un sur un document qui émerge d’on ne sait où et publié par on ne sait qui tient du fantasme le plus farfelu et dont l’aval aveugle de certains tient du fait que l’on y croit parce que l’on veut y croire.

Ce genre d’informations non sourcées décrédibilise celles et ceux qui cherchent la vérité, celles et ceux qui lutent contre un fléau malheureusement bien existant, celui le la pédophilie mondialisée et agréée par certaines élites.

La vérité doit être divulguée mais pas au prix de l’ignorance et de l’incompétence.

Je publie la vidéo en vous laissant juge quand à sa crédibilité.

Bien à vous

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK /

Consentements sexuels chez les mineurs : Les conséquences sur une société en perdition

“Les enfants ne sont pas protégés face aux violences sexuelles. Sur 9% de plaintes déposées, seulement 1% aboutissent”.

La psychiatre Muriel Salmona nous explique le consentement sexuel des mineurs.

Lors d’un rapport sexuel avec un adulte, l’enfant est complètement déconnecté de ses émotions, un peu comme un automate et du coup, on peut lui faire faire ce que l’on veut ; ce qui peut être aussi considéré comme un consentement.

L’âge légal minimum du consentement sexuel d’un mineur avec un adulte, c’est l’âge auquel il est supposé pouvoir donner un consentement libre et éclairé. Actuellement, dans le cadre d’une situation où il y a une plainte, on peut chercher le consentement d’un enfant même s’il a 6,7,8,9,10 ans, 11 ans, 12 ans … et c’est ce qui pose problème.

La publicité d’une marque très connue qui cible les parents dit que : “Dans un monde où tout est fait à taille d’adultes, les enfants ont besoin de repaires“. Cette loi “Schippa” ne fait rien d’autre que de les leurs retirer.

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK /

Abus sexuels sur mineurs : La nouvelle loi Schiappa a été adoptée.

Lors d’un procès, il incombera à l’enfant de prouver qu’il n’était pas consentant !

Fatima Benomar fondatrice de l’association ” Les Effronté(e)s” au micro de RT France dénonce cette loi dont les textes encore flous laissent à l’appréciation des juges la capacité d’un enfant à faire le discernement ou non en matière de consentement lors d’un rapport sexuel avec un adulte.

Pour les opposants à ce texte, il ne s’agit ni plus ni moins d’un tapis rouge déroulé vers une banalisation de la pédophilie.

Stéphane Guibert

Science & Vie : Ça pue dans l’éducation sexuelle de nos enfants

Ceci est la page d’une bande dessinée mise à la disposition d’une petite fille de 9 ans !

______________________________

Dernière mise à jour : 16 juillet 2018 – 20:30

Petite mise au point avant de commenter n’importe quoi sur les réseaux sociaux :

Il est dit dans la vidéo que cet ouvrage est tombé inopinément entre les mains d’un enfant de 9 ans alors qu’il s’adresse à un public d’adolescents. Via les réseaux sociaux, les commentaires parlent notamment des textes affichés dans les infobulles, ces textes qui se trouvent en dessus des personnages et qui  ne sont pas à connotation sexuelle, ce qui devrait cautionner le politiquement correcte .

Mais où se porte l’attention d’un enfant ayant 9 ans voir moins ?

Sur le contenu d’un texte ou sur une image  ?

Ce qui est pointé du doigt dans cet article est non pas les auteurs et éditeurs des ouvrages concernés mais la dérive de ce système passée sous un silence médiatique assourdissant et qui est plébiscitée sur les réseaux sociaux par les auteurs eux-mêmes de ces commentaires hypocrites et faussement rassurants, ces commentaires qui décrédibilisent sans relâche celles et ceux qui se posent les bonnes questions.

Quand aux inepties dont ces mêmes commentaires m’accusent d’être à l’origine, j’invite les auteurs à m’en rendre compte par e mail.

A bon entendeur.

G.S / FINALSCAPE

_______________________________

Je ne voudrais pas jouer à l’oiseau de mauvaise augure en disant que toutes les civilisations sur le déclin ont passé par là mais franchement, ça sent très mauvais !

Vidéo édifiante mais aussi et surtout accablante contre un système à la dérive.

Parents, parler de sexe aux enfants est important mais il ne faut en aucun cas laisser les médias se substituer à votre autorité.

Les enfants sont précieux parce qu’ils sont le futur.

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK /

Remettre les pendules à l’heure, quand le phantasme dépasse la réalité

Peut-être êtes-vous tombés sur cette photo où l’on voit le président Manuel Macron en compagnie de l’artiste Marina Abramovic sous-entendant que nous sommes en présence d’une secte faisant dans le pédo-satanisme et qui serait liée à l’affaire du Pizza Gate ?

Le phantasme dépasse la réalité voir même l’entendement et voici pourquoi :

Sur la photo qui semble être un montage (mais cela n’engage que moi), il ne s’agit pas de Marina Abramovic. C’est le  genre de posts qui deviennent malheureusement très vite viraux et qui font un tort considérable à toutes celles et ceux qui lutent sérieusement et consciencieusement contre la Pédocriminalité sous toutes ses formes.

Et pour rappel :

Si vous avez vu cette vidéo ou l’on voit des gens de la haute se gaver d’un dessert en forme de cadavre humain et qui tente de faire croire que des personnalités telles que :  Hillary Clinton, Lady Gaga, Paris Hilton, Katy Perry , Jay Z etc… s’arrachent ce genre de pratique, cela est totalement faux !

Il s’agit du spectacle “Moca Gala” réalisé par l’artiste Marina Abramovic  en 2011.

Bien qu’il faille à mon avis être un peu déjanté pour apprécier ce genre de divertissement, ce document n’a rien à voir avec une quelconque séance satanique.

(Vair la vidéo en fin d’article)

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK /

On parle ici de “Spirit cooking” ou cuisine spirituelle.

La cuisine spirituelle se réfère à «un sacrement dans la religion de Thelema qui a été fondée par Aleister Crowley» et implique une performance occulte au cours de laquelle le sang menstruel, le lait maternel, l’urine et le sperme sont utilisés pour créer une «peinture».

Selon Marina Abramovic, si le rituel est exécuté dans une galerie d’art, c’est simplement de l’art, mais si le rituel est exécuté en privé, alors il représente une cérémonie spirituelle intime.

La vidéo ci-dessus dépeint la nature bizarre de la cérémonie. Abramovic mélange le sang épais et figé comme la «recette» de la «peinture», qui est composée des mots «Avec un couteau tranchant profondément dans le majeur de votre main gauche, mangez la douleur».

La cérémonie est « destinée à symboliser l’union entre le microcosme, l’Homme et le macrocosme, le Divin, qui est une représentation de l’une des maximes premières dans l’Hermétisme » Comme ci-dessus, ainsi au-dessous « .

« Abramovic est connue pour son art souvent sanglant qui fait face à la douleur et au rituel. Sa première performance impliquée à plusieurs reprises, se poignarder dans ses mains. La prochaine performance a été sa projection de ses ongles, ses ongles et les cheveux dans une étoile en flammes cinq points – dont elle a finalement sauté à l’intérieur, lui faisant perdre conscience », écrit Cassandra Fairbanks.