L’image du jour : Ils sont beaux ces gosses et ils ne demandent qu’à vivre tout comme toi et moi !

Mise à jour : lundi 11 novembre 2019 – 02:48 –

PALESTINE, DANS MON CŒUR TU ES ET DANS MON CŒUR TU RESTERAS A TOUT JAMAIS !

Inconditionnellement solidaire au peuple de Palestine !

Merci à Dounia pour le partage de cette splendide image et que je soutiens corps et âme.

Stéphane Guibert / Finalscape

My Palestinian’s child’s…

Ces enfants vivent tous dans un climat d’insécurité, ils sont tous 《directement》 touchés par l’occupation.
Certain vivent chez eux en prison, cernés par les colons prêt à tout acte de barbarisme pour les faire fuir.
Le simple fait d’aller chaque matin à l’école est, pour ces enfants, un acte de résistance.
Certains d’entre eux ont déjà été touchés par les balles, d’autres ont été kidnappés par l’armée coloniale et ont connu la prison, quand ils n’ont pas perdu un parent, ou un ami…
Le tiers aura trouvé son école détruite un matin, l’autre se réveillera pour la destruction de sa maison en pleine nuit, la majorité aura recu des grenades de gaz dans sa cour d’école…
Tous participent quotidiennement à des manifestations et des enterrements, au nom de leur droit le plus légitime, celui de vivre libre et en paix, au nom de leur espoir le plus cher, celui de pouvoir vivre comme tous les autres enfants…

Dounia

Et pour rappel : le Monopoly palestinien

Sur VK :

Sur Youtube :

Crédit Vidéo : Radio Télévision Suisse

Vidéo du jour : Un million de j’aime pour une Palestine libre

C’EST HUMAINEMENT INSUPPORTABLE

LA SOUFFRANCE ET LA PERSÉCUTION SONT QUOTIDIENNES, UN PROFOND DÉSESPOIR .

LE PEUPLE PALESTINIEN ENDURE CE MASSACRE AVEC COURAGE ET PERSÉVÉRANCE. ILS EXISTENT ET RÉSISTENT  MALGRÉ UNE EXISTENCE INTOLÉRABLE AU QUOTIDIEN.

L’image du jour : Palestine et ces enfants au quotidien. “De l’amour à en pleuvoir”. Merci à tous ces amoureux de la vie pour leur soutien et leur travail.

SOLIDARITÉ AU PEUPLE DE PALESTINE

Merci à Dounia pour ses nombreuses interventions en faveur de la Palestine merci également au média “Lies Breaker” pour les lives.

“Avec l’horreur ils arrivent à faire de l’art. C’est le Palestinien… Qu’est ce que tu veux dire quand tu te retrouves devant une telle scène..
Une pensée à ma petite Azzali du village de Bil’in…”

Comment un enfant peut-il être pris dans les feux croisés d’une guerre, comment peut il être pris à parti et être utilisé comme bouclier humain ? L’humanité aurait-elle perdu son âme ?

Ils seront toujours là ces guerriers de la justice ces chercheurs de vérité, ces enfants de lumière, ces héros solitaires pour nous ouvrir à une toute autre vérité .  (G.S)

Musique vidéo : Jeanne Mas “L’enfant”

 

Palestine : Cruelle et triste Vérité (Que cesse l’enfer sur terre!)

Palestine : Cruelle et triste Vérité

Revenue il y a quelques jours de Palestine d’un voyage de solidarité avec Comac étudiants , voici un infime échantillon de ce que j’ai vu et compris du massacre que commet Israël en Palestine.

Témoignage poignant de ce que vivent les Palestiniens au quotidien.

No comment : Une image, un espoir, Palestine !

Et si une pour fois les Palestiniens étaient considérés comme des êtres humains ?

Peuple meurtri et abandonné par la communauté internationale, je pense à vous et je vous aime !

Juif ne signifie pas Sioniste. Respect aux juifs dont j’ai dans mon entourage de nombreux amis. Merci pour cette vidéo qui démontre bien le partage en dénonçant l’immoralité.

Amis Juifs et Palestiniens, donnez-vous la main. Il est encore temps !

Paix et Amour sur vos deux peuples.

Stéphane Guibert / Finalscape

Palestine, Syrie, Yémen : Ces enfants otages de la guerre !

Mise à jour : samedi 27 avril 2019- 21:45 –

En hommage à ces héros de l’ombre : Dounia pour la Palestine et Pierre le Corf pour la Syrie ainsi qu’à toutes celles et ceux qui se dévouent sincèrement pour la cause des innocents.

Stéphane Guibert / Finalscape

Quand il s’agit de ta propre douleur tu peux la gérer mais quand cette douleur est celle des autres et que par la distance tu te sens impuissant, cela te prend aux tripes et t’affecte encore plus.

Ils n’ont pas fait de mal qu’à moi en me faisant partir de Palestine, ils en ont fait à tous mes amis et petits bonshommes de copains qui pleurent, ces enfants avec lesquels j’ai tissé beaucoup de liens ainsi qu’une complicité que j’affectionne énormément.

Les forces de l’occupation ont tiré dans le poignet d’un enfant qui brandissait ma photo pour protester contre mon extradition..

Quelle horreur, un enfant de 12 ans !


Ces sacrifices qu’ils sont capables de faire par amour et loyauté ne sont qu’une victoire de la vie pour la vie.


Ibn dounia “Hamood”, Rami et tous les autres 

Dounia

L’image du jour & Palestine : La résistance palestinienne en France à un visage

DOUNIA

Un an c’est écoulé depuis que l’occupation m’a kidnappé et renvoyé en France, un an en apnée à combattre ici plein de choses qui n’existaient pas là bas…

Un an où il a fallu réapprendre à vivre et donc à survivre dans un pays aux antipodes de la Palestine et de ses belles valeurs…

Dans cette société trash et violente où tout ce qui s’y passe est anodin, normal, sournois…

Une année où si j’avais pas eu mes ami(es), ces bouffées d’oxygène qui ne se sont même pas aperçus de l’importance de leur présence, je me serais certainement réfugiée dans l’autisme, avec mes souvenirs les plus beaux et les pires…

Cet étrange paradoxe de se sentir dans une prison en se trouvant à l’extérieur de celle-ci…
Un an où j’ai su gérer, surmonter, mes trauma et même ceux des autres (lol), on peut dire que je m’en sors avec brio et une vilaine grosse plaie ouverte au cœur qui s’appelle “le manque”  que j’apprivoiserai jusqu’ à mon retour, puisqu’ elle ne cicatrisera jamais.

Dounia

Vibrant hommage à cette résistante de l’ombre lutant contre l’injustice que je vous invite à suivre sur Facebook et  découvrir sur la page qui lui est consacrée sur Finalscape.

Stéphane Guibert / Finalscape

En cette veille de fêtes de fin d’année, une très forte pensée aux peuples opprimés de la terre

Ils sont Palestiniens, Syriens ou Yéménites, une puissante pensées d’amour et de vie à toutes ces femmes, enfants et hommes que le destin de la vie a fait naître au mauvais endroit et au mauvais moment.

Une puissante pensée d’amour et de vie aux femmes et aux hommes qui œuvrent sur le terrain pour venir en aide à ces victimes innocentes ; je veux parler de Dounia pour la Palestine ou encore Pierre pour la Syrie.

Mes vibrations les plus positives leurs sont adressées.

Stéphane

Le Monopoly Palestinien

Comme leur nom l’indique, ce sont de mauvaises langues ; une équipe de joyeux lurons qui se produit sur la RTS tous les samedis soirs dans l’émission qui porte leur nom.

Un extrait du dernier numéro qui s’attarde sur la dramatique journée du lundi 14 mai dans la bande de Gaza, se soldant sur la mort de 55 palestiniens et des centaines de blessés, toujours du côté palestinien.

C’est avec un humour ironique et grinçant que la jeune équipe nous relate les événements en rediffusant en fin de sketch une vidéo qu’ils avaient tourné il y a 4 ans et qui malheureusement est toujours d’actualité aujourd’hui : “Le Monopoly palestinien”

Crédit vidéo : Radio Télévision Suisse

Cessez-le-feu entre le Hamas et Israël, des manifestations en protestation contre l’accord d’un cessez-le-feu avec le Hamas.

Le mouvement islamiste Hamas et les groupes armés palestiniens ont annoncé hier soir un cessez-le-feu avec Israël conclu indirectement sur intercession égyptienne. Cet appel intervient après la plus sévère confrontation entre les deux camps depuis la guerre de 2014.

«Les efforts de l’Egypte ont permis d’aboutir à un cessez-le-feu entre la résistance et l’ennemi sioniste, et la résistance le respectera aussi longtemps que l’ennemi sioniste le respectera», ont communiqué les groupes.

Aucune confirmation n’a été obtenue de la part d’Israël, qui se garde généralement de corroborer directement des accords de trêve avec ses ennemis palestiniens. Seul le ministre de la Défense, Avigdor Lieberman, a publié un communiqué pour démentir avoir soutenu un arrêt des opérations israéliennes.

Vidéo :

« Avec dix bombes on finit Gaza »
« On a pas besoin de [faire] rentrer des soldats et les faire tuer »

Propos tenus lors des manifestations en protestation contre l’accord d’un cessez-le-feu avec le Hamas.

L’image du jour : Larmes de Palestine, larmes de sang

L’image parle d’elle-même