Si tu ne portes pas de masque tu n’iras plus dans les transports en commun et si tu ne te fais pas vacciner tu ne passeras plus aucune frontière !

Si tu ne portes pas de masque tu n’iras plus dans les transports en commun et si tu ne te fais pas vacciner tu ne passeras plus aucune frontière !

If you do not wear a mask you will no longer go on public transport and if you do not get vaccinated you will no longer cross any border!

Dictature sanitaire, nous y sommes ! / Health dictatorship, here we are!

Tu veux une claque de plus ? t’attends quoi pour baisser ton froc et de te faire enculer ? / Do you want one more slap? What are you waiting for to lower your pants and get fucked?

Putain les gars mais réveillez-vous !

Fuck you guys wake up !

J’ai renouvelé mon abonnement “TPG” (Transports Publics Genevois) pour le mois d’août 2020 sans savoir qu’à partir du lundi 20 juillet, le port du masque serait obligatoire à bord de leurs véhicules.

I renewed my “TPG” subscription (Transports Publics Genevois) for the month of August 2020 without knowing that from Monday July 20, wearing a mask would be compulsory on board their vehicles.

Vade retro satana !

Il est hors de question que je porte un masque comme il est hors de question que je me laisse manipuler par la peur. Lundi 20 juillet 2020 je me rendrai à la direction des “TPG” en demandant tout simplement et tout bonnement le remboursement de mon abonnement pour le mois d’août et jusqu’à ce que l’obligation du port du masque soit relevée.

Cet article est à suivre et je vous tiendrai au courant.

It is out of the question that I wear a mask as it is out of the question that I let myself be manipulated by fear. Monday July 20, 2020 I will go to the direction of “TPG” by simply asking and simply the reimbursement of my subscription for the month of August and until the obligation to wear a mask is relieved.

This article is to follow …

Stéphane Guibert / Finalscape

 

Un enfumage de plus : Le racisme !

Un enfumage de plus : Le racisme !

Attentats, réchauffement climatique covid-19 et à présent le racisme, quelle sera la prochaine étape ?

Combien de temps encore allez-vous vous laisser manipuler comme des moutons prêts à se faire tondre et à passer à l’abattoir après avoir tout donné ?

Réfléchissez et pensez par vous-même au lieu de vous faire charcuter la cervelle par des médias corrompus à la solde des plus offrants !

Même si je dois finir seul, je finirai libre !

Moi, je ne marches plus dans ces combines !

Stéphane Guibert / Finalscape

One more smoke: Racism!

Terrorism, global warming covid-19 and now racism, what will be the next step?

How much longer are you going to let yourself be manipulated like sheep ready to be shorn and slaughtered after giving everything ?

Think for yourself instead of being brainwashed by corrupt media in the pay of the highest bidders !

Even if I have to finish alone, I will end up free!

I don’t walk in these tricks anymore !

Stéphane Guibert / Finalscape

Plus de téléphone, plus de SMS : Je me mets au vert

Plus de téléphone, plus de SMS : Je me mets au vert / No more phone, no more SMS: I stop everything

Que toutes celles et ceux qui me coutoient par SMS, MMS ou appels se rassurent si je ne leur répond pas mais j’ai décidé à titre expérimental de me passer de mon téléphone pour une période de 15 jours.

Vivre sans téléphone est-ce que c’est possible aujourd’hui ? Je vous le dirai le 15 août.

Je continuerai à publier sur Finalscape mais le téléphone, whatsapp ou toutes autres applications seront proscrites pour moi durant cette période. Donc : Silence Radio.

Bien à vous. (G.S)

To all those who are in the habit of contacting me by SMS, MMS or any other electronic form be reassured if I no longer respond, I turn off my phone for 10 or 15 days…

Living without a phone is it possible today ? I’ll tell you on August 15.

I will continue to publish on Finalscape but the phone, whatsapp or any other applications will be prohibited for me during this period. So: Radio Silence.

Yours. (G.S)

 

Covid-19 VIH ou toutes autres pandémies : Que cela reste gravé bandes de criminels !

Covid-19 VIH ou toutes autres pandémies : Que cela reste gravé bandes de criminels !

Tu la veux la vérité toute crue ? Alors regardes !

J’en ai mare d’avoir toujours raison  et merci aux complotistes pour cet acharnement sur la vérité.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

 

Culture et cinéma : L’Italie est à l’honneur “Italo disco”

Culture et cinéma : L’Italie est à l’honneur “Italo disco”/ Culture and cinema: Italy is in the spotlight “Italo disco”

Je ne pouvais pas passer à côté sans mes amis Italiens / I couldn’t miss it without my Italian friends

Il faut rendre à César ce qui lui appartient / We must give back to Caesar what belongs to him

Une bonne pizza, un plat de spaghettis bolognaise et tout ça sur une terrasse en plein cœur de Venise… Que du bonheur… / A good pizza, a dish of spaghetti bolognese and all that on a terrace in the heart of Venice … What happiness

De l’énergie et de la lumière, l’Italie au grand jour ! / Energy and light, Italy in broad daylight !

C’est musicalement que je rends hommage à ce magnifique pays qu’est l’Italie ainsi qu’à ces citoyens à qui nous devons tant.

Laser Dance est un groupe issu de la vague “Italo Disco” présenté dans ce billet avec le titre “Shotgun (into the night)”

Un grand merci au label Baby Records qui durant près de deux décennies aura su mettre en avant le talent, la sensualité et l’amitié d’un peuple envers les autres.

It is musically that I pay tribute to this magnificent country that is Italy as well as to those citizens to whom we owe so much. Laser Dance is a group from the “Italo Disco” wave presented in this post with the title “Shotgun (into the night)” A big thank you to the Baby Records label which for almost two decades has known how to highlight the talent, sensuality and friendship of a people towards others.

Merci au label ZYX Records pour son aimable autorisation.

Many thanks to ZYX Records for the kindly permission.

Mise en ligne : Stéphane Guibert / Finalscape

Fêtes de Genève édition 2021

Fêtes de Genève édition 2021

Du premier au 27 août 2021, la rade de Genève s’embrasera au rythme des lumières, de la beauté et de la vie

Des feu d’artifice tous les soirs, un vent de bonheur, une ribambelle de couleurs et de notes liées à la prospérité de la ville, La Genève internationale offre à ses hôtes un spectacle unique en son genre.

Comme chaque année, Genève ouvre son cœur et se donne à corps perdu avec ses “Fêtes de Genève”

Un concert ici, une carbonnade à deux pâtés de maisons, un rayon laser faux fuyant, quelques “barbe à papa”, des manèges enchantés et nous voici dans l’ambiance des fêtes de Genève.

À coup sûr, un trompe l’œil qui n’échappera pas aux économistes car la Genève internationale est morte depuis 2018.

Problèmes financiers pour commencer et covid – 19 ensuite…

Tout est lié pour faire de cette ville un “Zombie-Land”

Genève je t’aime 😉

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

 

Culture & Cinéma : Didier Marouani et Gloria Gaynor

Culture & Cinéma : Didier Marouani et Gloria Gaynor

Et la musique survivra ! / And the music will survive!

Deux monstres sacrés de la musique : Témoignage de Didier Marouani / Two sacred music monsters : Testimony of Didier Marouani :

“Mon frère vivait à New York et a rencontré Gloria. Il lui a fait écouter ma musique et en particulier “My love is music” que j’avais déjà sur le 3ème album de SpAce “Just blue” et elle a adoré en disant qu’elle était prête à faire une nouvelle version de la chanson.

Nous avons signé un contrat et j’ai refait un nouvel arrangement ;  Enregistré à Paris au studio MARCADET. Ensuite je suis allé à New York pour la rencontrer et enregistrer les voix.

En Face “B” du single se trouve également une chanson que j’ai composé et dont le titre est : “If i need you”, une ballade merveilleusement interprétée par Gloria.

Gloria Gaynor est une “Grande dame” au delà de sa voix et son feeling !!!”

Didier Marouani

______________________________________________________________

Two sacred music monsters: Testimony of Didier Marouani 

“My brother lived in New York and met Gloria. He made her listen to my music and in particular” My love is music “which I already had on the 3rd SpAce album” Just blue “and she loved saying that ‘she was ready to make a new version of the song.

We signed a contract and I redid a new arrangement; Recorded in Paris at the MARCADET studio. Then I went to New York to meet her and record the voices.

In Face “B” of the single is also a song that I composed and whose title is: “If i need you”, a ballad wonderfully interpreted by Gloria.

Gloria Gaynor is a “Grande dame” beyond her voice and her feeling !!! “

Didier Marouani

Mise en ligne : Stéphane Guibert pour Finalscape et Didier Marouani / Upload: Stéphane Guibert for Finalscape and Didier Marouani

Culture & Cinéma : Propaganda “Heaven gime me words”

Culture & Cinéma : Propaganda “Heaven gime me words”

Propaganda est un groupe Allemand qui devint populaire au début des années 80 avec le titre “P. Machinery” ainsi que le Medley avec “Relax” de Frankie goes to Hollywood.

Propaganda is a German group. It became popular in the early 80s. with the title “P. Machinery” as well as the Medley with “Relax” by Frankie goes to Hollywood.

Nous l’écoutons ici avec le titre “Heaven give me words” (Honey in heaven mix)

We listen to them with the title “Heaven give me words” (Honey in heaven mix)

Merci au label Virgin records pour son aimable autorisation.

Many thanks to Virgin records for the kindly permission.

Mise en ligne : Stéphane Guibert / Finalscape

Science et vie : Ma vision du Paradis / Science and life : My vision of paradise

Science et vie : Ma vision du Paradis / Science and life : My vision of Paradise

Souvent, je rêve que je vole.

Si l’on pouvait se faire une idée de ce que représente le paradis pour tous les êtres vivants sur cette planète, je pense qu’il y aurait autant de définitions différentes qu’il y a de vies car chaque vie est un univers.

Pour moi, le paradis commence par la vision d’un monde propre, sain, sans guerre, sans goudron ni pétrole, avec des montagnes, des vallées, des déserts, des rivières, des lacs, des océans et une technologie qui se mêle en symbiose avec la nature. Un climat tempéré, agréable et n’être entouré que par des êtres aimant et aimés sans avoir à se soucier du lendemain.

Libres et égaux devant cette volonté de vie céleste, l’amour serait le mot clef donnant accès à cette genèse immortelle et commune à tous, cette volonté universelle liant les êtres aux galaxies et aux univers dans le but immuable d’une création sans cesse renouvelée.

Un monde ou nos rêves seraient créateurs d’univers.

Finalement, la clef du paradis ne résiderait que dans le fait d’avoir conscience de ce qu’il nous offre. La mort physique ne serait qu’une renaissance pour nous permettre d’évoluer sur un plan spirituel supérieur.

Voilà pour ma vision du paradis.

Aujourd’hui, je vis dans un monde qui est aux antipodes de l’idée que je me fais du paradis ou même d’un monde idéal, mais ce chemin est nécessaire pour mon évolution spirituelle. Je dois nourrir mon âme d’amour, de compréhension, de compassion, d’humilité, d’empathie et de pardon vis à vis de mon prochain.

La Terre, Gaïa, pourrait être un véritable paradis terrestre si la cupidité en pouvoir et en argent ne l’avait pas, en la violant et la souillant systématiquement dépourvue de toutes ses ressources, de tous ses bien faits et de sa magie.

Prendre conscience de cela fait de nous des êtres avisés et éclairés. Notre civilisation et son mécanisme actuel nous dirigent vers un avenir sombre se traduisant par l’avènement de ténèbres dans lesquelles l’humanité entraine avec elle tout ce qui vit sur cette planète.

Se libérer du poids de ses vies, c’est se rapprocher de la vérité et de la lumière.

J’en appelle aux enfants des étoiles aux guerriers de la lumière, natifs de Gaïa ou d’ailleurs afin d’éveiller toutes ces eaux dormantes.

Il y a beaucoup à faire, mais il n’est peut-être pas trop tard.

Stéphane Guibert / Finalscape

Science and life : My vision of Paradise

Often I dream that I am flying.

If one could get an idea of what heaven represents for all living things on this planet, I think there would be as many different definitions as there are people who inhabit it.

For me, paradise begins with the vision of a clean, healthy world, without war, without tar or oil, with mountains, valleys, deserts, rivers, lakes, oceans and a technology that blends in symbiosis with nature. A temperate and pleasant climate, to be surrounded only by loving and loved beings without having to worry about tomorrow.

Free and equal to this will of celestial life, love would be the key-word giving access to this immortal genesis, immutable and common to all, this universal will linking beings to galaxies and universes for the immutable purpose of a creation constantly renewed.

A world where our dreams would be creators of universes

Finally, the key to paradise lies only in being aware of what it offers me and physical death would be a spiritual rebirth to allow us to evolve on a higher plane.

So much for my vision of paradise.

Today, I live in a world that is symmetrically the opposite of my idea of paradise, a necessary path for my spiritual evolution.

The Earth, Gaia, could be a real paradise, if the greed in power and money did not have it, by violating it and defiling it, devoid of all its resources and its benefits.

Becoming aware of this makes us wise and enlightened people. Our society and its current mechanism are leading us towards a dark future resulting in the advent of darkness in which humanity brings with it all that lives on this planet.

I call on the children of the stars, Gaia-born, to awaken all those dormant waters.

There is a lot to do, but it is not too late.

Stéphane Guibert / Finalscape

Traduit du Français par / Translated from French by : Marie Jeanne Vogel

La beauté d’un geste, la beauté d’un cœur / The beauty of the gesture, the beauty of a heart

La beauté d’un geste, la beauté d’un cœur / The beauty of the gesture, the beauty of a heart

En hommage à tous les animaux que j’ai aimé / In tribute to all the animals I loved.

C’est en espagnol mais les images parlent d’elles-même. / It’s in Spanish but the pictures speak for themselves

Merci à mon meilleur Ami, Atonio pour ce partage. / Thanks to my best friend, Atonio for sharing.

Ils sont vivants et ont des sentiments eux aussi et si nous arrêtions de nous prendre pour le nombril du monde. / They are alive and have feelings too and if we stop taking ourselves for the navel of the world.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK