Mondial 2018 : La France championne de rien du tout !

La France, aujourd’hui championne du monde d’un sport faussement viril et demain, championne du monde du ridicule. Quel contraste !

Chapeau tout de même à ces deux équipes en finale comme d’ailleurs à toutes celles qui ont participé à ce mondial car elles ont toutes été jusqu’au bout de leur rêve même si celui-ci n’a pas été exaucé.

Une liesse nationale dans tout l’hexagone, une exultation à la patrie alors que les mot “Mondial”, “Mondialisme” ou “Mondialisation” signifient justement le renoncement de l’État-nation.

Cherchez l’erreur…

L’hypocrisie bat son plein.

Chers Français, laissez-moi vous dire que vous proclamez une victoire à laquelle vous avez d’ores et déjà renoncé puisque la France est “OUT” depuis belle lurette.

Enfin… Je vous laisse à vos illusions étant donné que c’est tout ce qu’il vous reste.

Bravo tout de même pour ce joli spectacle.

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK /

Extrait du film : Deux heures moins le quart avant Jésus-Christ

Culture & Cinéma Topo & Roby – Under the ice

Topo & Roby, un groupes mythique des années 80 qui entra dans le top 50 avec ce titre “Under the ice”

Le groupe était représenté sur scène par Topo le petit robot et la chanteuse (Simona Zanini) qui l’accompagnait. La musique était interprétée et composée par le duo : Aldo Martinelli et Fabrizio Gatto, faisant partie de la vague Italo Disco.

L’instrumental de ce titre fut repris comme générique par l’émission de canal + “Direct” qui était présentée par le très populaire Philippe Gildas.

Stéphane Guibert

Topo & Roby : Under the ice

Topo & Roby : Under the ice (Instrumental)

Générique et extrait de l’émission de la chaîne Canal + qui fêtait son deuxième anniversaire : “Direc”

Loi secret des affaires : Les consommateurs désormais sous le joug des industriels

Ça y est, c’est fait ! Depuis le 21 juin 2018, date historique pour l’industrie dans sa globalité, une victoire cinglante sur la démocratie car désormais, plus rien ne pourra arrêter les industriels dans leur volonté de gonfler leurs bénéfices grâce à la loi secret des affaires !

VOTRE AVENIR EST DERRIÈRE VOUS

Et vous l’aurez bien cherché !

Journalistes d’investigation et lanceurs d’alerte, tous seront soumis à cette loi tant attendue par les lobbies en tous genres, les actionnaires tous confondus, les multinationales, la pharmacom etc …

En résumé, le scandale des huiles contaminées à l’hydrocarbure, scandale dévoilé en 2007, le scandale sur le vaccin Gardasil, le scandale sur le Glyphosate et tout ce qui fait de ce monde notre pire cauchemar ainsi que celui de notre environnement, toutes ces informations pourtant vitales pour nous, consommateurs et défenseurs de la nature sont désormais soumises à cette loi liberticide dite :  “Loi sur le secret des affaires“.

Pour que tout le monde comprenne, je vais me mettre dans la peau d’un industriel peu scrupuleux :

“Je possède une usine qui fabrique de la sauce à salade et ai été  informé que depuis 2008, suite à un scandale sur des huiles d’hydrocarbure, l’union Européenne avait rehaussé l’acceptance d’huiles impropres à la consommation dans les huiles comestibles à raison de 10% (ce n’est pas un fake) et veux en profiter. Jusqu’à cette date fatidique du 21 juin 2018, je n’aurais pas été à l’abri d’un journaliste d’investigation ou d’un lanceur d’alerte qui aurait eu l’indélicatesse de faire un reportage sur mon activité.

Mais Dieu merci, voila que cette loi qu’aucun citoyen européen n’a voté est tombée et il m’est à présent possible de mettre ce que je veux dans ma sauce sans qu’un seul journaliste ne puisse me reprocher quoi que ce soit car si il osait s’aventurer sur ce terrain, la loi secret des affaires qui est désormais de mon côté le bâillonnerait, pouvant le condamner à de très fortes amendes voir même à de la prison. Eh oui, la loi place aujourd’hui mes intérêts financiers avant les intérêts de celles et ceux qui consomment ma sauce, vive la démocratie”.

A présent, je sens les commentaire du style : “Il faut se réveiller, on ne va pas les laisser faire, quelle bande de pourris, mon dieu quelle horreur, que pouvons-nous faire etc…”

Ces commentaires sont dorénavant stérile et même hypocrites car trop tardifs, en effet :

C’était avant qu’il fallait se mobiliser et se lever comme un seul homme pour dire STOP !

Mais voilà, derrière cette révolte qui n’émerge pas, il y a les séries télévisées, les “anges de la réalité”, l’émission qu’il ne faut à aucun prix manquer sur C8 ou C7 que sais-je, le mondial (mon dieu j’allais l’oublier celui-là), le souci d’avoir la plus belle voiture, le dernier Smartphone, épater la galerie, les selfies, les Pokemon etc… La société quoi !

J’ai 56 aujourd’hui, sans enfant et en suis très heureux car le monde que nous laissons aux générations futures n’a rien à voir avec un monde parfait. Il laisse à nos enfants qui auront raison de nous juger et de nous condamner ne serais-ce que pour notre passivité et notre déni, un monde terne, sans couleur et sans saveur, un monde sans vie, sans envie et sans avenir.

A la question : “Est-ce le monde que nous voulons pour eux en parlant de nos enfants ?” La réponse est malheureusement et inéluctablement : “Il n’y a plus d’autre alternative” car il est trop tard.

A présent, voici le lien d’un billet que j’avais publié et qui pourrait voir même devrait être une solution à tout ce gâchis en étant parfaitement conscient qu’il va probablement soulever des boucliers.

Tout fou le camp et pourtant nous continuons à y croire !

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK / MondiAspora

La crise des migrants en Europe, le volte face d’une population désabusée par ses élites et ses médias

Cette image qui fit le tour du monde, fut le point de départ mais aussi et surtout le point de non retour à une migration massive vers l’Europe.

Cette image instrumentalisée par les médias, ce petit garçon tout d’abord pris pour un syrien et qui c’est ensuite avéré être Turc, Aylan Kurdi, qui fit pleurer dans toutes les chaumières, ce petit garçon dont la mort tragique fut prise en otage par les médias occidentaux, exposé aux vues de tous et dont l’émotionnel collectif permit à ce phantasme de venir en aide à la veuve et à l’orphelin, fut en fait le cheval de Troie permettant une migration sans précédent vers l’Europe des pays africains et du Moyen-Orient.

Ce petit garçon est devenu aujourd’hui, dans l’inconscient collectif, l’objet de toutes les controverses en matière de migration.

Alors qu’à l’époque tous et plus particulièrement la France et l’Allemagne étaient acquis à la cause des migrants voilà qu’aujourd’hui les discours semblent vouloir faire volte face avec des commentaires racistes et haineux à leur égard.

je ne vais pas entrer dans les détails géopolitiques liés à la crise migratoire mais je suis les mouvances sur les réseaux sociaux depuis plus de 5 ans et me suis rendu compte que pour beaucoup, les pros migration à l’époque du petit Turc retrouvé mort sur cette plage sont les mêmes qui la renie aujourd’hui.

L’émotionnel est un bien mauvais conseiller car il nous dirige vers des alternatives sans lendemain, des alternatives destructrices dont nous devons payer le prix fort que ce soit sur le plan politique mais aussi et surtout géopolitique.

Les réseaux sociaux se nourrissent de nos émotions primaires pour alimenter un vivier peuplé de prédateurs qui se servent de nos états d’âme afin d’assouvir leur désir de pouvoir et tant que nous ne l’auront pas compris, tant que nous continuerons à alimenter des partis politiques ou autrement dit, des complices de ce système, nous en resteront les otages.

Il y a beaucoup de travail.

Stéphane Guibert

 

Santé : Comment obtient-on de l’aspartame ? Accrochez-vous !

Les sodas light que vous buvez pour vous préserver des calories son fait à partir d’excréments.

Cette vidéo remonte à 2014 mais elle démontre jusqu’où les industriels sont capables d’aller avec la bénédiction des autorités responsables de la nutrition et de la santé.

Des bactéries E. coli génétiquement modifiées sont cultivées dans des bacs. Elles défèquent des protéines qui contiennent des segments d’acides aminés d’acide aspartique et de phénylalanine. Ces excréments sont collectés puis traités par le biais de nombreux processus chimiques, y compris la méthylation, ce qui ajoute du méthanol, alcool toxique, au mélange. C’est ainsi que l’aspartame est fabriqué. Il pourrait être temps de reconsidérer les produits édulcorés en tant qu’option saine.

Il existe bien d’autres alternatives pour se protéger des abus du sucre et des retombées dévastatrices qu’il peut avoir sur la santé et je rebondis là dessus pour remettre en ligne le billet que j’avais publié sur un produit que le grand public ne connait pas ou très peu :

Alors que l’obésité aux U.S.A. devient un problème majeur avec 1 personne sur 3 qui en souffre, à Chicago, berceau de Mc Donald’s, une solution contre l’obésité permet de se faire plaisir sans prendre un seul kilo : la Miraculine !

G.S

Une chaîne de fast food s’est emparée du concept. Son slogan « Enjoy your vices », qui signifie en français « succombez à la gourmandise ».
Ce fast food a été créé par un chef cuisiner reconnu Omaro Kantu. La chaîne propose donc donuts , cup cakes, soda avec 0 calorie ! Dans cette partie on peutapercevoir l’effet de surprise et d’amusement que peut avoir les effets de la miraculine que l’on découvre pour la 1èere fois.

Vidéo :

Le reportage s’intéresse alors plus précisément à  l’histoire de labaie du miracle.

Après un bref rappel sur sa découverte en 1750, par des botanistes européens en mission d’exploration en Afrique de l’Ouest  dans un des pays les plus dynamiques d’Afrique, le Ghana. Au Ghana, tout le monde connaît la baie du miracle … surtout les enfants.

Le reportage nous fait ensuite découvrir  un entrepreneur ghanéen. Kodzo  Benomio, ingénieur en biochimie de formation, et après avoir exercé dans l’industrie pharmaceutique, est devenu  le plus gros cultivateur du pays  de baie du miracle.

Le reportage se poursuit sur la visite de ces  plantations au Ghana.

Résumé de la seconde partie :

On découvre dans ce début de 2ème. partie le fonctionnement des plantations de baies miracles au Ghana. Une des principales difficultés est que la cueillette de ces centaines d’hectares de fruits miracles ne peut se faire à l’aide de machine… la cueillette doit donc se faire à la main.

On découvre ensuite le laboratoire un peu rudimentaire  de cet entrepreneur et le déroulement de la transformation de la baie miracle en miraculine.

Pour commencer, on broie les fruits pour obtenir un jus très concentré, il faut 3 kg de fruit pour obtenir 1 litre de jus. Ce jus est ensuite congelé puis  déshydraté . Au bout de quelques jours, le processus de déshydratation se termine, on obtient de la poudre qui permettra de fabriquer les comprimés.
Le producteur indique alors à la caméra du journaliste que le seul moyen qu’il a trouvé pour vendre sa production est internet.

Complot, espionnage, homme de pouvoir et géant de l’agroalimentaire.

Dans cette partie, les journalistes s’intéressent  à  l’histoire moderne de la miraculine en occident.

On découvre alors un portrait et interview du scientifique américain Robert Harvey dans les années 1970 qui croit dur comme fer en la miraculine.

Les possibilités étant d’après lui  énorme puisque « les obèses  en surpoids pourraient enfin manger quelque chose de sucré, mais sans sucre » il créa la société  « Miralin » .

Les journalistes décident de creuser cette histoire, Robert Harvey étant décédé il décide de questionner Donald K Emery  qui était associé dans cette affaire.

Aujourd’hui  retraité, Donald  indique que Miralin était pour eux  un grand rêve, il voyait en la miraculine  la possibilité de commercialiser un des premiers édulcorants en concurrençant l’industrie du sucre. Donal et Robert trouvent des partenaires qui leur permettent d’investir plus de 8 millions de $ (équivalent à 40 millions de $ d’aujourd’hui).

En 1974, la gamme qui comprend  (boisson thé glacé assaisonnement pour salade, etc…) est enfin prête. Malheureusement, cet aboutissement n’est en réalité que le début de leurs ennuis.

S’en suit un épisode où Donald raconte que Robert lui avait confié être espionné. Il raconte également le cambriolage de leurs locaux  ou visiblement l’on recherché des documents. Pour achever leur rêve, la FDA, l’autorité toute puissante  de l’Etat américain en matière d’alimentation leur interdira la commercialisation de miraculine sur le sol américain avec des prétextes fallacieux.

La FDA leur reproche de ne  pas avoir études scientifiques qui permettent de déterminer que le fruit puisse être mis sur le marché et puisse répondre à toutes les exigences de sécurité.

Résumé de la dernière partie :

Cette dernière partie va se concentrer essentiellement sur l’analyse des archives de la société Miralin par les journalistes de D8.

Tout les documents ont été légués par le fils de Robert Harvey (décédé en 2012)  à l université Worcester région de Boston.

Le journaliste  se rend donc dans ces locaux à la recherche de documents qui pourraient permettre de comprendre (ou pas) l’attitude de la FDA à l’encontre de la société Miralin.

Après plusieurs heures  de recherches, le journaliste  trouve au total 7 études  indépendantes réalisées  à la demande de la société Miralin qui arrivent toute à la conclusion que la mircaline ne présente aucun danger pour la santé de l’homme.

Tous les scientifiques sont donc unanimes pas de toxicité !

* Mais pourquoi la FDA a-t-elle interdit la mise sur la marché de la miraculine ?*

Sont alors évoqué  le lobby du sucre qui aurait eu la peau de la société Miralin, des intérêts personnels au sein de la FDA… ou tout simplementune histoire de corruption au sein de la FDA.

Ce qui est pour le moins troublant, c’est que la FDA  à par contre au même autorisé la mise sur le marché de l’aspartame à la même époque dont on  connaît le possible effet toxique et cancérigène sur le cerveau.

Après ces révélations, l’aspartame a d’ailleurs été rapidement interdit.

Le laboratoire SEARLE, propriétaire de la molécule, contre attaquera et embauchera un lobbyiste du nom de  Donald Rumsfeld.
Donald Rumsfeld, ancien secrétaire général de la Maison-Blanche et futur ministre de la Défense du gouvernement GW Bush.  Avec succès, le laboratoire SEARLE récupérera son autorisation en 1983.

Suite à ces incohérences,  la polémique rebondit  quelques années plus tard  au plus haut niveau  de l’état américain.

Lors de la  Commission  d’Enquête du sénat  le 3/11/198, le docteur toxicologue de la FDA, Jacqueline Veret, indiquera que les études concernant l’aspartame ont été truquées.

Le scandale ébranle la FDA, mais aucune sanction n’est prise contre la FDA ou l’aspartame.

Deux poids , deux mesures…

Pourquoi je relaye Vincent Lapierre et ses reportages sur Finalscape

Ce que les gens semblent ne pas avoir compris et ce qu’ils s’obstinent à croire c’est que les reportages de Vicent Lapierre sont systématiquement reliés au Front national ou à Alain Soral.

Le but de ma démarche en relayant les reportages de Vincent Lapierre est de démontrer son travail de journaliste hors paire tout en faisant fi des préjugés.

Moi-même apolitique, je suis consterné par les commentaire qui descendent systématiquement son travail sur le terrain.

A mon avis, la plupart des internautes qui le descendent sont enfermés dans un carcan d’idées préconçues fomentées par des préjugés vieux de plus de 50 ans et plébiscités par des élites qui savent en tirer avantage.

Alors oui, pour moi Vincent Lapierre est un journaliste digne de confiance n’hésitant pas à mouiller sa chemise pour aller jusqu’au bout de l’information ce qui fait cruellement défaut aux médias de masse aujourd’hui.

Merci à Vincent et à toute son équipe pour le travail mené sur le terrain tout au long de ces années.

Stéphane Guibert

 

 

 

Tout fou le camp et nous continuons à y croire !

Pendant que les palestiniens, les syriens, les yéménites et tous les peuples ignorés du monde se font assassiner, pendant que la nature se fait la malle en nous signifiant notre propre arrêt de mort, sur les réseaux sociaux on continue à se déchirer et à s’insulter comme si de rien n’était.

Je me sens très seul en rédigeant ces lignes mais pour moi, le constat est sans équivoque et ne vais très certainement  pas me faire des amis dans ce qui va suivre :

Les gens, pour la plupart sont tombés dans le piège magnifique que leur a dressé le système, celui où le paraitre prime sur l’être, ce piège savamment orchestré où la réussite sociale, les biens matériels et l’argent sont synonyme de réussite et de bonheur.

Alors que le commun des mortels recherche à s’identifier ou s’immortaliser au travers de selfies futiles, des dizaines de milliers de vies se font éteindre dans une injustice, une ignorance et un déni planétaire.

Alors que des discours politiques qui ne sont fait que pour embrouiller nos esprits déjà bien formatés par les médias corrompus, on continue à y croire sans même y croire et c’est bien là le problème.

Nous nous dirigeons vers une catastrophe que nous, les humains qualifions de catastrophe planétaire, à savoir, notre propre extinction mais que je qualifierais pour ma part d’extinction salvatrice, une apocalypse nécessaire afin de remettre les compteurs à zéro. Oui, nous nous dirigeons vers une extinction que nous auront cherché à force de tirer sur la corde et c’est après et après seulement et si nous nous survivons qu’une nouvelle ère, peut-être, verra le jour.

L’être humain à en lui les capacités du meilleur comme du pire et dans ce message qui pourra paraître funeste, je préfère miser sur notre potentiel à faire le bien.

Alors, à demain …

Stéphane Guibert

Les “Bla,bla” de la politique, les messages de ces ONG qui nous culpabilisent, allez vous croire encore longtemps à ces mensonges ?

Culture & Cinéma : 1978, un générique que certains reconnaitront

Celles et ceux qui avaient entre 12 et 15 en 1978 et qui étaient assidus de télévision se souviendront sans doute de ce générique qui était associé à l’émission présentée par Claude Pierrard, “Les infos jeunes” sur la chaîne TF1 qui n’était pas encore privatisée.

Un single fut édité chez Barclay avec ces deux titres :

  • Face a : Splash (Générique de l’émission)
  • Face b : Disco space

La musique était composée par Richard Flanger et interprétée par Frédéric Mercier qui est l’auteur de plusieurs albums dont “Music from France” ou le titre “Thème for the child” était également utilisé comme générique pour l’émission à succès : Les carnets de l’aventure. Après 4 albums, le compositeur abandonnait sa carrière pour se vouer à ce qui est depuis devenu sa passion, la photographie.

Un petit souvenir musical qui nous replonge dans le monde magique du son des synthétiseurs analogiques de l’époque.

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK / MondiAspora

Environnement : Énergies renouvelables, des alternatives qui s’imposent

Énergies renouvelables, des alternatives qui s’imposent. Oui mais …

  • Saviez-vous que la quantité d’énergie solaire qui frappe la terre en 1 heure est plus grande que celle que nous utilisons pour toutes les activités en une année.
  • Si nous recouvrions de panneaux solaires 1% du désert du Sahara, nous arriverions à générer toute l’énergie dont nous avons besoin.
  • Si nous construisions dans l’Atlantique une installation de turbines sous-marines de la dimension de l’Inde, nous fabriquerions l’ensemble des besoins énergétiques de la planète.
  • Si nous capturions 0.1% de l’énergie cinétique produite par les marées, nous disposerions de 5 fois plus d’énergie par rapport à ce dont nous avons besoin aujourd’hui.
  • En recouvrant de forêts de macroalgues 9% de la surface des océans, nous pourrions produire une quantité de biométhane suffisante pour remplacer le besoin actuel de pétrole et, en même temps, retirer de l’atmosphère les plus de 35 milliards de tonnes de CO2 que nous produisons chaque année. Cette quantité de biomasse pourrait aussi aider l’industrie de la pêche durable en garantissant la disponibilité de nourriture pour 10 milliards de personnes.
  • L’énergie géothermique présente dans les 10’000 premiers mètres de profondeur de la terre est 50’000 fois plus grande que toutes les ressources de pétrole et de gaz du monde.

La planète est lentement en train de mourir à cause de nos choix. Il est temps de changer les choses et de trouver les solutions aux problèmes que nous avons créé. N’oublions pas que le future est entre nos mains.

Voilà ce que dit la vidéo et suis on ne peut plus d’accord avec elle jusqu’au moment où elle mentionne que si nous en somme arrivés là aujourd’hui, c’est à cause de nos choix et elle conclue en disant que l’avenir est entre nos mains ; et c’est là ou je me permets de ne plus partager le discours.

Certes, des alternatives existent et il y en a de plus en plus mais est-ce bien par nos choix à nous que la planète est moribonde aujourd’hui ? Il est clair que notre consommation impact directement sur notre environnement mais je vais vous donner un petit exemple qui va tout de suite vous aligner à mon avis :

En Espagne, sur l’île de Tenerife, l’installation et l’exploitation de panneaux solaires est tellement taxé par l’état que l’utilisation de l’énergie conventionnelle est beaucoup plus avantageuse pour le citoyen lambda et cela est un simple exemple ! Je pourrais vous en citer bien d’autres.  Nos choix nous dit la vidéo … ?

Il n’y a pas tout à fait un siècle, les industries minières et pétrolières firent exploser la production et la consommation ce qui est tout à fait normal car d’autres alternatives énergétiques moins ou non polluantes étaient quasi inexistantes et on avait pas l’approche écologique nécessaire pour faire des pronostiques à long terme sur l’impact que l’exploitation massive des énergies faucilles auraient sur l’environnement, ce que l’on pourrait mettre à la décharge des multinationales qui continuent à nous asphyxier aujourd’hui.

En revanche ces exploitants du siècle dernier sont les mêmes aujourd’hui, les mêmes familles qui veulent à tous prix conserver leur part du gâteau.

Ce n’est pas demain que nous verrons une planète 100% écologique car tant qu’il y aura des milliards à se faire avec l’industrie du pétrole, l’industrie du textile, l’industrie pharmaceutique et l’industrie agroalimentaire, ces énergies propres resteront marginales.

Il est à mon avis trop facile de culpabiliser les consommateurs moyens que nous sommes avec des vidéos faussement destinées à des causes environnementales, humaines, animales etc … Il faut ouvrir les yeux et se poser les bonnes questions comme par exemple, celle de savoir à qui profite vraiment le crime. Est-ce vraiment nous ? J’en suis même arrivé à me dire que beaucoup de ces vidéos culpabilisatrices ne sont là que pour enfoncer le clou en nous induisant en erreur, en nous menant sur de fausses pistes et au final, ne servant que ceux à qui profite le crime justement.

Je vais mettre en fin d’article des liens sur des billets que j’ai déjà posté sur ces pages concernant cette thématique, l’environnement, et si cela vous intéresse vous aurez quelques bons moments de lecture et des vidéos qu’il est très rare de voir diffusées dans les médias de masse.

Bien à vous.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK / MondiAspora

Pourquoi le chanvre a-t-il été diabolisé ?

Le Cannabis diabolisé à l’avenue des industries pétrochimiques, pharmaceutiques, forestières et textiles ne cesse de nous éblouir tant ses vertus thérapeutiques et les possibilités dans tous les domaines de la production de matières premières sont nombreuses.

Pour celles et ceux qui encore attachés aveuglément à un système basé sur la corruption et les mensonges, voici un petit billet qui n’a rien d’une théorie du complot. Les informations citées dans cet article sont tirées de faits historiques et scientifiques dûment établis et prouvés.

Quand le génie humain peut sauver la planète.

Dans un monde régi par le capital et ou il n’y a peu ou presque plus de place pour l’humain en tant que tel, il arrive parfois que quelques âmes bienveillantes sortent de la sinistrose ambiante et que leur génie illumine l’humanité toute entière.

Un de ces bienfaiteurs est l’agriculteur Pascal Pot qui, en éduquant ses fruits et légumes réussit à les faire pousser dans des conditions extrêmes sans pesticide ni herbicide.

(Vidéo)

Philippe Ouaki Di Giorno Agronome inventeur, met au point un procédé révolutionnaire qui permet aux plantes de pousser dans les déserts.

(Vidéo)

L’arbre Nébédaye ou Never die (qui ne meurt jamais) est un arbre à usages multiples et peut pousser dans les endroits les plus arides. Ses feuilles ont la particularité de soigner plus de 300 maladies telles que la tension, le diabète, la fièvre jaune. Les feuilles de cet arbre sont aussi utilisées pour la gastronomie locale. La fleur du Nébédaye pliées et mélangées à l’eau a comme vertu de soigner la conjonctivite.

100 grammes de fruits frais procurent 50% des besoins journaliers aux enfants de 1 à 5 ans.

Les graines du Nébédaye ont également la vertu de jouer un rôle de purificateur d’eau naturel. L’arbre est utilisé dans la station d’épuration du lac de Guiers qui alimente Dakar.

(Vidéo)

Médias indépendants : Le média “Osons Causer” nous convie dans la rue en ce mois de mai

Vous n’en pouvez plus de ce pouvoir inégalitaire, violent et pour qui l’écologie n’est qu’un slogan ? Nous non plus !  On sera tous dans la rue la rue en mai 2018 !

“Nos services publiques sont tous attaqués et notamment notre système de santé. Ils nous préparent un monde où pour faire battre nos cœurs il faudra mettre quelques pièces dans un distributeur, tout ça pour faire des économies, ces mêmes économies il faut bien comprendre qu’on s’empresse de les donner auax grandes entreprises du CAC40 avec le CICE, ce crédit d’impôt sur les bas salaires cela fait 100 milliards d’Euros au total pour très très peu d’emplois créés.”

“On va jusqu’à protéger le secret des affaires des multinationales criminelles. Tu n’apprendra plus rien d’Élise Lucet car leurs intérêts réclament ton ignorance.”

“Les journalistes sont priés d’utiliser les images que leur fournit la police tandis que des véhicules blindés partent à l’assaut d’artichauts que quelques illuminés osent vouloir cultiver en paix.”

Le reste dans la vidéo

Stéphane Guibert

Voir aussi >>>