Environnement : Le port de Durban (Afrique de sud)

Pollution et ordures dans le bas-fond du port à marée basse à Durban Afrique du Sud

No comment : Empathie

Lorsque le cœur est au rendez-vous, tout le reste n’est qu’illusion

No comment : Chasse aux Fakes

Contrairement à ce qui est souvent mentionné sur les réseaux sociaux, il ne s’agit pas d’un produit toxique largué en toute illégalité mais d’un bateau construisant une digue en sable.

Ces images auraient été tournées au Portugal.

G.S / FINALSCAPE

Sur la plage de Jumeira près du port Rashid à Dubaï, un bateau est entrain de construire une digue en sable.

No comment : Mère Nature nous le rendra au centuple !

Mère Nature nous le rendra au centuple !

« Tant que les hommes ne verront pas les ours blancs pleurer, les rhinocéros gémir, les hirondelles se lamenter, les abeilles appeler au secours, les séquoias implorer le ciel, ils resteront insensibles à l’extinction massive des espèces animales et végétales. »

Bernard Pivot

À Moscou, un avion de ligne prend feu lors de l’atterrissage d’urgence, faisant 41 morts

Seules 37 personnes ont survécu le 5 mai dans l’incendie qui s’est déclaré à bord d’un avion de ligne de la compagnie russe Aeroflot qui a dû retourner d’urgence à l’aéroport de Moscou-Cheremetievo 28 minutes après son décollage, selon les données communiquées par le Comité d’enquête de Russie.

Un Sukhoi Superjet 100 de la compagnie aérienne russe Aeroflot avec 78 personnes à son bord a demandé d’atterrir d’urgence peu après son décollage de l’aéroport de Moscou-Cheremetievo, informant de l’existence de problèmes de communication.

Or, en atterrissant sur la piste 28 minutes après son décollage, l’appareil a pris feu.

Si, dans un premier temps, une source au sein de l’Agence fédérale du transport aérien (Rosaviatsiya) faisait état de six blessés, ce bilan a été révisé à plusieurs reprises. D’après les récentes données du Comité d’enquête de Russie, 41 personnes ont péri dans la catastrophe. D’après la ministre russe de la Santé publique 6 autres personnes ont été hospitalisées, dont 3 dans un état grave.

L’appareil central du Comité d’enquête a été chargé d’établir les causes de la tragédie.

Juste après la tragédie, une source au sein de Rosaviatsia avait communiqué à l’agence Sputnik que l’atterrissage avait été décidé après que l’appareil a pris feu. Par la suite, cette information n’a pas trouvé de confirmation.

No comment : Notre-Dame de Paris : Explosion en pleine fournaise

Les réseaux sociaux ne cessent de s’enflammer sur les causes et l’origine de ce drame et il n’y a pas un jour sans que de nouvelles vidéos ne viennent étayer la thèse de l’incendie criminel.

Selon la source officielle, des mégots laissés par des ouvriers seraient à l’origine de la catastrophe alors que parallèlement, des scientifiques émettent de sérieuses réserves concernant notamment la rapidité avec laquelle c’est propagé le sinistre.

L’analyse non censurée de l’ancien architecte en chef de la cathédrale Notre-Dame de Paris qui témoigne de son scepticisme quant à la version officielle.

Stéphane Guibert / Finalscape

Notre-Dame de Paris : Peu de temps avant l’incendie ?

Mise à jour : lundi 22 avril 2019 – 19:19 –

Rien ne permet de dire si ces images ont été prises avant l’incendie de Notre-Dame de Paris mais voilà ce que j’ai reçu avec la mention : “A partir de 0:10 seconde ça devient intéressant.”

(Vidéo)

Lire la suite

No comment : Lovely nature

LOVELY NATURE

No comments : La fée des neiges éternelles étais de passage

Il n’y a pas de quoi en faire un plat

Au Canada, 5 adolescents sont devenus de véritables héros depuis qu’ils ont sauvé la vie d’un petit garçon de 8 ans, le 27 février dernier, dans une station de ski près de Vancouver.

Âgés entre 12 et 13 ans, les jeunes garçons ont fait preuve de courage, de sang-froid et d’inventivité pour venir en aide à l’enfant en détresse, prêt à tomber brutalement du télésiège. Les images font froid dans le dos!

Une chute du télésiège

Alors qu’il était à bord d’un télésiège avec son père et sa mère, le petit garçon de 8 ans a glissé sous la barrière de sécurité et s’est retrouvé dans le vide, uniquement retenu par la main de son papa. Les parents, paniqués, ne parvenaient pas à le remonter à la surface. Heureusement, les 5 adolescents skiaient à proximité. Alertés par les cris, ils ont décidé d’intervenir. Les jeunes ont récupéré les filets de protection orange placés le long des pistes ainsi qu’un matelas qu’ils ont utilisés pour réceptionner le petit garçon en douceur. Celui-ci a retiré ses ski avant de se laisser tomber dans le filet maintenu par les skieurs. Il a atterri en plein dans le mille, sain et sauf!

Tout est bien, qui finit bien

Lire la suite

No comment : Paris autre fois (2)

De magnifiques images de Paris au temps des cerises