France : Après la victoire des bleus au mondial, images de liesses atypiques sur les Champs-Élysées

Mondial. La victoire ne suffisant pas, des casseurs ont joué les prolongations dans les rues.

G.S

292 personnes ont été placées en garde à vue dans toute la France, dont quatre-vingt-dix à Paris, en marge des rassemblements festifs célébrant la victoire de la France en finale de la Coupe du monde, dans la nuit de dimanche 15 à lundi 16 juillet. Quarante-cinq policiers et gendarmes ont été blessés au cours d’incidents mais aucun ne l’a été gravement, a précisé le ministère de l’intérieur.

Des échauffourées opposant des forces de l’ordre à des groupes de « casseurs » ont eu lieu dans plusieurs grandes villes, en particulier à Paris, à Lyon ou à Marseille. « Compte tenu de la foule présente et malgré des débordements inacceptables, on doit enregistrer un bilan mesuré », a souligné le préfet de police de Paris, Michel Delpuech.

Problème de couleur, motos qui se percutent… Tout ne se passe pas comme prévu au défilé du 14 juillet

Toujours millimétré, sans encombre et digne de la rigueur française, le défilé du 14 juillet laisse très rarement place aux erreurs… L’année 2018, elle, en compte déjà deux !

Tout d’abord, un souci de… pigments ! Peu avant 11h, lors du défilé aérien, un avion de chasse sensé laisser une trainée bleue est en réalité chargé de rouge. De quoi dénaturer le drapeau français.

Un peu plus grave, quelques instants auparavant: deux motos de la Garde républicaine s’accrochent sur la Place de la Concorde, devant la tribune présidentielle. Un incident vite terminé, il n’y a pas eu de blessé et le ballet – orchestré, devait se poursuivre immédiatement. Mais la vidéo (ci-dessus) permet un sursaut, l’un des motards se retrouvant à terre.

Une originalité, pour terminer : l’Élysée retransmet la cérémonie en direct sur son compte Twitter.

Sur les réseaux sociaux les réactions ne se sont pas faites attendre. Vidéos, messages moqueurs ou encore félicitations pour les auteurs de ces gaffes qui l’auraient fait exprès. Une manière de rendre à l’actuel locataire de l’Élysée réforme après réforme, la monnaie de sa pièce.

G.S

Quand la police française importe des tonnes de cannabis : Scandale chez les stups !

Le 17 octobre 2015, sept tonnes de résine de cannabis sont découvertes dans trois camionnettes garées en plein Paris. Une saisie record qui va pourtant entraîner la chute de l’un des plus grands policiers de France, François Thierry, le patron de la lutte antidrogue.

Très vite, l’enquête révèle que l’importation de cette énorme cargaison est le fruit d’une opération montée directement par l’Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants. Ceci avec l’aide de Sofiane Hambli, un baron de la drogue recruté par le propre patron des stups…

“Envoyé spécial “a enquêté et rencontré des témoins qui acceptent de parler pour la première fois. Liaisons dangereuses entre flics et indics, trafic et missions clandestines : le service de lutte antidrogue aurait-il été le premier importateur de cannabis en France ?

Une enquête de Sylvain Pak, Pierre Tailliez et Thomas Lhoste.

Thaïlande : Les premières images du sauvetage des 12 enfants prisonniers dans une grotte

Le sauvetage des enfants en Thaïlande se complique. Privé d’oxygène, un plongeur est décédé hier en essayant de leur apporter de la nourriture. D’autre part le gouvernement thaïlandais cherche d’autres options car l’oxygène dans la grotte qui commence à faire défaut est on ne peut plus préoccupant.

G.S

Médias : Depuis que son départ de l’émission “On n’est pas couché” est acté, Yann Moix est en roue libre

Depuis que son départ de l’émission “On n’est pas couché” est acté, Yann Moix est en roue libre.

Lors de son passage dans l’émission Le Tube, il descend littéralement les politiques « qui ne pensent pas par eux-mêmes ».
Il en profite aussi pour attaquer le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, qu’il décrit en « ennemi viscéral de la République » !

Crédit vidéo : Canal +

Emmanuel macron “Le jour où tu veux faire la révolution, t’apprends d’abord à avoir un diplôme.” Emmanuel Macron fait la leçon à un adolescent.

Emmanuel Macron ne sait peut-être pas que l’intelligence ne se mesure pas à son instruction.

Un adolescent qui se fait remettre en boîte par l’actuel locataire de l’Élysée :

Tu es là, on est dans une cérémonie officielle, tu te comportes comme il faut. Tu peux faire l’imbécile mais aujourd’hui c’est la Marseillaise et le chant des partisans. Tu m’appelles “Monsieur le président de la république” ou “Monsieur” ! Et tu fais les choses dans le bon ordre : Le jour ou tu veux faire la révolution, t’apprends d’abord à avoir un diplôme et à te nourrir toi-même. D’accord ? Et à ce moment-là, tu iras donner des leçons aux gens.

Ce qui signifie pour simplifier que tant qu’on a pas de diplôme, tant qu’on a pas eu à en découdre avec le système, on est inapte à formuler une opinion claire et on reste à notre place de gueux.

Il est possible que ce jeune homme qui n’a peut-être pas de diplôme ait un Q.I plus élevé que son interlocuteur et pour qu’un peuple se libère, il faut qu’il prenne d’abord conscience que son intelligence n’est pas liée à son statut social et encore moins à son instruction dont les bases même sont de plus en plus remises en question aujourd’hui.

Les médias corrompus s’appliquent plus que jamais à nous enfermer dans une bulle d’idées et de préjugés dans laquelle nous nous auto-flagellons tout en nous laissant bercer par des illusions qui nous relèguent dans un système de consumérisme hors normes.

“TRAVAIL, CONSOMME ET CRÈVE !”

Je salue ce gosse qui malgré-lui a fait le buz sur la toile et l’invite à suivre ses rêves avec ou sans instruction en lui disant que sans les utopistes, les plus beaux rêves de l’humanité n’auraient jamais vu le jour.

Bonne chance bonhomme et ne te laisse pas corrompre par ce système qui est aux abois.

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK / MondiAspora

Médias : La fin des guignols, la fin du service public, tout cela suit une logique implacable

La fin des Guignols sur Canal + peut se comparer à la fin du service public en France. Retour sur les prémisses d’une catastrophe sociale qui se dessine depuis plus d’un demi siècle.

Selon Bruno Gaccio, humoriste et producteur, on peu comparer la fin des Guignols de l’info à la fin du service public en France, il s’agit d’une méthode qui existe depuis toujours. Quand on veut qu’un service public devienne privé on le désorganise. Pour cela Il faut de l’argent et du temps et il se trouve que l’actionnaire de canal en a et qu’à l’État, quand ils veulent tuer un service public, ils ont des décennies pour le faire.

Pour l’hôpital, ça prendra du temps mais ils vont y arriver, la sécurité sociale, ils vont y arriver, la SNCF, ils vont y arriver, l’énergie … Ils vont arriver à tout.

Et à la question pourquoi ne pas produire les Guignols sur un autre média :

Hors mis l’aspect financier, c’est pour des questions de droits et que ces derniers ont été verrouillés par l’actionnaire de Canal + qui a également racheté la boîte qui fabrique le latex nécessaire à la fabrication des marionnettes, il est donc impossible d’en produire de nouvelles.

Stéphane Guibert

Médias : Quand des images du prince Harry et de sa dulcinée Meghan font jaser le monde entier

Les images sont surprenantes. On parle ici d’acteurs portant des masques du couple princier.

Les téléspectateurs de “Got Talent” en Angleterre étaient convaincus que le Prince Harry et sa dulcinée Meghan Markle étaient dans l’assistance ce soir là mais ils avaient été dupés par des masques très réalistes.

G.S

Médias : Jean-Claude Bourret, ancien présentateur vedette du JT de TF1 Dénonce

Jean-Claude Bourret, ancien présentateur vedette du JT de TF1 Dénonce

“Vous ne pouvez pas attaquer de front les tout-puissants si non ils vous écrasent et à plus forte raison si ces tout-puissants sont vos employeurs”

Jean-Claude Bourret, ancien présentateur vedette du JT sur TF1 dénonce aujourd’hui à quel point il est difficile pour un journaliste honnête d’exercer son métier dans des conditions normales.

G.S

France : La corruption commence déjà au bas de l’échelle

Des médecins fournissent de faux certificats médicaux afin de permettre à des sans papiers d’obtenir frauduleusement un titre de séjour

Le préjudice pour l’état s’élève à plusieurs dizaines de millions d’euros. Le prix pour obtenir le précieux sésame peut aller jusqu’à 300 euros. Il a été découvert que la psychiatre qui est au centre de l’affaire a rédigé plus de 80’000 certificats bidons et à elle seule a fait perdre plus de 3 millions d’euros à la sécurité sociale tout en permettant à des centaines de clandestins d’être régularisé.

Ce cas n’est pas isolé car récemment, 5 autres médecins ont été arrêtés pour des faits similaires.

Le système français qui est unique au monde permet à un sans papiers d’obtenir un titre de séjour pour des raisons de santé, le tout accompagné d’une prise en charge totale de ses soins. Une générosité dans laquelle des réseaux de passeurs ce sont engouffrés avec la complicité de médecins véreux et de faussaires qui ont trafiqué des analyses afin de prouver une séropositivité ou une hépatite, un système qui perdure depuis des années.

Ce ne sont pas les sans papiers qu’il faut stigmatiser et accuser car ils profitent d’une manne qu’un système corrompu a mis en place pour engendrer  des profits à très court terme. Qui, dans la situation de ces personnes en détresse ne ferait pas la même chose ? C’est ce système à bout de souffle, moribond, gangréné te toutes parts et qui sent sa fin  proche qu’il faudrait abattre sans ménagement et au plus vite.

Stéphane Guibert