Lanceurs d’alerte et république bananière (Partage automatique)

Suppression des postes de juges d’instruction

Farces et attrapes c’est par ici

La France en marche arrière dans toute sa splendeur  preuves à l’appuis !

Merci à Stéphanie Gibaud pour le partage.

Mise en ligne : Stéphane Guibert / Finalscape (novembre 2019)

Ironique : Lagarde Phopto shopée !

Lagarde Phopto shopée !

Quand les gueux ne doivent pas voir le bling-bling des élus !

Mais jusqu’où sont-ils capable d’aller pour nous prendre pour des cons ? Merci à PIERRE JOVANOVIC pour le tuyau.

Une Christine Lagarde Photo shopée pour les apparences !

Quotidien, le blog >>>

Mise en ligne : Stéphane Guibert / Finalscape (novembre 2019)

Frédéric Taddéï : « Il n’y a pas de vrai débat à la télévision française et ça n’a l’air de gêner aucun journaliste »

Source de l’image

Frédéric Taddéï : « Il n’y a pas de vrai débat à la télévision française et ça n’a l’air de gêner aucun journaliste »

Le journaliste Frédéric Taddéï anime l’émission “Interdit d’interdire” sur la chaîne Russe RT.

Frédéric Taddeï anima pendant des années Ce soir ou jamais sur France Télévisions en plus des débats et interviews du soir sur Europe 1. La radio, il continue. Mais de place à la télé, il n’en a plus, la faute à sa liberté de ton.

Il est interviewé sur France Inter par une journaliste déchaînée peu de temps avant le lancement de son émission “Interdit d’interdire” sur le média Russe : RT.

Mise en ligne : Stéphane Guibert / Finalscape (novembre 2019)

Mediapart : Coup de gueule d’Edwy Plenel sur le plateau de BFM TV.

Source de l’image

Selon le co-fondateur de Médiapart, l’islam est utilisé par le Président de la République comme un écran de fumée afin de s’attaquer au droits sociaux.

Diviser pour mieux régner !

” Des journaux défendent le grand remplacement, le président s’exprime dans ces journaux islamophobe. L’immigration et l’Islam ont été mis à l’ordre du jour parce qu’il y a les plus graves attaques sur le terrain social qu’ait jamais connu notre pays, la sécurité sociale, l’assurance maladie, l’assurance chômage ”

VIDEO. Après ses « paroles répugnantes » sur LCI, Julie Graziani est virée de la revue « L’Incorrect »

Mise à jour : jeudi 07 novembre 2019 – 18:06 –

POLEMIQUE : L’ex-éditorialiste s’en était pris à une mère célibataire au Smic lundi sur LCI : « Si on est au Smic, il ne faut peut-être pas divorcer non plus »

« Qu’est-ce qu’elle a fait pour se retrouver au Smic ? Est-ce qu’elle a bien travaillé à l’école ? Est-ce qu’elle a suivi des études ? Et puis si on est au Smic, il ne faut peut-être pas divorcer non plus dans ces cas-là. » Ses propos, Julie Graziani, alors éditorialiste à la revue L’Incorrect, les a tenus lundi sur le plateau de 24H Pujadas sur LCI. Malgré le contrepoint apporté par la députée européenne Aurore Lalucq, la séquence a fait le tour des réseaux sociaux et créé une vive polémique. La chaîne info, elle, refuse les accusations de buzz pour le buzz, et parle de débat.

 

« Voilà, voilà, je suis désolée, ok ? »

De son côté, Julie Graziani a d’abord réitéré ses propos sur Twitter («Chacun est responsable de ses parcours de vie»), avant de s’excuser : « Voilà, voilà, je suis désolée, ok ? Je me suis laissée gagner par l’énervement et j’ai été trop dure ». Mais cela n’aura pas suffi pour son employeur.

C’est tout d’abord elle qui a annoncé jeudi matin cesser sa collaboration avec L’Incorrect«effectif dès aujourd’hui». Sauf qu’il s’avère que c’est plutôt l’inverse, et que la revue a décidé de se séparer de l’éditorialiste.

 

« Julie Graziani n’a pas pris conscience du caractère scandaleux de ses mots »

« Comme chacun sait, elle a eu des paroles plus que malheureuses, répugnantes, à l’endroit d’une mère de famille pauvre, écrit le directeur de la rédaction Jacques de Guillebon dans son édito de jeudi. Il apparaît que depuis ce triste passage, et malgré nos conseils et objurgations, Julie Graziani n’a pas pris conscience le moins du monde du caractère scandaleux de ses mots, et au contraire s’enferre dans un dédain plus que macronien pour “ceux qui ne sont rien”, en témoignent ses messages et vidéos sur Twitter par exemple. »

« En conséquence et après un délai de réflexion raisonnable, lui laissant à la fois le temps de revenir à la raison et de s’échapper hors la meute médiatique dans la dignité, continue-t-il, la rédaction de L’Incorrect a décidé qu’en aucun cas Julie Graziani ne pouvait plus la représenter, à la télévision ni ailleurs, sur les réseaux sociaux ou dans quelques médias. »

Docteur en science politique et chroniqueur dans Clique sur Canal+, Clément Viktorovitch était revenu mardi soir sur la polémique, qu’il ne qualifie pas de « dérapage » mais de stratégie rhétorique et même politique.

Voir aussi cette publication du média : L’incorect.

JULIE GRAZIANI NE REPRÉSENTE PLUS L’INCORRECT

Julie Graziani a représenté pendant un an notre magazine L’Incorrect sur divers plateaux de télévision, notamment dans l’émission « 24 Pujadas » sur LCI.

Lundi 4 novembre, comme chacun sait, elle a eu des paroles plus que malheureuses, répugnantes, à l’endroit d’une mère de famille pauvre.

Il apparaît que depuis ce triste passage, et malgré nos conseils et objurgations, Julie Graziani n’a pas pris conscience le moins du monde du caractère scandaleux de ses mots, et au contraire s’enferre dans un dédain plus que macronien pour « ceux qui ne sont rien », en témoignent ses messages et vidéos sur twitter par exemple.

En conséquence et après un délai de réflexion raisonnable, lui laissant à la fois le temps de revenir à la raison et de s’échapper hors la meute médiatique dans la dignité, la rédaction de L’Incorrect a décidé que Julie Graziani ne pouvait plus la représenter, à la télévision ni ailleurs, sur les réseaux sociaux ou dans quelques médias.

Jacques de Guillebon

Directeur de la rédaction

Médias mainstream : la connivence politico-médiatique.

Jean-Claude BOURRET dénonce la connivence politico-médiatique.

Jean-Claude Bourret est une figure du paysage audiovisuel français.

Incontestablement, il est l’un des journalistes les plus célèbres de France.  Une carrière exemplaire : D’abord Journaliste à France Inter puis rédacteur en chef et présentateur des journaux de TF1, présentateur sur la 5 et  enfin rédacteur en chef  à RMC, ce journaliste a rapidement découvert l’interpénétration entre le pouvoir politique et le pouvoir médiatique.

Mise en ligne : (G.S / FINALSCAPE)

PRÉVENTION : RENCONTRE VIRTUELLE TROP BELLE POUR ÊTRE VRAIE

PRÉVENTION : RENCONTRE VIRTUELLE TROP BELLE POUR ÊTRE VRAIE

Et vous ? Vous auriez dit oui ?

Avec l’essor des sites de rencontre et des réseaux sociaux, il n’a jamais été aussi simple de faire la rencontre de personnes extérieures au cercle social habituel. Malheureusement, les escroqueries sentimentales deviennent aussi de plus en plus fréquentes avec l’augmentation des possibilités de rencontre.

Cette vidéo montre la différence susceptible de survenir entre notre comportement dans la vie réelle et notre comportement sur internet. Ainsi, alors qu’il ne nous viendrait pas à l’idée de remettre des sommes d’argent importantes à un inconnu croisé dans la rue, cela peut survenir sur internet après un échange de messages enflammés, dans le cadre d’une escroquerie sentimentale.

Le message qui est transmis est le suivant : le comportement adopté sur internet ne doit pas être différent de celui suivi dans la vie quotidienne. La prudence et le bon sens doivent toujours être de mise.

Pour votre sécurité sur internet :

  • Ne vous fiez jamais à une personne que vous ne connaissez que par internet
  • Ne transmettez jamais de mots de passe et de documents officiels (passeport, permis de conduire, etc.)
  • Ne divulguez jamais de photos ou d’informations intimes
  • Ne versez jamais d’acompte sans être sûr-e de la fiabilité de votre interlocuteur-trice

Police, police, et police encore ! Hommage et bien plus encore !

Fatigués, laminés ils n’en peuvent plus ces flics, ces “GENS D’ARME” et face aux Gilets Jaunes, c’est le “Branle bat de combat” !

Les policières et policiers français sont des êtres humains. Après des suicides de leur côté, mettons de côté la hargne et regardons la réalité en face !

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

« On est les remparts de l’État, on subit… et on n’est pas aidés. »

Quand la policière Maggy Biskupski, qui s’est donnée la mort en novembre 2018, dénonçait le malaise grandissant au sein de son institution.

Crédit vidéo : France Télévision

Mise en ligne : Stéphane Guibert / Finalscape

LANCEURS D’ALERTE : QUI SONT-ILS ?

Les lanceurs d’alerte, des “héros” maltraités !!

Vibrant hommage !

Les lanceurs d’alerte ont en commun d’être “les héros de nos sociétés démocratiques avec des failles, des espoirs de vérité, avec le sentiment qu’on nous cache beaucoup de choses et eux ils osent dire ce qui doit être tu, ils osent s’attaquer aux puissants a priori intouchables”, explique Armelle Oger, journaliste pour la revue We Demain.

La loi Sapin 2 de 2016 protège le collaborateur qui révèle ou signale, de manière désintéressée et de bonne foi, un crime ou un délit. “Cette loi est appliquée et c’est une avancée importante. La loi protège ceux qui signalent un délit, mais ce dysfonctionnement doit être d’abord signalé à son supérieur hiérarchique, ce qui pose problème”, précise la journaliste.

—- D’UBS au RSA —-

Dans la revue We Demain, Armelle Oger s’intéresse à ces lanceurs d’alerte, qui “remportent des victoires en en payant le prix fort”. Stéphanie Gibaud, salariée de la banque UBS qui a aidé Bercy à débusquer 40 000 comptes offshore, rapportant à l’État 10 milliards d’euros, vit au RSA. “Elle n’a jamais retrouvé de travail, elle a perdu la garde de ses enfants”, commente-t-elle. Emmanuelle Amar, médecin qui médiatise le sort des bébés nés sans bras, est convoquée par le ministère de la Santé pour la menacer à mots couverts. “C’est un silence toxique, on ne l’écoute pas, on lui supprime les subventions”, rajoute-t-elle.

Source : France Info

 

Hong Kong la rébellion s’organise et frappe dans le tas !

Les Gilets jaunes de France font pâle figure en comparaison de ce qui se passe à Hong Kong !

Les dissidents déterminés à en découdre avec le système mis en place n’hésitent pas à foncer tête baissée quitte à tout perdre !

Violences policières et mépris total des droits de l’homme de la part des dirigeants, c’est une population prise en otage entre un capitalisme outrancier et une dictature qui ne se cache même plus. Les manifestants qui n’ont plus rien à perdre se mobilisent et foncent tête baissée dans le tas !

Serions-nous à la veille d’un nouveau Tian’anmen ou alors, avec tous les mouvements de protestations qui s’organisent un peu partout dans le monde et grâce à l’Internet, assisterions-nous à l’aube d’une insurrection des peuples à l’échelle planétaire ?

L’histoire est en marche …

Mise en ligne : Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Crédit vidéo : Brut >>>