Question pour une Championne de la fraude / Question for a Fraud Champion

Question pour une Championne de la fraude

*****

Question for a Fraud Champion

La justice deux poids deux mesures, belle France

Justice double standards, beautiful France

Bracelet électronique à la cheville, elle va narguer les français tous les soirs en tant que chroniqueuse sur le plateau de “touche pas à mon poste” sur c8.

Electronic bracelet on the ankle, she will taunt the French every night as a columnist in the television show “Do not touch my television” on the c8 channel.

J’ai détourné plus de 13 millions au fisc, je me suis enrichie pendant des années au détriment de la Collectivité, j’avais comme Avocat le futur Garde des sceaux, j’ai été condamnée au nom du peuple français à 7 ans de prison ferme mais je n’ai jamais mis les pieds dans une cellule en raison de mon état de santé et je vais en toute tranquillité pouvoir animer tous  les soirs une émission de télévision.

je suis, je suis… Isabelle Balkany

I embezzled more than 13 million in the tax authorities, i enriched myself for years to the detriment of the Collectivity, i had as a lawyer the future Keeper of the Seals, i was sentenced in the name of the French people to 7 years in prison firm but i have never set foot in a cell because of my state of health and i go in peace to animated a television program every evening.

I am … Isabelle Balkany

G.S / FINALSCAPE

Censure en veux tu ? En voilà ! Les gafams maîtres du jeu !

Censure en veux tu ? En voilà ! Les Gafams maîtres du jeu !

Il n’y a pas que Trump qui se fait bannir des réseaux sociaux : Le Temps s’est aussi vu censurer une vidéo par YouTube. L’occasion de revenir sur un débat grandissant autour de ces plateformes qui, du simple statut d’hébergeur, tendent à devenir des éditeurs à part entière.

Stéphane Guibert

Rares Mihai Florescu

 Finalscape / VK MondiAspora

 

Covid – 19 & Vaccins : « Pourquoi on vous croirait en fait Olivier Véran ?

Covid – 19 & Vaccins :  “Pourquoi on vous croirait en fait Olivier Véran ?”

Olivier Véran ministre de la santé mis sous pression sans courtoisie

“Ça fait des mois que vous nous racontez n’importe quoi. Vous nous avez bloqué l’accès aux choses qui soignaient tout en autorisant les choses qui allaient nous tuer… »

Débat houleux chez David Pujadas.

(G.S / Finalscape)

« L’OMS : dans les griffes des lobbyistes ? » : un documentaire troublant diffusé sur Arte

« L’OMS : dans les griffes des lobbyistes ? »

un documentaire troublant diffusé sur Arte

L’Organisation Mondiale pour la Santé (OMS) ne serait-elle pas neutre ?  L’enquête « L’OMS : dans les griffes des lobbyistes ? » diffusée sur Arte montre qu’il y a en effet de quoi douterPour cause, au cours des trois dernières décennies, la structure internationale a perdu son indépendance financière : Aujourd’hui, ses principales ressources proviennent de plus en plus de fonds privés et d’entreprises dont les intérêts dépendent de ses décisions. De quoi laisser craindre une prise d’influence sur des questions de santé publique. (Vidéo en bas de page).

« Entre analyse d’experts, détracteurs et défenseurs, langue de bois de son porte-parole Gregory Hartl et reportages sur le terrain, cette enquête livre une édifiante radiographie de l’OMS »
 promet Arte. L’enquête de 2016 menée par Jutta Pinzler et Tatjana Mischke pour la chaîne allemande NDR a tout d’explosif.

Conflits d’intérêts en cascade

Le documentaire de presque deux heures met en lumière une réalité mal connue du grand public : la dépendance financière de l’Organisation Mondiale pour la Santé (OMS). Cette structure, qui se définit comme « l’autorité directrice dans le domaine de la santé des travaux ayant un caractère international au sein du système des Nations Unies », a pour objet l’amélioration de la santé dans le monde. Bien qu’elle ait toujours été financée pour partie par des mécènes privés, cette part ne s’élevait qu’à 20% dans les années 1970 : les autres 80% provenaient des États membres des Nations Unis. Or, aujourd’hui, la situation s’est inversée.

Ainsi, au regard des éléments apportés par l’enquête diffusée sur Arte, l’indépendance de l’OMS fait doute. En effet, contre toute attente, la structure est de plus en plus dépendante des financements en provenance de mécènes privés, comme Bill Gates ou les industriels pharmaceutiques, car elle manque d’aides publiques. Par conséquent, les conflits d’intérêts évidents se multiplient. Dans le même temps, « les faits s’accumulent : complaisance troublante envers le glyphosate – molécule active du Roundup cher à Monsanto –, que l’OMS a déclaré sans danger en dépit des victimes de l’herbicide, aveuglement face aux conséquences de la pollution liée aux compagnies pétrolières en Afrique, minoration des bilans humains des catastrophes nucléaires, de Tchernobyl à Fukushima, et des désastres de l’utilisation de munitions à uranium appauvri en Irak ou dans les Balkans. » La question est légitime : peut-on encore faire confiance à l’OMS, à ses rapports et à ses préconisations en matière de santé ?

Photo : United States Mission Geneva / Flickr

Les experts appellent à une régulation

Pour étayer leurs propos, Jutta Pinzler et Tatjana Mischk reviennent sur différents dossiers sensibles, notamment celui du glyphosate, produit chimique utilisé par le géant de l’agro-alimentaire Monsanto dans ses pesticides. Dans le cas d’espèce , l’OMS avait déclaré en mai 2016 qu’il était « peu probable que le glyphosate provoque un risque cancérogène chez les humains qui y seraient exposés par l’alimentation ». Cette affirmation venait contredire les comptes-rendus du Centre international de recherche contre le cancer (CIRC) de l’OMS qui, un an plus tôt, classait la substance parmi les cancérogènes probables. Aujourd’hui, le produit ainsi que sa dangerosité continuent de faire de l’objet de nombreuses controverses.

Ce n’est pas le seul sujet de santé sur lequel le doute est permis. Ainsi, alors que l’OMS a signé une convention avec l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA), elle semble avoir minimisé le bilan humain de Fukushima. Le trouble existe également quant aux prises de décision sur des dossiers aussi sensibles que la lutte contre la tuberculose ou le virus H1N1.

Mise en ligne : Stéphane Guibert / Finalscape

USA : Fraudes électorales massives, révélations accablantes

USA : Fraudes électorales massives, révélations accablantes

1/ Des employés républicains harcelés
La liste des témoins auditionnés par la commission sénatoriale du Michigan est longue. Parmi eux, de nombreux observateurs de scrutin qui ont déclaré avoir été empêchés de faire pleinement leur travail et avoir été traités avec agressivité.

2/ Des bulletins militaires identiques
Au cours de l’audition, une témoin a déclaré que les candidats républicains étaient maintenus dehors pendant le dépouillement des bulletins de vote militaires. Elle a déclaré que lorsqu’elle est entrée dans la salle de comptage, tous les bulletins étaient identiques, tous pour Biden, et qu’aucun ne provenait d’électeurs inscrits.

3/ Les preuves de fraude électorale
Le groupe juridique ” projet Amistad” affirme que près de 300 000 bulletins de vote auraient mystérieusement disparu avant l’élection. Ils ont présenté des preuves et deux donneurs d’alerte ont témoigné.

4 / Un serveur Dominion disparu ?
L’avocate Sidney Powell a déclaré lundi lors d’une interview sur “Lou Dobbs Tonight” , que quelqu’un avait enlevé un serveur de Dominion Voting Systems d’un centre de recomptage dans le comté de Fulton, en Géorgie.

5/ Un nouveau procès dans le Wisconsin
Les responsables de l’équipe de campagne de Trump ont intenté un nouveau procès électoral dans le Wisconsin mardi. Cette action fait suite à la certification par le Wisconsin de ses résultats électoraux, lundi.

6/L’appel téléphonique de Trump pendant l’audition publique en Arizona
Le président Trump a déclaré lundi que “l’élection de 2020 était truquée”. Lors de son intervention téléphonique pendant l’audition de l’Arizona, Il a accusé les démocrates de “jouer à des jeux” sans précédent.

7/ Des bulletins pour Trump transformés en bulletins pour Biden
La présidente du comité républicain du comté de Maricopa Linda Brickman a déclaré qu’elle avait personnellement vu des machines de votes transformer les votes pour Trump en vote pour Biden. Elle affirme qu’elle-même et d’autres observateurs ont été menacés pour ne pas en parler.

8/ Zuckerberg a-t-il violé la Constitution ?
Un groupe financé par Mark Zuckerberg est sous les feux des projecteurs dans les affaires judiciaires liées aux élections. Le groupe est accusé de participer à la violation de la constitution dans des États-clés.

Mise en ligne : Stéphane Guibert / Finalscape

Médias : Qui se souvient en Suisse de TCR (Télé ciné Romandie) ?

Médias : Qui se souvient en Suisse de TCR

(Télé ciné Romandie) ?

Télécinéromandie (aussi appelée TCR ou Téléciné) était une chaîne de télévision suisse créée en 1983 par Miguel Stucky et Christian Defaye. Il s’agissait d’une chaîne à péage qui, comme son nom l’indique, diffusait principalement des films de cinéma. C’était la seule chaîne de télévision privée de Suisse romande. Mais la chaîne n’a jamais atteint le succès escompté.

Télécinéromandie, était propriété de l’Association suisse concessionnaire pour la télévision par abonnement (ACTA), elle-même détentrice de la concession de télédiffusion accordée par le Conseil fédéral suisse le . La chaîne visait 12 000 abonnés mais elle n’a pas dépassé les 5 000 à 6 000 abonnés dans ses premières années. À son lancement, les émissions étaient séparées en 4 catégories et l’abonnement était modulable : une catégorie dessin animé Ciné jeunesse à 9 CHF par mois, une catégorie film et série Cinéma cinéma à ~27 CHF par mois, une catégorie film pour adulte Projections privées à ~20 CHF par mois. Le prix élevé de l’abonnement (68 francs suisses par mois à ses débuts, puis réduit à 36 CHF vers 19902), le marché romand relativement restreint et les règles très restrictives sur la publicité imposées à la chaîne par l’OFCOM et la Loi suisse sur la radio et télévision (LRTV) ont finalement conduit à l’arrêt de la diffusion en 1991. Dès le  Télécinéromandie est constitué en société anonyme et est doté d’un capital de 5 000 000 CHF.

Le , la chaîne (avec ses 10 000 abonnés) fut finalement rachetée par les frères Modoux et leur entreprise Audio Films3 (plus particulièrement par Jean-François Modoux), les studio de la chaîne furent déplacée d’Ecublens à Rossens et les émissions reprennent le . Consultez pour plus d’information cet article  relatant les déboires des propriétaires de la chaîne en 1993. Télécinéromandie déposa finalement son bilan le  1993. Elle laissa 25 employés sur le carreau et coûta plus de 40 millions à ses différents actionnaires ; sept administrateurs se sont succédé à sa tête en dix ans.

Source Wikipédia >>>

(G.S / Finalscape)
è

Intrusion et tire avec une arme a feu dans mon lycée !! (Témoignage)

Intrusion et tire avec une arme a feu dans mon lycée !!

Témoignage d’un jeune Youtubeur

Lycée Mireille Grenet France

Durant un moins une heure ce vendredi 2 octobre, les élèves du lycée Mireille Grenet ont été confinés dans l’établissement suite à des coups de feu. «Une amie de ma fille était dans le bâtiment G. Elle a clairement entendu des tirs», témoigne la mère d’une lycéenne restée dehors. L’alerte intrusion a été déclenchée.

Les classes ont été fermées et les élèves ont dû se mettre sous les tables pour se protéger. Vers 9 h 15, l’alerte en question était levée et la police municipale et la police nationale procédaient aux dernières vérifications dans l’établissement.

Selon les informations en provenance du cabinet du maire, une lycéenne a entendu des tirs un peu avant 8 h 30 à proximité de l’établissement. Elle aurait vu des jeunes tirer sur un arbre. Ceux-ci auraient pénétré dans l’établissement pour en ressortir rapidement sans faire de blessés.

Cette intrusion a été suivie d’une alerte intrusion et de mesures de confinement. «La police est venue sur place vérifier l’absence de danger et l’alerte a été levée à 9h13. L’établissement reprend un fonctionnement normal», a aussitôt indiqué la direction du lycée Mireille Grenet. Et de préciser qu’une cellule d’écoute est mise en place à l’infirmerie jusqu’à midi pour les élèves. Il y a déjà déjà eu un précédent dans cet établissement. Le 11 janvier 2016, le lycée Mireille Grenet avait été évacué suite a une alerte à la bombe qui s’était avérée fausse.

Mise en ligne : Stéphane Guibert / Finalscape

Documentaire Hold-Up, rien n’est tout blanc, rien n’est tout noir

Documentaire Hold-Up, rien n’est tout blanc, rien n’est tout noir

“Il vaut mieux faire attention et croiser quelques sources plutôt que tout croire.”

Une excellente analyse de Clément Viktorovitch sur ce documentaire vu des millions de fois depuis sa sortie sur les différentes plateformes numériques et qui fait polémique en France.

Clément Viktorovitch revient sur le documentaire #HoldUp qui fait polémique ces dernières semaines.

Stéphane Guibert / Finalscape

Archives RTS : Un François Mitterrand que peu de français auront vu de cette manière (Rappel)

Archives RTS

Un François Mitterrand que peu de français auront vu de cette manière

C’était en 1982 dans le cadre de l’émission francophone “La course autour du monde” que le jeune Suisse, Thierry Dana alors âgé de 24 ans se distinguait des autres concurrents en allant filmer le président de la république de l’époque, François Mitterrand, dans les jardins de l’Elysée.

La Course autour du monde

La Course autour du monde. Au départ, une simple émission TV organisée par Antenne2, RTL, Radio-Canada et la TSR. A l’arrivée, une aventure extraordinaire qui a fait rêver dans leurs chaumières des familles entières.

Imaginée en France par Jacques Antoine, producteur et réalisateur TV, «La Course autour du monde» débarque en Suisse en 1978.

En association avec les télévisions francophones d’alors (Antenne2, RTL, Radio-Canada et la TSR), elle va permettre chaque automne à deux concurrents par pays de partir au bout du monde, caméra au poing et ce, pendant 4 mois. Objectif : ramener des reportages dont les professionnels de l’image et du journalisme souligneront la fraîcheur et l’originalité.
Six ans durant, les téléspectateurs romands vont s’enthousiasmer à suivre, chaque samedi, le périple des jeunes aventuriers suisses, qui vont d’ailleurs remporter les quatre premières éditions de cette Course.
Tremplin professionnel pour certains, expérience unique pour d’autres, «La Course autour du monde» n’a pas forcément donné le goût de la caméra à tous. Si Gérard Crittin, Dominique de Rivaz et Stanislas Popovic ont fait du cinéma leur métier, d’autres ont pris des chemins divers.

Le journalisme pour Arnaud Bédat, Raphaël Guillet et Jacques Briod. L’enseignement pour François Lehrian. La télévision et le théâtre pour Pierre Naftule. L’aide humanitaire pour Paul-Henri Arni. La politique et le commerce pour Jean-Marc Probst. La finance pour Thierry Dana.

Une époque formidable…

Crédit vidéo : Radio Télévision Suisse

Stéphane Guibert / Finalscape

Covid – 19 : “Je n’ai plus envie de vivre” Témoignages poignants

Covid – 19 : “Je n’ai plus envie de vivre”

Témoignages poignants

« J’en ai marre de vivre ». La pandémie de #Covid19 a fait des ravages dans les Ehpad où de nombreux résidents confinés sont morts de chagrin, loin de leurs familles.

Crédit vidéo : France Télévisions

Mise en ligne : Stéphane Guibert / Finalscape