14 juillet : “Je n’ai rien entendu d’ici. Tout va bien

Macron Hué ? Mais que Nenni !

Médias maistream : “On a rien vu, on a rien entendu ! Le défilé du 14 juillet sous la culotte du peuple !

Mais jusqu’ou iront-ils et jusqu’où le peuple acceptera-t-il la mélasse nauséabonde déversée par les médias mainstream ?

G.S / FINALSCAPE

No comment : Notre-Dame de Paris : Explosion en pleine fournaise

Les réseaux sociaux ne cessent de s’enflammer sur les causes et l’origine de ce drame et il n’y a pas un jour sans que de nouvelles vidéos ne viennent étayer la thèse de l’incendie criminel.

Selon la source officielle, des mégots laissés par des ouvriers seraient à l’origine de la catastrophe alors que parallèlement, des scientifiques émettent de sérieuses réserves concernant notamment la rapidité avec laquelle c’est propagé le sinistre.

L’analyse non censurée de l’ancien architecte en chef de la cathédrale Notre-Dame de Paris qui témoigne de son scepticisme quant à la version officielle.

Stéphane Guibert / Finalscape

Communication & manipulation : CNews utilise des images de 2018 pour illustrer le «bain de foule» de Macron au Touquet

Dans une séquence consacrée à la venue d’Emmanuel Macron au Touquet le 21 avril 2019, la chaîne d’information a diffusé des images montrant Emmanuel Macron serrer des mains… aux côtés d’Alexandre Benalla. Une scène datant du début de son mandat.

«Même en tenue de sport et en vacances, il se prête au jeu des photos», commence la voix off d’une séquence diffusée par CNews (mais retirée depuis du compte YouTube de la chaîne), consacrée à la venue d’Emmanuel Macron au Touquet, dans le Pas-de-Calais. Sur les images accompagnant le commentaire, présentées comme datant du 21 avril 2019, photographies et poignées de mains. Mais la vidéo utilisée en début de reportage date en réalité de 2018, comme l’a repéré, entre autres, le journaliste et militant Juan Branco.

Sur les images de ce «bain de foule» pris en début de mandat par le président de la République, on peut en effet notamment apercevoir un certain… Alexandre Benalla. Un indice qui met la puce à l’oreille, le chef d’Etat s’étant depuis éloigné de son ancien chargé de mission.

La scène, dans laquelle on voit le président, sac de sport sur le dos, serrer la main de quelques badauds, a en fait été tournée le 31 mars 2018, lors d’une précédente venue d’Emmanuel Macron au Touquet. Elle avait alors été diffusée… par CNews.

Le 21 avril 2019, le dirigeant français, venu passer le week-end pascal dans le Pas-de-Calais en cette nouvelle journée de mobilisation des Gilets jaunes, a bel et bien serré des mains, mais avec des vêtements plus conventionnels. La séquence est notamment visible à la fin du sujet diffusé par C News.

Source : RT France

Voir aussi : Emmanuel Macron s’offre un petit bain de foule au Touquet >>>

Christchurch : des Néo-Zélandaises se voilent en signe de solidarité (Je suis ou je ne suis pas ?)

Source de l’image

MEDIAS MAINSTREAM

Après l’attentat qui a coûté la vie à cinquante personnes, des non-musulmanes ont décidé dans tout le pays de porter un foulard islamique en soutien. (Source AFP)

Une semaine après la tuerie commise dans deux mosquées de la ville de Christchurch les gestes de solidarité sont encore nombreux. De nombreuses Néo-Zélandaises non-musulmanes ont décidé vendredi de porter un foulard islamique pour montrer leur soutien aux victimes de l’attentat qui a entraîné la mort de cinquante personnes et fait des dizaines d’autres blessées.

Je regrette et déplore sincèrement ce qui c’est passé pour les victimes de cet attentat en Nouvelle-Zélande et sincères condoléances à leurs familles ainsi qu’à toute la communauté musulmane parmi laquelle j’ai la chance de compter de très nombreux amis mais sauf votre respect, avec la démarche médiatique mondialisée actuelle, on se retrouve dans le cliché du : “JE SUIS” et comme d’habitude, avant l’analyse, c’est l’émotionnel porté par les médias mainstream qui prime sur le recul et l’analyse.

On se souviendra de la photo du petit Aylan Kurdi retrouvé mort sur une plage et que les médias de l’époque décrivaient comme étant un enfant Syrien tentant d’échapper à la guerre et dont les parents avaient été portés disparus en mer.

Il s’est avéré par la suite que cet enfant était issu d’un couple Turc qui se rendait en Europe afin de se faire soigner les dents. C’est bien après que les médias mainstream firent part et suite à des preuves irréfutables, de leur mea-culpa en reconnaissant que cet enfant avait été instrumentalisé afin de faire pleurer dans les chaumières et que son instrumentalisation était fabriquée de toutes pièces pour faire office de cheval de Troie, permettant l’arrivée massive de migrants prétendument syriens en Europe.

Idem pour les jeunes et le climat, idem pour tout ce qui peut manipuler les plus crédules d’entre nous.

Après le deuil, l’esprit d’analyse doit impérativement suivre si l’on ne veut pas demeurer dans la case du mouton de Panurge et finir à l’abattoir.

Voici l’analyse de l’évènement que l’un de mes contacts m’a transmis et qui pourrait déjà donner un début de piste quand à la véritable motivation de cet attentat :

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / Anonymiss France / SOS Climat / VK

Le véritable visage de l’UE

Justifiant l’abandon progressif de la souveraineté de la France, Emmanuel Macron met le paquet sur l’urgence du projet européen !

Pendant ce temps là, le partenaire social préféré de Jupiter, Pierre Gattaz, est sur un nuage et le dit lui-même :

“Pour l’instant, nous sommes sur un nuage, Emmanuel fait un sans faute, il connaît l’entreprise, il connaît l’euro, je dirais qu’il va dans le bon sens.”

Le patron des patrons comprend en effet que l’heure est venue ! Une réinvention prise en charge par l’ex associé gérant de la banque de Rothschild.

Paix et libertés, Macron disait :

“Cette Europe a fait beaucoup, nous avons la paix !”

Une paix “made in OTAN” qui n’empêche pas les membres de l’UE de poursuivre quelques guerres (…) Selon l’actuel locataire de l’Élysée, l’Europe c’est la liberté et l’Europe est un merveilleux projet qui défend des libertés fondamentales comme celle de faire circuler des marchandises et des services, (délocalisations), celle de faire circuler des travailleurs, (dumping salarial), la liberté de faire circuler des capitaux, (évasion fiscale), la liberté d’expression, (fake news) (…)

Bref, on l’aura bien compris, l’UE garanti de vivre en paix et libre ! Mais pour certaines libertés, peut-être jugées secondaires, comme le droit au logement, le projet n’est toujours pas disponible.

Note personnelle :

Concernant le Brexit, ce qui effraye les européistes, ce n’est pas la catastrophe annoncée par les médias de complaisance mais le fait que l’Angleterre s’en sorte beaucoup mieux économiquement et socialement lorsque le divorce sera prononcé ; cela pourrait donner des idées à d’autres pays membres.

G.S / FINALSCAPE

FAITS D’HIER – “CASSEURS” : LA POLICE PRISE EN FLAGRANT DÉLIT

“Après avoir observé d’étranges porosités dans les cordons de la police, le service d’ordre décide d’interpeller un des ‘casseurs’ les plus actifs”. Et découvrent qu’il s’agit… d’un policier !

Alors que les gilets jaunes manifestent aujourd’hui contre les violences policières, Serge Garde revient sur la manifestation des sidérurgistes du 23 mars 1979 à Paris.

Magouilles : Quand une juge se fait décorer pour avoir truqué des jugements

“Selon que vous serez puissant ou misérable Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir”

Cette moralité tirée de la fable de Jean de La Fontaine : Les Animaux malades de la peste (1678) tombe à point nommé dans ce billet, en effet :

Maître DANGLEHANT interpelle le premier ministre, Edouard Philippe Lors du “grand débat” à Sartrouville.

Lors du “grand débat” à Sarteouville, Maître François Danglehant, avocat à Paris-Saint-Denis énonce le cas de la juge Anne Cochet qui fabrique de faux jugements, pas du tout sanctionnée administrativement, ni pénalement, mais bien au contraire promue dans la justice européenne jusqu’en Ouzbékhistan.

Lire la suite

Archives à conserver pour l’histoire : Les Pinçon-Charlot analysent le cas Emmanuel Macron

Les Pinçon-Charlot analysent le cas Emmanuel Macron

Tout le système oligarchique et politique est remis en question dans cette entrevue qui s’adresse à toutes celles et ceux dont les neurones ne tournent pas forcément qu’autour des nouvelles technologies, des “sitcom” et des selfies ; ou en d’autres termes, cette entrevue s’adresse à toutes celles et ceux qui sont éveillés et qui ont la tête sur les épaules. Merci à Michel et Monique Pinçon-Charlot pour cette analyse (ndlr).

Le couple de sociologues de la grande bourgeoisie analyse pour le média “Politis” la trajectoire d’Emmanuel Macron, « mandaté par la classe dominante pour donner un grand coup de balai sur les divisions politiques, qui paralysent les intérêts de l’oligarchie ». Ils dénoncent également la « corruption de classe » que révèle les « affaires » récentes.

Sur Youtube

Sur VK

G.S / FINALSCAPE

Vidéo du jour : La magie de la technologie. Le JT de France 3 a-t-il censuré une pancarte anti-Macron ?

Photoshop à échelle médiatique

Voir aussi >>>

G.S / FINALSCAPE

Médias : RT France décrié par l’Élysée pour être un outil de propagande, Moscou contrattaque

RT France décrié par l’Élysée pour être un outil de propagande, Moscou contrattaque. (Vidéo en fin d’article)

Selon Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement français, Sputnik et Russia Today ne sont pas des organes de presse, ces deux médias sont des outils de propagande financés par un État étranger et il ajoute que les gens qui travaillent dans ces deux médias ne sont pas des journalistes, ce sont des propagandistes et c’est la raison pour laquelle ils ne seront jamais admis dans la salle de presse de l’Élysée.

Moscou contrattaque par la voie de Maria Zakharova, porte-parole du ministère Russe des affaires étrangères qui déclare qu’il y a un vrai problème de censure en France, elle reproche notamment aux médias français de reproduire sans cesse des informations non fiables à l’égard de la Russie.

RT France a reçu plus de 70 refus d’interviews de la part des autorités françaises au cours de la période récente alors que les autorités Russes sont interviewées par les médias Français, les journalistes peuvent parler à qui ils veulent sur le territoire de la Fédération de la Russie et ce sont les médias Russes que l’on accuse de censure et de propagande.

Lire la suite