Élise Lucet en live avec brut : Le loi “secret des affaires”, un réel danger pour la démocratie

Élise Lucet était en “live” ce matin sur le média “Brut“.

Une entrevue d’une cinquantaine de minutes où elle revient notamment sur le projet de loi “Secret des affaires” qui selon elle met en danger les consommateurs. Si cette loi devait être adoptée, elle les priverait  d’une information de qualité et fiable ce qui est primordial pour la pérennité de notre démocratie.

La mise en place d’une telle mesure signifie aussi que tous les magazines d’investigation dont les enquêtes iraient à l’encontre des intérêts financiers des entreprises pourraient, avant-même leur diffusion, être tués dans l’œuf.

Élise Lucet en appelle à une mobilisation massive afin que ce projet liberticide  soit abrogé.

Élise Lucet revient également sur sa brillante carrière, plus de 20 ans de JT , cet un incroyable palmarès de magazines d’investigations, ses conseils aux journalistes en herbe etc…

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK / MondiAspora

REPLAY – Elise Lucet répond à vos questions et à Rémy Buisine.

Affaire Affaire Libye-Sarkozy, #CashInvestigation, journalisme d’investigation, etc…

Coup de gueule de Aude Lancelin concernant les propos de Christophe Deloire, secrétaire général de reporters sans frontières

Coup de gueule de Aude Lancelin concernant les propos de Christophe Deloire, secrétaire général de reporters sans frontières

Pour les responsables de RSF, le vrai problème des médias français, “ce ne sont pas les incursions du pouvoir et de l’argent dans les rédactions” le problème : c’est l’opposition, la France Insoumise et ses idées sans doute trop à gauche pour être encore tolérées dans le pays.

Ce discours est hallucinant de mauvaise fois. Nous sommes désormais cernés de médias sous contrôle d’une poignée de riches industriels français qui ont le pouvoir de faire capoter des enquêtes ou d’attaquer en justice des journalistes comme Elise Lucet, mais le vrai problème pour eux, ce n’est pas le culte du pognon et ses pressions inévitables sur les journalistes, c’est une minorité parlementaire sans aucun pouvoir politique si ce n’est celui de la liberté d’expression (tant qu’ils le peuvent encore) ; tous leurs amendements étant systématiquement rejetés, par culte partisan, par la majorité En Marche.

Les propos de Christophe Deloire sont donc lourdement politisés, d’autant plus quand on voit comment Emmanuel Macron fut dépeint en Dieu vivant dans ces mêmes médias depuis bien avant les élections et ses opposants en dictateurs potentiels.

Comme si le diktat des marchés était, pour eux, la seule solution admise (TINA), au point où il convient de diaboliser toutes formes d’opposition ou de pensée le plus naturellement possible.

Voir aussi : Aude Lancelin, indépendance des médias ?

France : La résistance se mobilise tout en se divisant.

France : La résistance se mobilise tout en se divisant.

Lors de la manifestation organisée à Paris le 13 mai 2018 et dont le slogan était : “Il faut l’unité pour chasser Macron”, le moins que l’on puisse dire c’est que les organisateurs étaient très sélectifs en matière d’unité.

Muselage des médias indépendants, liberté d’expression moribonde, la résistance qui appelle à l’unité semble plus divisée que jamais. Les élites en sont parfaitement conscients et savent que c’est cette division des français qui leur assure une pérennité sereine.

Vincent Lapierre en fait les frais alors qu’il était sur le tournage qui devait couvrir l’événement.

Vincent Lapierre est désormais présent sur le réseau social VK

Syrie : Découvrez la Syrie que l’on ne vous montre pas en Occident. (La Syrie vivante)

Alors que les médias occidentaux ne se focalisent que sur la mort et la désolation en Syrie, voici qu’un média indépendant nous dévoile la vie à Damas.

Les médias s’acharnent sur le président Bachar-el-Assad en le décrivant comme étant un tortionnaire, un dictateur tuant son peuple à coup d’armes chimiques etc… Mais ce que nous montrent jamais ces mêmes médias, c’est la vie et cette volonté de la part d’un peuple qui soutient son président d’avancer malgré la guerre.

A Alep, on célèbre aussi la vie et c’est en pleine préparation du Ramadan que Pierre Le Corf nous montre toutes ces petites mains qui s’affairent.

“Ces dernières semaines ont été intenses avec plusieurs pays nous bombardant sans compter les terroristes mais ce n’est pas ça qui compte aujourd’hui.”

Pierre Le Corf

Stéphane Guibert

Petit Emmanuel, tu as franchi la ligne rouge. Bravo et merci. Tu as perdu. Tu es déjà destitué.

Petit Emmanuel, tu as franchi la ligne rouge. Bravo et merci. Tu as perdu. Tu es déjà destitué.


Une vidéo de 8 minutes, communiqué de Politique de Vie, Christian Cotten, 8 mai 2018.

Un message dense et quelque peu codé que ceux qui comprennent sont invités à expliquer à ceux qui ont du mal à suivre. Concrétiser une rupture, c’est d’abord dans nos têtes, puis dans les mots.

Les vortex d’intelligence collective nourris d’amour et de lumière peuvent faire des miracles.

Merci de votre attention et de vos partages.

Petit Emmanuel, tu as franchi la ligne rouge. Bravo et merci. Tu as perdu ”

Communiqué de politique de vie. 1er. mai 2018. Fake news sous faux drapeau, message poétique de l’intelligence collective francophone, recadrage pédagogique et humoristique.

La vidéo en fin d’article

Cher Emmanuel, permets-nous de te remercier sincèrement. Ton enflure égotique hors de tout contrôle vient d’offrir aux peuples francophones une magnifique expérience d’éveil de la conscience. Merci à toi. Vraiment.

Très cher Emmanuel, tu mens et tu sais que tu mens. Et désormais la grande majorité des françaises et français le savent aussi. Tu as juste oublié du haut de la fatuité que tous ceux qui ne sont rien possèdent bien quelque chose : un cerveau et un cœur. Et il se trouve que les cerveaux de ceux qui ne sont rien plus quelques autres qui sont quelque chose sont en bien meilleure santé que le tien. Nous allons être très désagréables avec toi, Très cher Emmanuel. Mais ce sera avec beaucoup de compassion.

Soyons clairs et directs :

Ton cerveau, ça ne va pas. Cela ne va vraiment pas. Et ton cœur non plus d’ailleurs. Et désormais, cela se voit on ne peut plus clairement. Tes comportements d’adolescent immature sont radicalement inacceptables. Tu as franchi la ligne rouge, Petit Emmanuel. Tu as joué avec nous, tu as triché et tu as perdu.

L’uranium appauvri, cela te dit quelque chose ?

Ignorais-tu que tes militaires en usent et en abusent dans leurs armes prétendument conventionnelles, dans les têtes et les ailerons de leurs missiles ? Si tu l’ignores, tu ne peux te prétendre président et si tu le sais c’est encore bien pire. Très cher Emmanuel, tu es désormais un des tout premiers utilisateurs d’armes de destruction massive sur cette planète, contre un peuple et un pays qui ne nous a jamais agressé et sur qui tu as fait déverser, avec tes 12 missiles pour 16 millions d’euros, une véritable bombe radiologique qui va intoxiquer des millions de personnes pendant 4,47 milliards d’années. Tout comme d’autres avant toi ont empoisonné les terres de Bosnie, d’Irak, d’Afghanistan et de Libye. Certains de nos soldats en sont déjà morts,  contaminés à l’uranium appauvri qui a équipé les missiles que tu as si aimablement offerts en cadeaux à tes maîtres d’Outre-Manche et d’Outre-Atlantique. Pendant ce temps, AREVA, les amis de ton premier Ministre, continue à extraire mais illégalement sous protection des militaires français, l’uranium du Tibesti, au dépend du peuple libyen. Tu prétends faire ça au nom de la France. Sérieusement ?

Tu crois encore que nous, citoyens français libres et souverains allons accepter cela ? Petit Emmanuel, tu as franchi la ligne rouge. Tu as osé violer la charte de l’ONU, tu as osé violer le droit international et européen, tu as osé violer Marianne et sa belle constitution, même si celle-ci ne vaut plus rien depuis fin 2016, grâce à un certain Manuel. Tu as osé violer l’âme de chaque français en tentant de lui faire porter avec toi la responsabilité de ton crime de masse contre le peuple syrien.

Et la Libye à propos ?

Très cher Emmanuel, aligne les colonnes ! Nous sommes un peuple amoureux de la paix, nous sommes un peuple amoureux de l’amour et de l’esprit et nous sommes pleins d’amour pour le peuple syrien dont la culture dépasse tout ce que tu peux comprendre. Comment donc veux-tu que nous acceptions tes fanfaronnades mégalomaniaques ? Entends-tu dans nos campagnes et nos villes les colères populaires qui grondent ? Cheminots, étudiants de Tobiac, de Nanterre, de Rennes, de Nantes et d’ailleurs. Créatifs culturels de Notre Dame des Landes, personnels de santé et de sécurité. C’est bien pratique, n’es-ce pas quelques missiles empoisonneurs pour occulter les violences grandissantes que tu infliges au peuple français à coups de grenades au gaz de plus en plus toxiques ?

J’ai beaucoup de compassion pour toi, Petit Emmanuel car au fond nous sommes nombreux à avoir compris ceci : tu es une victime. Victime choisie dans l’innocence de l’enfance, préparée, programmée, sous lourde emprise psychologique. Certains t’ont conduit année après année à vendre 99% de ton âme aux mages sacrificateurs et barbares qui tentent encore de garder leur contrôle sur les peuples de la terre. Et tout cela pour l’illusion du pouvoir et quelques poignées de dollars.

Depuis des semaines, tu nous vends le vide d’une attaque sous faux drapeau qui aurait fait quelques dizaines de morts et de blessés prétendument intoxiqués par les méchants soldats du gouvernement syrien. Tout ceci strictement sans aucune preuve de quoi que ce soit sauf, précisément, les preuves d’une pure manipulation.

Combien de milliers de morts au Yémen dont tu ne parles pas puisqu’ils sont tués avec les armes de tes amis les forgerons Thales et Dassault, vendues aux Princes des Ténèbres saoudiennes et qatari  ? Combien d’handicapés et de morts dans les générations futures en Bosnie, en Irak, en Afghanistan, en Libye et maintenant en Syrie grâce à tes missiles à l’uranium appauvri ? Que fais-tu donc pour réparer le chaos libyen fabriqué par ceux que tu connais et qui sont aussi responsables des trafics d’organes, d’esclaves et d’armes sur les théâtres de guerre ? Qui profite ? Les terroristes sur notre territoire ? Depuis des jours, tu nous vends une guerre ridicule et injustifiable, une opération militaire politiquement dérisoire et en même temps radicalement toxique à long terme pour les population et tout autant dangereuse pour notre pays. Et tu prétends que ta guerre d’adolescent mal éduqué est légitime ?

Très cher Emmanuel, j’en suis sincèrement désolé mais tu n’es pas un comédien crédible et donc tu n’es plus légitime ni comme comédien ni comme président. Voici donc la mauvaise nouvelle du jour :

L’intelligence collective francophone a pris une décision irrévocable et non négociable. Tu es licencié, tu es destitué. En d’autres termes, tu n’existes pas et tu n’as jamais existé et tu n’existeras jamais dans aucun monde ni aucun temps. Tu es déjà destitué. La concrétisation de cette décision des citoyens libres et souverains des peuples francophones se fera dans le temps du juste moment. Rassures-toi, il te reste un pourcent de ton âme encore  connecté à la lumière. Alors, s’il te plait, prends le large, ce sera mieux pour toi. Oublies-nous, oublies la France et les français, oublies tes délires de grandeur et va mûrir loin de nous. Rendez-vous dans 30 ans, sauve-toi tant qu’il en est encore temps. Le peuple français ne te fera pas de cadeau. Tu as perdu, vous avez tous perdu la guerre de la conscience et de l’éveil, toi et des affidés, toi et tes maîtres mages noirs.

Il va être temps pour ton mentor Jacques Attali qui dépasse largement les 65 ans de décider en cohérence avec ses propos de prophète de malheur de sa propre euthanasie. Car vois-tu il n’est pas question qu’après t’avoir destitué, nous acceptions de repartir de plus belle dans les guerres de mêles dominants surchargés en testostérone et en cocaïne, au prétexte d’un suffrage universel et clairement mortifère qui donne le pouvoir à des élites indéfiniment corrompues par les prédateurs de la finance. Non, grâce à toi, merci encore, le peuple des citoyens souverains va reprendre son légitime pouvoir et nous allons inventer ensemble la Démocratie Souveraine de France. Le vide de ta présidence et ton prochain exil “à moins que tu ne préfères les plumes et le goudron” nous aurons bien aidé à la nécessaire transition vers une France prête à retrouver sa fonction d’exemplarité en inventant un nouveau modèle réellement démocratique de respect de la souveraineté populaire. Nous en reparlerons.

Merci à toi, Petit Emmanuel. Nous prierons pour la libération de ton âme. Adieu, j’ai dit Adieu

Syrie, Pierre Lecorf : De retour de la Syrie en guerre, un témoignage qui remet en cause la propagande occidentale

C’est lors de son rapide passage en France en août 2017 que Pierre Lecorf, fondateur de l’ONG “We are Super Heroes” était reçu dans les studios de la radio Russe Sputnik pour un entretien sur son parcours en Syrie et son point de vue dans ce pays, point de vue qui diffère de ce que les médias mainstream veulent nous faire croire.

Rappelons que Pierre Lecorf a tout vendu en France pour venir apporter du réconfort et du soutient aux habitants de Alep ouest en créant une association et mettant sur pieds différents programmes offrant aux victimes la possibilité de se reconstruire. Il distribue des kits de premiers secours aux enfants et aux familles leur enseignant les gestes qui peuvent sauver des vies.

C’est pour lui un travail de longue haleine et lors de son arrivée sur place il a du faire ses preuves pour être accepté étant tout d’abord considéré comme un espion.

La présence Russe en Syrie n’a pas contribué à la radicalisation des rebelles car l’armée de Poutine est arrivée en septembre 2015, les factions étaient déjà djihadistes, la radicalisation était déjà la partie la plus forte du conflit. La réalité est que si il n’y avait pas eu l’aviation Russe pour soutenir l’aviation Syrienne,  Alep serait tombée.

Une grande majorité du pays soutient le Président Bachar el-Assad. Il y a bien évidemment des gens qui ont des problèmes avec le gouvernement et souscrivent à des réformes notamment concernant la police ou les services secrets mais dans la grande majorité, le peuple est derrière le président et le soutient.

Cette vidéo a donc été tournée en août 2017 et ne tient pas compte des derniers évènements.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK / MondiAspora

Sur VK


Sur Youtube

L’Europe, le monde occidental, est moribond ou peut être déjà mort.

L’Europe, le monde occidental, est moribond ou peut être déjà mort.

Publié avec l’autorisation de l’auteur.

Depuis des décennies, les populations de ces pays sont soumis au travers des médias (presse, TV, cinéma…) à l’imposition d’une pensée unique exaltant la décadence, les mœurs perverses, la théorie du genre…, une propagande en forme de matraquage mental qui les a poussés au dénigrement et au reniement des valeurs traditionnelles d’humanité, celles qui faisaient l’équilibre de l’individu, et constituaient le socle de la famille et de la société.
L’homme occidental n’est plus qu’une parodie de lui-même. Comment cet homme “nouveau”, cette “chose” , pourrait être un mari, un père, ou un défenseur de son pays ??
De même, ceux qu’on appelle les “dirigeants” de ces pays, n’ont plus qu’un rôle de comparses qui brillent plus par leur ridicule vanité, et leur capacité à suivre à la lettre les ordres de leurs maîtres, que par leur courage et leur compétence à œuvrer pour le bien-être de leurs concitoyens, ce ne sont que des laquais, simples porte-voix obéissant à leurs donateurs : les lobbies, l’oligarchie dont la finalité est de détruire les États et les Nations pour finaliser l’instauration de la Dictature de ce qu’ils appellent leur “Nouvel Ordre Mondial”.
De ce fait, ces dirigeants-fantoches agissent tous de concert, et appliquent tous à la lettre, -et simultanément dans chacun de leurs pays respectifs- les ordres qui leur sont donnés (simultanément aussi… ! ) à chacun d’eux :

– Qu’il s’agisse de répondre “présent” lorsqu’il faut adhérer à des mensonges d’État pour accuser la Russie sans preuves, pour servir un scénario de guerre, écrit par les anglo-saxons.

– Qu’il s’agisse de faire voter des lois pour lutter soi-disant contre les “fake-news ” mais qui en réalité, ne visent que des organes de presse alternatifs comme Sputnik et RT, pour bâillonner les voix de la vérité et ne laisser la parole qu’aux médias asservis et complaisants avec la pensée unique et totalitaire.

– Qu’il s’agisse de faire légaliser par leurs parlements (qui est d’ailleurs une caricature au même titre que leur “démocratie”), ce qui est contre-nature, en le faisant passer comme une “normalité”, et faire promulguer des lois pour condamner quiconque oserait contester telle dictature.

– Qu’il s’agisse de faire voter ds lois pour imposer le reniement de l’identité (sexuelle, culturelle, religieuse) au nom de prétextes fallacieux et utilisés à double-standard.

– Qu’il s’agisse de faire légaliser une DICTATURE déjà existante.

Pour ne prendre qu’un exemple parmi ces “directives” imposées à ces pays, est-il besoin de rappeler que la légalisation de l’avortement, -qui a conduit au dramatique effondrement démographique des pays d’Europe- a été promue et défendue bec et ongles par des représentants d’une certaine caste, influents ministres dans les gouvernements de ces pays, et dont leurs relais sont tout aussi influents dans les médias ? Et ce sont des représentants de cette même caste pro-avortement, qui cyniquement, réclament aujourd’hui ardemment davantage et toujours plus d’immigration massive, au motif de pallier la chute de la natalité !

Comment ne pas voir que depuis des décennies, une entité destructrice et malfaisante a planifié et organisé le meurtre de l’Europe chrétienne, un meurtre maquillé en “suicide”…
Il n’y aura hélas, aucune résurrection…

Liberté de la presse et pour rappel : Le journaliste Turc Can Dündar victime d’une tentative d’assassinat

Il ne fait décidément pas bon être journaliste en Turquie. En plein procès controversé pour divulgation de secret d’Etat, le journaliste d’opposition turc Can Dündar a été visé par trois coups de feu. Le directeur de la rédaction du quotidien Cumhuriyet s’en sort indemne et son assaillant a été arrêté.

C’est à Istanbul en mai 2016 que le journaliste turc Can Dündar fut victime d’une tentative d’assassinat suite à la divulgation d’images impliquant des camions des services secrets Turcs remplis d’armes destinées à des zones tenues par des groupes islamistes en Syrie. Une trahison pour le président turc Recep Tayyip Erdoğan qui menace même Can Dündar en direct à la télévision :

“Celui qui a diffusé cette information risque de le payer très cher.”

“L’affaire des camions” comme on l’appelle en Turquie est un scandale d’État. La diffusion de ces images y est interdite et tous ceux qui ont enquêté dessus qu’ils soient procureur, gendarme ou journaliste ont tous été arrêtés en direct sur les chaînes de télévision pro-gouvernementales.

G.S

 

Suicides à la SNCF : la chronique d’Audrey Vernon censurée sur France Inter

Non, la chronique ne s’est pas perdue dans les tuyaux de la Maison de la Radio, comme l’indique la page d’erreur sur France Inter, la vidéo a bel et bien été retirée par la rédaction. Nous la republions sans la mention des noms des responsables SNCF.

La comédienne Audrey Vernon avait défrayé la chronique ce vendredi 17 Mars, en revenant sur les circonstances du suicide d’Edouard Postal, cheminot réprimé par la direction qui s’était donné la mort quelques jours plus tôt et pour lequel des centaines de cheminots s’étaient donné rendez-vous le mercredi 15 mars, gare de Paris Saint Lazare pour un hommage émouvant. Elle revient dans sa chronique sur les difficultés des travailleurs du public, dans la santé, les Télécom, la Poste ou la SNCF. Elle dénonce cette série noire de suicides, qui cache le passage en force des suppressions d’emplois et autres réorganisations ou privatisations que vivent les travailleurs au quotidien.

Sur Youtube

Sur VK

Après les suicides, les répressions antisyndicales assumées, voilà que la SNCF joue un rôle troublant dans le retrait par France Inter de cette chronique de 2min25 d’Audrey Vernon, sur une radio pourtant dite publique.
Sa chronique est comme un bol d’air frais dans ce paysage médiatique, qui d’habitude préfère mépriser et traiter les travailleurs qui luttent, comme des voyous. Ou bien encore qui essaye de faire passer l’acte d’Edouard, comme l’acte d’un déséquilibré psychique, en omettant de faire le rapprochement entre suicide et répression. Les cheminots avaient largement aimé et partagé sa chronique, pour sa véracité et surtout pour toute l’émotion qu’elle suscite dans ses mots soigneusement choisis.

Alors pourquoi avoir mis la pression sur la radio pour que ce billet d’humeur soit retiré ?
Le problème serait-il venu de la dénonciation que fait Audrey des 3 dirigeants de Paris St Lazare, citant leur nom publiquement ? Mais cette dénonciation est juste car c’est bien cette politique, pensée dans les plus hautes sphères de la SNCF et appliquée par les dirigeants d’établissement, la responsable de ce qui se passe aujourd’hui à la SNCF. Les dirigeants d’établissement qui avaient engagé les poursuites disciplinaires contre Edouard Postal devraient donc être amenés devant les tribunaux.
La SNCF, très embêtée par cette chronique, après le suicide d’Edouard Postal le 10 mars, puis celui de Frédéric Hein, cheminot de Mulhouse, jeudi 16 Mars, entame une démarche de nettoyage de la communication. Car plutôt que de faire son mea culpa en prenant toutes les mesures nécessaires pour arrêter cette série infernale de suicides et de répression antisyndicale, la SNCF essaye maintenant de limiter la liberté d’expression des journalistes. Cela arrive après que la direction ait mis en garde l’ensemble des cheminots sur les réseaux sociaux, en conseillant de faire attention aux termes employés, et de ne pas critiquer l’entreprise publiquement, sous couvert toujours de ce fameux code de déontologie, qu’elle sait utiliser comme bon lui semble pour réprimer les militants syndicaux.

A quoi joue la SNCF, si ce n’est d’essayer de jouer la montre pour que les affaires se tassent rapidement, sans que la nouvelle image que les dirigeants essayent de donner à l’entreprise après la réforme ferroviaire, ne soit trop entachée ? Car oui la SNCF a besoin d’avancer sans bruit, jusqu’à cette ouverture à la concurrence qu’elle attend de ses vœux et qu’elle prépare à coups de pression sur la productivité des agents (avec notamment ses projets de fermeture de technicentres, de rachat de lignes par sa filiale privée Transkeo, la fusion des établissements voyageurs, la suppression des agents d’accompagnement, etc.)

Pour reprendre la conclusion d’Audrey Vernon à l’adresse des cheminots : « C’est vous qui faites tourner le monde, s’il vous plait continuez ! Arrêtez de vous suicider ! »

Source : Révolution permanente

La Russie accusée sans preuve de l’empoisonnement de l’agent double Sergei Skripal et de sa fille

Avec le temps, de nombreux False Flags qui étaient considérés comme des théories complotistes se sont avérés réels en démontant les versions officielles.

Sans vouloir en faire la démonstration ici hors mis peut-être les armes de destruction massive irakiennes mises en avant par Powell afin de justifier la guerre dans ce pays, la communauté internationale semble aujourd’hui unanime concernant l’implication de la Russie dans l’affaire de l’empoisonnement de l’ex agent Russe Sergei Skripal et de sa fille.

A la veille des élections en Russie la RTS revient sur l’évènement et Alain Jourdan journaliste à Tamédia et correspondant permanent à l’ONU déclare que dans cette affaire, sur le plan politique et ce sans vouloir blanchir la Russie, tous les coups étaient permis. Si tel est le cas cette manœuvre aurait-elle été mise en scène pour déstabiliser ou discréditer un homme pourtant certain de remporter les élections haut la main ?

Crise Anglo-russe : A qui profite la crime ?

Stéphane Guibert / Finalscape / VK / MondiAspora

Source : Radio Télévision Suisse