Médias libres : Mort de « Tepa »

Ce jeudi 14 novembre au soir, s’est éteint Patrick d’Hondt, connu sous le pseudonyme de « Tepa ».

Métis originaire des Antilles et né à Saint-Denis (93), il s’était adonné au rap dans les années 90 et jusqu’en 2009 environ (disque produit par le label de Kool Shen).
Après quoi il commença à s’intéresser à la politique (UPR) et surtout, en 2014, il lança MetaTV, une web-télévision « dissidente », dont il était l’unique animateur.

Presque chaque soir pendant plusieurs années il anima une émission en direct avec un invité, et les internautes pouvaient intervenir par un chat.

Bienveillant et très ouvert d’esprit, il reçut de nombreuses personnes, des plus intéressantes et injustement méconnues, aux plus farfelues (pour être poli). Les millions de vues s’accumulèrent sur la chaîne youtube.
Adepte de la liberté d’expression, curieux et courageux (plus que la plupart des médias « de droite »), il s’attira logiquement les foudres de l’ignoble LICRA (pour avoir reçu le professeur Faurisson – on peut encore trouver l’entretien sur youtube).
Il évolua vers le patriotisme français.
En 2017, après une querelle avec une partie de l’équipe de MetaTV, il lança son site Patriote.info et poursuivit ses entretiens tout en s’engageant personnellement davantage.
En avril 2019, il annonça devoir se mettre en retrait pour lutter contre un cancer, qui finit par l’emporter, à l’âge de 48 ans.
Grâce à lui, de nombreuses personnes se sont intéressées aux questions politiques, ont découvert des auteurs intéressants et ont développé un intérêt pour les mensonges d’État et les complots d’envergure.
Qu’il repose en paix.

Le dernier message écrit de Tepa :

Lire la suite

Syrie : Ils tuent et vendent des organes.

Casques Blancs

Ils tuent et vendent des organes.

“Nous pouvons affirmer avec certitude que plusieurs centres de Casques Blancs étaient contrôlés par des groupuscules terroristes ou des formations militaires illégales.” 

À l’ambassade de la fédération de Russie à Paris, TV Liberté interviewait le directeur de l’ONG “Fondation des études de la démocratie” et membre de la chambre civile de la fédération de Russie, Maxime Grigoriev dans le cadre d’une conférence sur le thème : “Crise humanitaire en Syrie, vérité et désinformation“.

Stéphane Guibert / Finalscape

Voir aussi :

Témoignages à l’Onu sur les Casques blancs : « Trafiquants d’organes, terroristes & pillards »

Les ‘Casques blancs’ n’étant pas un groupe de secouristes, mais une branche du terrorisme djihadiste, ils devraient être qualifiés d’organisation terroriste, a plaidé l’envoyé russe, lors de la présentation des témoignages sur leurs méfaits à l’ONU.

Encensés en Occident, qualifiés de secouristes humanitaires volontaires, les Casques blancs collaborent en réalité avec le terrorisme islamiste en Syrie. D’après Maxime Grigoriev, directeur de la fondation russe pour l’étude de la démocratie, les Casques blancs prélèvent des organes sur les victimes qu’ils prétendent ‘sauver’, mettent en scène de fausses attaques chimiques et autres sous l’œil des caméras, et pillent les corps et les maisons des Syriens tués et blessés dans la guerre.

En 2018, au siège de l’ONU à New York, Grigoriev a présenté les résultats de l’enquête de la fondation sur les Casques blancs. L’envoyé russe auprès de l’ONU, Vassily Nebenzia, a déclaré que les preuves montrent la dangerosité de ce groupe.

« Les Casques blancs méritent de figurer sur la liste des terroristes reconnus par les Nations Unies, » a déclaré Nebenzia.

Au lieu de volontaires, presque tous les membres des Casques blancs étaient des employés rémunérés, a expliqué Grigoriev. Il y a aussi ‘des preuves indéniables’ montrant que le groupe recevait des ordres écrits de Jaysh al-Islam, le groupe terroriste islamiste le plus malfamé pour son occupation de Douma.

C’est dans cette banlieue de Damas que les Casques blancs ont mis en scène l’attaque chimique ayant servi  de prétexte aux  tirs de missiles français, britanniques et étasuniens contre le gouvernement syrien en avril dernier.

« La parodie d’attaques chimiques était l’élément essentiel de l’activité des Casques blancs, a témoigné Grigoriev. Il a ajouté que le groupe s’impliquait aussi régulièrement dans « la fabrication de fausses informations et dans l’organisation de mises en scène de sauvetages. »

Il a cité un exemple précis qui s’est passé dans un lieu d’Alep appelé Jisr al-Haj, où les militants ont mis le feu à des ordures, apporté des corps de la morgue locale et filmée une mise en scène de sauvetage des Casques blancs. Grigoriev a cité un membre des Casques blancs, qui a témoigné que tous ceux qui participaient recevaient une prime de 50 dollars.

Interrogés dans le cadre de l’enquête, de nombreux résidents locaux ont parlé de personnes ‘secourues’ par les Casques blancs qui finissaient par mourir, avec des organes internes manquant. Parmi les témoins interrogés, un ancien membre d’Ahrar al-Sham a dit que son commandant, Shadi Kadik, aussi connu sous le nom d’Abou Adel Al-Halabi (d’Alep), avait reconnu l’existence de prélèvements d’organes. À Alep seulement, le nombre total de ces cas se monte à « au moins plusieurs centaines », a témoigné Grigoriev.

Au lieu de porter secours aux civils et aux enfants, les Casques blancs pillaient les maisons endommagées par les combats et le corps des morts. Ils obligeaient les enfants à sortir des écoles et des jardins d’enfants pour y installer des cabinets médicaux.

« Selon une grossière estimation, sur 26 centres opérant à la Ghouta orientale, dix se trouvaient dans des écoles et un dans un jardin d’enfants, » a dit Grigoriev en citant le témoignage d’un journaliste syrien de la région.

LANCEURS D’ALERTE : QUI SONT-ILS ?

Les lanceurs d’alerte, des “héros” maltraités !!

Vibrant hommage !

Les lanceurs d’alerte ont en commun d’être “les héros de nos sociétés démocratiques avec des failles, des espoirs de vérité, avec le sentiment qu’on nous cache beaucoup de choses et eux ils osent dire ce qui doit être tu, ils osent s’attaquer aux puissants a priori intouchables”, explique Armelle Oger, journaliste pour la revue We Demain.

La loi Sapin 2 de 2016 protège le collaborateur qui révèle ou signale, de manière désintéressée et de bonne foi, un crime ou un délit. “Cette loi est appliquée et c’est une avancée importante. La loi protège ceux qui signalent un délit, mais ce dysfonctionnement doit être d’abord signalé à son supérieur hiérarchique, ce qui pose problème”, précise la journaliste.

—- D’UBS au RSA —-

Dans la revue We Demain, Armelle Oger s’intéresse à ces lanceurs d’alerte, qui “remportent des victoires en en payant le prix fort”. Stéphanie Gibaud, salariée de la banque UBS qui a aidé Bercy à débusquer 40 000 comptes offshore, rapportant à l’État 10 milliards d’euros, vit au RSA. “Elle n’a jamais retrouvé de travail, elle a perdu la garde de ses enfants”, commente-t-elle. Emmanuelle Amar, médecin qui médiatise le sort des bébés nés sans bras, est convoquée par le ministère de la Santé pour la menacer à mots couverts. “C’est un silence toxique, on ne l’écoute pas, on lui supprime les subventions”, rajoute-t-elle.

Source : France Info

 

Médias : «Le Temps» enregistre une hausse historique des abonnements

Quand la vérité exulte !

«Le Temps» enregistre une hausse historique des abonnements

Je n’ai pas pour coutume de mettre en avant un média ou l’autre mais c’est peut-être avec un peu de chauvinisme (je suis Suisse ne m’en veuillez pas) mais aussi et surtout l’admiration que je porte envers une profession : le journalisme que je n’exerce malheureusement pas officiellement que je me permets aujourd’hui de mettre en avant un média papier local : “Le Temps” dont je consulte régulièrement les articles sur la toile.

Sources avérées, professionnalisme irréprochable ce journal fait partie des médias envers lesquels on peut avoir une confiance quasi aveugle.

Il faut le dire et le souligner quand l’occasion se présente car c’est tellement rare de nos jours.

“Le Temps” quotidien Suisse : Allez-y fraco et continuez à vous battre pour ce que vous faites. Vous méritez amplement l’admiration que je vous porte et je suis loin d’être le seul.

Aller sur le site >>>

Stéphane Guibert / Finalscape

 

Rencontre Macron Poutine : Il ose tout et on serait tenté de dire que c’est à cela qu’on le reconnait

Lundi 19 août en soirée, Vladimir Poutine rencontrait Emmanuel Macron au fort de Brégançon. Alors que le président français espérait faire un coup d’éclat, il n’a pu s’empêcher de vouloir jouer au donneur de leçons…

Il ose tout et on serait tenté de dire que c’est à cela qu’on le reconnait. Lors de la rencontre au fort de Brégançon dans le Var, Emmanuel Macron n’a pas hésité de faire la leçon à Vladimir Poutine sur sa gestion des manifestations à Moscou.

Alors que la police russe a procédé à de nombreuses arrestations parmi les milliers de manifestants afin de réclamer des élections dites libres,  la France c’était prononcé cet été pour leur libération ; une position reprise par Emmanuel Macron en préambule de la conférence de presse organisée dans la maison de vacances présidentielle aux côtés de Vladimir Poutine.

Source : TV Libertés >>>

Gilets jaunes : La mamie dont le cœur est Français.

“Cette vidéo a été partagée des dizaines de milliers de fois sur les réseaux sociaux”

C’est au micro du chroniqueur et journaliste indépendant Vincent Lapierre que cette petite mamie nous dévoile ce qu’elle a sur le cœur.

“Je n’ai qu’un regret, c’est de faire un mètre 57 et d’être gringalette. Je rêve de gagner à l'”Euro Millions” et de tout mettre au service de la cause.”

Témoignage pris sur le vif mais d’une incroyable sincérité et une conviction fondée sur une spontanéité qu’il est impossible de remettre en question.

Vidéo à voir ou à revoir mais à ne manquer sous aucun prétexte.

L’histoire bouge et à l’heure de l’Internet, rien ne peut échapper à l’œil averti. Il y a des coupables, des victimes et l’heure viendra où les responsables des maux de la planète et de l’humanité devront répondre de leurs actes et ce, toutes disciplines confondues. Ce n’est qu’une question de temps et ce temps se rétrécit comme peau de chagrin.

Lobbyistes, banquiers véreux, actionnaires dépourvus de cœur, destructeurs de notre environnement, cupides ainsi que tous les employés de l’enfer sur terre, je n’ai qu’au mot à vous adresser :

“Tremblez !”

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Gilets Jaunes : Mais où est Steve ?

Source de l’image

OU EST STEVE ?

Le 21 juin dernier, la fête de la musique s’est terminée de façon tragique à Nantes : une intervention de police très critiquée y a provoqué la chute de 14 personnes dans la Loire. Depuis, Steve Maia Caniço est porté disparu.

Notre journaliste David Perrotin est allé à la rencontre de ses proches, des gens qui l’ont vu pour la dernière fois et qui demandent la vérité.

Crédit vidéo : Loopsider

Accords de libre-échange Mercosur : L’agriculture française sacrifiée en faveur de l’industrie allemande

Le scandale de l’accord Europe/Mercosur par Natacha Polony

La mondialisation ravage l’économie locale et va laisser les éleveurs et les agriculteurs français sur le bord de la route alors que parallèlement, c’est l’industrie allemande qui va remporter le jackpot !

G.S / FINALSCAPE

Lanceurs d’alerte : « Julian Assange est torturé, notre crainte est qu’il meure en prison »

Sputnik France a reçu la journaliste, écrivaine et réalisatrice Véronique Pidancet-Barrière, cofondatrice du comité WikiJustice. Ses membres se sont donné pour mission de défendre le journaliste Julian Assange, emprisonné en Angleterre et menacé d’extradition aux États-Unis pour ses révélations, notamment de crimes de guerre commis par l’US Army.

Julian Assange, l’homme traqué et arrêté pour avoir divulgué la vérité : C’est un des derniers bastions de la démocratie qui vient d’être anéanti !

Julian Assange, lanceur d’alerte, fondateur, rédacteur en chef et porte-parole du média Wekeleaks, cloitré durant 7 longues années dans un appartement londonien de la mission équatorienne afin d’échapper à ces monstres (et le mot est faible), qui lui reprochent d’avoir divulgué la vérité sur des actes criminels perpétrés aux États-unis vient d’être arrêté en début d’après-midi. Il risque l’extradition et sa vie est mise en danger.

Julian Assange n’a pas dévoilé de secrets d’État mettant en péril la sécurité intérieure de l’empire, il n’a fait que publier des ingérences criminelles, notamment au niveau de la C.I.A

Je vous propose une interview exclusive de 24 minutes qu’il avait accordé à Darius Rochebin, présentateur vedette de la RTS dans l’appartement londonien qu’il occupait en tant que réfugié politique, c’était en 2015.

Vidéo :

Darius Rochebin reçoit Julian Assange, fondateur et rédacteur en chef de Wikileaks. Il est actuellement réfugié à l’ambassade d’Equateur à Londres. Pardonnez-moi, une émission de la Radio Télévision Suisse, dimanche 15 mars 2015.

“Je suis choqué. Assange n’a fait que dire la vérité”, clame Dick Marty

Dick Marty: “Cette arrestation est choquante pour quelqu’un qui a dit la vérité, qui a révélé des pratiques criminelles.”

L’arrestation de Julian Assange à Londres est “très choquante”, estime Dick Marty. “Assange n’a fait que dire la vérité. Il a révélé des actions criminelles et réveillé la conscience internationale”, déclare l’ancien rapporteur sur les prisons secrètes de la CIA pour le Conseil de l’Europe.

L’ancien procureur général tessinois dénonce les pressions de “l’empire” américain sur les États impliqués dans cette affaire et les méthodes de la justice américaine.

“Moi-même, j’évite pour l’instant de voyager aux États-Unis, révèle-t-il. Ils pourraient m’interroger sur les sources de mes rapports et me retenir, car je ne pourrais évidemment pas les dévoiler.”

P.s. Désolé pour le décalage avec la bande son. (ndlr.)

Crédit vidéo : Radio Télévision Suisse

Mise en ligne : Stéphane Guibert pour Julian Assange et Finalscape

CONTAMINATION RADIOACTIVE «ANORMALEMENT ÉLEVÉE» DE LA LOIRE À PROXIMITÉ DE 5 CENTRALES NUCLÉAIRES

Sur la Loire, «le tritium est présent sur près de 400 km, entre Dampierre-en-Burly et Nantes.[AFP]

L’association pour le contrôle de la radioactivité dans l’Ouest (ACRO) a annoncé mardi une «contamination» radioactive «anormalement élevée» de la Loire à Saumur (Maine-et-Loire), «en aval de cinq centrales nucléaires».

La présence de tritium (hydrogène radioactif) y «est quasi systématique aussi bien dans le fleuve que dans les eaux de consommation. En janvier 2019, la concentration dans l’eau de la Loire a atteint 310 Bq/L», alerte le laboratoire basé à Hérouville-Saint-Clair, près de Caen.

Et pour rappel :

Le tiers des 58 réacteurs français est aujourd’hui à l’arrêt, les anomalies se multiplient sur le parc et l’EPR de Flamanville a du plomb dans l’aile. Les signes de la faillite du nucléaire français se font toujours plus nombreux. Une nouvelle étude d’analyse financière sortie le 17 novembre vient enfoncer le clou : elle révèle une entreprise en très mauvaise santé financière qui minimise de graves problèmes.

Déjà évoqué sur ce site, le préoccupant problème lié au mauvais état du parc nucléaire Français met à l’arrêt un grand nombre de ces centrales et avec l’hiver qui pointe le bout de son nez, EDF risque de connaître un gros soucis pour l’approvisionnement de ses clients.

Pour commencer et pour rappel, ce que nous disait Tatiana Jarzabek de la chaîne Youtube “Le Fil d’Actu

Spécial investigation « Nucléaire : La politique du mensonge »

Durant trente ans, EDF a négligé l’entretien des 58 centrales nucléaires françaises. Selon la Cour des Comptes, le coût de la rénovation du parc électro-nucléaire s’élève aujourd’hui à 110 milliards d’Euros. La facture d’électricité des Français devrait donc continuer de grimper ces dix prochaines années.

Le journaliste a enquêté sur le nucléaire français présenté par l’État comme sûr, propre et bon marché. Il met notamment en lumière les problèmes de stockage des centaines de milliers de tonnes d’uranium appauvri à Bessines dans le Limousin, comme à Tricastin dans la Drôme, mais également les incidents de fusion des réacteurs de Saint-Laurent-des-Eaux dans le Loire-et-Cher, dissimulés par les autorités en 1969 et en 1980.

Vidéo : “Nucléaire, la politique du mensonge”

Lire la suite