Éducation sexuelle en primaire : Vives réactions

Je voulais donner suite au billet que j’ai publié hier sur ces pages concernant l’éducation sexuelle chez des enfants de 9 à 11 ans.

Pour rappel :

Parler de sperme, de masturbation d’éjaculation et autres scènes en les mimant devant des gamins de 9 à 11 ans, cela me dérange et me semble contre nature.

Entendre une enseignante dire : “Les mots que l’on a utilisé pendant la séance sont des mots qui peuvent sembler surprenants à l’école primaire, mais finalement, ce sont des mots de la langue française et qui veulent dire ce qu’ils veulent dire”.

Cela veut dire quoi ?

Que l’on banalise ce qu’il y a encore peu choquait lorsqu’un mot concernant les rapports sexuels sortait de la bouche d’un enfant.

Comme on est partis, à quand la projections de film X à la maternelle ?

Retour sur l’article

À télécharger ici : Standards pour l’éducation sexuelle en Europe

La nouvelle loi Shippa, l’éducation sexuelle en primaire tout n’est-il pas cousu de fil blanc ?

Lorsque je parlais du planning familial et des droits sexuels chez les enfants il y a un peu moins de deux ans, les insultes à mon égard étaient courantes et on me casait dans la sphère conspirationniste. Aujourd’hui, la théorie du complot à levé son voile et nous met face à la réalité.

>>>Ici, tous les témoignages et possibilité de publier le sien anonymement<<<

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK /

Environnement : Quand la loi sur le secret des affaire protège les grands pollueurs

Désormais, plus aucun scandale sanitaire, écologique ou autres ne peut échapper à la loi sur le secret des affaires mais figurez-vous que cette loi ne va ni dans le sens des intérêts des consommateurs ni dans celui des riverains bien au contraire.

Loi sur le secret des affaires :

Cela est est à peine exagéré mais le fait de dénoncer la pollution d’une nappe phréatique, un empoisonnement lié à des produits dangereux peut être désormais attaqué par l’industriel qui estimerait que ses intérêts financiers sont mis en danger puis, sanctionné lourdement par la justice dont la loi mise en place donnera forcément raison au plaignant.

Cela vous offusque ?

Eh bien sachez que pendant que vous vous régaliez avec le mondial, pendant que vous vous lézardez sur les plages, pendant que vous vous souciez de votre programme télé, du dernier I Phone à venir, de combien d’amis vous avez sur Instagram, Facebook etc… les politiques eux, corrompus pour la plupart, ne perdent pas leur temps et profitent de votre attention détournée pour pondre derrière votre dos, en catimini, des lois liberticides leur permettant un contrôle évidemment total sur vos choix, vos besoins, et somme toute sur vos vies.

La première vidéo de ce billet vous propose un “live”, celui d’un citoyen comme vous et moi qui démontre images à l’appui et au risque d’encourir de l’emprisonnement (loi secret des affaires oblige), que malgré les efforts que l’on vous demande de fournir en matière de recyclage ne servent à rien car la plupart des ordures sont finalement ré acheminées puis enterrées en pleine nature.

Tout y est jeté en vrac, alimentaire, plastics, produits toxiques (qui finissent dans les nappes phréatiques) et qui par souci de camouflage de la part des pollueurs indélicats sont finalement recouverts de terre sur laquelle on replante.

Retour sur le courageux témoignage d’un employé qui avait osé filmer le déversement sauvage d’ordures de toutes sortes en pleine nature en dénonçant son employeur.

C’est sur la chaîne Suisse, RTS qu’était diffusée l’émission “A Bon Entendeur” et qui publiait une enquête sur les huiles d’olives, titre du sujet : “Huile d’olive extra vierge : une appellation qui se mérite !

Compte rendu de l’émission :

C’est normalement la meilleure, la plus saine des huiles d’olive. Régulièrement, des prélèvements et des contrôles sont effectués pour vérifier si cette appellation n’est pas usurpée, car une huile d’olive doit remplir plusieurs conditions pour s’intituler “extra vierge”. Or ce n’est pas toujours le cas ! Les chimistes cantonaux viennent d’en déclasser plusieurs. Le point sur ces toutes nouvelles analyses avec Patrick Edder, chimiste cantonal genevois.

Sujet très intéressant jusqu’à la fin ou des huiles qui avaient été analysées et reconnues non conformes pour cette appellation d’huile d’olives extra vierge pressée à froid et ce pour différents motifs n’avaient pu être mentionnées à l’antenne pour des questions de loi.

En France, cette loi, “Secret des affaires” qui a été adoptée par l’Assemblée tout récemment a fait polémique car elle met gravement en danger la démocratie, privant ainsi les consommateurs de l’accès à l’information en donnant  carte blanche aux industriels pour toutes les magouilles et les dérives.

Ce sont des émissions comme “Cash investigation”, “Envoyé spécial” etc … qui ne pourront tout simplement plus être produites.

Cette loi qui à l’origine était appliquée afin de protéger les industriels contre l’espionnage a été élargie aux journalisme d’investigation et aux lanceurs d’alerte.

Stéphane Guibert

Crédit vidéo : Radio Télévision Suisse

O.N.U et casques bleus, L’envers du décor

Les Casques bleu de l’ONU, notamment des soldats Français, violent femmes et enfants en les obligeant à avoir des rapports sexuels avec des animaux dans des pays déjà ébranlés par la guerre.

Une affaire en cachant une autre, l’émotion tarie, on entend plus parler de ces scandales qui ont éclaboussés l’honorable institution internationale.

Cette vidéo remonte à 2016 et mettait en évidence les dysfonctionnements de ces institutions censées pourtant apporter aide et réconfort à des populations meurtries par la guerre.

Qu’en est-il aujourd’hui ?

Il n’y a pas un jour où une affaire touchant des enfants ne soit révélée, discrètement dans les médias mainstream mais plus largement dans les médias de réinformation ou par des lanceurs d’alerte. Mais de ne plus, ou moins en parler suffit-il pour penser que tout est rentré dans l’ordre ? Rien n’est moins sûr.

Celhia de Lavarène, journaliste en poste à New-York pour plusieurs médias français et auteur du livre “Les étoiles avaient déserté le ciel” revient sur ce triste épisode lors d’une interview.

Les articles pullulent sur le web

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK /

Affaire Benalla : Message du “Fil d’Actu”

C’est les vacances, mais actualité brûlante oblige, le Fil d’Actu revient pour faire le point sur l’affaire Benalla, LE gros scandale du quinquennat Macron. Que faut-il en retenir ? Pourquoi est-ce une affaire d’État qui éclabousse directement le président de la République ? Quelles pourraient en être les conséquences ?

La vidéo à voir pour tout comprendre à l’affaire.

Directive Européenne RGPD : C’est l’enfer pavé de bonnes intentions !

La loi sur le secret des affaires a suscité de nombreuses polémiques sur les réseaux sociaux, des journalistes de renom comme Élise Lucet se sont mobilisés pour couper court à cette loi liberticide en organisant des pétitions qui n’auront finalement porté aucun fruit puisque la loi est appliquée depuis fin juin. Mais connaissez-vous la directive Européenne “RGPD” qui sonne le glas des journalistes, de l’information alternative tout en s’attaquant à votre propre liberté ?

Stéphane Guibert

Jamais auparavant les pays d’Europe n’ont été aussi proches de l’esclavage total de l’opinion publique, alors même que les gens se vantent d’avoir acquis de nouvelles sécurités.

Depuis le 25 mai 2018, la nouvelle directive de l’UE sur la protection des données (RGPD) est entrée en vigueur. Les hommes politiques et la presse réaffirment la nécessité de ce nouveau règlement pour mieux protéger les données personnelles des citoyens de l’UE. Mais qu’est-ce qui se cache derrière les nouveaux paragraphes de l’UE ? S’agit-il vraiment d’une plus grande transparence pour les citoyens ou des objectifs complètement différents sont-ils dissimulés derrière le flot vaguement formulé des règlements de l’UE ?

Avec cette émission Kla.TV apporte la lumière dans l’obscurité. Oliver Janich, Jo Conrad, Michael Vogt, Dirk Müller et Ivo Sasek ont des choses à dire.

Cette vidéo est à visionner et à partager ne serais-ce que pour informer le maximum de personnes de l’arnaque dans laquelle nous sommes tombés !

G.S

Michel Collon : La Guerre se déroule sur Internet !

Un programme très discret du gouvernement et de l’armée. Des dizaines de millions de dollars. Des experts sans scrupules.

Plusieurs milliers de jeunes soldats et étudiants fanatisés. Leur mission : inonder Internet en permanence, manipuler Wikipedia, censurer Youtube, trafiquer Google.

L’enjeu : vous ! Contrôler vos infos et donc votre opinion. En réalité, les calomnies ne tombent pas du ciel, c’est une arme pour discréditer et empêcher le véritable débat. Une première enquête de Michel Collon. Basée sur des documents israéliens.

Parce que nous sommes décidés à lancer l’alerte. Il faut contrer cette campagne de désinformation massive salissant les personnalités qui soutiennent la cause palestinienne. Il faut défendre la liberté d’expression et de critique du colonialisme !

Médias : La fin des guignols, la fin du service public, tout cela suit une logique implacable

La fin des Guignols sur Canal + peut se comparer à la fin du service public en France. Retour sur les prémisses d’une catastrophe sociale qui se dessine depuis plus d’un demi siècle.

Selon Bruno Gaccio, humoriste et producteur, on peu comparer la fin des Guignols de l’info à la fin du service public en France, il s’agit d’une méthode qui existe depuis toujours. Quand on veut qu’un service public devienne privé on le désorganise. Pour cela Il faut de l’argent et du temps et il se trouve que l’actionnaire de canal en a et qu’à l’État, quand ils veulent tuer un service public, ils ont des décennies pour le faire.

Pour l’hôpital, ça prendra du temps mais ils vont y arriver, la sécurité sociale, ils vont y arriver, la SNCF, ils vont y arriver, l’énergie … Ils vont arriver à tout.

Et à la question pourquoi ne pas produire les Guignols sur un autre média :

Hors mis l’aspect financier, c’est pour des questions de droits et que ces derniers ont été verrouillés par l’actionnaire de Canal + qui a également racheté la boîte qui fabrique le latex nécessaire à la fabrication des marionnettes, il est donc impossible d’en produire de nouvelles.

Stéphane Guibert

Médias alternatifs : La chaîne Youtube de TV Libertés fermée.

En 50 mois d’existence nous avons installé la presse alternative dans le paysage audiovisuel français. La croissance en nombre de vues mais aussi en temps d’écoute et en nombre d’abonnés, déjà plus de 100’000 abonnés sur Youtube et le double sur les réseaux sociaux constituent un vrai motif de satisfaction et au delà, un signe d’encouragement pour poursuivre dans cette voie.

En 50 mois, TV Liberté est devenu créateur d’informations et des médias classiques font appel dorénavant et régulièrement à ses images. Tous les voyants semblent au vert.

Malheureusement, en réalité ce n’est pas exact. Je vous doit la vérité ; il y a un vrai nuage au dessus de nos têtes, un nuage noir qui pour la première fois d’ailleurs obscurcit l’été à venir. Ce nuage porte un nom cru :

La Censure !

Message publié sur Twitter le 14 juin 2018 :

“Bonsoir, le compte de notre chaîne TV Libertés a été désactivé / supprimé inopinément par Youtube. Nous sommes en train de chercher des solutions. Veuillez croire que nous sommes désolés de cette situation. Nous espérons très rapidement vous retrouver dans nos programmes.”

L’équipe TVL

La censure semble être effectivement passée à la vitesse supérieure en clôturant plusieurs comptes de ces médias dits dissidents que ce soit sur Youtube ou sur les réseaux sociaux.

Bien que le média TVL soit catalogué pour certains comme étant réactionnaire et faisant partie de l’extrême droite, c’est la liberté d’expression qui est bafouée de plein fouet et cela se précise tranquillement avec la loi sur les fake news ou encore celle sur le secret des affaires.

Le mondial puis les grandes vacances d’été qui suivront, est-ce que les français auront encore assez de temps pour consacrer de leur énergie et réagir à ce qui dessine pour leur avenir ?

Stéphane Guibert

Médias : Quand Vincent Lapierre tente des interviews aux abords du nouveau siège de l’UPR

Pas évident pour Vincent Lapierre de faire son travail de journaliste lors de l’inauguration du nouveau siège de l‘UPR qui se déroulait à Paris, à l’occasion du 75e anniversaire de la 1re réunion du conseil national de la résistance.

Pour l’UPR qui est très actif sur Internet, qui a fait du Frexit son cheval de bataille et qui le 27 mai dernier inaugurait son nouveau siège dans le XIème arrondissement de Paris, le journaliste Vincent Lapierre était sur place pour interviewer les adhérant et les sympathisants de ce parti politique qui n’a obtenu que 0,9% lors de la présidentielle de 2017.

Bien que Vincent et son équipe aient été le seul média à couvrir l’événement, les responsables leur ont clairement fait entendre qu’ils n’étaient pas les bienvenus même sur la voie publique. Sur le site officiel de l’UPR qui annonçait l’inauguration, il était pourtant mentionné que tout le monde était invité.

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK / MondiAspora

Médias : Jean-Claude Bourret, ancien présentateur vedette du JT de TF1 Dénonce

Jean-Claude Bourret, ancien présentateur vedette du JT de TF1 Dénonce

“Vous ne pouvez pas attaquer de front les tout-puissants si non ils vous écrasent et à plus forte raison si ces tout-puissants sont vos employeurs”

Jean-Claude Bourret, ancien présentateur vedette du JT sur TF1 dénonce aujourd’hui à quel point il est difficile pour un journaliste honnête d’exercer son métier dans des conditions normales.

G.S