Le réchauffement climatique est un mensonge capitaliste

Le réchauffement climatique est un mensonge capitaliste

Aujourd’hui, l’écologie, comme toute forme d’expression du spectacle de la marchandise, est une mystification destinée à permettre la reproduction matérielle et symbolique du mode de production de la liberté despotique du profit. Ainsi, quasiment muette sur l’ampleur réelle du désastre des pesticides et de la chimie médicamenteuse qui tue progressivement la totalité de l’humus de l’être, l’idéologie écologiste, à la remorque trompeuse du gouvernement du spectacle mondial des angoisses universelles, a-t-elle fait des mythes du réchauffement climatique et du CO2 un vecteur cardinal de l’accumulation symbolique des nécessités de la valorisation de la servitude volontaire.

Partout où règne le spectacle du fétichisme marchand, les seules paroles autorisées sont celles qui veulent confirmer et conforter le fétichisme de la marchandise spectaculaire. Aucune ne peut donc être contradictoire à ce qui existe par la volonté tyrannique de la liberté capitaliste, ni contre-venir à la censure qui concerne le Tout de l’essentiel… On reconnaît le faux tout simplement à ce qu’il fuit et interdit, par principe,tout débat… Marx avait compris dès 1843, dans son fameux texte sur la Censure, que toute interdiction de discussion cache fondamentalement le faux triomphant du despotisme de l’argent, qui – dans l’impuissance qu’il a à pouvoir tolérer la véridique réalité explosive de l’ex-ister – est nécessairement inapte à accepter la plus petite confrontation au moindre contradictoire…

Commentaires sur l’extrême radicalité des temps derniers…
Critique de la dictature démocratique du spectacle de la marchandise terminale…
Éditions le Retour aux sources
Internationale Incontrôlable,
Mars 2019.

Culture & Cinéma : “1984”, la Novlangue

Source de l’image

70 ans après sa parution, “1984”, l’un des récits les plus bouleversants du XXe siècle, est toujours autant d’actualité.

Dans ce roman qui dépeint un régime totalitaire où le langage est modifié pour contrôler les masses, George Orwell montre comment les mots peuvent devenir un instrument de domination.

Culture & Cinéma : Top Gun 2, “Pure propaganda”

Quelques semaines après la sortie de l’OPUS 2 de “Top Gun”, la guerre en Iran battra son plein !

Mon Billet que “Top Gun” sera le chek point de la guerre en Iran !

C’est un ami qui m’a mis la puce à l’oreille, ce dont je le remercie.

“Top Gun” , c’est un appel aux troupes, un appel à l’amour de la nation, le patriotisme et cette Amérique sans faille, toujours prête à se lever contre l’oppresseur pour la liberté …

L’Amérique, c’est aussi la libération de l’Europe face à l’oppression Nazie ; toute une histoire !

On lance la bande annonce et on lance les paris sur une guerre pré-fabriquée . Le  film “Top Gun” sera le “check point” d’une nouvelle ère pour les états unis, une ouverture, un consensus une osmose entre la réalité et la fiction.

“Over the top” Justifiera aux yeux de tous, les injonctions entre la vérité et le mensonge.

“Top Gun” Le Blabla du Blabla !”

G,S / FINALSCAPE


ewhwiofj

La supercherie du climat avant l’arrivée de Greta Thunberg (Vidéos)

Mise à jour : jeudi 25 juillet – 13:57 –

Un peu décevante cette image pour l’icône climatique de la jeunesse !

Greta Thunberg : manipulation et instrumentalisation médiatique pour une pensée unique et quelques milliards au passage pour le Greenwashing

Al Gore nous prédisait le même scénario catastrophe voir même pire pour 2016 avec des villes englouties, la fin des glaciers etc…

Le réchauffement climatique est bien réel mais il fait partie des cycles naturels de la terre en convergence avec ceux du soleil (voir la vidéo en fin d’article). Depuis un demi siècle la courbe des températures c’est stabilisée avec quelques variations. Nous avons atteint un pic climatique et cette courbe va d’ailleurs aller en s’inversant ces prochaines décennies.

Le Giec a été créé  à la demande de Margaret Thatcher pour justifier la nécessité des centrales nucléaires soit disant plus écologiques tout en pointant le doigt sur le dioxyde de carbone et c’est aujourd’hui un excellent moyen pour faire peur aux masses populaires, un peu comme la peur de l’an 1000 afin  que les états ramassent au passage de nouveaux impôts (taxes) sur de pauvres automobilistes qui ont déjà de la peine à joindre les deux bouts, alors que les avions et les bateaux qui eux polluent bien d’avantage en sont exempts.

Il faut voir la réalité en face, faire preuve d’esprit d’analyse, peser le pour et le contre et surtout, cesser de prendre comme du pain bénit tout ce que nous disent certains médias et leurs marionnettes.

Lire la suite

14 juillet : “Je n’ai rien entendu d’ici. Tout va bien

Macron Hué ? Mais que Nenni !

Médias maistream : “On a rien vu, on a rien entendu ! Le défilé du 14 juillet sous la culotte du peuple !

Mais jusqu’ou iront-ils et jusqu’où le peuple acceptera-t-il la mélasse nauséabonde déversée par les médias mainstream ?

G.S / FINALSCAPE

No comment : Mensonge, quand tu nous tiens !

BATEAUX DE MIGRANTS-NAUFRAGÉS; DES MISES EN SCÈNE ORGANISÉES

Toucher la corde sensible du grand public en faisant pleurer dans les chaumières, une technique bien rodée de la part de certaines ONG soutenues par des fonds occultes !

Images éloquentes !

Détails à suivre …

G.S / FINALSCAPE

Le réchauffement climatique n’a rien à voir avec l’activité humaine et ce billet fait partie d’un grand nombre d’articles qui tentent à nous ouvrir les yeux.

Source de l’image

Le “Greenwashing” la nouvelle tendance politico-économique relayée par les médias mainstream pour une pensée unique

Les gouvernements en manque d’impôts nous refont le coup de « La Grande Peur de l’An 1000 »

Depuis le début de l’année, nous sommes assommés de déclarations alarmistes des écolo-escrocs sur le climat.
Tous les signataires de pétitions, comme celle publiée fin janvier et signée de 3400 « scientifiques belges » (1), et les marcheurs qui suivent la jeune handicapée suédoise et « militante écolo » Greta Thunberg, s’appuient sur le GIEC et ses rapports pour donner une caution scientifique à leurs mensonges.

Greta Thunberg est très sympathique mais n’est pas la personne que l’on croit. Et qui peut se vanter d’avoir lu les rapports du GIEC autrement que dans de brefs extraits publiés par des médias subventionnés pour faire la promotion des taxes et impôts verts ?

Greta Thunberg, employée d’un lobby climatique industriel

Greta Thunberg est l’employée d’une plate-forme numérique nommée We don’t have time, créée en 2011.
Elle n’a pas sollicité cet emploi, il lui a été imposé par ses parents, un couple suédois qui milite à l’ultragauche et ont trouvé là le moyen de procurer à leur fille une situation rémunérée alors qu’elle est handicapée. Greta souffre du Syndrome d’Asperger, une forme d’autisme. Comme certains autistes forts en calcul mais très handicapés pour tout le reste, elle est très performante dans un seul domaine, sa foi quasi religieuse dans le réchauffement climatique. C’était donc sa compétence à exploiter, ce qu’on fait ses parents puisque légalement elle est toujours mineure. Son handicap la rend très facilement manipulable, c’est la marionnette idéale et de surcroît pas trop chère pour ses employeurs.

En l’embauchant, les dirigeants de We don’t have time se sont dit que son jeune âge et son handicap rendaient Greta inattaquable. Ils sont ce que l’on appelle des « spin doctors », ce qui n’a rien à voir avec la médecine, ils vendent du conseil en communication et marketing politique. Ils ont eu l’idée de doper leurs ventes en se lançant à corps perdu dans l’écolo-catastrophisme, en récupérant les noms et adresses mail des admirateurs et suiveurs de Greta. Déjà des centaines de milliers de fichés, bientôt des dizaines de millions dont les listes sont revendues à des agences publicitaires spécialisées dans le « green washing ».

Vous le savez, chers amis Minurniens, comme Philippe de Villiers, quand je tiens le bout d’une ficelle, j’aime tirer dessus ! J’ai donc tiré.
We don’t have timen’est pas tombée du ciel, elle a été créée à l’initiative de Global Shapers, une institution qui travaille pour le Forum Economique Mondial qui se réunit tous les ans à Davos !
Celui-ci pousse les jeunes chefs d’entreprise de la tranche 20-30 ans à se lancer dans l’écologie pour y faire fortune, en y ajoutant une touche politique dont l’idée est venue àGlobal Shapers en janvier 2019 : copier le système Macron, ni-droite- ni gauche mais écolos !
Ils s’appuient sur les partis politiques suédois des socio-démocrates à la droite.

Résumé 1 : Greta Thunberg => We don’t have time => Global Shapers => Forum Economique Mondial Davos

Mais qui finance la chaîne ? De même qu’en tirant la ficelle Aquarius, on remonte à Georges Soros, on arrive en partant de Greta à deux familles d’industriels suédois, les Rentzhog et les Persson, associées dans Global Utmaning dont le PDG est Ingmar Rentzhog et la Présidente fondatrice Christina Persson.

Global Utmaning est une holding financière qui investit dans les projets du Forum Mondial Économique.

Global Utmaning menace du réchauffement climatique, ils y vont carrément !

Résumé 2 : Greta Thunberg => We don’t have time => Global Shapers => Forum Mondial Économique => Global Utmaning => industriels milliardaires Tentzhog et Persson.

L’innocence mise au service du lobby écolo-industriel !

Que dit vraiment le GIEC dans ses rapports ?

Rappel : le GIEC n’est pas un organisme scientifique, mais une institution politique de l’ONU.
Il a été créé à la demande de Margaret Thatcher qui, dans les années 70, pour justifier sa promotion de l’industrie nucléaire dé-carbonée, a eu l’idée d’inverser le discours scientifique de l’époque.
Celui-ci disait que nous sommes, c’est parfaitement exact, à la fin d’un cycle de réchauffement déca-millénaire (voir le graphique GIEC ci-dessous) commencé à la fin de la dernière glaciation globale il y a 12 000 ans et que nous devons nous attendre prochainement à une nouvelle ère glaciaire. Ce qui est confirmé par les observations de la NOAA américaine et la météo russe, depuis 1999 le réchauffement s’est arrêté. Nous sommes au sommet d’une courbe de Gauss (2).
Ce que le GIEC confirme dans son rapport partiel d’octobre 2018 mais qui a été zappé dans le résumé de quelques pages qu’en a fait la commission politique du GIEC pour la distribution aux États membres afin de ne pas contrarier les politiques fiscales « vertes » qui passent mal dans les couches les moins riches des populations comme les Gilets jaunes.

Thatcher a donc promis des financements importants aux services météo anglais à condition qu’ils « prouvent » qu’un réchauffement était toujours en cours, ce qui fut facilement fait en modifiant quelques paramètres dans les modèles informatiques. Le budget de la météo anglaise fut multiplié par presque huit !
Les autres services météos dans le monde comprirent le signal et se mirent eux aussi à prévoir du réchauffement catastrophique à tour de bras !

On ne connaît que 2% du total des rapports du GIEC

Le GIEC compulse des milliers de rapports scientifiques de climatologues et météorologues, géographes, géophysiciens et astronomes. Il en fait une synthèse de toujours plus de 1000 pages.

Le dernier rapport complet, c’est-à-dire comportant 9 études (3), est le AR 5 publié en 2013, il comporte 1535 pages
. Chaque étude se termine par les références scientifiques, parfois plus d’un millier par étude. Depuis, il n’y a eu que des publications partielles d’extraits mis à jour sur tel ou tel sujet d’étude. Et ces extraits de 30 pages mis à la disposition des gouvernements et médias ne reprennent, pour des raisons politiques, que les parties catastrophistes des études.

Toutes les conclusions des climatologues dits « réalistes » sont passées sous silence.

Vous ne verrez jamais publiées dans ces 30 pages les phrases – pourtant innombrables dans AR5 – du genre : Températures : »Il existe une confiance modérée que la longueur et la fréquence d’épisodes chauds, incluant les vagues de chaleur, ait augmenté depuis 1950«  (AR5  p.213).
Et encore, cela ne concerne que l’Amérique du Nord, l’Australie et l’Europe, les relevés de tout l’hémisphère sud et de la Sibérie étant trop espacés et peu fiables.
Traduction : Réchauffement ? P’t’être ben qu’oui, p’t’être ben qu’non.

Ou bien :
Inondations : « À l’échelle globale il n’y a ni plus ni moins d’inondations et la magnitude (force ou importance) n’a pas varié significativement. » (AR5 p.214).
Sécheresses : « Il n’y a pas suffisamment d’évidences pour suggérer une tendance globale depuis 1950« .
Orages et grêles : « Les tendances observées ont un faible niveau de confiance, à cause d’inhomogénéités dans les données et de problèmes dans les systèmes de monitoring.
Cyclones : « Les données actuelles n’indiquent aucune tendance significative pour la fréquence des cyclones tropicaux au niveau global pour le siècle passé et il reste incertain si les augmentations à long terme rapportées soient solides« .
Vents : « la vitesse du vent de surface au-dessus des terres et des océans n’a pas changé « .
Et bien d’autres remarques encore, du même tonneau !…

Les gouvernements en manque d’impôts nous refont le coup de « La Grande Peur de l’An 1000 »

Paniqués à l’idée de perdre les énormes ressources fiscales qu’il prélèvent avec les taxes carbone, transition climatique et autres impôts « verts », les gouvernements nous rejouent la farce des sectes des années précédant l’An Mille qui disaient : « Nous allons tous mourir en l’An 1000 et brûler en enfer parce que vous avez été méchants et offensé Dieu. Nous allons prier pour vous mais… donnez nous de l’argent !« .
Puis, après l’An Mille… « Il n’y a pas eu de fin du mondeVoyez, vous avez eu raison de nous donner votre argent, on a réussi à calmer la colère de Dieu, remerciez-nous en étant généreux ».

Maintenant, les politiciens écolo-escrocs nous disent : « Nous allons tous mourir dans dix ans parce que les humains sont méchants avec la planète, donnez-nous beaucoup d’argent et on va faire changer le climat, make our planet great again« . Depuis un an ou deux ils ajoutent aussi « Et acceptez de perdre toutes vos libertés pour sauver la planète ».

C’est la dictature verte !

Arrêt de l’épisode réchauffement depuis 1997-99, le CO2 et le nucléaire sont bons pour la  planète

Dans le rapport partiel du GIEC d’octobre 2018, trois faits essentiels sont donnés par les scientifiques, mais absents des 30 pages remises aux « décideurs » et aux médias :

GIEC confirme l’arrêt amorcé depuis 1997 du réchauffement global

GIEC dit que le nucléaire sera indispensable dans le futur

GIEC dit aussi qu’il ne faut pas criminaliser le CO2, dont les molécules sont les briques indispensables à la vie sur Terre

La presse n’en a rien retenu qu’une possibilité de réchauffement de 1,5 °C, aucun média n’a publié ce graphique rassurant du GIEC qui montre une température relativement stable depuis 10 000 ans avec en final la courbe amorçant une baisse.

Notez le colossal réchauffement entre -12 000 et -10 000, qui se traduisit par une remontée des océans de 130 mètres suivie d’une forte remontée du CO2sans la moindre influence humaine, l’optimum médiéval des 11 et 12èmes siècles, le petit âge glaciaire du 16ème au 18èmesiècle, le minuscule réchauffement actuel à l’échelle géologique. En fait, depuis dix mille ans, à l’exception d’un coup de froid il y a 8200 ans, le climat a toujours été plus chaud qu’aujourd’hui !

Dans la molécule CO2, « C » représente 6 et « O2 » 2 x 18 = 36. Dans  CO2 l’oxygène, c’est 6 fois plus que le carbone. Dans les sols le carbone est extrêmement abondant. C et son gaz CO2 sont bons pour les plantes qui poussent plus vite, plus haut et plus riches en oligoéléments depuis qu’il y a un peu plus de CO2 dans l’atmosphère (passé de 0,035 % à 0,041 % -410 parties par million- quand les autres GES sont 15 %).
La surface des forêts sur Terre s’est accrue de 18 millions d’hectares (sources satellites NASA et Google Earth) passant à 4 357 millions d’ha.
Pour la vie animale et humaine fondée sur le carbone, le CO2 est indispensable.

La preuve par la crémation des corps

Les cendres consécutives à une crémation (4) sont des phosphates et du carbone. La crémation est donc parfaitement anti-écologie-politique pour deux raisons : elle produit du C et du CO2, et elle prive tous les micro-organismes, les vers et les insectes du sol d’une précieuse nourriture. Mais elle peut-être bonne pour la nature si l’on y éparpille les cendres.

Souvenons-nous toujours que jusqu’ici aucune des prévisions catastrophiques des rapports pour décideurs du GIEC ne s’est réalisée !

Le premier rapport GIEC complet et public RE4 SYR, a été publié en 1990 pour le sommet de la Terre de Rio en 92.
Mais il avait été précédé d’un rapport partiel pour le sommet de Nairobi en 1982. Celui-là annonçait + 50 cm d’augmentation du niveau des océans pour 2 000. En 2 000 on a constaté une augmentation de 5 mm !
Sur les +2°C annoncés entre 1980 et  2000, il y a  eu 0,5°C de 1900 à 2 000, ce qui est parfaitement normal en fin de cycle de réchauffement.
Puis il y eut les pluies acides qui allaient détruire toutes les forêts du Monde… pas de pluies acides.
Puis le trou de la couche d’ozone allait brûler la Terre => interdiction des gaz CFC (frigos, etc.) et l’on s’aperçoit finalement que le trou fluctue naturellement d’une année sur l’autre.

Des prédictions faites à Rio comme celles faites à Paris aucune ne s’est réalisée, mais elles sont à nouveau promises pour dans dix ans !

Cela n’a rien de scientifique, c’est une question de foi religieuse en l’écologie politique, qui ferait mieux de se concentrer sur ce qui pourrait améliorer notre qualité de vie, la propreté dans les villes, les maladies éradiquées qui sont de retour avec les migrants, la qualité de la nourriture, etc…

Vidéos :

Lire la suite

Élections : Médiatisation à outrance et lavage des cerveaux

Mise à jour : samedi 18 mai 2019 – 19:00 –

La vidéo présentée dans ce billet de rappel était proposée dans un article publié peu avant l’élection présidentielle de 2017 où je vous invitais à vous pencher sur l’aspect manipulateur du clip de campagne mis en avant par l’actuel locataire de l’Élysée.

Je vous invite une fois de plus à vous attarder sur cette vidéo relayée par l‘UPR, décortiquée et savamment mise en lumière en ce qui concerne la duperie et la manipulation par les images. Cette vidéo avait dans un premier temps été diffusée par l’équipe du “Petit journal de Canal plus

Je ne cautionne aucun parti politique ni même celui de l’UPR, bien que le discours sortant de la bouche de son fondateur, François Asselineau me semble refléter dans sa majeure partie le ressenti des classes laborieuses et désenchantés par une politique qui ne correspond plus du tout à la réalité.

Moralité :

Ce qu’il faut surtout retenir, c’est que l’on doit rester maître de soi et avoir l’approche nécessaire afin de peser le pour et le contre tout en se préservant des interférences et manipulations externes. Les médias sont des organes de propagande qui sont au service d’un petit nombre pour asservir le plus grand nombre.

Pensez-y pour vous-même et pensez-y lors de prochaines élections.

Stéphane Guibert / Finalscape

La vidéo du “Petit journal” de Canal sur le clip de campagne d’Emmanuel Macron :

Retour sur l’article >>>

Société : Capitalisme, le chant du cygne et dernière ligne droite avant le mur !

Source de l’image

La convergence des crises est à nos portes !

Vous vous battez pour vous droits, vous lutez afin de pouvoir consommer et à défaut de l’acquérir, conserver votre confort, ces droits basiques pour lesquels vous vous levez comme un seul homme.

La menace qui gronde vis-à-vis des masses populaire, c’est l’instauration d’une dictature européenne et mondialisée, ces masses populaires qui se mobilisent et lutent au nom d’un désespoir commun sont la résistance d’aujourd’hui.

Toutefois, derrière cette menace et la détresse sociale se cache un ennemi bien plus impliqué, appliqué et sournois.

Notre environnement qui est en train de s’écrouler à vitesse GV est la résultante de la combinaison de deux systèmes qui même s’ils sont opposés, en sont les complices.

Il s’agit de la symbiose entre le monde de la productivité et celui de la consommation et là, tout s’arrête !

Manifester pour préserver son droit à pouvoir mieux consommer, mieux vivre que ce soit  en France, en Suisse, en Belgique, en Espagne ou dans n’importe quel autre pays d’ Europe est louable et juste ;  mais en Inde, au Yémen ou dans tous ces pays où on meurt de faim, on ose même pas parler de droit à la vie… Et si ce n’était que ça !!!

Alors que d’un côté de la planète on se bat pour des droits à une vie digne et que de l’autre on se bat pour le droit de survivre vient se glisser dans l’engrenage de la machine, le grain de sable qui va tout faire vaciller.

L’environnement !

Le réchauffement climatique est un leurre de plus en plus démontré et prouvé. Imposture climatique à dessein de contenir les foules et diriger l’opinion vers ce que l’on appelle la pensée unique. À ce sujet, de nombreux articles sont disponibles sur le site. De plus, le business de la taxe carbone est une foire aux bonnes affaires pour les multinationales et toujours concernant le climat, on taxe les transports les moins polluants tels que les automobilistes alors que les plus gros pollueurs eux, ne sont pas taxés. Cherchez l’erreur et la logique concernant cette pseudo lute contre le réchauffement climatique. La technique de la manipulation par la culpabilisation bat son plein.

L’environnement est quant à lui bien moins médiatisé car cela entrave les intérêts des lobbies de l’agrochimie, du pétrole, de l’industrie textile et cosmétique. L’environnement est sur le point d’imploser et de nous déchoir de notre piédestal de grands manitous du monde que nous croyons être. Simplement, c’est l’argent facile et rapide qui prime sur le reste et, les pourvoyeurs de la mort qui seront toujours aussi sarcastiques trouveront  inlassablement les moyens d’en imputer la cause à leurs victimes par le biais d’ONG culpabilisantes.

Les experts du GIEC prévoient et c’est là et uniquement là que je les rejoins dans leur raisonnement, que notre civilisation devrait s’effondrer d’ici deux ans, une longue agonie qui devrait perdurer jusqu’en 2050.

D’un côté, nous avons brûlé la chandelle par les deux bouts et de l’autre on crève la gueule ouverte. Un rééquilibrage n’est-il pas nécessaire ?

Cela fait peur n’est-ce pas et même si les combat d’un hémisphère de la planète à l’autre semblent ne rien à voir en commun, ce sont toujours les humains qui sont sur la sellette, des humains interdépendants de leur environnement. Pensez-y. Que vous soyez suicidaire, libre à vous, mais pensez aux générations futures auxquelles vous léguez un fardeau quasi insurmontable.

Stéphane Guibert / Finalscape

No comment : Notre-Dame de Paris : Explosion en pleine fournaise

Les réseaux sociaux ne cessent de s’enflammer sur les causes et l’origine de ce drame et il n’y a pas un jour sans que de nouvelles vidéos ne viennent étayer la thèse de l’incendie criminel.

Selon la source officielle, des mégots laissés par des ouvriers seraient à l’origine de la catastrophe alors que parallèlement, des scientifiques émettent de sérieuses réserves concernant notamment la rapidité avec laquelle c’est propagé le sinistre.

L’analyse non censurée de l’ancien architecte en chef de la cathédrale Notre-Dame de Paris qui témoigne de son scepticisme quant à la version officielle.

Stéphane Guibert / Finalscape