Maltraitance animale : Des promesses électorales non tenues. Constat accablant !

Souffrance animale : le Ministre de l’Agriculture en a assez ! Assez… des associations comme L214 Ethique et Animaux, qui jettent la lumière sur les conditions d’élevage. La vidéosurveillance dans les abattoirs était pourtant un engagement du candidat Macron.

Il faut tout de même se rendre à l’évidence que tous les maux qui sont infligés à notre belle planète ont un seul et unique point commun : L’HOMME !

Si il y a production c’est qu’il y a forcément demande. Les politiques ne font que suivre une logique économique imposée par les lobbies de l’industrie ; cette logique veut donc que les politiques qui nous représentent se conforment à la manière dont nous consommons et ce de notre plein gré.

Sauver la planète ne viendra de toute évidence pas d’une volonté politique mais de notre comportement à tous !

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Maltraitance animale : L’aile ou la cuisse ? Ou quand l’humain devient inhumain !

Des poulets ramassés à la moissonneuse: la nouvelle vidéo choc de L214

L’association de protection animale a publié mercredi de nouvelles images choquantes tournées dans deux élevages intensifs de poulets de l’entreprise française DUC.

L’association L214 a publié une vidéo montrant les conditions de vie dans deux élevages intensifs de poulets dans l’Aube et dans l’Yonne, en France. Les images, tournées clandestinement en avril dernier, montrent des animaux entassés dans un hangar où ils ne voient jamais la lumière du jour. Certains sont devenus trop lourds pour leurs pattes, d’autres agonisent sur place et, ne pouvant plus se déplacer jusqu’à l’abreuvoir, finissent par mourir de déshydratation.

Avec ces nouvelles images choc, L214 dénonce aussi les conditions de traitement des poulets, qui sont ramassés par une machine ressemblant à une moissonneuse, avant d’être projetés dans des cageots et manipulés par des ouvriers comme de vulgaires paquets afin d’être emmenés ensuite à l’abattoir.

Ces deux élevages, qui abritent respectivement 40.000, et 80.000 volailles, travaillent pour l’entreprise française DUC. Sur son site internet, cette dernière assure que ses éleveurs “veillent au respect des animaux” et adhèrent à une charte garantissant “les bonnes conditions de confort” des animaux, et leur évitant “les stress inutiles”.

“Harcèlement”

Contactéepar BFMTV, DUC n’a pas souhaité réagir à ces images et a laissé la parole à Anne Richard, directrice d’Anvol, l’association nationale interprofessionnelle de la volaille, qui a dénoncé un “harcèlement”. “Ces images font très mal aux éleveurs parce que ça ne représente pas du tout le quotidien de leur travail”, a-t-elle déclaré.

De son côté, L214 n’espère pas une procédure juridique, mais bien une prise de conscience des éleveurs et des consommateurs. “Consommateurs, politiques, responsables de l’agroalimentaire et de la distribution, chacun doit prendre ses responsabilités pour en finir avec cette maltraitance structurelle et massive”.

Sur VK :

Sur Youtube :

Maltraitance animale : La Norvège va créer sa propre baie destinée au massacre des dauphins

Après le Japon et les Iles Féroés, la Norvège serait-elle la prochaine à mettre en place des criques dédiés au massacre des dauphins et d’autres cétacés? Il semblerait, en tout cas, que ce soit la volonté de plusieurs personnes.

L’article publié aux infos norvégiennes dédié à la ville de Tromsø expliquait que les Lapons (appelés également Sami), ce peuple autochtones vivant tout au nord du pays, a fait entendre sa volonté de chasser les dauphins et les marsouins. Cette chasse, pourtant interdite au niveau mondial, est considérée par les Lapons comme “traditionnelle”, ce qui leur permet de justifier cette requête. D’ailleurs, le Parlement représentatif Lapon a déjà approuvé cette proposition et l’a transmise au gouvernement Norvégien pour l’obtention d’une approbation officielle.

Si cette proposition est acceptée, les cétacés vivants au large de la Laponie ne seront alors plus à l’abri d’être chassés, traqués et massacrés, comme c’est déjà le cas aux Iles Féroé, dans leurs tristement célèbres “Killing Beach”, ou dans la non moins célèbre baie de Taiji, au Japon.

Le média norvègien a déjà pris parti pour la chasse de ces dauphins, en titrant son article: “Lorsque vous goûtez la viande de dauphin, vous ne voudrez manger rien d’autre”. Cette déclaration provient de l’un des porte-parole du gouvernement Lapon, qui est en charge des communautés en Laponie. L’article, qui qualifie également la viande de dauphin comme un “mets délicat”, évite évidemment toute explication ou détails lié à la façon dont les cétacés sont chassés et massacrés.

Les dauphins et marsouins sont au sommet de la chaîne alimentaire locale, ce qui signifie qu’ils sont plus exposés à une accumulation de produit chimique et autres polluants. De ce fait, la chair des dauphins est plus contaminée par le mercure et autres métaux lourds. La consommation de cette chair est vivement déconseillée car jugée très nocive pour la santé humaine. Mais l’article de presse ne mentionne aucun de ces faits ni les risques encourus. L’un des arguments avancé en faveur de la chasse est que la population de dauphins de la région est assez importante pour être chassée.

“Il est tout à fait approprié que la communauté locale reprenne sa chasse traditionnelle.” A déclaré le porte-parole.

L’argument réduit ce problème à celui de simples statistiques. Les dauphins eux-mêmes semblent être considérés comme des objets et leur souffrance ne semble pas avoir été prise en compte. En outre, l’argument selon lequel il est acceptable de chasser les dauphins simplement parce qu’il y en a beaucoup est totalement ridicule. Les dauphins et les marsouins, et ce dans tous les océans du monde, font face à de graves menaces causées par l’Homme, telles que la pollution sonore, la pollution par des produits chimiques, la destruction de leur habitat et le changement climatique.

La saison de la chasse à Taiji est toujours en cours en ce moment même. Il reste environ deux mois de chasse pour cette saison, et ce cauchemar recommencera au 1er septembre pour se poursuivre pendant six autres mois. Les dauphins qui sont chassés et conduits dans la baie meurtrière de Taiji ressentent une peur intense et une douleur atroce. Aujourd’hui, il semblerait que certains Norvégiens souhaiteraient créer le même spectacle d’horreur dans leurs propres eaux.

La chasse en Norvège n’est d’ailleurs plus une question de survie. Aujourd’hui, il s’agit avant tout de maintenir une chasse traditionnelle, comme si ce mot pouvait encore justifier la cruauté envers les animaux.

Les dauphins sont des êtres extrêmement intelligents et complexes, avec des sentiments bien réels. Ils utilisent des compétences de communication très évoluées et partagent des liens sociaux exceptionnellement forts. À Taiji, au Japon, où chaque année des centaines de dauphins sont chassés et tués, les observateurs du Dolphin Project Cove ont été témoins de la façon dont les pod de dauphins se rassemblent pour se réconforter, les adultes cherchant désespérément à protéger les plus jeunes.

Certains dauphins tombent dans un état de panique extrême lors du massacre et se jettent contre les rochers dans une tentative désespérée de s’échapper. La scène est d’une cruauté intense, il est d’ailleurs difficile de trouver les mots pour la décrire.

Sea And Human accompagne toutes les personnes et toutes les associations pour demander au peuple Lapon du nord de la Norvège: Avoir un morceau de viande de dauphin mérite-t-il toute cette souffrance? Ou est-il temps de chercher des solutions à la cruauté dont l’Humain fait preuve envers les animaux?

Les images présentées ici proviennent des massacres perpétrés aux Iles Féroés et à Taiji au Japon. C’est pour éviter ces massacres que nous devons agir tous ensemble. Signez cette pétition pour demander l’abandon de cette proposition.

Signer la pétition pour stopper le massacre >>>

Concernant la vidéo : Attention à la dureté des images !

Source de la vidéo pour les images filmées >>>

Afin de garder un zeste de positivité : L’être humain est capable du pire comme du meilleur.

Un chaman disait que l’homme était le rêve du dauphin et certains d’entre nous ressentiront une réciprocité à ces mots.

Voici le sauvetage de dauphins échoués sur une plage, de superbes images, un geste d’empathie, de quoi redonner à l’humanité des couleurs, de l’espoir et quelques lettres de noblesse.

Mise en ligne : Stéphane Guibert / Finalscape

Maltraitance animale : La face cachée des nuggets !

Voici la face cachée des nuggets de Mc Donald’s.

Des milliers de poulets mal en point, entassés dans un espace confiné, sans accès à l’extérieur. Nous avons suivi l’association DxE France dans un élevage intensif en Bretagne. En France, plus de 70% des poulets de chair sont élevés dans des conditions similaires.

Innocemment, vous mangez quelques nuggets en famille avant la séance de cinéma, innocemment, vous vous désaltérez avec un thé froid que vous vous êtes acheté dans la supérette du coin…

Le pet est une arme de destruction massive et d’ici quelques années, les consommateurs d’aujourd’hui seront vus comme les criminels d’hier.

Consommer responsable et dans le respect de la vie c’est pourtant possible aujourd’hui ; alors pourquoi ne pas devenir précurseur pour un monde meilleur, non pas pour stopper la catastrophe qui nous arrive dessus car cela est désormais impossible, mais pour préparer le terrain à une génération qui aura tout à refaire.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

No comment & maltraitance animale : L’enfer sur terre !

Mise à jour : mardi 26 février 2019 – 14:18 –

On dit que l’enfer est pavé de bonnes attention … Il n’en est rien pour les images que vous allez voir et que je déconseille aux âmes sensibles de visionner.

Mondialisation oblige, profits à court terme, rien n’arrête la cupidité dans sa fuite en avant vers l’horreur absolue !

Les images que vous allez voir ont été tournées dans la Meurthe-et-Moselle.

G.S / FINALSCAPE

(Vidéos)

Lire la suite

Maltraitance animale : Europe, peste porcine (Bisounours, c’est la douche froide !)

Faute de traitement efficace connu, les porcs et autres suidés malades doivent être abattus, enterrés ou incinérés dans les conditions sanitaires appropriées et dans le respect de la réglementation locale et internationales (Code OIE) nous dit Wikipédia mais les images qui suivent nous montrent une toute autre réalité.

Images : Lanceur d’alerte anonyme.

Je préviens les âmes sensibles que les images qui suivent sont intolérables mais doivent être néanmoins diffusées afin de divulguer la vérité sur la bassesse de certains hommes qui n’ont rien à voir avec la gent humaine et qui de par leurs actes cruels et barbares ouvrent sur notre monde dont je ne donne plus très chère, une porte de plus sur l’enfer.

Alors attention ! Si vous avez le cœur sensible, ne visionnez pas ces images.

Vidéo interdite aux moins de 15 ans ! (PG 15)

Stéphane Guibert / Finalscape

Aimer la viande jusqu’à quel prix ?

À l’approche des fêtes, alors que beaucoup d’entre nous vont se gaver, une petite pensée pour nos “amis” les animaux.

Vous qui aimez les fêtes entre amis, les barbecues débonnaires, le rassemblement humain, je vous laisse à votre bonne conscience…

Aimer la viande nous conduirait-il à l’abomination ?

Je ne suis ni végan, ni anti spéciste, je mange de la viande et l’apprécie mais pas à n’importe quel prix !

Bon appétit !

Stéphane Guibert / Finalscape

Attention à la dureté des images !

L’homme est en train de monétiser sa propre extinction

La culture de l’huile de palme, cause majeure de déforestation, condamne les orangs-outans à l’extinction.

Maltraitance : Terribles images de chasse en Espagne

Dans cette vidéo très choquante un chasseur espagnol envoie sa meute de chiens achever un cerf au bord d’un précipice…

Plusieurs chiens finissent par tomber dans le ravin, ainsi que le cerf épuisé.

Partagée par documentaliste animalier, la vidéo a entraîné de nombreuses réactions politiques.

“Les responsables de cette sauvagerie portent un nom : ce sont des criminels ! Finissons-en une bonne fois pour toutes (…)”

Attention à la dureté des images !

Le cerf qui murmurait à l’oreille des chevaux

L’ONCFS ABAT UN CERF CAR IL AIME TROP LES CHEVAUX!

Révoltant, ignoble ! Il n’y a pas de mots pour qualifier certains hommes. Un jeune cerf rendu orphelin par des chasseurs et qui avait été élevé par une jument a été abattu car son comportement trop familier envers les chevaux était qualifié d’anormal.

Le maire du village qui était contre cet abattage n’a rien pu y faire.

Parallèlement, en Suède, un élan blanc qui attirait les curieux devait subir le même sort ; une pétition de 35’000 signatures lui a sauvé la vie.

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK