Maltraitance animale : La production laitière en 5 minutes

Maltraitance animale : La production laitière en 5 minutes

C’est tellement mignon ! (Ironique)

Retranscription de la vidéo :

Puisque nous sommes tous très occupés, je vais vous expliquer comment marche l’industrie laitière en cinq minutes :

Comme les autres mammifères, les vaches ne produisent du lait que lorsqu’elles sont enceintes ou ont un bébé. Alors l’industrie laitière insémine les vaches dès l’âge de 12 mois encore, encore et encore pour qu’elles puissent produire du lait. Et c’est un processus plutôt commun.

D’abord, il faut branler des taureaux. Des fois à la main ou avec un éléctro-éjaculateur qui est en fait un gode géant pour bœufs qu’on lui enfonce dans l’anus jusqu’à éjaculation. Cette semence est collectée puis insérée dans le vagin d’une vache à l’aide d’un long tube. le plus souvent, quand elle est coincée dans une cage que l’on appelle “cage à viol” pour l’industrie laitière. Et ils mettent leur poing bien au fond dans l’anus de la vache ! Histoire de détendre la zone. Pour faire en sorte que l’insémination soit bien efficace.

Quand le bébé naît, il est presque immédiatement pris à sa mère et enfermé dans un enclos. Parce que s’il restait avec sa mère il boirait le lait alors que cette merde est pour nous.

Les liens qu’une vache a avec son petit sont puissants et remplis d’affection. Des fois elle pleure plusieurs jours à la recherche de son bébé mais personne n’en a rien à foutre.

Si le petit est un mâle, sa gorge est tranchée et il finit à la boucherie. Et si c’est une fille, elle deviendra une machine à lait, comme Maman.

Les vaches de l’industrie laitière sont donc enceintes toutes leurs vies pour qu’elles produisent du lait. Ça provoque vieillissement prématuré, épuisement, et mamites, Une maladie douloureuse mais commune. C’est une inflammation des mamelles et parfois, une infection. Le pus et le sang sont souvent mêlés au lait, du coup c’est souvent filtré, mais pas complètement. Parce qu’en Europe, Nouvelle-Zélande et au Canada, jusqu’à 40’000 cellules somatiques sont autorisées dans chaque millilitre de lait de vache.

  • Et aux Etats-Unis ? 750’000 cellules somatiques par millilitre sont autorisées !
  • Au Brésil  ? 1 million par millilitre de lait sont autorisées !

Et les cellules somatiques, sont pour la plupart du temps, des globules blancs la même chose que ce qui sort d’un bouton d’acné. Donc tu peux appeler ça … du pus. Plus il y a de bactéries dues aux infections et aux inflammations, plus il y a de cellules somatiques. Mais ne vous inquiétez pas, il y a une limite.

Lorsque l’une de ces vaches est trop fatiguée, émotionnellement ou physiquement, elle s’effondre. Ces vaches sont appelées “les lâcheuses” et elles sont traînées, peu importe le procédé, pour être tuées puis vendues, pour du bœuf ! C’est commun, même dans les fermes dites bio, que les vaches “lâches” après 4 ou 5 années de production de lait ininterrompues. Mais dans tous les cas, la production de lait diminue après cette durée, donc si les vaches tiennent encore debout, elles seront quand même tuées pour des hamburgers ou de la viande.

Tu comprends, l’industrie laitière est l’industrie de la viande.

Parce que chaque vache laitière dont tu as acheté le lait, finit sur les étagères de ton supermarché.

Alors si vous êtes végétarien, vous allez vouloir réfléchir à tout ça. Quand tu es élevé pour la viande, tu grandis juste et t’es tué ensuite. Mais si tu es une vache laitière, tu es sexuellement exploitée, émotionnellement et physiquement épuisée jusqu’à ce que tu n’en puisses plus, et enfin tuée pour devenir de la viande. Ça m’a l’air bien pire.

Et la durée d’une vache qui n’a pas été exploitée ? 20 à 25 ans !

Et pour ce qui est du calcium et des protéines, études après études, après études, après études, prouvent que les personnes consommant plus de produits laitiers ont beaucoup plus de fractures et ont un plus grand risque d’ostéoporose. Et en plus il y a des dizaines de sources  de calcium et de protéines végétales. Tu n’as donc vraiment pas besoin de sucer le pis d’une vache.

L’industrie laitière c’est frayé un chemin dans l’éducation, les programmes nutritionnels et les médias pour nous convaincre que nous avons besoin de boire du lait.  Mais quand à l’école, on te dit que le lait est bon pour toi, c’est pas parce que des gens ont prouvé ça, mais parce que l’industrie laitière a donné beaucoup d’argent pour que toi et tes enfants entendent ce message à l’école, à la télé, sur les panneaux publicitaires, dans les magazines, et pour que vos médecins, qui n’ont que quelques heurs de cours en nutrition, vous disent de boire du lait.

Vous voyez, le lait des rhinocéros est pour les bébés rhinocéros. Le lait de chien ? Pour les chiots. Le lait de chat ? Pour les chatons. Le lait de rat ? Pour les ratons. Et le lait de vache ? C’est pour les humains ? Non ! C’est pour les veaux.

Et les végans sont fous ? Les produits laitiers sont putain d’effrayants !

Essayez le lait d’amandes, de chanvre, de soja, de lin, de riz, de noix du brésil, de noix de macadamia ou de noix de cajoux. N’importe quel lait, sauf le lait animal.

Maltraitance animale : LE GAULOIS

LE GAULOIS

C’est la 3ème enquête DxE France dans un élevage de poulets Le Gaulois. Cette fois-ci nos enquêteurs ont découvert un pile de cadavres de poulets au contact des animaux vivants, en total contradiction des règles de biosécurité.

Après avoir regardé ces images vous ne mangerez plus de poulet ou par déni, vous ne visionnerez pas cette vidéo comme le font d’ailleurs le 90% des consommateurs.

Stéphane Guibert / Finalscape

Maltraitance animale : Quand tuer rime avec traditions

Source de l’image

DES LARMES ET DES CRIS DE DÉSESPOIR, UNE HUMANITÉ  QUI S’EN VA A LA DÉRIVE

RAPPEL

Quand on en arrive là, c’est qu’il n’y a plus rien à attendre de l’humanité !

Sombre descriptif me direz-vous… Ce message est simplement le rappel d’une coutume ancestrale qui se perpétue d’année en année aux îles Féroé et qui sacrifie au nom d’une tradition des centaines de dauphins, ces mammifères qui sont pourtant reconnus comme étant les amis inconditionnels de l’homme. Un massacre d’une violence extrême, les cétacés étant piégés avant d’être tués au couteau.

Barbare, cette coutume assassine purement et simplement des êtres qui nous font confiance.

Ce billet est un rappel publié plusieurs fois sur ce site mais il ne sera jamais assez diffusé tant que le massacre perdurera.

Mis à part des documentaires diffusés très tard  par les médias mainstream dans la nuit histoire de se donner bonne conscience  aucune information à large audience n’est diffusée.

jamais un média n’aura présenté ce problème comme étant un scandale majeur.

Alors voilà la vérité toute crue :

Massacre des dauphins, corridas, combats de coques : Quand le plaisir humain n’a plus rien d’humain !

Note positive tout de même :

Quand je dis que l’homme est capable du pire comme du meilleur :

Un sauvetage de dauphins échoués sur une plage, de superbes images, un geste d’empathie, de quoi redonner à l’humanité des couleurs, de l’espoir et quelques lettres de noblesse car la vie, c’est cela aussi.

Stéphane Guibert / Finalscape

Maltraitance animale : Histoire d’un gazage en Suisse Romande

MALTRAITANCE ANIMALE

Annina, fille d’éleveurs, nous raconte ce qu’elle a vécu le soir du 3 janvier 2019. Nous l’avions aidée à sauver des poules les semaines précédant l’événement.

Que signifie manger des œufs issus de l’exploitation ? Les poules pondeuses sont généralement envoyées à l’abattoir à l’âge de deux ans maximum, ou alors elles sont gazées comme ici. Malgré leur très jeune âge, leur ponte n’est plus considérée comme suffisamment rentable.

A quand plus d’empathie et de compassion dans ce monde de fous ? (ndlr.)

Maltraitance animale : La beauté du diable !

Mise à jour : lundi 04 novembre 2019 – 17:14 –

A votre avis, combien une chasseuse américaine est-elle prête à débourser pour traquer un bouquetin dans les Alpes suisses ?

À dénoncer et punir sans délai. Cruauté gratuite !

Le mot immonde n’a même plus de sens ici.

Chasse aux bouquetins en Valais. Notre reportage en intégralité.

Merci à la Radio Télévision Suisse pour son courage, le partage et qui est au Top dans mon estime.

Mise en ligne : Stéphane Guibert / Finalscape (novembre 2019)

Maltraitance animale : Interdiction de broyer les poussins vivants en Suisse dès 2020

Maltraitance animale

Interdiction de broyer les poussins vivants en Suisse dès 2020

Les poussins ne seront plus broyés vivants. A la demande du Parlement, le Conseil fédéral a interdit mercredi cette pratique. La modification de l’ordonnance sur la protection des animaux entrera en vigueur le 1er janvier 2020.

La méthode d’abattage des poussins mâle est encore autorisée, mais elle n’est utilisée que par un petit nombre de couvoirs et dans des cas exceptionnels. Les services vétérinaires cantonaux s’assureront que les établissements concernés respectent l’interdiction. Le mode d’abattage au moyen de CO2 reste autorisé.

Lors de l’homogénéisation des poussins, la vitesse des couteaux peut être mal réglée. Il n’est alors pas rare de voir des poussins avec les pattes coupées mais encore vivants. Mais il existe déjà des alternatives actuelles aux formes de mise à mort.

Recherches

Le sexe des poussins peut être déterminé peu après la fécondation. Les oeufs contenant des poussins mâles des lignées de ponte peuvent être éliminés plus tôt et ne doivent pas être incubés jusqu’à l’éclosion.

Le Conseil fédéral veut propager cette méthode à plus large échelle. Plusieurs entreprises internationales et des universités font des recherches et s’activent pour développer une méthode commercialisable.

ats/gma

Source : Radio Télévision Suisse

Attention ! Les images qui suivent peuvent choquer !

Mise en ligne : Stéphane Guibert / Finalscape

Maltraitance animale chez le plus grand producteur de viande de porc aux Etats-Unis

MALTRAITANCE ANIMALE

Smithfield food est le plus grand producteur de «porc» au monde. C’est plus d’un quart de tous les porcs abattus aux États-Unis. L’environnement sale et encombré de leurs fermes entraîne des maladies endémiques et souvent la mort.

Les militants d’”Action directe partout” ont passé près d’un an à enquêter sur un élevage de porcs à Smithfield, en Caroline du Nord, et c’est ce qu’ils ont découvert.

Smithfield is the largest “pork” producer in the world, slaughtering one fourth of all the pigs killed for food in the United States. The filthy, crowded environment at their farms leads to rampant disease and often to death.

Direct Action Everywhere activists spent nearly a year investigating a North Carolina Smithfield pig farm and this is what they found.

Attention à la dureté des images ! / Watch out for the violence of some images !

Maltraitance animale : Tout comme la corrida, la chasse doit être abolie

Les enfants ont naturellement de la compassion pour les animaux s’ils ne sont pas entraînés par leurs parents chasseurs, à devenir des tueurs !

Ce sont des enfants qui ont découvert Poppy, accidentée sur le bord de la route. Ce sont ces mêmes enfants qui ont demandé à leurs parents de me téléphoner pour la prendre en charge. Les enfants ont naturellement de la compassion pour les animaux s’ils ne sont pas entraînés par leurs parents chasseurs, à devenir des tueurs.

Afin que la douce Poppy ne soit pas morte en vain et que cette génération de chasseurs soit la dernière, signez ma pétition >>>

Quelques chiffres qui font froid dans le dos :  

En France on tue à la chasse au fusil 45 millions d’animaux chaque année.

  • Près de 21 millions d’animaux proviennent d’élevages et sont lâchés pour la chasse, ce qui représente 46% des animaux tués.
  • Il existe en France plus de 1500 sociétés d’élevage de petit et gros gibiers. Elles vendent leur production aux diverses sociétés de chasses (fédérations, chasses privées, professionnelles, etc…)
    Les populations d’Animaux libres sont mises en danger suite aux lâchers de leurs congénères d’élevage…

Cette population génétique différente peut conduire à l’extinction de la population sauvage….

Continuons à lutter pour que la chasse soit abolie et fasse définitivement partie du passé.

Merci Mehdi Bara pour sa collaboration (images montage)

Mise en ligne : Stéphane Guibert / Finalscape

La vidéo du jour : Maltraitance animale, la pêche électrique

La pêche électrique

Que l’on ne s’étonne plus après ces images si les lacs et les océans se vident de leur faune !

Science & vie : Souffrance animale, ce qu’il faut savoir

“Les attractions avec animaux sauvages, c’est un moment exceptionnel pour vous. Pour eux, c’est une vie de souffrance.”

Voici 4 activités du tourisme animalier à proscrire absolument.

Tant que la mentalité des touristes en mal de vie sauvage ne changera pas, ce seront des millions d’animaux qui seront cassés et maltraités. (ndlr.)