CODE D’HONNEUR DU SOLDAT (Vidéo)

Message aux Forces de l’Ordre

Cette vidéo (lien ci-dessous) n’a pas été faite pour passer le temps. La France est dans l’urgence citoyenne. Les ennemis de notre malheureux pays s’apprêtent à le mettre en exil à l’intérieur même de son territoire. Le Peuple de France doit se libérer de ses menottes économiques, dont ses geôliers ont gaiement jeté les clés dans les caniveaux de son désespoir. 

Lire la suite

Médias mainstream : Analyse sur la manipulation par la terreur

Première publication : 28 mai 2018 – Mise à jour : 19 octobre 2018 – 13:30

Attention, vous êtes manipulés !

Depuis que l’homme est ce qu’il est (sans vouloir développer), rien ne le met plus en condition que l’émotionnel. Que ce soit pour l’amour d’un enfant, celui que l’on éprouve pour son ou sa conjointe, que ce soit  la compassion ou l’empathie que l’on puisse ressentir à l’égard de son prochain ou même de l’envie d’évasion et d’aventure, l’émotionnel est un moteur indissociable de nos actes au quotidien.  A l’opposé, l’émotionnel peut engendrer un sentiment d’insécurité et de peur.

Sur le plan positif, des médias tels que le cinéma ou la télévision par le truchement de séries diverses s’y emploient abondamment, en revanche, des médias mainstream tels que la télévision ou la presse liés à des intérêts économiques nous submergent d’images de violence, de guerre et de mort afin d’attiser nos peurs, nos angoisses et à fortiori notre sentiment d’insécurité.

Dans un contexte de crise mondiale profonde, les images de désolation nous confinent dans un sentiment d’isolement nous empêchant d’avoir une approche constructive et une analyse objective de la situation. De plus, ces images sont dans la plupart des cas sorties de leur contexte réel, manipulées voir même mensongères.

L’histoire qui se répète inlassablement tente de nous démontrer cette évidence crise après crise, guerre après guerre.

Nous sommes enlisés dans un marasme constitué d’un besoin de consommer, d’une insécurité toujours grandissante, d’une désillusion et d’un déni hors norme, ce qui nous empêche de nous rallier franchement et pleinement à des causes humaines et environnementales ceci faisant le jeu de ceux que nous croyons être nos maîtres.

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK

Mise en scène d’attentat

Les 10 stratégies de manipulation par les médias

Les Etats-Unis auraient fait réaliser de fausses vidéos d’Al-Qaida

Illustration d’un message d’Oussama Ben Laden, leader d’Al-Qaida, diffusé en septembre 2009. (SITE INTELLIGENCE GROUP/AFP)

Rappel :

Selon un collectif britannique de journalistes d’investigation, le Pentagone aurait dépensé 540 millions de dollars dans le cadre de cette campagne de propagande.

“Plus de 540 millions de dollars pour réaliser de fausses vidéos islamistes”

Plus d’un demi-milliard de dollars. C’est, selon les enquêteurs du Bureau of Investigative Journalism (BIJ), ONG basée à Londres spécialisée dans la réalisation d’enquêtes journalistiques, le montant d’une facture très salée dont se serait acquitté le Pentagone entre 2006 et 2011. Il n’est ici question ni d’armes, ni de soldats, ni de véhicules – simplement de propagande.

La sulfureuse agence de communication et de relations publiques Bell Pottinger, connue pour travailler avec toutes sortes de régimes (Syrie, Biélorussie, Sri Lanka…), aurait signé en pleine guerre d’Irak (2003-2011) un contrat ultra-lucratif avec Washington — 120 millions de dollars par an — afin de produire les contenus de ce programme “top secret”. Un ancien salarié de l’entreprise, le vidéaste Martin Wells, a révélé au Bureau of Investigative Journalism les dessous de cette campagne, qui ont été publiés dimanche par le “Daily Beast” et le “Sunday Times” et relayés par France 24.

Le témoignage de Martin Wells

Outre des clips publicitaires anti-Al-Qaida, Martin Wells affirme que son ancienne entreprise produisait et montait de faux reportages vidéos aux images de basse qualité, de manière à les présenter comme des “productions de télévisions arabes”. Ils étaient ensuite vendus puis diffusés comme tels par les chaînes locales et continentales, sans préciser que l’armée américaine en était le commanditaire.

L’Irak, écrit le BIJ, était un eldorado pour les agences de communication : selon l’enquête, plus de quarante sociétés étaient rémunérées pour de la production de vidéos, de sondages, de placements médias. Bell Pottinger avait elle-même commencé à travailler en Irak dès mars 2004, une poignée de mois après l’invasion américaine, pour produire de façon très officielle des contenus promouvant la tenue d’élections démocratiques.

Fausses vidéos siglées Al-Qaida

Mais Martin Wells évoque une partie plus “sensible” de ce programme. La société Bell Pottinger, qui a employé jusqu’à 300 personnes — Britanniques et Irakiens — en Irak, aurait également eu pour mission de fabriquer de fausses vidéos de propagande portant la signature de l’organisation Al-Qaida. Objectif : piéger les personnes qui les visionnaient ensuite sur internet.

Plus d’un demi-milliard de dollars. C’est, selon les enquêteurs du Bureau of Investigative Journalism (BIJ), ONG basée à Londres spécialisée dans la réalisation d’enquêtes journalistiques, le montant d’une facture très salée dont se serait acquitté le Pentagone entre 2006 et 2011. Il n’est ici question ni d’armes, ni de soldats, ni de véhicules – simplement de propagande.

La sulfureuse agence de communication et de relations publiques Bell Pottinger, connue pour travailler avec toutes sortes de régimes (Syrie, Biélorussie, Sri Lanka…), aurait signé en pleine guerre d’Irak (2003-2011) un contrat ultra-lucratif avec Washington — 120 millions de dollars par an — afin de produire les contenus de ce programme “top secret”. Un ancien salarié de l’entreprise, le vidéaste Martin Wells, a révélé au Bureau of Investigative Journalism les dessous de cette campagne, qui ont été publiés dimanche par le “Daily Beast” et le “Sunday Times” et relayés par France 24.

Le témoignage de Martin Wells (en anglais)Outre des clips publicitaires anti-Al-Qaida, Martin Wells affirme que son ancienne entreprise produisait et montait de faux reportages vidéos aux images de basse qualité, de manière à les présenter comme des “productions de télévisions arabes”. Ils étaient ensuite vendus puis diffusés comme tels par les chaînes locales et continentales, sans préciser que l’armée américaine en était le commanditaire.

L’Irak, écrit le BIJ, était un eldorado pour les agences de communication : selon l’enquête, plus de quarante sociétés étaient rémunérées pour de la production de vidéos, de sondages, de placements médias. Bell Pottinger avait elle-même commencé à travailler en Irak dès mars 2004, une poignée de mois après l’invasion américaine, pour produire de façon très officielle des contenus promouvant la tenue d’élections démocratiques.

Fausses vidéos siglées Al-Qaida

Mais Martin Wells évoque une partie plus “sensible” de ce programme. La société Bell Pottinger, qui a employé jusqu’à 300 personnes — Britanniques et Irakiens — en Irak, aurait également eu pour mission de fabriquer de fausses vidéos de propagande portant la signature de l’organisation Al-Qaida. Objectif : piéger les personnes qui les visionnaient ensuite sur internet.

L’idée était en effet de se servir de ces clips comme appâts numériques. Gravés sur des CD, ceux-ci étaient encodés de manière à profiter d’une faille dans le logiciel de lecture de vidéos Real Player, afin de permettre, lors du visionnage, à la CIA de localiser l’ordinateur grâce à son adresse IP.

Ces CD, précise Martin Wells, étaient abandonnés par les forces américaines dans les habitations lors de perquisitions en Irak ; transmis sous le manteau, certains se sont retrouvés en Iran, en Syrie et même aux Etats-Unis.

Si le BIJ n’apporte pas d’information sur les conséquences de ces pistages, le Pentagone a bel et bien confirmé avoir eu recours aux services de l’agence Bell Pottinger durant cette période en Irak. L’ancien patron de Bell Pottinger, Tim Bell, a également confirmé au “Sunday Times” que sa société avait signé un contrat en relation avec des opérations militaires, “protégé par plusieurs clauses de confidentialité”, et rendait compte régulièrement de ses avancées au Pentagone, à la CIA et au Conseil de sécurité nationale.

Petit Emmanuel, tu as franchi la ligne rouge. Bravo et merci. Tu as perdu. Tu es déjà destitué.

Petit Emmanuel, tu as franchi la ligne rouge. Bravo et merci. Tu as perdu. Tu es déjà destitué.


Une vidéo de 8 minutes, communiqué de Politique de Vie, Christian Cotten, 8 mai 2018.

Un message dense et quelque peu codé que ceux qui comprennent sont invités à expliquer à ceux qui ont du mal à suivre. Concrétiser une rupture, c’est d’abord dans nos têtes, puis dans les mots.

Les vortex d’intelligence collective nourris d’amour et de lumière peuvent faire des miracles.

Merci de votre attention et de vos partages.

Petit Emmanuel, tu as franchi la ligne rouge. Bravo et merci. Tu as perdu ”

Communiqué de politique de vie. 1er. mai 2018. Fake news sous faux drapeau, message poétique de l’intelligence collective francophone, recadrage pédagogique et humoristique.

La vidéo en fin d’article

Cher Emmanuel, permets-nous de te remercier sincèrement. Ton enflure égotique hors de tout contrôle vient d’offrir aux peuples francophones une magnifique expérience d’éveil de la conscience. Merci à toi. Vraiment.

Très cher Emmanuel, tu mens et tu sais que tu mens. Et désormais la grande majorité des françaises et français le savent aussi. Tu as juste oublié du haut de la fatuité que tous ceux qui ne sont rien possèdent bien quelque chose : un cerveau et un cœur. Et il se trouve que les cerveaux de ceux qui ne sont rien plus quelques autres qui sont quelque chose sont en bien meilleure santé que le tien. Nous allons être très désagréables avec toi, Très cher Emmanuel. Mais ce sera avec beaucoup de compassion.

Soyons clairs et directs :

Ton cerveau, ça ne va pas. Cela ne va vraiment pas. Et ton cœur non plus d’ailleurs. Et désormais, cela se voit on ne peut plus clairement. Tes comportements d’adolescent immature sont radicalement inacceptables. Tu as franchi la ligne rouge, Petit Emmanuel. Tu as joué avec nous, tu as triché et tu as perdu.

L’uranium appauvri, cela te dit quelque chose ?

Ignorais-tu que tes militaires en usent et en abusent dans leurs armes prétendument conventionnelles, dans les têtes et les ailerons de leurs missiles ? Si tu l’ignores, tu ne peux te prétendre président et si tu le sais c’est encore bien pire. Très cher Emmanuel, tu es désormais un des tout premiers utilisateurs d’armes de destruction massive sur cette planète, contre un peuple et un pays qui ne nous a jamais agressé et sur qui tu as fait déverser, avec tes 12 missiles pour 16 millions d’euros, une véritable bombe radiologique qui va intoxiquer des millions de personnes pendant 4,47 milliards d’années. Tout comme d’autres avant toi ont empoisonné les terres de Bosnie, d’Irak, d’Afghanistan et de Libye. Certains de nos soldats en sont déjà morts,  contaminés à l’uranium appauvri qui a équipé les missiles que tu as si aimablement offerts en cadeaux à tes maîtres d’Outre-Manche et d’Outre-Atlantique. Pendant ce temps, AREVA, les amis de ton premier Ministre, continue à extraire mais illégalement sous protection des militaires français, l’uranium du Tibesti, au dépend du peuple libyen. Tu prétends faire ça au nom de la France. Sérieusement ?

Tu crois encore que nous, citoyens français libres et souverains allons accepter cela ? Petit Emmanuel, tu as franchi la ligne rouge. Tu as osé violer la charte de l’ONU, tu as osé violer le droit international et européen, tu as osé violer Marianne et sa belle constitution, même si celle-ci ne vaut plus rien depuis fin 2016, grâce à un certain Manuel. Tu as osé violer l’âme de chaque français en tentant de lui faire porter avec toi la responsabilité de ton crime de masse contre le peuple syrien.

Et la Libye à propos ?

Très cher Emmanuel, aligne les colonnes ! Nous sommes un peuple amoureux de la paix, nous sommes un peuple amoureux de l’amour et de l’esprit et nous sommes pleins d’amour pour le peuple syrien dont la culture dépasse tout ce que tu peux comprendre. Comment donc veux-tu que nous acceptions tes fanfaronnades mégalomaniaques ? Entends-tu dans nos campagnes et nos villes les colères populaires qui grondent ? Cheminots, étudiants de Tobiac, de Nanterre, de Rennes, de Nantes et d’ailleurs. Créatifs culturels de Notre Dame des Landes, personnels de santé et de sécurité. C’est bien pratique, n’es-ce pas quelques missiles empoisonneurs pour occulter les violences grandissantes que tu infliges au peuple français à coups de grenades au gaz de plus en plus toxiques ?

J’ai beaucoup de compassion pour toi, Petit Emmanuel car au fond nous sommes nombreux à avoir compris ceci : tu es une victime. Victime choisie dans l’innocence de l’enfance, préparée, programmée, sous lourde emprise psychologique. Certains t’ont conduit année après année à vendre 99% de ton âme aux mages sacrificateurs et barbares qui tentent encore de garder leur contrôle sur les peuples de la terre. Et tout cela pour l’illusion du pouvoir et quelques poignées de dollars.

Depuis des semaines, tu nous vends le vide d’une attaque sous faux drapeau qui aurait fait quelques dizaines de morts et de blessés prétendument intoxiqués par les méchants soldats du gouvernement syrien. Tout ceci strictement sans aucune preuve de quoi que ce soit sauf, précisément, les preuves d’une pure manipulation.

Combien de milliers de morts au Yémen dont tu ne parles pas puisqu’ils sont tués avec les armes de tes amis les forgerons Thales et Dassault, vendues aux Princes des Ténèbres saoudiennes et qatari  ? Combien d’handicapés et de morts dans les générations futures en Bosnie, en Irak, en Afghanistan, en Libye et maintenant en Syrie grâce à tes missiles à l’uranium appauvri ? Que fais-tu donc pour réparer le chaos libyen fabriqué par ceux que tu connais et qui sont aussi responsables des trafics d’organes, d’esclaves et d’armes sur les théâtres de guerre ? Qui profite ? Les terroristes sur notre territoire ? Depuis des jours, tu nous vends une guerre ridicule et injustifiable, une opération militaire politiquement dérisoire et en même temps radicalement toxique à long terme pour les population et tout autant dangereuse pour notre pays. Et tu prétends que ta guerre d’adolescent mal éduqué est légitime ?

Très cher Emmanuel, j’en suis sincèrement désolé mais tu n’es pas un comédien crédible et donc tu n’es plus légitime ni comme comédien ni comme président. Voici donc la mauvaise nouvelle du jour :

L’intelligence collective francophone a pris une décision irrévocable et non négociable. Tu es licencié, tu es destitué. En d’autres termes, tu n’existes pas et tu n’as jamais existé et tu n’existeras jamais dans aucun monde ni aucun temps. Tu es déjà destitué. La concrétisation de cette décision des citoyens libres et souverains des peuples francophones se fera dans le temps du juste moment. Rassures-toi, il te reste un pourcent de ton âme encore  connecté à la lumière. Alors, s’il te plait, prends le large, ce sera mieux pour toi. Oublies-nous, oublies la France et les français, oublies tes délires de grandeur et va mûrir loin de nous. Rendez-vous dans 30 ans, sauve-toi tant qu’il en est encore temps. Le peuple français ne te fera pas de cadeau. Tu as perdu, vous avez tous perdu la guerre de la conscience et de l’éveil, toi et des affidés, toi et tes maîtres mages noirs.

Il va être temps pour ton mentor Jacques Attali qui dépasse largement les 65 ans de décider en cohérence avec ses propos de prophète de malheur de sa propre euthanasie. Car vois-tu il n’est pas question qu’après t’avoir destitué, nous acceptions de repartir de plus belle dans les guerres de mêles dominants surchargés en testostérone et en cocaïne, au prétexte d’un suffrage universel et clairement mortifère qui donne le pouvoir à des élites indéfiniment corrompues par les prédateurs de la finance. Non, grâce à toi, merci encore, le peuple des citoyens souverains va reprendre son légitime pouvoir et nous allons inventer ensemble la Démocratie Souveraine de France. Le vide de ta présidence et ton prochain exil “à moins que tu ne préfères les plumes et le goudron” nous aurons bien aidé à la nécessaire transition vers une France prête à retrouver sa fonction d’exemplarité en inventant un nouveau modèle réellement démocratique de respect de la souveraineté populaire. Nous en reparlerons.

Merci à toi, Petit Emmanuel. Nous prierons pour la libération de ton âme. Adieu, j’ai dit Adieu

Multinationales : Le pouvoir hors-les-lois.

Multinationales : Le pouvoir hors-les-lois.

Ce qui se passe depuis des décennies au nez et à la barbe des peuples n’est rien d’autre qu’un transfert du pouvoir entre les mains des banques et des multinationales !

Alain Deneault, philosophe québécois, auteur de “La Médiocratie” et “Le totalitarisme pervers” nous explique le fonctionnement des multinationales qui lancent avec la complicité de nos élites une nouvelle offensive contre la démocratie avec la merveilleuse loi “secret des affaires“.

G.S

Crédit vidéo : DataGueule

Racket international : pratique mafieuse mondialisée.

Vous connaissez sans doute la pratique mafieuse qui consiste à détruire un bar ou un restaurant ou plus généralement une affaire puis extorquer au propriétaire une somme d’argent versée régulièrement au prétexte d’une protection ; “Tu paies, t’es tranquille”

Cette pratique a inspiré et inspire les gouvernements des grandes puissances, en occident particulièrement, pour piller en toute impunité les ressources minières et d’hydrocarbures ou les infrastructures des autres pays.

Trois méthodes sont employées :

  • Financement direct ou indirect de mouvements terroristes afin de déstabiliser les pays visés puis obtention (ou non) d’un mandat de l’ONU pour une intervention militaire qui se transforme en occupation ; tout cela bien entendu au nom de la liberté et de la démocratie. Si le gouvernement en place ne coopère pas, le régime est alors désigné comme dictatorial puis il est renversé.

    L’Afghanistan, la Libye, la Syrie, l’Irak, l’ensemble du Sahel, le Mali, le Niger, le Yémen etc… sont des illustrations de cette pratique mafieuse mondialisée.

  • Financement des partis d’opposition et sabotage des économies des pays visés afin de créer les conditions d’un putsch. Méthode employée au Chili en 1973, quelques années après en Argentine et aujourd’hui au Venezuela.
  • Création d’une dette irremboursable et exigence par les créanciers de la vente des infrastructures, (ports, aéroports etc…) et des fleurons industriels des pays visés au privé. En Grèce par exemple, selon le parisien.fr du 18 août 2015, 14 aéroports régionaux ont été vendus à une entreprise allemande. La Grèce n’en a pas fini avec l’Allemagne. En Espagne, l’aéroport de Cludad-Real a été vendu pour la modique somme de 10’000 euros. Selon le figaro.fr du 31 décembre 2016, 19 aéroports français ont été vendus à un affairiste et un fonds d’investissement. Le 14 octobre 2017, un attentat a fait 300 morts et autant de blessés  à Mogadiscio, capitale de la Somalie. Les médias sont restés très silencieux puisque les victimes n’étaient ni américaines, ni européennes. La Somalie dispose de beaucoup de ressources inexploitées : Uranium, bauxite, cuivre, sel, fer et hydrocarbures. Il semble que le temps de leur exploitation soit venu.