Affaire Benalla : Témoignage de l’auteur de la vidéo qui a tout déclenché

Les choses se corsent en 5ème république et c’est au fil des révélations que l’affaire initialement appelée “l’affaire Benalla” se mute en “l’affaire Macron”

Interviewé par une équipe de RT France, l’auteur de la vidéo qui est à l’origine de cette affaire s’exprime en exclusivité.

Stéphane Guibert

Duplex en direct du rassemblement place contrescarpe.

Source : RT France

Macron : Qu’ils viennent me chercher !

Après l’affaire Alexandre Benalla et suite à l’invitation d’ Emmanuel Macron de venir le chercher, un citoyen Français, Serge Petitdemage le prend au mot et appelle l’Élysée.

Affaire Benalla : Macron sort de son mutisme

Affaire Benalla : Macron dément les rumeurs

“Qu’ils viennent me chercher”

L’affaire Benalla : Une grosse tache pour la France en marche !

Mais qui est donc Alexandre Benalla ?

Alexandre Benalla était l’un des homme de l’ombre du président Macron mais depuis les révélations sur cette affaire d’État du 1er mai révélée par le journal Le monde et depuis que tous les projecteurs se braquent sur cet homme, on assiste à un flot d’informations mettant en évidence les privilèges que “La France en marche” accorde à un homme qui aujourd’hui est devenu l’épine dans le pied de la 5ème république.

Une voiture de fonction haut standing, un privilège qui n’est accordé que dans la haute hiérarchie de la police et encore. Cela contraste avec la vétusté de certaines voitures de police, ou comme c’est le cas dans certains commissariats qui ne disposent que d’un ou deux véhicules de plus, si l’on tient compte des coupes budgétaires dans ce secteur, cette somptueuse voiture qui est donnée à quelqu’un qui n’est pas un policier peut amener à se poser certaines questions.

Alexandre Benalla n’est âgé que de 26 ans et il est déjà lieutenant colonel dans la réserve citoyenne, affecté au cabinet du directeur général de la gendarmerie alors qu’il vient de la réserve opérationnelle où il avait le grade de sergent.

Des privilèges et une ascension fulgurante mettant en évidence des couacs que le gouvernement se devra de justifier.

Interrogé, Dominique Rizet, journaliste et spécialiste de la police déclare qu’en 37 ans de carrière, il n’avait jamais vu ça.

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK /

Un pognon de dingue ! Un Macron déterminé à devenir le président des très riches

De plus en plus populaire chez les riches et chute libre dans les sondages chez les “gueux” Manuel Macron ne lâche rien dans ses réformes.

En France, le RSA c’est 1,4 million de personnes qui touchent en gros 500 euros par mois pour un total de 8,5 milliards d’euros par an. Cela n’est rien si l’on compare aux 73 milliards de niches fiscales qui sont accordées aux riches, aux 80 milliards de fraudes à l’URSAF, aux 20 milliards de fraudes à l’impôt sur le revenu et c’est sans compter le “shadow banking” qui est une fraude d’à peu près 1’200 milliards par an.

Lorsque l’on voit le différentiel entre ces chiffres, on se retrouve dans une situation à la Versailles avant 1788. La révolution Française vient du fait que les nobles de l’époque refusèrent de lâcher un petit peu d’argent aux plus pauvres et à part le fait qu’il n’y ait pas de révolution en France aujourd’hui, économiquement, on se retrouve dans le même contexte qu’à l’époque.

Quelle importance me direz-vous, la France est championne de la coupe du monde de 2018.

Stéphane Guibert

Face aux critiques, Emmanuel Macron tient un discours aux accents sociaux

Malmené dans les sondages, le président français Emmanuel Macron s’est défendu lundi devant les parlementaires réunis à Versailles de mener une politique “pour les riches”.

Son discours, qui a duré plus d’une heure, a tracé les grandes lignes de ses projets de réforme pour les mois à venir.

Emmanuel Macron a décidé d’organiser tous les ans ce rendez-vous inspiré des “discours sur l’état de l’Union” des présidents américains, et ce malgré les critiques brocardant un exercice “monarchique” dans le palais du roi Louis XIV à Versailles et le boycott de certains députés de gauche et de droite.

“Un État de providence du XXIe siècle”

La “priorité de l’année qui vient” sera de “construire l’État-providence du XXIe siècle”, a-t-il déclaré, souhaitant un système “émancipateur, universel, efficace” et “responsabilisant”.  “Des pans entiers de notre population sont trop peu ou trop couverts” par le système de sécurité sociale, a-t-il notamment estimé.

Le président a également évoqué les élections européennes de 2019, estimant que l’affrontement entre les “progressistes” et “nationalistes” serait “au cœur” de ce scrutin.

Crédit vidéo : Radio Télévision Suisse

Emmanuel macron “Le jour où tu veux faire la révolution, t’apprends d’abord à avoir un diplôme.” Emmanuel Macron fait la leçon à un adolescent.

Emmanuel Macron ne sait peut-être pas que l’intelligence ne se mesure pas à son instruction.

Un adolescent qui se fait remettre en boîte par l’actuel locataire de l’Élysée :

Tu es là, on est dans une cérémonie officielle, tu te comportes comme il faut. Tu peux faire l’imbécile mais aujourd’hui c’est la Marseillaise et le chant des partisans. Tu m’appelles “Monsieur le président de la république” ou “Monsieur” ! Et tu fais les choses dans le bon ordre : Le jour ou tu veux faire la révolution, t’apprends d’abord à avoir un diplôme et à te nourrir toi-même. D’accord ? Et à ce moment-là, tu iras donner des leçons aux gens.

Ce qui signifie pour simplifier que tant qu’on a pas de diplôme, tant qu’on a pas eu à en découdre avec le système, on est inapte à formuler une opinion claire et on reste à notre place de gueux.

Il est possible que ce jeune homme qui n’a peut-être pas de diplôme ait un Q.I plus élevé que son interlocuteur et pour qu’un peuple se libère, il faut qu’il prenne d’abord conscience que son intelligence n’est pas liée à son statut social et encore moins à son instruction dont les bases même sont de plus en plus remises en question aujourd’hui.

Les médias corrompus s’appliquent plus que jamais à nous enfermer dans une bulle d’idées et de préjugés dans laquelle nous nous auto-flagellons tout en nous laissant bercer par des illusions qui nous relèguent dans un système de consumérisme hors normes.

“TRAVAIL, CONSOMME ET CRÈVE !”

Je salue ce gosse qui malgré-lui a fait le buz sur la toile et l’invite à suivre ses rêves avec ou sans instruction en lui disant que sans les utopistes, les plus beaux rêves de l’humanité n’auraient jamais vu le jour.

Bonne chance bonhomme et ne te laisse pas corrompre par ce système qui est aux abois.

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK / MondiAspora

Emmanuel Macron et campagne électorale pris la main dans le sac ?

Financement de campagne électorale, les révélations ne cessent de tomber avec les remises illicites dont a bénéficié l’actuel locataire de l’Élysée, informations révélées par Médiapart.

Emmanuel Macron aurait bénéficié de ristournes qui aurait conduit le président à son inéligibilité selon certains parlementaires.

G.S

La vidéo du jour : Est-ce que ces gens sont sérieux ?

Parodie de la chanson de Francis Cabrel “La corrida” revisitée pour Macron

Parodie de Francis Cabrel Texte et interprétation : Gaëtan Thomas

Depuis le temps que je fréquente le sommet du pouvoir j’entends le peuple qui s’impatiente au bout du couloir. Collomb a tourné le verrou et sa police envoi du lourd. Fini les manifs populaires, t’façon j’y suis sourd.

Dans les premiers moments j’ai cru qu’il fallait seulement se défendre mais il vaut mieux mater la rue pour cesser de l’entendre. Ils ont fait des dessins sur moi, ils veulent vraiment que je recule, je vais finir par les avoir en pétant des rotules.

“Et je ne céderai rien …”

Est-ce que ces gens sont sérieux ?

“Des gens qui ne sont rien …”

Est-ce que ces gens sont sérieux ?

“Fainéants !”

La jalousie des gueux, des “Riens” les gauchos, leurs grèves, leurs blocus, je vais pas trembler devant ces zinzins, ces minus ! Je vais les attraper, eux et leurs drapeaux, les faire tourner comme un soleil. Demain la une du Figaro titrera sur Emmanuel.

“Et je ne céderai rien …”

Est-ce que ces gens sont sérieux ?

“Des gens qui ne sont rien …”

Est-ce que ces gens sont sérieux ?

“Fainéants !”

J’en ai rien à foutre des droits d’l’homme, t’façon l’humanisme c’est has-been. Il faut frapper fort, mettre des coups pour que le peuple s’incline. Ils sortent d’où ces psychopathes avec leurs banderoles de papier ? J’ai jamais appris à me battre contre des va-nu-pieds.

Mater ces bouseux qui s’entêtent, c’est fou comme ça peu faire du bien, de toute façon rien ne m’arrête en Sarkozy, je me repeins. Je les entends rire, quel scandale j’les vois danser, ça me plombe. J’vais répondre à coup d’casse sociale  pour que ça retombe.

“Et je ne céderai rien …”

Est-ce que ce monde est sérieux ?

“Des gens qui ne sont rien …”

Est-ce que ces gens sont sérieux ?

“Fainéants !”

Petit Emmanuel, tu as franchi la ligne rouge. Bravo et merci. Tu as perdu. Tu es déjà destitué.

Petit Emmanuel, tu as franchi la ligne rouge. Bravo et merci. Tu as perdu. Tu es déjà destitué.


Une vidéo de 8 minutes, communiqué de Politique de Vie, Christian Cotten, 8 mai 2018.

Un message dense et quelque peu codé que ceux qui comprennent sont invités à expliquer à ceux qui ont du mal à suivre. Concrétiser une rupture, c’est d’abord dans nos têtes, puis dans les mots.

Les vortex d’intelligence collective nourris d’amour et de lumière peuvent faire des miracles.

Merci de votre attention et de vos partages.

Petit Emmanuel, tu as franchi la ligne rouge. Bravo et merci. Tu as perdu ”

Communiqué de politique de vie. 1er. mai 2018. Fake news sous faux drapeau, message poétique de l’intelligence collective francophone, recadrage pédagogique et humoristique.

La vidéo en fin d’article

Cher Emmanuel, permets-nous de te remercier sincèrement. Ton enflure égotique hors de tout contrôle vient d’offrir aux peuples francophones une magnifique expérience d’éveil de la conscience. Merci à toi. Vraiment.

Très cher Emmanuel, tu mens et tu sais que tu mens. Et désormais la grande majorité des françaises et français le savent aussi. Tu as juste oublié du haut de la fatuité que tous ceux qui ne sont rien possèdent bien quelque chose : un cerveau et un cœur. Et il se trouve que les cerveaux de ceux qui ne sont rien plus quelques autres qui sont quelque chose sont en bien meilleure santé que le tien. Nous allons être très désagréables avec toi, Très cher Emmanuel. Mais ce sera avec beaucoup de compassion.

Soyons clairs et directs :

Ton cerveau, ça ne va pas. Cela ne va vraiment pas. Et ton cœur non plus d’ailleurs. Et désormais, cela se voit on ne peut plus clairement. Tes comportements d’adolescent immature sont radicalement inacceptables. Tu as franchi la ligne rouge, Petit Emmanuel. Tu as joué avec nous, tu as triché et tu as perdu.

L’uranium appauvri, cela te dit quelque chose ?

Ignorais-tu que tes militaires en usent et en abusent dans leurs armes prétendument conventionnelles, dans les têtes et les ailerons de leurs missiles ? Si tu l’ignores, tu ne peux te prétendre président et si tu le sais c’est encore bien pire. Très cher Emmanuel, tu es désormais un des tout premiers utilisateurs d’armes de destruction massive sur cette planète, contre un peuple et un pays qui ne nous a jamais agressé et sur qui tu as fait déverser, avec tes 12 missiles pour 16 millions d’euros, une véritable bombe radiologique qui va intoxiquer des millions de personnes pendant 4,47 milliards d’années. Tout comme d’autres avant toi ont empoisonné les terres de Bosnie, d’Irak, d’Afghanistan et de Libye. Certains de nos soldats en sont déjà morts,  contaminés à l’uranium appauvri qui a équipé les missiles que tu as si aimablement offerts en cadeaux à tes maîtres d’Outre-Manche et d’Outre-Atlantique. Pendant ce temps, AREVA, les amis de ton premier Ministre, continue à extraire mais illégalement sous protection des militaires français, l’uranium du Tibesti, au dépend du peuple libyen. Tu prétends faire ça au nom de la France. Sérieusement ?

Tu crois encore que nous, citoyens français libres et souverains allons accepter cela ? Petit Emmanuel, tu as franchi la ligne rouge. Tu as osé violer la charte de l’ONU, tu as osé violer le droit international et européen, tu as osé violer Marianne et sa belle constitution, même si celle-ci ne vaut plus rien depuis fin 2016, grâce à un certain Manuel. Tu as osé violer l’âme de chaque français en tentant de lui faire porter avec toi la responsabilité de ton crime de masse contre le peuple syrien.

Et la Libye à propos ?

Très cher Emmanuel, aligne les colonnes ! Nous sommes un peuple amoureux de la paix, nous sommes un peuple amoureux de l’amour et de l’esprit et nous sommes pleins d’amour pour le peuple syrien dont la culture dépasse tout ce que tu peux comprendre. Comment donc veux-tu que nous acceptions tes fanfaronnades mégalomaniaques ? Entends-tu dans nos campagnes et nos villes les colères populaires qui grondent ? Cheminots, étudiants de Tobiac, de Nanterre, de Rennes, de Nantes et d’ailleurs. Créatifs culturels de Notre Dame des Landes, personnels de santé et de sécurité. C’est bien pratique, n’es-ce pas quelques missiles empoisonneurs pour occulter les violences grandissantes que tu infliges au peuple français à coups de grenades au gaz de plus en plus toxiques ?

J’ai beaucoup de compassion pour toi, Petit Emmanuel car au fond nous sommes nombreux à avoir compris ceci : tu es une victime. Victime choisie dans l’innocence de l’enfance, préparée, programmée, sous lourde emprise psychologique. Certains t’ont conduit année après année à vendre 99% de ton âme aux mages sacrificateurs et barbares qui tentent encore de garder leur contrôle sur les peuples de la terre. Et tout cela pour l’illusion du pouvoir et quelques poignées de dollars.

Depuis des semaines, tu nous vends le vide d’une attaque sous faux drapeau qui aurait fait quelques dizaines de morts et de blessés prétendument intoxiqués par les méchants soldats du gouvernement syrien. Tout ceci strictement sans aucune preuve de quoi que ce soit sauf, précisément, les preuves d’une pure manipulation.

Combien de milliers de morts au Yémen dont tu ne parles pas puisqu’ils sont tués avec les armes de tes amis les forgerons Thales et Dassault, vendues aux Princes des Ténèbres saoudiennes et qatari  ? Combien d’handicapés et de morts dans les générations futures en Bosnie, en Irak, en Afghanistan, en Libye et maintenant en Syrie grâce à tes missiles à l’uranium appauvri ? Que fais-tu donc pour réparer le chaos libyen fabriqué par ceux que tu connais et qui sont aussi responsables des trafics d’organes, d’esclaves et d’armes sur les théâtres de guerre ? Qui profite ? Les terroristes sur notre territoire ? Depuis des jours, tu nous vends une guerre ridicule et injustifiable, une opération militaire politiquement dérisoire et en même temps radicalement toxique à long terme pour les population et tout autant dangereuse pour notre pays. Et tu prétends que ta guerre d’adolescent mal éduqué est légitime ?

Très cher Emmanuel, j’en suis sincèrement désolé mais tu n’es pas un comédien crédible et donc tu n’es plus légitime ni comme comédien ni comme président. Voici donc la mauvaise nouvelle du jour :

L’intelligence collective francophone a pris une décision irrévocable et non négociable. Tu es licencié, tu es destitué. En d’autres termes, tu n’existes pas et tu n’as jamais existé et tu n’existeras jamais dans aucun monde ni aucun temps. Tu es déjà destitué. La concrétisation de cette décision des citoyens libres et souverains des peuples francophones se fera dans le temps du juste moment. Rassures-toi, il te reste un pourcent de ton âme encore  connecté à la lumière. Alors, s’il te plait, prends le large, ce sera mieux pour toi. Oublies-nous, oublies la France et les français, oublies tes délires de grandeur et va mûrir loin de nous. Rendez-vous dans 30 ans, sauve-toi tant qu’il en est encore temps. Le peuple français ne te fera pas de cadeau. Tu as perdu, vous avez tous perdu la guerre de la conscience et de l’éveil, toi et des affidés, toi et tes maîtres mages noirs.

Il va être temps pour ton mentor Jacques Attali qui dépasse largement les 65 ans de décider en cohérence avec ses propos de prophète de malheur de sa propre euthanasie. Car vois-tu il n’est pas question qu’après t’avoir destitué, nous acceptions de repartir de plus belle dans les guerres de mêles dominants surchargés en testostérone et en cocaïne, au prétexte d’un suffrage universel et clairement mortifère qui donne le pouvoir à des élites indéfiniment corrompues par les prédateurs de la finance. Non, grâce à toi, merci encore, le peuple des citoyens souverains va reprendre son légitime pouvoir et nous allons inventer ensemble la Démocratie Souveraine de France. Le vide de ta présidence et ton prochain exil “à moins que tu ne préfères les plumes et le goudron” nous aurons bien aidé à la nécessaire transition vers une France prête à retrouver sa fonction d’exemplarité en inventant un nouveau modèle réellement démocratique de respect de la souveraineté populaire. Nous en reparlerons.

Merci à toi, Petit Emmanuel. Nous prierons pour la libération de ton âme. Adieu, j’ai dit Adieu