Menaces de frappes en Syrie : Rappel sur la réaction de l’ambassadeur bolivien aux Nations Unies concernant Daesh

Réaction de l’ambassadeur bolivien aux Nations Unies concernant Daesh.

False Flag, Hoax et Fake News, tous les coups sont permis pour les pays Occidentaux qui sont animés par une Russophobie démesurée mais, comme le démontre L’Ambassadeur Bolivien en nous rappelant cette fausse information de Colin Powell  qui présenta devant le Conseil de sécurité des Nations Unies en 2003 un dossier trompeur prétendant que l’Irak était en possession d’armes chimiques et qui fut suivi par la plupart des pays occidentaux, ce qui déboucha sur l’invasion illégale d’un pays souverain en entrainant la mort de dizaines de milliers d’innocents, hommes, femmes et enfants…

Alors comment donner désormais un quelconque crédit à cette désinformation occidentale à répétition ?

Stéphane Guibert / Finalscape / VK / MondiAspora

Et pour rappel :

La nuit du 26 Février, 41 jours après le début de la guerre, les avions et les hélicoptères américains attaquent des milliers d’irakiens civils et soldats, en fuite vers le Koweït. Le bombardement commence à minuit et dure des heures. Il n’y aura pas de rescapé.

Le lendemain, les pools des reporters filment 80 kilomètres de route jonchés de milliers de carcasses de voitures, de bus, de camions et d’une poignée de tanks.

Les cadavres ne seront jamais dénombrés.

Les États-Unis sont accusés de crime de guerre mais l’affaire ne sera jamais portée devant un tribunal international.

Science & Vie : Albert Pike annonçait la 3ème guerre mondiale

Albert Pike est un avocat, un général confédéré et un écrivain américain né le 29 décembre 1809 à Boston et mort le 2 avril 1891 à Washington.

Cet homme, annonça 3 guerres mondiales, les deux premières, 14-18 et 39-45 et la prochaine qui selon lui devrait se dérouler comme suit :

La Troisième Guerre mondiale doit être fomentée en utilisant les divergences que les agents des Illuminati attiseront entre les Sionistes Politiques et les dirigeants du monde musulman. La guerre doit être menée de telle manière que l’Islam (le monde Arabe y compris la religion de Mahomet) et le Sionisme Politique (y compris l’Etat d’Israël) se détruisent mutuellement. Dans le même temps, les autres nations une fois de plus divisées entre elles à ce propos, seront forcées de se combattre jusqu’à un état d’épuisement complet, physique, moral, spirituel et économique.

Voici à présent une déclaration du Premier Ministre Israélien Benyamin Netanyahou lors d’une conférence de presse le 9 janvier 2015 à Tel Aviv avec l’ambassadeur français, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a déclaré une guerre ouverte contre l’Islam. Cette déclaration d’une violence extrême a été occultée par les médias israéliens, américains et européens qui ont rajouté l’adjectif RADICAL à cette déclaration alors qu’il ne prononce pas ce mot :

“… Ces terroristes ont tué des journalistes à Paris, ils ont décapité des travailleurs sociaux en Syrie, ils ont kidnappé des écolières au Nigeria, ils ont dynamité des églises en Irak, ils ont massacré des touristes à Bali, ils lancent des rockets sur les civils depuis Gaza et font leur possible pour construire des armes nucléaires en Iran.

Ils portent différents noms : ISIS, BOKO HARAM, HAMAS, AL SHABAB, AL-QUAIDA, HEZBOLLAH mais ils sont tous guidés par la même haine et le même fanatisme sanglant. Ils cherchent tous à détruire nos libertés et à nous imposer une tyrannie moyenâgeuse  et violente.

C’est un combat mondial. Traduire en justice les meurtriers de Paris en est le commencement. Ensuite devra suivre une vaste agression contre les forces de l’Islam dans le monde entier. C’est le combat que chacun doit mener.”

Ces déclarations ne sont-elles pas la preuve qu’Israël et le sionisme cherchent à mener le monde occidental dans une guerre contre l’Islam ?

A noter aussi que Benyamin Netanyahou a déclaré qu’il fallait se battre contre les forces de l’Islam et non l’ Islam Radical ni le terrorisme.

G.S

 

Géopolitique : Le Grand Moyen-Orient et les supercheries qui l’entourent

Dans ce projet de remodelage du Grand-Moyen-Orient  3 dates sont à retenir :

  • Janvier 2003, George W Bush décide de remodeler le grand Moyen-Orient et ce qu’il faut savoir c’est que le Moyen-Orient va du Maroc au Pakistan. Il attaque l’Irak avec les arguments qui aujourd’hui on le sait étaient faux; il n’y avait pas d’armes de destruction massive dissimulées en Irak.
  • 19 décembre 2006, Time Magazine publie un  rapport secret sur la Syrie qui se trouve dans le viseur de Bush c’est à dire, 5 ans avant les printemps arabes et il y est expliqué comment et pourquoi le gouvernement des États-Unis  va soutenir les opposants et renverser le gouvernement de Bachar el-Assad.
  • 2011, on continue à charcuter le Grand Moyen-Orient en faisant tomber cette fois-ci la Libye avec en première ligne la France et l’Angleterre et dans ce même laps de temps un nouveau programme est ouvert, à savoir l’armement des combattants contre le régime gouvernemental de Bachar el-Assad.

Les Américains ont un plan, celui de remodeler le Grand Moyen-Orient en faisant tomber tous les états souverains de cette région dans un but géopolitique et énergétique inavouable.

Source de la vidéo :

Radio Télévision Suisse

Retour sur un mensonge qui coûta la vie à des milliers d’innocents.

G.S

Invasion de l’Irak : L’intox des “armes de destruction massive”.

Le 26 février 2003, 41 jours après le début de la guerre, les avions et les hélicoptères américains attaquent des milliers d’Irakiens, civiles et soldats en fuite vers le Koweït. Le bombardement commence à minuit et dure des heures. Il n’y aura pas de rescapés.

Le lendemain, les reporters filment 80 kilomètres de route jonchée de carcasses de voitures, de bus, de camions et d’une poignée de tanks. Les cadavres ne seront jamais dénombrés.

Les États-Unis sont accusés de crime de guerre mais l’affaire ne sera pas portée devant un tribunal international.

G.S

Attention, certaines images peuvent choquer.

Géopolitique : Instauration de la démocratie à Mossoul en Irak

Voilà comment se passe le transfert de la démocratie à Mossoul (Irak).

Ces images se passent de tous commentaires.

Il faut aussi savoir à défaut de s’en souvenir :

La nuit du 26 Février, 41 jours après le début de la guerre, les avions et les hélicoptères américains attaquent des milliers d’irakiens civils et soldats, en fuite vers le Koweït. Le bombardement commence à minuit et dure des heures. Il n’y aura pas de rescapé.

Le lendemain, les pools des reporters filment 80 kilomètres de route jonchés de milliers de carcasses de voitures, de bus, de camions et d’une poignée de tanks.

Les cadavres ne seront jamais dénombrés.

Les États-Unis sont accusés de crime de guerre mais l’affaire ne sera jamais portée devant un tribunal international.

Il faut savoir à défaut de se le rappeler : Irak, 80 kilomètres jonchés de carcasses de voitures et de cadavres

La nuit du 26 Février, 41 jours après le début de la guerre, les avions et les hélicoptères américains attaquent des milliers d’irakiens civils et soldats, en fuite vers le Koweït. Le bombardement commence à minuit et dure des heures. Il n’y aura pas de rescapé.

Le lendemain, les pools des reporters filment 80 kilomètres de route jonchés de milliers de carcasses de voitures, de bus, de camions et d’une poignée de tanks.

Les cadavres ne seront jamais dénombrés.

Les États-Unis sont accusés de crime de guerre mais l’affaire ne sera jamais portée devant un tribunal international.