Science & Vie : Âmes scellées par leur vie terrestre

Mise à jour : mercredi 20 novembre 2018 – 22:37 –

Quand deux âmes sont scellées par la vie terrestre, elles le restent en nous donnant une leçon d’humilité et d’Amour.

Ils ont tant à nous apprendre.

G.S / FINALSCAPE

Conjoined Twins: Brothers Joined At The Hip… par BarcroftTV

Shivanath et Shivram Sahu sont deux frères siamois de 12 ans qui vivent dans un village près de Raipur situé en Inde.

Pour se rendre à leur école, ils doivent se déplacer au sol, en marchant sur les mains, comme une araignée. Leur naissance est pour certains villageois une sorte d’incarnation divine tout comme pour la petite Lali, l’enfant à 2 visages. Collés par le bas du ventre, si ils partagent le même estomac, ils ont toutefois des poumons indépendants.

À leur naissance, le médecin qui les a mis au monde avait déclaré que ces jumeaux ne pouvaient pas être séparés ; mais aujourd’hui un pédiatre qui a examiné les radiographies des enfants pense qu’une opération est possible.

Malgré cela, les jumeaux ainsi que leur père Raj Kuma Sahu, réfutent cette idée et ont exprimé leur volonté de vouloir rester dans cette situation pour le restant de leur vie.

Adaptation de l’article : G.S / FINALSCAPE

Environnement : À Bombay, la mer “vomit” des déchets avec les fortes marées

Quand mère Nature nous rappelle qu’elle n’est pas une poubelle

Les fortes marées et les pluies diluviennes de la mousson ont provoqué des “vagues de déchets” à Bombay : des tonnes de détritus, évacués vers la mer, sont revenues vers les quais et les trottoirs, témoignant de l’extrême pollution de la mer au bord de la capitale économique indienne. Certains habitants ont décidé d’agir et tentent de mobiliser sur l’urgence à changer les comportements.

Depuis le 13 juillet, des ordures, que la ville de Bombay envoie généralement vers l’océan, reviennent sur terre avec les très fortes marées de la saison, qui ont atteint leur pic avec une vague à 4,97 mètres dimanche. Plus de 12 000 tonnes de déchets et de débris ont été rejetés par la mer sur la célèbre promenade de Marine Drive, a indiqué mardi 17 juillet la Haute Cour de Bombay.

Sur les réseaux sociaux, plusieurs habitants de la mégapole d’environ 21 millions d’habitants ont publié des photos et vidéos du bord de mer recouvert par les ordures, certains rappelant que la nature ne faisait que “rendre ce qu’on lui a donné”.

Le plastique désormais interdit

En Inde, la “guerre” du plastique bat son plein. Depuis le 23 mars, sur décision du gouvernement du Maharashtra, dont Bombay est la capitale, il est interdit de fabriquer, de vendre mais aussi de posséder et d’utiliser du plastique non réutilisable, par exemple sous forme de sac, gobelet, bouteille d’un volume inférieur à un demi-litre ou même décorations en tout genre qu’affectionnent les hindous pour leurs fêtes religieuses, comme le rapporte le journal Le Monde. Tout contrevenant est passible d’une amende comprise entre 5 000 et 25 000 roupies (de 61 à 308 euros). Voire, dans le pire des cas, d’une peine pouvant aller jusqu’à trois mois de prison.

Des mesures importantes mais qui, pour plusieurs habitants contactés par notre rédaction, ne sont pas à même de réparer les dégâts déjà causés par la consommation de plastique et de résoudre le problème de la mauvaise gestion des déchets, comme en témoignent les récents évènements. Et de fait : selon une étude publiée en 2014 par la revue américaine Public Library of Science Journal, 1 300 milliards de morceaux de plastique flottent à la surface de l’océan Indien.

Santé : Cinq morts et des mises en quarantaine à cause du virus Nipah en Inde

Au moins cinq personnes sont mortes dans le sud de l’Inde du virus Nipah, pour lequel près d’une centaine d’autres se trouvent actuellement en quarantaine. Les autorités sanitaires sont en état d’alerte.

“Nous pouvons confirmer que cinq personnes sont mortes du virus Nipah” et que “94 personnes entrées en contact avec les morts ont été placées en quarantaine par précaution”, a déclaré un responsable de surveillance sanitaire du Kerala, une région à la pointe sud de l’Inde.

En outre, neuf malades sont hospitalisés en raison de symptômes suspects, avec au moins l’un d’entre eux testé positif au virus Nipah.

Selon les médias locaux, 10 personnes ont succombé à ce stade à cette zoonose mais les autorités attendaient des résultats de tests pour se prononcer.

Mortel dans 70% des cas

Bien connu en Asie du Sud et Sud-Est, ce virus transporté par la chauve-souris frugivore est mortel dans 70% des cas. Il a été identifié pour la première fois en Malaisie en 1998.

Le Nipah, dont des cas de transmission interhumaine ont été signalés par le passé, selon l’Organisation mondiale de la santé, peut provoquer des encéphalites mortelles et des comas. Il n’existe pas à ce jour de vaccin.

Source : Radio Télévision Suisse

Environnement : Alors qu’EDF veut construire la plus grande centrale nucléaire au monde en Inde, Macron y était pour promouvoir l’énergie solaire


Photo AFP / Ludovic MARIN

“MACRON RENTRE CHEZ TOI !”

Voilà un des slogans que l’on pouvait lire sur les banderoles déployées lors de la manifestation qui se déroulait à Jaitapur (Inde) contre le projet de construction de la plus grande centrale nucléaire au monde dont le chantier sera assuré par EDF.

La région étant propice aux tremblements de terre, les opposants estiment également que la centrale va saccager leur littoral.

Selon Kumar Sundaram, porte-parole de Dianuke

“Ces réacteurs auront des conséquences énormes pour des milliers de pêcheurs et fermiers vulnérables qui vont perdre leur gagne-pain, leurs terres et leurs commerces. Et ce qui est plus grave encore c’est que le site se trouve sur une zone sismique active. Il y a un énorme risque de voir se reproduire un tremblement de terre comme à Fukushima.”

Le chantier pourrait démarrer au printemps 2018 et la centrale qui est estimée à 40 milliards d’euros pourrait entrer en service entre 2025 et 2027. L’ironie dans tout ça, alors que pendant qu’à Jaitapur on manifestait contre le nucléaire, à New Delhi, Emmanuel Macron inaugurait l’Alliance solaire internationale.

G.S

Économie : L’Inde près de dépasser la France et le Royaume-Uni

L’Inde et plusieurs pays asiatiques vont dépasser les puissances occidentales. Image: AFP

Puissances économiques : Exprimée en dollars, l’économie indienne devrait se hisser dès 2018 à la 5e place mondiale, montre une note publiée mardi.

A l’œuvre depuis plusieurs années, cette progression n’est pas une surprise. Elle s’inscrit dans une tendance plus large qui devrait aboutir à l’installation des pays asiatiques dans le classement des dix économies les plus importantes de la planète au cours des 15 années à venir.

«Malgré quelques revers passagers (…), l’économie indienne est en mesure de rattraper celle de la France et celle du Royaume-Uni en 2018 et, exprimée en dollars, elle les dépassera toutes les deux pour devenir la cinquième puissance économique en dollars», prédit Douglas McWilliams, le vice-président de l’institut Centre for Economics and Business Research (CEBR), qui publiait mardi une note de recherche. Selon le même institut, les États-Unis devraient, quant à eux, être dépassés par la Chine, qui prendrait ainsi la première, place aux alentours de 2032.

Source : Tribune de Genève

Environnement : C’était en 1984, la catastrophe de Bhopal afin de ne pas oublier

Nous nous sommes déshumanisés au nom du profit et de l’argent et cela va s’accentuer.

Combien de morts faudra-t-il avant que l’humanité se libère du joug de la finance ?

G.S

Dans la nuit du 2 au 3 décembre 1984 une cuve de produits chimiques explose dans une usine de pesticides à Bhopal, 800.000 habitants, capitale du Madhya Pradesh, au centre de l’Inde.

Cela fait suite à des déficiences récurrentes du système de sécurité, connues mais occultées pour raison d’économie. Ce sont 42 tonnes de gaz mortels qui s’échappent, asphyxiant en premier lieu le bidonville de Khasi Camp où les populations les plus pauvres sont agglutinées, et provoquent la mort de 3.800 personnes le 3 décembre, puis de 8.000 la première semaine, et de 25.000 personnes un peu plus tard dans d’atroces souffrances. Mais il y a aussi de très nombreux blessés, malades et plus de 200.000 personnes qui sont maintenant gravement handicapées à vie et autant de personnes qui sont nées par la suite avec des malformations importantes.

L’entreprise américaine Union Carbide s’est volatilisée administrativement, puis a été rachetée par la multinationale Dow Chemical qui refuse de dépolluer le site et d’indemniser les victimes comme il se doit.

Trente ans après, rien a changé. Un grand nombre d’enfants naissent encore aujourd’hui mal-formés suite à la consommation de l’eau des nappes phréatiques toujours contaminées…
Au sujet du nombre de morts et de blessés à vie, la catastrophe de Bhopal c’est Chernobyl + Fukushima réunies. Trente ans après, les habitants de notre planète ne font rien pour la plus grande catastrophe industrielle de l’histoire humaine…

 

Climat : Plus de 1 000 personnes sont mortes des inondations en Inde, au Népal et au Bengladesh cet été.

Plus de 1 000 personnes sont mortes des inondations en Inde, au Népal et au Bengladesh cet été. Selon les Nations unies, près de 41 millions de personnes ont été affectées par les inondations.

Plus de 1’000 personnes sont mortes à cause des inondations en Asie du Sud-Est cet été, dont près de la moitié dans le nord de l’Inde. Et ce n’est pas fini :

Mardi, après 4 jours de pluie, les eaux sont soudainement montées à Bombay. Près de 300 millimètres de pluie sont tombés en quelques heures dans la métropole de 18 millions d’habitants faisant craindre de nombreuses victimes.

Alors que le monde s’émeut des inondations au Texas, les ONG craignent une catastrophe humanitaire en Asie du Sud.

Au total, près de 41 millions de personnes, en Inde, au Bangladesh et au Népal ont été affectées par les inondations,  selon l’ONU ce sont les pires inondations depuis des années dans la région.

La mousson fait près de 700 morts !

Une vingtaine d’Etats indiens sont touchés par les pluies saisonnières qui ont débuté en juin.

Des inondations en Inde liées à la mousson ont provoqué la mort près de 700 personnes et le déplacement de millions d’autres, a rapporté lundi la presse indienne. Par ailleurs, la foudre a fait au moins 21 morts.

Dans le seul Etat du Gujarat (ouest), le bilan des morts a grimpé à 213 après la découverte d’une centaine de corps durant le week-end, contre quelque 120 victimes estimées la semaine dernière. Le reflux des eaux a permis aux sauveteurs d’accéder à des zones reculées. Les autorités indiennes s’attendent à voir encore augmenter ce bilan.

Une vingtaine d’Etats sont touchés par les pluies de mousson qui ont débuté en juin. Le Bengale occidental ainsi que les Etats de l’Arunachal Pradesh et de l’Assam, dans le nord-est, de Jharkhand et du Bihar, dans l’est, ont aussi été affectés par des inondations et des glissements de terrain.

Dans l’Odisha (est), au moins 18 personnes sont mortes foudroyées et trois autres ont perdu la vie dans l’Etat de Jharkhand. La majorité travaillait dans les rizières, selon l’Autorité locale en charge de la gestion des catastrophes. Le département national de météorologie a prévenu que de nouveaux orages étaient encore attendus mardi.

La braquage du millénaire !!! La Cabale vole le cash et l’or de tous les Indiens !!!

Ce qui se passe en Inde est totalement hallucinant, c’est le plus gros braquage du millénaire, je dirais mème de tous les temps. A coté de ce braquage le vol des Templiers c’est du pipi de chat.

La Cabale a demandé au premier ministre de l’Inde Narendra Modi de publier un décret permettant du jour au lendemain au gouvernement Indien d’abolir toutes les moyennes et grosses coupures en Inde (fin du cash) dans un pays ou 85% des transactions se font en cash.

Je sais pas si vous imaginez, un pays ou 85% des gens n’ont jamais eu de carte de crédit de leur vie et ou tout se paye en cash ou en or, le gouvernement leur dit, terminé, si vous rapportez pas vos liasses de billets dans les prochains jours à la banque pour les mettre sur votre compte, vous ne serez plus jamais capable de les utiliser car ils n’auront tout simplement plus cour… disparus.

C’est ce qui s’appelle UN CASH CRUNCH :

Il y a déjà des dizaines de morts, des queues interminables de 4 à 8 heures, même les touristes sont obligés d’aller rendre leur cash sinon ils le perdent @!@?!

Mais l’histoire ne s’arrête pas là…

Le décret stipule que si la personne qui va à la banque déposer ses billets, n’est pas capable de fournir la preuve de la provenance de ce cash, alors le gouvernement Indien en prendra la moitié au titre d’amende 50% de tout le cash de l’Inde est donc purement et simplement volé car aucun Indien ne peut justifier d’où vient leur cash).

Si vous dites j’ai économisé pendant 5 ans, ou ma grand mère me les a donné, cela ne marche pas, on vous en prend 50% direct !

Imaginez les vieux et les handicapés, après 5 heures de queue sans boire ni manger à qui on annonce qu’on leur pique 50% de toutes leurs économies ! Crise cardiaque directe…

Mais c’est pas tout !!!

Ce pays est aussi réputé pour utiliser l’or comme valeur d’échange, c’est culturel, l’or a toujours circulé et en Inde vous portez vos richesses sur vous, tout le monde porte de l’or autours du cou et aux bras.

Et comme la Cabale sait pertinemment que le dollar US et l’euro sont surévalués d’au moins 70%, ils veulent se constituer le max de stock d’or le plus rapidement possible avant la dévaluation (qui devrait arriver en 2017-2018 tout au plus). Et il n’y a pas assez d’or physique en circulation dans le monde pour échanger leur fausse monnaie numérique créée a partie du vent (seuls les abrutis achètent de l’or papier, la Cabale ce qui les intéressent c’est l’or physique), donc ils se sont dit “tiens et si on volait l’or de ces +1 milliards de pauvres Indiens ?”, et donc ils ont demandé au premier ministre Narendra Modi (qui bosse pour eux) de rajouter dans leur décret que dorénavant les femmes mariées ne pourraient avoir que 500 grammes d’or, les femmes célibataires, 250 grammes, et les hommes, 100 grammes. Tout le reste doit être saisi par l’État !

Et donc depuis ce décret, on a les fonctionnaires de l’État Indien, qui font du porte à porte de domicile en domicile, fouillent les maisons pour trouver l’or des gens, ils retournent les armoires et les matelas, fouillent les gens, ensuite ils pèsent l’or, et ils reculèrent tout ce qui est au dessus des plafonds dictés dans le décret !

C’est des tonnes et des tonnes d’or qui sont volées aux Indiens (wealthdaily.com parle de 22.000 tonnes, mais en réalité il s’agit de bien plus que cela) et ensuite revendu au plus bas prix a la Cabale. Rien ne reste en Inde, tout repart aux États Unis et dans d’autres pays ou la Cabale a ses réserves planquées !!!

Regardez :

Cette opération est conjointement menées avec l’aide de la CIA. C’est le plus gros casse de l’histoire de l’humanité et devinez quoi… EN FRANCE PERSONNE N’EN PARLE !!!

Le seul en France que j’ai entendu en parler est Pierre Jovanovic dans sa dernière vidéo :

Le pouvoir totalitaire des grandes banques avec Pierre Jovanovic

Voici les sujets abordés : “1) Le referendum italien, les banques italiennes, Monte Paschi, Bruxelles, épidémie de suicides « bancaires » – Un bras d’honneur à l’Europe de Bruxelles. – Qui est M .Junker ? – Comment l’oligarchie veut museler les médias alternatifs. – L’Espagne le Portugal suivront ! – Deutsche Bank manipulation du cours de l’or  2) La grande inquisition bancaire – La chasse au cash, les citoyens tenus en suspicion bancaire.

C’est en train de se répandre dans plusieurs pays, en France ils veulent supprimer le cash depuis un bon moment, et là ça va se durcir dans les prochains mois. L’Égypte aussi il se passe des trucs là bas (si vous avez des infos envoyez les moi svp) et le Vénézuela aussi, mais apparemment c’est mondial. La guerre contre le cash et l’or est déclarée, la Cabale passe à la caisse et récupère tout ce qu’ils peuvent avant l’effondrement de l’euro et de l’US dollar qui sont pour bientôt.

La dernière arnaque de la Cabale pour voler les gens (je vais faire un article la dessus) c’est de leur proposer d’invertir dans le diamant (du carbone lol). Ne vous laissez pas berner, la Cabale sait parfaitement comment créer du diamant a partir d’un simple morceau de charbon. Le diamant ne vaut rien en réalité, le cours du diamant est entièrement manipulé par la De Beers qui a le quasi monopole sur toutes les mines de diamants dans le monde et qui manipulent les cours du diamant depuis plus de 50 ans grâce a leur immense stock de millier de tonnes de diamants qu’ils gardent précieusement pour ne pas qu’il y ait trop de diamant en circulation afin de maintenir les cours au plus haut.

N’achetez pas de diamant, ça vaut rien. C’est du charbon !

Merci de faire circuler cet article.

La phase finale est enclenchée. La victoire sera notre si on s’unit.

Gloire à la Résistance !

Namasté

Free Man

Économie : Inde, panique sur la suppression des billets de 500 et de 1000 roupies

Dans une démarche historique et sans précédent, le gouvernement indien a supprimé les billets de banque de 500 et de 1000 roupies en provoquant une panique générale.

Le gouvernement indien a effectué un changement sans précédent la semaine dernière en supprimant les billets de banque de 500 et de 1000 roupies de son système financier. Le changement a été effectué en quelques jours. Narendra Modi, premier ministre indien, a déclenché la politique de changement le 8 novembre 2016 et il a été obligé de se justifier sans cesse par rapport au feu des critiques. En effet, cette suppression des billets de banque a provoqué une panique générale dans tout le pays. Le gouvernement indien prétend que c’est pour lutter contre la corruption et l’argent au marché noir, mais cela montre une initiative très néolibérale qui empêche la population d’utiliser librement l’argent en circulation et de les forcer à s’enchaîner au système financier.

Après la décision, les anciens billets de banque ont perdu immédiatement leur pouvoir légal et les autorités ont exigé que les citoyens échangent leurs anciens billets contre des nouveaux dans un délai de 50 jours. Un billet de 500 roupies vaut environ 6,86 euros et donc pour comparer l’impact catastrophique de ce changement, c’est comme si les États-Unis bannissaient les billets de 10 et de 20 dollars du jour au lendemain. Les billets de 500 et de 1000 roupies faisaient partie des plus grandes valeurs monétaires dans le pays.

Après la suppression, les distributeurs automatiques ont été suspendus temporairement et des petites peurs se sont transformées en véritable panique à cause de rumeurs sur les réseaux sociaux. Le plus gros problème est que le gouvernement indien n’a absolument pas prévenu la population. Aucune consultation n’a été faite et la décision a enterré définitivement le peu de réputation de Modi. Les institutions financières ont dû mal à tenir la cadence. Des millions de personnes font la queue dans les banques pour échanger les anciens billets et la banque centrale a dû mal à proposer le cash nécessaire pour faire face à la demande.

Ces anciens billets de banque représentaient près de 80 % de la monnaie en circulation dans l’économie indienne. Certains ne peuvent même plus acheter de la nourriture, car ils n’ont que des billets de 500 et de 1000 et ils doivent passer leur journée à faire la queue dans les banques.

Le prétexte de la lutte contre l’argent du marché noir

Le principal prétexte du gouvernement indien est que cela permet de lutter contre l’évasion fiscale. Mais c’est surtout une tentative pour remettre la main sur l’économie du pays. La quantité de cash en circulation a augmenté de 15 % l’année dernière et la banque centrale et le gouvernement ont un mal de chien pour garder le contrôle sur leurs propres marchés financiers. La population indienne est méfiante par nature contre les autorités centrales et cette méfiance a augmenté ces dernières années avec les positions ultra-néolibérales de Modi. À une époque, il avait encouragé les paysans à déposer tout leur or à la banque ou le vendre pour acheter des actions sur les entreprises technologies à Banglor. Mais la tradition veut que la population indienne préfère garder sa richesse sous le matelas. En supprimant 80 % de la monnaie en circulation dans le pays, ce n’est plus un changement financier, mais une prise d’otage pour forcer la main à une majorité de la population.

Le message est fort et très sournois. En supprimant ces billets de banque, le gouvernement indien est en mode : Nous pouvons anéantir totalement votre richesse si vous ne la donnez pas aux institutions financières qui sont sous notre contrôle. Une autre justification de la suppression de ces billets est qu’ils facilitaient l’évasion fiscale. L’idée est que si on autorise uniquement les petites coupures, alors le transfert de grandes quantités d’argent est plus difficile. Mais cette justification est fausse puisque dans le même temps, le gouvernement va proposer de nouveaux billets de 2 000 roupies à partir de 2017. Vous ne pouvez pas supprimer de gros billets pour les remplacer par des billets encore plus gros. La caractéristique d’un gouvernement incompétent ? Créer une pagaille monstre pour une efficacité proche de zéro.

source