Syrie, retour sur l’histoire : Ce que vaut la thèse du complot occidental.

Myret Zaki et Serge Enderlin sur la Syrie: ce que vaut la thèse du complot occidental. 19/06/12

Le 19 juin 2012, sur la Radio suisse romande :

La situation syrienne ne serait pas imputable au régime de Bachar al-Assad. La déstabilisation croissante du pays porterait la signature du Mossad, de la CIA, du MI6 et de la DGSE.

Tous ont en effet un intérêt commun:

Voir Bachar al-Assad partir, ceci afin de déstabiliser l’alliance Syrie-Iran. Ils veulent imposer un nouvel ordre géopolitique dans la région.

Les journalistes Serge Enderlin et Myret Zaki débattent de cette thèse, qui s’appuie sur les exemples du passé: Irak, Afghanistan, etc., mais sans fournir de preuve pour le moment quant à la Syrie.

Source : Radio Télévision Suisse

Retour sur l’incroyable manipulation médiatique :

La France d’en haut qui se pose en donneuse de leçons oublie de dire que le colonialisme français bombardait la Syrie en 1945 afin d’empêcher les Syriens d’acquérir leur indépendance, qu’elle en a organisé la division sur des bases religieuses et que toute l’histoire de ce pays depuis qu’il résiste à Israël est marquée par le fait que les États-Unis et les Israéliens s’appliquent pour l’affaiblir et le briser.

Les grands principes de la guerre, lorsque l’on a décidé d’attaquer pour les ressources naturelles et pour le fric tout en le cachant au grand public sont ce que l’on appelle les principes de la propagande de guerre :

  • Travailler l’opinion public en cachant les intérêts.
  • Cacher l’histoire.
  • Diaboliser l’adversaire en faisant de lui, comme cela a été le cas pour Saddam Hussein en l’Irak, Mouammar Kadhafi en la Libye et à présent Bachar el-Assad pour la Syrie, un tyran.
  • Se présenter comme le sauveur des victimes : Sous un prétexte de guerre humanitaire, la réalité est toute autre. Au lieu de protéger les victimes, on fait en sorte qu’il y en ait un maximum en les médiatisant à outrance pour justifier l’intervention occidentale.
  • Monopoliser le débat en empêchant l’opinion adverse ou autrement dit, La censure.

Ce scénario se répète de guerre en guerre et il faut être aveugle ou complètement lobotomisé pour croire encore aux foutaises des médias mainstream.

Les armes chimiques biologiques et bactériologiques qui sont régulièrement mises sur la sellette par les États-Unis, l’OTAN et les pays alliés ont abondamment été utilisées notamment lors de la guerre du Vietnam (Agent orange) par l’armée américaine provoquant des milliers de morts et des malformations graves chez les nouveaux nés qui se répercutent aujourd’hui encore, ce qui place les États-Unis au premier rang mondial pour l’utilisation d’armes qu’ils condamnes eux-même aujourd’hui, sans preuve et en faisant obstruction à toutes les enquêtes, Russes notamment qui pourraient faire la lumière sur les prétendues attaques perpétrées sur le peuple Syrien par le “régime” de Bacahar el-Assad.

Dans la seconde partie de la vidéo :

Dans ce projet de remodelage du Grand-Moyen-Orient  3 dates sont à retenir :

  • Janvier 2003, George W Bush décide de remodeler le grand Moyen-Orient et ce qu’il faut savoir c’est que le Moyen-Orient va du Maroc au Pakistan. Il attaque l’Irak avec les arguments qui aujourd’hui on le sait étaient faux; il n’y avait pas d’armes de destruction massive dissimulées en Irak.
  • 19 décembre 2006, Time Magazine publie un  rapport secret sur la Syrie qui se trouve dans le viseur de Bush c’est à dire, 5 ans avant les printemps arabes et il y est expliqué comment et pourquoi le gouvernement des États-Unis  va soutenir les opposants et renverser le gouvernement de Bachar el-Assad.
  • 2011, on continue à charcuter le Grand Moyen-Orient en faisant tomber cette fois-ci la Libye avec en première ligne la France et l’Angleterre et dans ce même laps de temps un nouveau programme est ouvert, à savoir l’armement des combattants contre le régime gouvernemental de Bachar el-Assad.

Les Américains ont un plan, celui de remodeler le Grand Moyen-Orient en faisant tomber tous les états souverains de cette région dans un but géopolitique et énergétique inavouable.

Stéphane Guibert

Quand l’Internet et les portables n’existaient pas et que les gens se retrouvaient dans la rue (mai 68)

Cela est indubitable, le progrès rend les gens oisifs, fainéants voir même complices du système contre lequel les classes moyennes et laborieuses lutent. Nous “likons” ou détestons, nous nous révoltons ou nous compatissons mais pour la plus part d’entre nous, c’est assis derrière un écran que nous sommes le plus actif alors que la vie réelle se passe à l’extérieur.

Si l’on se réfère à ce qu’a été ce 5 mai 2018 qui se voulait Le nouveau mai 68, le bilan de cette journée fait pâle figure en comparaison de la plus grande révolution française du XXème. siècle.

Un petit retour sur mai 68 :

Élan de protestation lancé par les étudiants et les ouvriers contre la société traditionnelle et les autorités. Mai 68 est un mouvement d’une ampleur sans précédent qui prend des allures de révolution.

A l’université de Nanterre, portés par Daniel Cohn-Bendit, les étudiants revendiquent une libération des mœurs. Prises de parole, débat et assemblées générales ont lieu dans les rues, les entreprises, les administrations et les universités.

Contexte économique :

  • La France sort tout jute des “Trente Glorieuses” mais tout le monde ne profite pas de la croissance économique.
  • Début 1968, le pays compte 500’000 chômeurs. 2 millions de travailleurs sont payés au smig (salaire minimum) et se sentent exclus de la prospérité.

13 mai 1968 :

  • Plus importante grève générale de l’histoire.
  • Le pays est totalement paralysé durant plusieurs semaines et 4 personnes ont perdu la vie durant ce mouvement protestataire.

27 mai 1968 :

  • Signature des accords de Grenelle entre le gouvernement et les syndicats après d’âpres négociations.
  • Les accords précisent une augmentation de 35% du smig et de 10% des salaires réels.
  • Trois jours plus tard, le président de Gaulle dissout l’Assemblée nationale.

30 juin 1968 :

  • Des élections législatives sont organisées et la droite l’emporte avec 293 sièges sur 487.

Mai 68 reste à ce jour le plus important mouvement social de l’histoire de France du XXème. siècle.

Stéphane Guibert

Source de la vidéo

1er mai 68 chronologie des événements – archive vidéo INA

Assassinat de Kennedy : Déclassification des documents, un début de réponse ?

Ce sont des milliers de pages qui pourraient mettre un point final aux théories qui continuent de s’écrire sur une page incontournable de l’histoire des États-Unis, l’assassinat de John Fitzgerald Kennedy. Le Président Américain Donald Trump a annoncé sur les réseaux sociaux que de nouveaux documents allaient être déclassifiés. Leur maintient sous scellé depuis 50 ans a alimenté les thèses complotistes les plus folles sur le jeune chef d’État tué le 22 novembre 1963 à Dallas.

Rappel des faits :

Une certitude selon l’enquête officielle, l’assassin se nomme Lee Harvey Oswald, ancien militaire qui aurait été reconnu par plusieurs témoins et identifié comme étant le propriétaire de l’arme ayant servi à tuer Kennedy. 48 heures après les faits, il est abattu sous l’œil des caméras par le propriétaire d’une boîte de nuit, Jack Ruby, un Israélien qui aurait été lui-même assassiné ensuite. La version officielle prétend elle que Jack Ruby a succombé suite à une maladie.

Il est intéressant de savoir que Kennedy voulait enquêter sur le réacteur nucléaire Israélien de Dimona.

En 1961, John Kennedy est élu Président. Tel-Aviv constate alors que le soutient de Washington faiblit. Kennedy plus que tout autre président Américain cherchera à freiner le développement nucléaire Israélien. Il exige une inspection de Dimona afin de s’assurer que l’on n’y fabrique pas d’armes nucléaires. Il menace même de suspendre l’aide économique à l’État Hébreux.

Israël cède mais en apparence seulement. Dimona sert bel et bien à fabriquer du plutonium et des armes nucléaires alors que les israéliens prétendent le contraire. Kennedy n’est pas dupe. Se déroule alors un affrontement en souterrain entre Kennedy et David Ben Gourion. Le Président américain met en demeure le premier ministre israélien de l’époque en lui adressant des lettres lui demandant d’accepter des inspections tous les 6 mois sur le site de Dimona. David Ben Gourion démissionnera peu de temps après.

Ce qu’il faut comprendre c’est que la centrale nucléaire de Dimona était un enjeu stratégique majeur pour Israël. Après la mort de Kennedy, le Président Lyndon B. Johnson nouvellement élu tisse un lien extrêmement étroit avec Israël et Washington ferme les yeux sur les activités à Dimona.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK / MondiAspora

Maltraitance, traite des noirs et spoliation de l’Afrique : Quand l’histoire nous rattrape

Discours du roi des belges Léopold II aux missionnaires blancs en missions de déstructuration et de pillage de l’Afrique.

Discours du roi des Belges à l’arrivée des missionnaires au Congo Belge, devoirs des prêtres et pasteurs blancs dans cette patrie.

Quelques phrases clefs tirées de son discours :

  • Prêtres et pasteurs, vous venez certes pour évangéliser, mais cette évangélisation s’inspire de notre grand principe, avant tout, les intérêts de la métropole.
  • Le but de votre mission n’est point d’apprendre aux noirs à connaitre Dieu, ils le connaissent déjà.
  • Votre rôle est essentiellement de faciliter les administrateurs et les industriels, vous interpréterez l’Évangile de la façon qui sert au mieux vos intérêts dans cette partie du monde.
  • Vous veillerez à désintéresser nos sauvages noirs des richesses dont regorge leur sous-sol afin d’éviter qu’ils s’y intéressent ou qu’ils nous fassent une concurrence meurtrière rêvant un jour de nous déloger de cette partie avant que nous nous enrichissions.
  • Votre connaissance le l’Évangile vous permettra de trouver les textes qui recommandent et qui font aimer la pauvreté.
  • Heureux les pauvres car le royaume des cieux leur appartient.
  • Vous ferez tout pour que les “nègres” aient peur de s’enrichir pour mieux mériter le ciel.
  • Il faut apprendre aux jeunes à croire et non à raisonner.
  • Évangélisez les noirs jusqu’à la moelle des os afin qu’ils ne se révoltent jamais contre les injustices que vous leur ferez subir. Faites-leur réciter chaque jour : “Heureux celles et ceux qui pleurent car le royaume des cieux leur appartient”.

Cette vidéo doit être visionnée dans un but éducatif et partagée massivement afin de propager la vérité sur une réalité peu reluisante de l’église.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK / MondiAspora

Jacques Chirac reconnait l’exploitation de l’Afrique par les européens.

Culture Générale : Qui connait l’air de l’hymne National de la Russie ?

Qui ne connait pas le jour de la fête nationale des États-Unis et qui ne connait pas l’air de l’hymne national de ce pays en Europe ? Parallèlement, qui connait le jour de la fête Nationale de Russie et qui connait l’air de l’hymne National de ce pays en Europe ?

C’est dans l’inconscient collectif et personne ou presque ne se pose la question.

Je n’ai rien contre les États-Unis, c’est même un pays dans lequel je voulais vivre étant plus jeune mais si nous comparons ces deux grandes puissances que sont la Russie et les États-Unis :

Les États-Unis d’Amérique furent fondés le 4 juillet 1776 et c’est en 1920 que fut établie la carte que nous connaissons aujourd’hui. Partout en Europe est célébrée la fête Nationale Américaine et cela démontre l’impact de ce pays sur le vieux continent.

La Russie a une histoire séculaire, une culture millénaire et pourtant peu de gens en connaissent ni la date de la fête nationale, le 12 juin et encore moins l’air de l’hymne National.

Je ne vais pas développer car ce n’est pas le but de ce billet, je voulais juste attirer votre attention sur le sujet car si il est si aisé pour le système de diaboliser la Russie, c’est tout d’abord à cause d’un manque évident de culture générale mais aussi et surtout à cause d’un matraquage cérébrale systématique des médias dominants.

Pour clore le sujet des élections voici l’hymne National Russe chanté par le Président Vladimir Poutine sous-titré en Français.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK / MondiAspora

L’histoire en quête de vérité : Massacre d’Oradour-sur-Glane, et si tout cela n’était pas imputable aux Allemands ?

Retour sur les faits :

Le 10 juin 1944, le village de’Oradour-sur-Glane qui se trouve à 20 kilomètres au nord-ouest de Limoges vivait une des plus sombres heures de l’histoire.

Ce sont 642 personnes, hommes, femmes et enfants furent massacrés par un détachement du 1er bataillon du 4ème régiment de Panzergrenadier Der Führer appartenant à la Panzerdivision Das Reich de la Waffen-SS. Il s’agit du plus grand massacre de civils commis en France par les armées allemandes, assez semblable à ceux de Marzabotto, ou de Distomo (ce dernier perpétré lui aussi le ), qui transposent sur le front de l’Ouest des pratiques courantes sur le front de l’Est.

C’est ce que retient l’histoire qui s’inspire de la version officielle et pourtant :

Je vous propose un document que m’a transmis un de mes contacts et qui a fait l’objet de toute mon attention car à l’heure où de nombreuses théories dites complotistes s’avèrent être vraies, ce document qui me semble primordial ne serais-ce que dans un but de comparaison ou d’analyse révèle une toute autre réalité que celle que l’histoire, peut-être manipulée, semble vouloir nous faire croire.

Un document qui remet en question la version officielle en s’appuyant sur des analyses scientifiques, des témoignages probants et qui crédibilise une probable mise en scène.

Le massacre d’Oradour-sur-Glane, et si cela n’avait été qu’une vaste fumisterie de l’histoire ?

Chercheurs de vérité, régalez-vous.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK / MondiAspora


>>>Voir aussi<<<

 

Culture & Cinéma – Histoire : Massacre d’Oradour-sur-Glane

Le 10 juin 1944, le village de’Oradour-sur-Glane qui se trouve à 20 kilomètres au nord-ouest de Limoges vivait une des plus sombres heures de l’histoire.

Ce sont 642 personnes, hommes, femmes et enfants furent massacrés par un détachement du 1er bataillon du 4ème régiment de Panzergrenadier Der Führer appartenant à la Panzerdivision Das Reich de la Waffen-SS. Il s’agit du plus grand massacre de civils commis en France par les armées allemandes, assez semblable à ceux de Marzabotto, ou de Distomo (ce dernier perpétré lui aussi le ), qui transposent sur le front de l’Ouest des pratiques courantes sur le front de l’Est.

Ces événements marquèrent profondément les consciences ; leurs conséquences judiciaires suscitèrent une vive polémique, notamment à la suite de l’amnistie accordée aux Alsaciens « Malgré-nous » qui avaient participé au massacre. Depuis 1999, le souvenir des victimes est célébré par le Centre de la mémoire d’Oradour-sur-Glane, situé non loin des ruines du village à peu près conservées en l’état.

>>>Source : Wikipédia<<<

En hommage à ces victimes de la guerre voici un extrait du film : “Après la guerre”

Stéphane Guibert / Finalscape / VK / MondiAspora

Un film de Jean-Loup Hubert


Avec : Richard Bohringer


Antoinne Hubert


Julien Hubert

Acheter le film

 

Histoire et manipulation des masses : Qui était Adolf Hitler ?

Est-ce que Hitler était en possession de ses moyens où était-il, vu son charisme inquiétant, la marionnette d’un pouvoir encore plus obscur ?

Visionnons cette courte vidéo tournée lors des jeux olympiques d’été de 1936 à Berlin et où l’on voit un führer se comporter comme un petit enfant de 5 ans.

Adolf Hitler était-il autiste ?

G.S / Finalscape

Histoire : Quand Françoise Dior faisait l’apologie de la race Aryenne

Quand Françoise Dior faisait l’apologie de la race Arienne

En 1962, Françoise Dior, qui a rompu avec le royalisme, fonde la section française de la World Union of National Socialists (WUNS), une association néonazie internationale, à partir de noyaux isolés d’étudiants. Elle en est une Liaison officer.

Source Wikipédia

Archive INA où l’on assiste à une interview durant laquelle elle parlait de son mariage et où elle faisait l’apologie de la race Aryenne.

G.S

Histoire : L’étrange similitude des drapeaux de France durant les dictatures

Le symbole de l’aigle

L’aigle impérial, symbole de l’empire romain, va devenir le symbole de tout empire universel.

Ce qui est intéressant de savoir en histoire c’est qu’entre chaque république ou le drapeau français était bleu, blanc et rouge et où le peuple était souverain, les drapeaux ce sont  successivement ornés de motifs similaires, dont les étoiles que l’on retrouve aujourd’hui sur le drapeau européen.

Héraldique céleste, le drapeau bleu ou blanc aux fleurs de lys

Drapeau de la France sous Napoléon.

Drapeau de la France durant la restauration des bourbons symboles qui reviennent sur le drapeau de la monarchie française avec les fleurs de lys.

Drapeau de la France sous Napoléon 3, la souveraineté est retirée aux français et on ajoute au drapeau des étoiles représentées ici par des abeilles d’or.

Drapeau de la France sous le régime de Vichy ou une fois de plus on retire aux français leur souveraineté nationale et ou l’on voit apparaitre les étoiles d’or.

Le drapeau européen puis l’UE qui retira aux peuples leurs droits aux référendums nous replonge dans le doute et remet en cause la légitimité du régime qui se met en place.

L’histoire ne se répète pas mais elle bégaye toujours, elle emprunte de nouvelles formes, l’empire se transmute mais c’est un fin de compte toujours la même histoire.

Les gens refusent d’ouvrir les yeux de peur de perdre leurs illusions.

Vidéos :

  • L’histoire des drapeaux français par François Asselineau.
  • Conférence complète sur l’histoire de la France dite par François Asselineau.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK / MondiAspora