Histoire : Le mur des lamentations serait le reste d’un vestige romain

Coup de tonnerre en Israël

Le mur des lamentations vestige le plus sacré des israélites serait en réalité … un théâtre construit par les Romains .

Énorme déception pour le peuple hébreu venant du monde entier pour prier devant le monument construit selon la tradition par Hérode le Grand l’un des personnages les plus importants de l’histoire de l’époque du Second Temple.

Aujourd’hui ce sont les vestiges d’un bâtiment public romain qui ont été dégrafés dans la vieille ville de Jérusalem. Joe Uziel, qui a mené ces fouilles pour l’Autorité des antiquités d’Israël, a déclaré qu’il s’attendait à trouver une rue à la place de ce bâtiment qui s’apparente à un théâtre romain.

«Mais, au fur et à mesure que nous creusions, nous nous sommes rendu compte que nous n’arrivions pas à trouver la rue. À la place, nous avons découvert un bâtiment circulaire (…) Nous avons compris en fait que nous mettions au jour une structure de type théâtre», a-t-il raconté.

On ignore en revanche si le bâtiment était utilisé pour des réunions de l’administration romaine ou comme un lieu de spectacles. Les archéologues estiment cependant qu’avec sa taille relativement petite et en raison de son emplacement, il s’agirait d’une structure connue de l’époque romaine sous le nom d’odéon.

Site web >>>

Histoire & Réalités : Le massacre des Amérindiens

Source de l’image

Première publication : 16 septembre 2017

L’un des plus grands génocides de l’histoire de l’humanité et pire encore celui-ci continue tranquillement.

Les amérindiens sont parqués principalement dans des zoos réserves au états-unis d’Amérique.

Le cinéma des années soixante en a fait des barbares sauvages qui agressaient les pauvres colons esseulé dans leurs forts… ce qui est assez loin de la réalité historique. Aujourd’hui leur seul droit est de conserver le silence.

Avant l’arrivée des colons, huit millions d’Amérindiens vivaient parmi soixante millions de bisons (Carl et Lewis traverseront des troupeaux s’étendant sur plus de 20 kilomètres) et deux millions de loups sur un espace de 9.364.000km carré, actuel Etats-Unis d’Amérique.. Soit six bisons par km carré, un homme par 2 km carré et un loup par 5 km carré.

Et de nos jours :

  • Quelque centaine d’amérindiens.
  • Quelques milliers de loups (traqué sans cesse).
  • Dix-mille bisons.

S’il est certain et reconnu que les maladies intégrées involontairement par les colons en Amérique causèrent la majeure partie des morts amérindiens, le regroupement, la déportation et l’exécution de tribus entières, qui ne figurent dans aucun manuel d’histoire, est responsable d’un nombre de morts ahurissants, oubliés.

Les Anglo-saxons n’ont jamais pensé que les Amérindiens pouvaient être “utilisables”. Ils les considéraient comme des adorateurs de Satan, des sauvages qui ne pouvaient pas trouver de salut au sein de la toute puissante Eglise, aussi leur extermination pure et simple, fut adoptée, petit à petit, « comme la seule politique acceptable ».

David E. Stannard écrivait “des milliers d’Indiens furent assassinés, sans relâche, escarmouche après escarmouche. Des centaines d’autres furent aussi assassinés au cours d’empoisonnements de masse, planifiés avec une habileté et une traîtrise ignoble. Un grand nombre d’amérindiens furent capturés au cours de véritables battues, à l’aide de chiens de meute et des Mastiff. »

Les bisons sont massacrés pour leurs fourrures et pour priver les amérindiens de leurs principales sources de nourriture.

Jusque dans les années 1830-1840, l’Ouest des Etats-Unis demeure le domaine des Indiens. L’honteuse déportation des tribus amérindiennes de l’Est par les troupes américaines vers le « Territoire indien » (une bande de terre au centre des USA « accordée » aux amérindiens) marque le peu d’intérêt que les colons européens portent à cette région jugée trop aride pour être cultivé.

Tout change en 1848 avec la découverte de l’or en Californie (où là aussi de nombreuses tribus vont disparaître, exterminées pour la folie de profit des colons).

Depuis les grandes villes de la côte Est des USA, des dizaines de milliers de colons vont s’élancer vers l’Ouest. S’en suivront de nombreux accrochages avec les peuples amérindiens qui habitaient les grandes plaines des Etats-Unis. Ces accrochages vont se transformer en de véritables guerres avec l’envoi des troupes américaines, envoyées par le Congrès américain pour protéger l’avancée de leurs colons.

Ces guerres vont se terminer en 1890 par un triste et célèbre massacre : Le massacre de Wounded Knee, où plus de trois cents Sioux-Lakotas désarmés vont être massacré par les mitrailleuses Hotchkiss du 7e régiment de Cavalerie. Les morts (hommes, femmes et enfants) dépouillés de leurs vêtements, sont jetés dans une fosse commune.

S’il est vrai qu’aucun des camps n’eut jamais le monopole de la terreur et des crimes, une simple comparaison des pertes subites par chacun des deux « camps » suffit à comprendre l’ampleur du désastre.
Le génocide culturel, qui s’accompagne par la disparition total des rites indiens, est lui reconnu de tous.

L’éveil : L’étrange suicide de Pierre Bérégovoy

L’étrange suicide de Pierre Bérégovoy : Sa lutte contre la corruption affairiste et politique n’aurait-elle pas un lien avec sa mort ?

Discours d’investiture de Pierre Bérégovoy  le 8 avril 1992 devant l’assemblée. Un an après, presque jour pour jour, et selon la version officielle, le premier ministre qui exerçait ses fonctions durant le second mandat de François Mitterrand devait se donner la mort dans la ville où il était maire, Nevers depuis mars 1983.

“La France souffre du règne de l’argent fou comme si tout s’achetait pourvu que l’on y mette le prix. Chômage, insécurité et corruption, voilà les trois fléaux qui démoralisent la société française. J’entends vider l’abcès de la corruption. Toutes les procédures seront conduites à leur terme. Si il est des dossiers qui trainent, croyez-moi sur tous les bancs de cette assemblée, ils ne traineront plus.

Croyez-vous que je prendrais la responsabilisé à de tels propos devant la représentation nationale que je respecte et devant l’opinion publique si je n’avais pas l’intention de prendre tous les engagements que j’annonce devant vous ?

Alors, je vous demande les yeux dans les yeux de m’entendre. J’ai ici une liste de personnalités dont je pourrais éventuellement vous parler.”

Pierre Bérégovoy

Combien sont-ils à avoir succombé au nom de la vérité et combien encore devront mourir dans le but d’ouvrir les yeux à une société amorphe dont l’hypnotisme médiatique dont elle est victime la conduit à sa subjugation ?

Si les termes : “amorphe” et “subjugation” vous échappent, je vous invite à consulter le dictionnaire, cela sera le premier pas qui vous conduira votre éveil.

Supputer n’est plus d’actualité car les faits : témoignage après témoignage, révélation après révélation sont désormais avérés !

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK /

Crédit vidéo : LCP & INA

Histoire et regrets : Coluche se présente à la présidentielle

Coluche et Daniel Balavoine, deux hommes engagés pour la cause sociale ayant tous les deux perdu la vie dans des conditions qui, au fil des révélations dévoilent une réalité toute autre que celle accouchée par les médias mainstream de l’époque et dont le débat est loin d’être clos pour les chercheurs de vérité.

En attendant, retrouvons Coluche lors d’un entretien réalisé par la télévision Suisse alors qu’il décrochait les 500 parrainages nécessaires pour se présenter aux élections françaises.

Stéphane Guibert  / Finalscape / Tous pour la vérité / VK /

Crédit vidéo : Radio Télévision Suisse

 

Histoire : Les cobayes de la CIA

Les cobayes de la CIA ” se veut un film historique, accusateur, et documenté sur la face occulte de ce qui s’est passé dans les années 50, 60 et 70.
Avec un cynisme froid et une volonté sans limite, dans une ambiance de guerre froide, les américains ont tout tenté pour trouver ” l’arme parfaite ” qui permette d’asservir des individus ou des populations entières.

Ce documentaire démontre comment la course à l’arme idéale a pu mener à des manipulations les plus folles et les plus terrifiantes afin de s’assurer la suprématie sur les autres pays du monde.
Il est d’ailleurs intéressant de constater que les américains ont fait la très grande majorité de leurs expériences sur leur propre population, ce qui montre à quel point l’agence américaine se sentait au-dessus de toutes les lois.

À l’aide d’images fortes et explicites : archives, témoignages de survivants, documents secrets déclassifiés, interviews de membres retraités de la CIA ou de l’armée, le documentaire montre d’une façon rigoureuse comment la CIA a mis en place une politique de la terreur, en se servant avant tout du LSD, qui semblait la drogue la plus ” prometteuse “, mais aussi des électrochocs, des lobotomies, de l’hypnose…
Tout citoyen pouvait un jour se retrouver ” cobaye ” non volontaire de la CIA, tout était permis, il n’y avait pas de limites.

Ce documentaire prouve tout d’abord l’implication forte des services américains pour infiltrer, financer et recruter des chimistes qui étaient pour la plupart de brillants éléments la société civile.
Il montre comment les hommes de la CIA et de l’armée se sont articulés pour agir sans aucune considération pour la vie d’autrui.

Sur VK :

Sur Youtube

Science & vie : Le déclin de la société celte, l’histoire se répète-t-elle ?

L’Histoire serait-elle en train de se répéter ?

Crise environnementale, concentration des richesses, augmentation des inégalités : en 450 av. J-C, la Gaule a connu une situation étrangement contemporaine.

La concentration extrême de la richesse précède de quelques années à peine, l’effondrement de toute la société celte. On voit arriver un phénomène d’inflation jusqu’à un moment ou tout le système s’effondre. Les riches sont beaucoup trop riches par rapport à la majorité qui est nivelée vers la base et le système s’effondre à peu près partout au même moment, c’était aux alentours de 450 avant J-C.

On se retrouve dans un schéma ou l’excès d’inégalités avait déstabilisé la société et parallèlement, il y avait un développement de l’industrie qui produisait une surexploitations des ressources et donc, de crises environnementales.

Crises environnementales, augmentation des inégalité, cela ne vous rappelle-t-il rien ?

Suite à ce commentaire sur les réseaux sociaux :

“Est-ce qu’il déconnent, par hasard? Développement excessif de l’industrie, crise environnementale … 450 avant J-C? Bizarre”.

Voici ma réponse :

“Tous les effondrements de civilisations ont des similitudes et ce qui est dit dans la vidéo est loin d’être anodin.

Ce n’est pas parce que notre technologie est avancée en comparaison des 450 avant JC qu’il ne faut pas tenir compte de tous les facteurs. Toutes les économies se ressemblent et toutes les erreurs se reproduisent.

La seule différence entre les civilisations déjà éteintes et la notre, c’est notre arrogance, notre déni et notre suffisance par rapport à notre environnement et tout ce qui nous entoure.

Une crise environnementale à cette époque très éloignée de la mondialisation d’aujourd’hui était locale. Souvenez-vous de l’île de Pâques”.

Stéphane Guibert

Histoire & Environnement : Guerre chimique au Vietnam avec les épandages de l’agent orange

Guerre chimique au Vietnam

Pendant dix ans (1960/1971), l’armée américaine a déversé sur le sol vietnamien des milliers de tonnes « d’agent orange » herbicide composé de dioxine et fabriqué par la firme Monsanto, la même qui veut aujourd’hui imposer à travers le monde la culture de ses OGM.

Et pour rappel :

40 ans après, l’agent orange de Monsanto continue à faire des ravages !

40 ans après la guerre du Vietnam, l’herbicide de Monsanto « Agent Orange » qui était utilisé et largué par des avions (Chemtrails) afin de détruire la végétation servant de refuge aux ennemis américains continue à faire des ravages sur la population.

Le fabricant de ce produit Monsanto continue à réfuter sa part de responsabilité sur les méfaits de ce poison hautement toxique sur tout l’écho système et la population locale. Pourtant cela ne l’empêche pas de persister et signer car son tristement célèbre herbicide Roundup contient cette fameuse substance incriminée au Vietnam par la communauté scientifique, la dioxine

Les mutations génétique se poursuivent génération après génération en se transmettant de la mère au nourrisson.

Le Docteur Phuong vient en aide à ses enfants. Une vidéo de « Channel 4 Unreported World »

Stéphane Guibert

Attention à la dureté des images !

Histoire : En 1945, un bombardier US s’encastre dans le 79e étage de l’Empire State Building

En 1945, Le Figaro évoque en Une un accident aérien qui a causé la mort de 15 personnes au 79e étage de la plus haute tour de New York. Le quotidien s’interroge sur une éventuelle attaque-suicide japonaise.

En ce 29 juillet 1945, Le Figaro qui couvre largement le procès du maréchal Pétain, accorde cependant un petit espace en Une à cet incroyable et dramatique fait divers américain. L’Empire State Building, qui est alors le plus haut bâtiment du monde venait en effet d’être frappé la veille de plein fouet par un avion bombardier à hauteur des 78e et 79e étages (et non le 86e comme indiqué dans le titre). Bilan: 14 morts dont 3 membres d’équipage et 11 personnes travaillant dans l’immeuble. Une situation et des images qui rappellent évidemment le tristement célèbre 11 septembre 2001.

Alors que la Seconde guerre mondiale s’est achevée en Europe le 8 mai, le Japon, lui, ne s’est toujours pas rendu à ce moment-là. Une situation qui pousse le Figaro à s’intéresser à la thèse d’un éventuel avion-suicide japonais. Mais la piste principale est déjà celle de l’accident dû au brouillard. «En plein brouillard, hier, à New York, un avion s’est jeté sur le sommet d’un gratte-ciel. Nul dans la demi-obscurité ne put être le témoin de ce drame affreux (…). Le choc fut épouvantable mais à ce moment le ciel était si bas qu’on distinguait à peine les derniers étages de l’immeuble.»

Le type d’avion est immédiatement identifié comme un «bombardier militaire bi-moteur» et la suite dira qu’il s’agissait bien d’un accident puisque l’avion était un B-25 Mitchell américain. Selon la légende, les conditions météo étaient tellement délicates ce matin-là que le pilote de l’avion aurait dit aux contrôleurs aériens: «…c’est très difficile, je ne vois même pas l’Empire State…»

Lire la suite

Syrie, retour sur l’histoire : Ce que vaut la thèse du complot occidental.

Myret Zaki et Serge Enderlin sur la Syrie: ce que vaut la thèse du complot occidental. 19/06/12

Le 19 juin 2012, sur la Radio suisse romande :

La situation syrienne ne serait pas imputable au régime de Bachar al-Assad. La déstabilisation croissante du pays porterait la signature du Mossad, de la CIA, du MI6 et de la DGSE.

Tous ont en effet un intérêt commun:

Voir Bachar al-Assad partir, ceci afin de déstabiliser l’alliance Syrie-Iran. Ils veulent imposer un nouvel ordre géopolitique dans la région.

Les journalistes Serge Enderlin et Myret Zaki débattent de cette thèse, qui s’appuie sur les exemples du passé: Irak, Afghanistan, etc., mais sans fournir de preuve pour le moment quant à la Syrie.

Source : Radio Télévision Suisse

Retour sur l’incroyable manipulation médiatique :

La France d’en haut qui se pose en donneuse de leçons oublie de dire que le colonialisme français bombardait la Syrie en 1945 afin d’empêcher les Syriens d’acquérir leur indépendance, qu’elle en a organisé la division sur des bases religieuses et que toute l’histoire de ce pays depuis qu’il résiste à Israël est marquée par le fait que les États-Unis et les Israéliens s’appliquent pour l’affaiblir et le briser.

Les grands principes de la guerre, lorsque l’on a décidé d’attaquer pour les ressources naturelles et pour le fric tout en le cachant au grand public sont ce que l’on appelle les principes de la propagande de guerre :

  • Travailler l’opinion public en cachant les intérêts.
  • Cacher l’histoire.
  • Diaboliser l’adversaire en faisant de lui, comme cela a été le cas pour Saddam Hussein en l’Irak, Mouammar Kadhafi en la Libye et à présent Bachar el-Assad pour la Syrie, un tyran.
  • Se présenter comme le sauveur des victimes : Sous un prétexte de guerre humanitaire, la réalité est toute autre. Au lieu de protéger les victimes, on fait en sorte qu’il y en ait un maximum en les médiatisant à outrance pour justifier l’intervention occidentale.
  • Monopoliser le débat en empêchant l’opinion adverse ou autrement dit, La censure.

Ce scénario se répète de guerre en guerre et il faut être aveugle ou complètement lobotomisé pour croire encore aux foutaises des médias mainstream.

Les armes chimiques biologiques et bactériologiques qui sont régulièrement mises sur la sellette par les États-Unis, l’OTAN et les pays alliés ont abondamment été utilisées notamment lors de la guerre du Vietnam (Agent orange) par l’armée américaine provoquant des milliers de morts et des malformations graves chez les nouveaux nés qui se répercutent aujourd’hui encore, ce qui place les États-Unis au premier rang mondial pour l’utilisation d’armes qu’ils condamnes eux-même aujourd’hui, sans preuve et en faisant obstruction à toutes les enquêtes, Russes notamment qui pourraient faire la lumière sur les prétendues attaques perpétrées sur le peuple Syrien par le “régime” de Bacahar el-Assad.

Dans la seconde partie de la vidéo :

Dans ce projet de remodelage du Grand-Moyen-Orient  3 dates sont à retenir :

  • Janvier 2003, George W Bush décide de remodeler le grand Moyen-Orient et ce qu’il faut savoir c’est que le Moyen-Orient va du Maroc au Pakistan. Il attaque l’Irak avec les arguments qui aujourd’hui on le sait étaient faux; il n’y avait pas d’armes de destruction massive dissimulées en Irak.
  • 19 décembre 2006, Time Magazine publie un  rapport secret sur la Syrie qui se trouve dans le viseur de Bush c’est à dire, 5 ans avant les printemps arabes et il y est expliqué comment et pourquoi le gouvernement des États-Unis  va soutenir les opposants et renverser le gouvernement de Bachar el-Assad.
  • 2011, on continue à charcuter le Grand Moyen-Orient en faisant tomber cette fois-ci la Libye avec en première ligne la France et l’Angleterre et dans ce même laps de temps un nouveau programme est ouvert, à savoir l’armement des combattants contre le régime gouvernemental de Bachar el-Assad.

Les Américains ont un plan, celui de remodeler le Grand Moyen-Orient en faisant tomber tous les états souverains de cette région dans un but géopolitique et énergétique inavouable.

Stéphane Guibert

Quand l’Internet et les portables n’existaient pas et que les gens se retrouvaient dans la rue (mai 68)

Cela est indubitable, le progrès rend les gens oisifs, fainéants voir même complices du système contre lequel les classes moyennes et laborieuses lutent. Nous “likons” ou détestons, nous nous révoltons ou nous compatissons mais pour la plus part d’entre nous, c’est assis derrière un écran que nous sommes le plus actif alors que la vie réelle se passe à l’extérieur.

Si l’on se réfère à ce qu’a été ce 5 mai 2018 qui se voulait Le nouveau mai 68, le bilan de cette journée fait pâle figure en comparaison de la plus grande révolution française du XXème. siècle.

Un petit retour sur mai 68 :

Élan de protestation lancé par les étudiants et les ouvriers contre la société traditionnelle et les autorités. Mai 68 est un mouvement d’une ampleur sans précédent qui prend des allures de révolution.

A l’université de Nanterre, portés par Daniel Cohn-Bendit, les étudiants revendiquent une libération des mœurs. Prises de parole, débat et assemblées générales ont lieu dans les rues, les entreprises, les administrations et les universités.

Contexte économique :

  • La France sort tout jute des “Trente Glorieuses” mais tout le monde ne profite pas de la croissance économique.
  • Début 1968, le pays compte 500’000 chômeurs. 2 millions de travailleurs sont payés au smig (salaire minimum) et se sentent exclus de la prospérité.

13 mai 1968 :

  • Plus importante grève générale de l’histoire.
  • Le pays est totalement paralysé durant plusieurs semaines et 4 personnes ont perdu la vie durant ce mouvement protestataire.

27 mai 1968 :

  • Signature des accords de Grenelle entre le gouvernement et les syndicats après d’âpres négociations.
  • Les accords précisent une augmentation de 35% du smig et de 10% des salaires réels.
  • Trois jours plus tard, le président de Gaulle dissout l’Assemblée nationale.

30 juin 1968 :

  • Des élections législatives sont organisées et la droite l’emporte avec 293 sièges sur 487.

Mai 68 reste à ce jour le plus important mouvement social de l’histoire de France du XXème. siècle.

Stéphane Guibert

Source de la vidéo

1er mai 68 chronologie des événements – archive vidéo INA