Gilets jaunes : Coup de gueule qui s’adresse aux petits commerçants qui se plaignent du mouvement

“Nous sommes en insurrection pour vous et vous continuez à donner la papatte à Bercy qui vous saignent comme des lapins !”

Un mouvement inédit dans la cinquième république qui s’autoproclame : “la résistance” et qui est considéré par certaines élites au pouvoir comme étant un mouvement terroriste ; quelle similitude et ce bien que le contexte soit différent avec les résistants de la secondes guerre mondiale qui aux yeux du régime de Vichy était qualifiés de terroristes et qui aujourd’hui sont élevés au rang de héros de la nation.

L’histoire est en marche.

Stéphane Guibert / Finalscape

Gilets jaunes : Pitié-Salpêtrière. Une vidéo de la scène tournée par des soignants contredit la version officielle

Source de l’image

Sur Facebook une vidéo tournée par des soignants montre l’ensemble de la prétendue « intrusion », elle contredit entièrement la version de Castaner et de Martin Hirsch relayée par les médias.

Dans la vidéo publiée sur Facebook, filmée par un personnel du service de réanimation, on peut assister à l’ensemble de la scène instrumentalisée par les médias.

Sur VK :

Sur Youtube :

On y voit des soignants entrain d’observer les manifestants qui tentent d’échapper à la police. Sous le coup de la panique, les manifestants cherchent une issue en montant les escaliers qui mènent au service de réanimation où se trouvent les travailleurs de l’hôpital qui s’empressent de fermer la porte.

Après avoir essayé d’entrer pour échapper à la répression, les manifestants cessent toute tentative de passer la porte que les soignants maintiennent fermée, expliquant aux manifestants que des patients se trouvent dans ce service de réanimation, particulièrement sensible.

Un soignant commente la scène : “les CRS sont venus là, ils les ont pris en tenaille, la seule issue c’était ici”. Un autre ajoute alors “ils ont juste pris peur”.

Finalement, « pris en tenaille » par la police qui monte les escaliers, selon les commentaires des hospitaliers, un manifestant tente à nouveau de passer la porte sous le coup de la peur, il est emmené par un policier. Les soignants tentent de rassurer à travers la porte les manifestants qui leur disent que les policiers les « gazent ».

La vidéo démontre ainsi l’inanité de l’idée d’une tentative d’intrusion violente propagée par le gouvernement, par Martin Hirsch ou encore par de nombreux médias. Ce que l’on voit sur ces vidéos ce sont donc des manifestants très divers, totalement paniqués essayant tout simplement de s’échapper par la mauvaise porte. Très loin des annonces du gouvernement, à l’image de ce tweet de Christophe Castaner :

Macron ne cède rien aux Gilets jaunes !

Sept millions de Français ont regardé Macron

L’intervention d’Emmanuel Macron, depuis l’Elysée ce jeudi entre 18 heures et 20 heures, a été suivie par plus de sept millions de téléspectateurs, selon les données de Médiamétrie. Ce chiffre inclut les audiences de TF1 et France 2 mais pas celles des chaînes d’information en continu, qui diffusaient également le discours du chef de l’État.

Les revendication des Gilets jaunes ont été balayées d’un revers de la main par l’actuel locataire de l’Elysée.

Après la conférence de presse de ce jeudi 25 avril 2019 où, si l’on peut résumer en un mot ce qu’il en ressort : Macron ne changera pas de cap. Les réactions ne se sont pas faites attendre de la part des gueux qui manifestent en jaune depuis le mois de novembre.

“Macron nous prend pour des cons, il n’a rien compris à nos revendications, nous ne lâcheront pas prise…”

Sur les réseaux sociaux, un message sous forme de question ressort de manière récurrente :

“Mais pourquoi avons-nous voté pour Macron ?”

Petit retour en arrière alors que la présidentielle de 2017 battait son plein :

Entre communication et manipulation.

Meetings et sondages truqués !

Les organisateurs des “meetings Macron”, qui semblent disposer de ressources financières illimitées, ont recours à toutes les dernières techniques manipulatoires pour en donner l’image d’un prétendu “succès”.

Or, comme le décortique cette vidéo, l’ambiance de ces réunions publiques (d’ailleurs rares : une toutes les trois semaines en moyenne) y est complètement fausse et préfabriquée.

On y voit que le public se scinde en deux :

– d’une part, le grand public – venu sous l’effet d’une promotion médiatique colossale – qui semble se demander ce qu’il est venu faire là, et qui reste très majoritairement dubitatif, sceptique et indifférent face au discours grandiloquent, ridicule et creux de Macron.

– d’autre part, quelques dizaines de “fans” et de “helpers”, auxquels sont distribués drapeaux, T-shirts, et surtout des instructions en direct par smartphones, afin de “chauffer” artificiellement la salle.

Les instructions, qui sont envoyées minute après minute par les organisateurs, indiquent à ces quelques dizaines de figurants les moments où ils doivent applaudir, hurler tel ou tel slogan, agiter les drapeaux, etc.

Pour parachever la manipulation, les caméras de télévision s’attardent sur cette seule partie du “public”, en faisant croire qu’il s’agirait de la réaction générale de toute la salle !

Enfin, en “remerciement” de leur rôle de figurants, les “fans” et les “helpers” sont ensuite invités gratuitement à passer une soirée dans une boîte de nuit…

Cette vidéo a aussi le mérite d’écrire noir sur blanc plusieurs passages du texte des discours de Macron.

Ces discours constituent eux aussi des modèles de manipulation répugnante : jouant sur le sentimental et l’affectif, les phrases que Macron débite ne sont qu’un alignement de slogans, totalement vides du moindre raisonnement et du moindre programme construit. Il s’agit de la démagogie la plus vile.

On notera au passage que Macron n’est pas seulement la marionnette des milliardaires, mais que c’est aussi un personnage falot, acteur maladroit et très mauvais orateur.

CONCLUSION :

Cette vidéo doit être comparée à ce qui se passe dans mes réunions publiques.

Macron, ses donneurs d’ordre milliardaires et ses conseillers en communication, ont délibérément fait le choix de prendre les Français pour des imbéciles. Macron table sur leur ignorance et sur des techniques de manipulation comportementales et psychiques.

Pour ma part, j’ai fait le choix exactement inverse. Avec tout le respect que je dois à mes concitoyens, et en faisant confiance à leur intelligence collective, je consacre toute mon énergie, depuis bientôt 10 ans, à donner à mes compatriotes toutes les clés pour comprendre les vraies raisons du désastre actuel.

Macron fait des “meetings” à grand spectacle – qui doivent coûter au moins 150 à 200 000 euros pièce – toutes les trois semaines. Ces “meetings” rassemblent quelque 4 à 6000 personnes, qu’il présente mensongèrement comme rassemblant “15000 personnes”. Parmi eux, quelques centaines de comparses vocifèrent “Macron président” pendant que le reste du public reste de marbre.

Au fait ? QUI PAYE toute cette mise en scène ?

Pour ma part, je tiens des réunions publiques avec une très grande économie de moyens puisque je ne suis pas financé par des banquiers et des milliardaires mais seulement par le peuple français. Les salles nous sont prêtées gratuitement ou, lorsqu’elles ne le sont pas, ne nous coûtent généralement pas plus de 200 à 400 euros. Quant aux “verres de l’amitié” que nous servons en fin de réunions (quelques jus de fruits assortis de quelques paquets de gâteaux apéritifs), ils nous coûtent quelques dizaines d’euros.

Je rassemble en moyenne entre 120 et 260 personnes (avec des pointes comme à Lyon avec 420 personnes). Mais, comme j’organise 3 réunions publiques en moyenne par semaine depuis des mois, cela signifie que je rassemble chaque mois quelque 2400 à 3000 personnes.

Non seulement ce score n’est finalement pas si éloigné de celui de Macron, mais, à la différence de celui-ci, il n’y a ni “fans” ni “helpers” chargés de “chauffer” la salle. Le public qui vient n’est pas venu sous l’effet d’une propagande de masse, mais grâce à Internet et au bouche-à-oreille. Il assiste, passionné, à toutes les explications et à toutes les propositions que je fais, en ayant retrouvé le sourire, l’espoir en la politique, et la confiance en la France.

Texte de François Asselineau

Présidentielle de 2017 : L’ignorance et la bêtise de certains français ont été favorables à Macron :

“J’ai voté pour macron parce que ? … Ah oui, parce qu’il est séduisant !”

Les Français seraient-ils victime de ce qu’on a coutume d’appeler “La beauté du Diable” ?

Personnellement, je n’ai rien contre le personnage de Macron bien au contraire même. J’ai une grande admiration pour un homme qui soutenu par toute une clique de lobbyistes  plus fortunés les uns que les autres a su se placer au bon endroit, la France et au bon moment, celui ou apparemment les français sont plus nuls que jamais et ce, afin d’atteindre les plus hauts sommets de la république.

Bravo Macron !

A vous qui avez  encore de la lucidité, je viens de concocter une petite vidéo qui démontre à quel point la France a touché le fond et c’est édifiant !

A mon avis, mieux vaut en rire.

Stéphane Guibert / Finalscape

Gilets jaunes : Quand les médias exploitent le slogan fantôme “Suicidez-vous”

LE QI BFM

Bruno Gaccio réagit à la médiatisation du slogan «suicidez-vous». Le scénariste et ancien rédacteur de l’émission Les Guignols de l’info répondait à RT France ce 22 avril devant le commissariat du 12e arrondissement de Paris, dans le cadre de l’arrestation de Gaspard Glanz

(Gilets jaunes : Acte XXIII)

Gilets jaunes : Le jeune Ritchy Thibault organise un live en invitant François Asselineau à se prononcer sur le mouvement

Un live pas comme les autres : Ritchy Thibault, blogueur et Gilet jaune ouvre une lucarne en live sur le réseau social Facebook avec comme interlocuteur le président fondateur de l’UPR, François Asselineau, ex candidat à la présenditielle de 2017 qui occulté par les médias de l’époque, ne cesse depuis, de cumuler sur Internet, les “likers”, les “followers” et les adhérents via le site officiel.

Ritchy questionne François Asselineau dans le cadre d’un échange afin de voir les points communs entre son programme et les revendications du mouvement. Il précise en préambule que le but de cet interview n’est pas là pour faire l’apologie de l’UPR.

Par rapport au ressenti de François Asselineau concernant le mouvement des Gilets jaunes, le président de l’UPR répond :

“Le mouvement des Gilets jaunes est un soulèvement de l’ensemble de la population française, des gens d’horizons différents qui n’admettent pas ou plus que les décisions soient prises par des dirigeants, décisions qui n’ont d’ailleurs aucun rapport avec les promesses faites durant la campagne électorale.”

“Après plusieurs semaines de manifestations, les Gilets jaunes se posent une question : Comment se fait-il que la France en soit arrivé là ? Le problème numéro 1 avant même celui de la baisse du pouvoir d’achat, c’est le sentiment que la France n’est plus une démocratie, on ne décide de plus de rien. Les Français se sont rapprochés dans un premier temps des analyses d’Étienne Chouard qui est l’un des penseurs du RIC (…)

Le reste dans la vidéo.

Lire la suite

Gilets jaunes : la police a arrêté plusieurs journalistes à Paris

L’acte XXIII du mouvement a été marqué par l’arrestation à Paris de deux journalistes, deux tirs de LBD auraient également touché deux autres reporters.

La presse cible des forces de l’ordre ? L’acte XXIII des Gilets jaunes a connu un tournant inhabituel avec l’arrestation de plusieurs journalistes dans la journée d’après différents témoins. Deux reporters indépendants ont été arrêtés par la police à Paris lors de ce nouveau samedi de mobilisation. De nouvelles violences ont émaillé la manifestation dans la capitale, notamment place de la République où la tension est montée d’un cran.

Le syndicat national des journalistes a alerté Christophe Castaner en début d’après-midi sur le traitement des professionnels : « Qu’est ce qui justifie d’interpeller des reporters, si ce n’est pour les empêcher de travailler ? Ne bafouez pas l’état de droit Christophe Castaner ! Préfecture de police respectez la liberté d’informer ! », a tweeté le SNJ.

Lire la suite

L’image du jour : Les Gilets jaunes en plein taf

Les Français auraient-ils émergé de la longue léthargie dans laquelle médias et politiques qui de concert tentent de les y maintenir depuis des décennies ?

Si l’on en juge par le nombre de partages et de commentaires liés à cette image, tout pourrait le laisser supposer.

Une manifestation nationale et pacifiste sur plusieurs mois faisant tache d’huile et donnant naissance à un mouvement international insurrectionnel, c’est un éveil mondial qui semblerait-il, si l’on se réfère à la multitude de témoignages recueillis en France et ailleurs, tente de démontrer que le peuple de France suivi par de nombreux autres, ouvre les yeux sur ce qui aura été le monceau de mensonges politico-médiatiques cumulés depuis des décennies et tout laisse à croire qu’une guerre ouverte entre la propagande mensongère et la vérité est sur le point d’éclater. Julian Assange aura été le premier martyre médiatisé.

Lire la suite

L’image du jour : Les Français sont bêtes et incultes, tout le monde le sait

Mise à jour : vendredi 12 avril – 11:55 –

Il s’agirait finalement d’un fake et m’en excuse vis à vis de l’intéressée :

Un nouveau tweet parodique sur la députée LREM est repris au premier degré sur Facebook et Twitter. Un énième ajout dans la longue liste des fausses citations de la porte-parole d’En Marche.

«Je suis personnellement opposée au RIC. La démocratie représentative est là pour éviter que des gens, qui savent à peine écrire, conduisent le destin du pays. Nous savons comment gérer la France et nous le faisons bien.» La phrase est prêtée à Aurore Bergé, députée LREM des Yvelines, dans une capture d’écran de tweet. À en croire la capture, elle aurait tenu ces propos sur le plateau de Sud Radio.

Il suffit pourtant d’écouter son intervention du 1er avril 2019 pour vérifier qu’elle n’a jamais tenu ces propos.

Le tweet en question était un faux à visée parodique (il comporte même la mention «Fake Tweet»). Il est attribué au compte «Fallait Vite Supprimer», détournement du désormais célèbre compte «Fallait Pas Supprimer» qui traque les (vrais) tweets supprimés.

Malgré cela, la capture a été partagée plus de mille fois sur Facebook et Twitter, généralement accompagnée de messages indignés et insultants.

Des intox à répétition

Cette intox qui vise Aurore Bergé s’inscrit dans une longue liste de faux propos qui lui ont été prêtés, et qui ont été repris et partagés comme s’il s’agissait de vraies citations :

– Le 29 août 2018, le compte parodique «Journal de l’Elysée» inventait ces propos: «Dans ma circonscription, je croise tous les jours des retraités qui prennent 3 repas par jour et parfois même un goûter. Ils doivent faire un effort, ils ont les capacités de le faire.» Pendant plusieurs semaines, la fausse citation va être reprise dans plusieurs visuels qui circulent sur Facebook (et qui ne font aucune mention de son caractère parodique).

Le titre est ironique bien sûr, je ne me permettrai jamais une telle insulte vis à vis de mes amis français qui sont d’ailleurs montés de plusieurs crans dans mon estime depuis qu’ils ont décidé de reprendre leur destin en main avec le mouvement des Gilets jaunes. Ce n’est toutefois pas ce que pense Aurore Bergé avec ce “tweet” qu’elle a publié puis retiré, je cite :

“Je suis personnellement opposée au RIC. La démocratie représentative est là pour éviter que des gens, qui savent à peine écrire, conduisent le destin du pays. Nous savons comment gérer la France et nous le faisons bien.” Fin de citation.

Les Français pour la plupart sont et selon cette députée REM, des illettrés, irresponsables, incompétents, demeurés et incapables de comprendre quoi que ce soit.

Sympathique message adressé à une population qui aurait ( au conditionnel) voté pour son propre bourreau, ce dernier mettant en avant l’idiocratie française afin de prendre les décisions à la place du peuple.

Bienvenue dans le monde des Bisounours

Stéphane Guibert / Finalscape

Gilets jaunes : Incroyable violence !

Ces images hallucinantes se passent de tous commentaires ; on se croirait dans une rafle de la police allemande en pleine occupation !

Résistance française à l’oppression : Les différentes définitions en fonction de l’époque

La résistance politique à un régime en place à de tous temps été considérée par ce dernier comme un mouvement terroriste criminel. Ce qui se passe avec les gilets jaunes aujourd’hui n’est qu’un “rermake” mis au goût jour de la résistance française face à un pouvoir dictatorial que les Nazis imposaient lors de la seconde guerre mondiale.

En effet :

Je vous rappelle que la résistance française des années sombres de la dernière guerre mondiale était considérée par le régime en place de l’époque, le régime Pétain, collaborateur faisant preuve d’allégeance au régime Nizi  comme étant déviante et terroriste aux intérêts de la république.

Ces terroristes sont aujourd’hui et en toute hypocrisie, ovationnés et décorés par les gouvernements qui se succèdent depuis des décennies.

Ils sont représentés comme étant les libérateurs de la démocratie et bien que l’histoire ait été pervertie à des fins politiques, elle se répète et se répètera encore.

Sans vouloir vous choquer, la résistance de la seconde guerre mondiale n’est qu’un instrument de propagande qui ne sert que les intérêts des mondialistes d’aujourd’hui et dont les européistes font partie.

Hitler était qu’un homme de paille utilisé par des intérêts financiers colossaux afin d’instrumentaliser l’histoire, il en va de même avec les politiques d’aujourd’hui.

L’histoire de notre civilisation n’est qu’un monceau de mensonges !

Lire la suite