Élections : Médiatisation à outrance et lavage des cerveaux

Mise à jour : samedi 18 mai 2019 – 19:00 –

La vidéo présentée dans ce billet de rappel était proposée dans un article publié peu avant l’élection présidentielle de 2017 où je vous invitais à vous pencher sur l’aspect manipulateur du clip de campagne mis en avant par l’actuel locataire de l’Élysée.

Je vous invite une fois de plus à vous attarder sur cette vidéo relayée par l‘UPR, décortiquée et savamment mise en lumière en ce qui concerne la duperie et la manipulation par les images. Cette vidéo avait dans un premier temps été diffusée par l’équipe du “Petit journal de Canal plus

Je ne cautionne aucun parti politique ni même celui de l’UPR, bien que le discours sortant de la bouche de son fondateur, François Asselineau me semble refléter dans sa majeure partie le ressenti des classes laborieuses et désenchantés par une politique qui ne correspond plus du tout à la réalité.

Moralité :

Ce qu’il faut surtout retenir, c’est que l’on doit rester maître de soi et avoir l’approche nécessaire afin de peser le pour et le contre tout en se préservant des interférences et manipulations externes. Les médias sont des organes de propagande qui sont au service d’un petit nombre pour asservir le plus grand nombre.

Pensez-y pour vous-même et pensez-y lors de prochaines élections.

Stéphane Guibert / Finalscape

La vidéo du “Petit journal” de Canal sur le clip de campagne d’Emmanuel Macron :

Retour sur l’article >>>

Élections européennes : La parole est donnée à François Asselineau

Suivi sur les réseaux sociaux comme aucun autre homme politique français, François Asselineau, Président de l‘UPR, parti politique fondé en 2007 étant le seul parti à prôner la sortie de la France de l’Euro, de l’OTAN et de l’UE était l’invité de la rubrique : “Les 4 vérités” sur France 2.

Les classes françaises les moins favorisées et elles représentent la majeure partie des électeurs n’en peuvent plus et le paysage politique aujourd’hui sinistré par des années de débâcle et de scandales ne reflète aux yeux du plus grand nombre que corruption, fausses promesses et fraudes électorales à répétition.

Ce qui est notamment reproché aux élites en place, c’est leur connivence avec l’économie et les lobbies des firmes multinationales, les cadeaux fiscaux faits au grandes fortunes ainsi que l’accès facilité à l’évasion fiscale soutenu par les traités européens, ce qui se répercute systématiquement sur le pouvoir d’achat par le biais de coupes budgétaires et de taxes soumises aux français.

François Asselineau se prononce donc sur sa vision de l’Europe à la veille de ces élections.

Stéphane Guibert / Finalscape

Crédit vidéo : France 2

 

Gilets jaunes : Le jeune Ritchy Thibault organise un live en invitant François Asselineau à se prononcer sur le mouvement

Un live pas comme les autres : Ritchy Thibault, blogueur et Gilet jaune ouvre une lucarne en live sur le réseau social Facebook avec comme interlocuteur le président fondateur de l’UPR, François Asselineau, ex candidat à la présenditielle de 2017 qui occulté par les médias de l’époque, ne cesse depuis, de cumuler sur Internet, les “likers”, les “followers” et les adhérents via le site officiel.

Ritchy questionne François Asselineau dans le cadre d’un échange afin de voir les points communs entre son programme et les revendications du mouvement. Il précise en préambule que le but de cet interview n’est pas là pour faire l’apologie de l’UPR.

Par rapport au ressenti de François Asselineau concernant le mouvement des Gilets jaunes, le président de l’UPR répond :

“Le mouvement des Gilets jaunes est un soulèvement de l’ensemble de la population française, des gens d’horizons différents qui n’admettent pas ou plus que les décisions soient prises par des dirigeants, décisions qui n’ont d’ailleurs aucun rapport avec les promesses faites durant la campagne électorale.”

“Après plusieurs semaines de manifestations, les Gilets jaunes se posent une question : Comment se fait-il que la France en soit arrivé là ? Le problème numéro 1 avant même celui de la baisse du pouvoir d’achat, c’est le sentiment que la France n’est plus une démocratie, on ne décide de plus de rien. Les Français se sont rapprochés dans un premier temps des analyses d’Étienne Chouard qui est l’un des penseurs du RIC (…)

Le reste dans la vidéo.

Lire la suite

Politique : Pourquoi François Asselineau est-il tant suivi sur les réseaux sociaux

Il n’est plus nécessaire de présenter le président fondateur du parti politique UPR, François Asselineau, dont le programme électoral est essentiellement axé sur trois points fondamentaux : la sortie de la France de l’UE, de l’euro et de l’OTAN.

Populaire sur les réseaux sociaux comme aucun homme politique français ne l’est, François Asselineau ne cesse au fil de ses conférences de fédérer de nouveaux adhérant et “followers”. Comment expliquer ce succès alors que les médias mainstream le boudent systématiquement.

Un seul mot pour définir la réponse à ce mystère : Vérité.

Il faut reconnaitre que cet ex candidat à la présidentielle de 2017 et occulté par les médias voit parfaitement clair dans le passé, dans le présent et peut être aussi dans l’avenir.

Selon lui et dans les grandes lignes :

Pour le passé : L’Europe est une création des Nazis voulue et financée par les États-Unis. Pour le présent : Les traités européens ne sont pas négociables et les pays membres en sont réduits à n’être que des provinces européennes. Pour l’avenir : l’Europe et l’euro vont imploser.

Personnellement, je suis François Asselineau depuis des années et ai eu le plaisir de le rencontrer lors d’une conférence qu’il donnait à Genève (Suisse). Je ne fais pas de politique mais m’y intéresse sans quoi, je ne serais pas blogueur. François Asselineau à tout de même l’avantage à l’inverse de ses concurrents politiques, d’exposer des faits étayés par des preuves irréfutables qui ne font que certifier ce qu’il dit au fil du temps.

Considéré comme un complotiste pour celles et ceux qui le décrient, François Asselineau ne cesse de conquérir au fil de ses meetings, un public acquis à sa cause et ce, toutes classes politiques et toutes tranches d’âge confondues.

Voici une vidéo de 20 minutes où il était, avant la présidentielle de 2017, interviewé par une équipe du Figaro, un régal de clairvoyance.

Lire la suite

Le Brexit n’aura pas lieu et la Suisse entrera dans l’UE

Les européistes s’emploient avec acharnement à ne rien laisser à leurs opposants. Une manifestation au cœur de Londres rassemblant des centaines de milliers d’europhiles, comme cela est étonnant ! 

Les médias, ces chers médias mainstream qui pour la quasi totalité appartiennent à des groupes financiers que l’Europe avantage, cela ne vous met-il pas la puce à l’oreille ? Ces mêmes médias parlent-ils avec la même fougue des europhobes ? Évidemment Non !

La France est entrée dans l’UE avec le mortifère traité de Lisbonne ratifié en 2007 alors que le peuple s’y était opposé en 2005, la Suisse va entrer dans l’UE avec le mortifère accord cadre qui lui est imposé par un odieux chantage d’équivalence boursière etc … La dictature dans toute sa splendeur.

On fait voter et revoter jusqu’au résultat escompté. La prochaine étape, pourquoi pas l’interdiction pure et simple du droit de vote ? Est-il nécessaire de vous rappeler que ce que subit le peuple européen est décidé par une clique de technocrates non élus, tapis dans des couloirs bruxellois obscurs et qui sont tous à la bote de financiers sans scrupules ? Avez-vous bien compris ou faut-il que l’on vous prive d’un repas sur deux pour que vous réagissiez ?

Stéphane Guibert / Finalscape

Présidentielle 2017 : Petite piqûre de rappel

Politique : Meetings et sondages truqués !

Rappel histoire de ne pas oublier :

Les organisateurs des “meetings Macron”, qui semblent disposer de ressources financières illimitées, ont recours à toutes les dernières techniques manipulatoires pour en donner l’image d’un prétendu “succès”.

Or, comme le décortique cette vidéo, l’ambiance de ces réunions publiques (d’ailleurs rares : une toutes les trois semaines en moyenne) y est complètement fausse et préfabriquée.

On y voit que le public se scinde en deux :

– d’une part, le grand public – venu sous l’effet d’une promotion médiatique colossale – qui semble se demander ce qu’il est venu faire là, et qui reste très majoritairement dubitatif, sceptique et indifférent face au discours grandiloquent, ridicule et creux de Macron.

– d’autre part, quelques dizaines de “fans” et de “helpers”, auxquels sont distribués drapeaux, T-shirts, et surtout des instructions en direct par smartphones, afin de “chauffer” artificiellement la salle.

Les instructions, qui sont envoyées minute après minute par les organisateurs, indiquent à ces quelques dizaines de figurants les moments où ils doivent applaudir, hurler tel ou tel slogan, agiter les drapeaux, etc.

Pour parachever la manipulation, les caméras de télévision s’attardent sur cette seule partie du “public”, en faisant croire qu’il s’agirait de la réaction générale de toute la salle !

Enfin, en “remerciement” de leur rôle de figurants, les “fans” et les “helpers” sont ensuite invités gratuitement à passer une soirée dans une boîte de nuit…

Cette vidéo a aussi le mérite d’écrire noir sur blanc plusieurs passages du texte des discours de Macron.

Ces discours constituent eux aussi des modèles de manipulation répugnante : jouant sur le sentimental et l’affectif, les phrases que Macron débite ne sont qu’un alignement de slogans, totalement vides du moindre raisonnement et du moindre programme construit. Il s’agit de la démagogie la plus vile.

On notera au passage que Macron n’est pas seulement la marionnette des milliardaires, mais que c’est aussi un personnage falot, acteur maladroit et très mauvais orateur.

CONCLUSION :

Lire la suite

Union européenne : Décryptage

Source de l’image

La politique n’est pas ma tasse de thé mais l’UPR qui a su par la voie de son président fondateur : François Asselineau que j’ai d’ailleurs eu le plaisir de rencontrer à Genève dans le cadre de l’une de ses nombreuses conférences, m’ouvrir les yeux sur bien des aspects de notre société ; ce qui m’a permis il y a déjà de nombreuses années, de m’affranchir de la sinistrose ambiante et de me détacher du troupeau des moutons de Panurge.

Au départ (1992), séduit comme une multitude d’européens, l’Europe était pour moi une nouvelle vision du monde, une ouverture sur le partage et l’amitié des peuples. J’ai bien vite déchanté et si l’on compare ce qui nous était promis à l’époque à ce qui est aujourd’hui la réalité, il n’y a pas photo.

Concernant le Brexit, le spectre d’un nouveau référendum se pointe de plus en plus mais pour moi il n’y a pas de doute possible, il s’agit une fois de plus de faire revoter un peuple en agrémentant la campagne des européistes par des menaces apocalyptiques.

L’Europe que nous présentent les médias n’est qu’un artifice fait de paillettes, de fausses promesses et de mensonges éhontés ce qui jusqu’ici, il faut bien le reconnaitre, étaient assez convaincants ; mais les esprits se réveillent et l’insurrection gronde. Le système s’en rend compte et tel un animal aux abois, il joue ses dernières cartes pour résister.

Lire la suite

François Asselineau a été interrogé par France3 Normandie, pendant sa réunion publique à Caen.

“Pour la première fois depuis 23 mois, une chaîne de télévision du service public est venue m’interroger” :
France3 Normandie a diffusé ce petit reportage enregistré en marge de ma réunion publique à Caen.

Dans le cadre de sa tournée pour les élections européennes, le président fondateur du parti politique UPR, François Asselineau a été interviewé par la chaîne du service publique : France 3 Normandie

“Il y a une relation de cause à effet direct de notre relation entre notre appartenance à l’Union européenne et ce dont se plaignent les français au quotidien. Par exemple, la suppression de l’impôt de solidarité sur la fortune : c’est pas Macron qui l’a décidé, c’est la commission européenne dans son rapport des grandes orientations des politiques économiques destinées à la France en 2015. Pareil pour la privatisation d’EDF, la privatisation de la SNCF, la remise en cause de tous les droits du travail, la privatisation des services publics, l’attaque contre les retraites, la fusion des communes …

Tout ça c’est dans les rapports imposés par la commission européenne. Il est très curieux que les autres candidats aux élections européennes n’expliquent jamais ce qu’est l’article 121 sur le fonctionnement de l’Union européenne qui donne à la commission européenne le pouvoir de fixer les grandes orientations des politiques économiques, sociales etc … dans tous les États membres.”

Stéphane Guibert / Finalscape

Crédit vidéo : France 3 Normandie

Emploi record et hausse des salaires au Royaume-Uni… Mais que se passe-t-il à 9 jours du Brexit ?

APOCALYPSE NOW, OR NEVER ?

Emploi record et hausse des salaires au Royaume-Uni… Mais que se passe-t-il à 9 jours du Brexit ?
class=”chapeau-long hidden-xs hidden-sm”>Le taux de chômage au Royaume-Uni a reculé pour atteindre 3.9%. Un plus bas historique depuis 1975 malgré les incertitudes liées au Brexit.

Avec un chômage à 3,9% (chiffre le plus bas depuis 1975), et une croissance des salaire de 3,4% (soit le plus haut depuis 2008), l’approche imminente du Brexit ne semble pas plonger le Royaume-Uni. S’il traverse indéniablement une crise politique, pourquoi est-ce que l’économie semble (pour l’instant ?) se porter très correctement outre-Manche ?

Vidéo :

Face à face sur les ondes de Radio Sud entre le leader de l’UPR, François Asselineau et Patrick Vignal, député  La France en Marche de l’Hérault.

Lors de ce face à face, on sent un François Asselineau déjà renforcé par un sondage lancé en début d’émission demandant aux auditeurs de voter pour ou contre le Frexit, sondage qui ne fait que grimper en faveur du oui et qui se termine en fin d’émission avec 89% d’auditeurs favorables ; ensuite, ceux qui connaissent l’ex candidat à la présidentielle de 2017 savent que François Asselineau maîtrise parfaitement son dossier  contrairement à son interlocuteur, Patrick Vignal qui se tire souvent une balle dans le pied, ce dont François Asselineau se rend compte dès le début de l’émission.

Au fil des mois et des années, au fil des coupes budgétaires et autres réformes antisociales partout en Europe, on voit les européistes en perte de vitesse et en manque d’arguments pour convaincre. Ce sont toujours les mêmes belles phrases qui reviennent et auxquelles les français ne croient plus si l’on se réfère à ce sondage représentatif ainsi qu’au mouvement des Gilets jaunes qui vient de vivre son acte 18.

Stéphane Guibert / Finalscape

Crédit vidéo  Sud Radio

L’image du jour : Notre avenir est inscrit dans notre passé

Mise à jour : vendredi 8 février 2019 – 01:50 –

Tout comme notre patrimoine génétique fait partie de celui de nos parents et des générations antérieures …

“Si avant de nous préoccuper de notre avenir nous nous penchions sur notre histoire ? L’ignorance se nourrit d’un futur incertain, la sagesse quant à elle prend le temps du recul.

C’est dans notre histoire que notre avenir nous sera dévoilé.”

Stéphane Guibert / Finalscape

L’histoire de France : Conférence (Narrateur : François Asselineau)